Livres
429 528
Membres
351 359

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Le Premier



Description ajoutée par Chachouw 2015-07-08T15:21:22+02:00

Résumé

Vaïn n’est pas mort. Pourtant, son frère l’a tué. A-t-il ressuscité ? Pourquoi le soleil brûle-t-il sa peau ? Pourquoi seul le sang le rassasie-t-il ?

Alors que son désir de vengeance augmente, Vaïn se convainc que la Nature l’a sauvé de la mort pour éliminer son frère et sa descendance maudite… une traque terrible et périlleuse commence… Elle durera des siècles.

La quête du Premier Immortel depuis la fin du néolithique jusqu’au début de Rome.

Afficher en entier

Classement en biblio - 46 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par ilovelire 2017-04-14T23:26:53+02:00

Vaïn transpirait à grosses gouttes sous son gilet de laine. Il n’était pas habitué à de si longues marches. Il se croyait discret, et se réjouissait même que son frère ne se soit pas retourné depuis son départ. Úrr aurait sans doute vu son cadet se cacher tant bien que mal derrière les habitations éparses, les arbres, les buissons ou les rochers qu’ils croisaient. Mais non. Vaïn conclut qu’il devait se montrer assez silencieux dans sa filature pour que son frère ne le repère pas. Cela le conforta dans la justesse de son action.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par Lovelynette 2018-08-16T12:04:50+02:00
Bronze

Une histoire un peu trop courte à mon goût, qu'il aurait peut-être fallu approfondir, donner plus de détails sur les époques que traverse Vaïn.

Malgré cela, j'ai bien aimé ma lecture. Il s'agit (pour moi) d'une réécriture du mythe de Caïn & Abel mélangé à la Naissance du Loup-Garou et du Vampire et, l'ensemble fonctionne bien ! C'est une lecture rafraîchissante (malgré les nombreuses scènes gores explicites qui sont vus et revus pour certaines) notamment grâce à ce fratricide mal abouti et cette recherche de vengeance.

Bien que je m'attendais à ce que Urr dure plus longtemps, avec le recule, je me dis que c'est mieux comme cela. Et la fin, cette superbe référence que j'attendais dès que j'ai lu "Rome Antique" dans le résumé !

Oui, il y a quelques petites choses à améliorer comme le manque de détails sur les époques ou le manque de sympathie pour les personnages (ou presque), mais dans l'ensemble, c'est une bonne lecture (avec une couverture à tombée comme on en trouve chez Scrinéo !)

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Isallya 2018-05-11T12:49:20+02:00
Or

Un roman très sombre et violent -parfois peut-être un peu trop, ou en tout cas inutilement violent, ce qui peut être mis en lien avec l’époque à laquelle se déroule l’histoire-, mais que j’ai bien apprécié. Sans m’être vraiment attachée à aucun des personnages, la manière dont l’auteure traite des origines des vampires et des loups-garous m’a semblé cohérente et bien développée.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Keikana 2018-04-06T10:09:37+02:00
Lu aussi

Comme c’est étrange de lire un livre dans lequel on n’apprécie aucun personnage! Et de continuer de lire ce livre et de vouloir en connaitre la fin!

C’est le cas avec ce roman: entre les psychopathes, les prétentieux, les pervers et les idiots, il n’y a pas un seul personnage pour attirer votre sympathie. Pourtant le scénario, intrigant et sombre, et les énigmes qu’il pose vous font tourner les pages encore et encore.

Pour autant, je ne pense pas pouvoir dire que j’ai vraiment apprécié cette lecture. L’univers très violent fascine au premier sens du terme: il attire autant qu’il dégoûte. Il faut avoir ce petit côté voyeur en quête d’adrénaline pour poursuivre sa lecture; comme lorsqu’on lit un roman d’horreur, un thriller sanglant ou un témoignage difficile. Ce n’est pas le genre d’état d’esprit dans lequel j’aime être quand je lis même si cela m’a permis de terminer cette lecture.

Le barbarisme contenu dans les pages se justifie grâce à l’époque à laquelle se situe l’histoire. On sait tous qu’à l’aube des hommes, la loi du plus fort régnait par conséquent les instincts et les pulsions ont une place primordiale dans ce récit. Et même si c’est assez bien utilisé par l’auteure, c’est plutôt choquant de se retrouver face à tant de brutalité, de bestialité même. De plus, cela donne aux personnages des réactions très égoïstes et enfantines.

Les mythes manipulés par Coste (Abel et Caïn, Romus et Romulus, les loup-garous et les vampires) et l’origine qu’elle leur imagine sont cohérents et intéressants. Sa plume est précise et parfois aussi écorchante que les scènes qu’elle dépeint. Le rythme instauré, bien que heurté fonctionne en harmonie avec le personnage principale et sa quête. Mais je rejoins quelques collègues bookblogueurs sur l’impression de raccourci que laissent certains passages: quelques décisions sont prises trop rapidement et sans réelles justifications. Et même dans le contexte décrit dans le paragraphe précédent, ces morceaux du récit apparaissent comme de petites facilités et gâtent quelque peu l’histoire.

Une dernière chose me dérange dans ce texte mais je ne saurais pas vraiment le justifier: après tout, l’auteure fait ce qu’elle veut. Cependant, je trouve que ce roman dépeint la femmes de manière très négative. Mère ou putain, parfois les deux, objet de désir, objet sacrificiel, incubateur. Je me doute que c’est en adéquation avec les mœurs de l’époque mais nous sommes dans de la fiction, la véracité historique n’était pas obligatoire pour tout, si?

Pourtant bien exécuté, ce roman ne prendra pas une grande place dans mon cœur. Il sert tout à fait son propos et reste une lecture satisfaisante mais sans créer de coup de cœur que ce soit par le fond ou par la forme.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par AmandineMPL 2017-11-14T18:48:46+01:00
Bronze

Pour résumé l’histoire sans trahir l’intrigue, il s’agit de découvrir la naissance du mythe du vampire et du loup garou ; assassiné par son frère Urr dans un accès de violence lié à sa transformation en loup garou, Vain devient à son tour le premier immortel qui a foulé la terre. L’histoire démarre à la fin du néolithique et voit s’opposer une guerre fratricide qui emmènera Vain dans la traque et l’élimination de tous les descendants de son frère.

Alors pour commencer j’ai dévoré ce roman, je n’avais qu’une hâte voir arriver la fin, malheureusement pas toujours de manière positive. J’ai aimé l’écriture de l’auteur et son intrigue est très bien pensé et imaginé, ça tient la route jusqu’au bout et j’ai même apprécié la chute, très intéressante.

Malheureusement, je ne me suis pas attaché aux personnages, Vain est trop changeant, certaines de ces décisions m’ont paru incompréhensibles par rapport à sa quête. Seul le personnage de Pia a éveillé ma curiosité et j’aurais aimé la découvrir plus, découvrir l’autre côté, approfondir le peuple traqué, avoir une autre vision que celle de Vain.

Ce qui m’a le plus gêné c’est les très (trop ?) nombreuses scènes de violences, sanglantes voire carrément choquantes pour d’autres et qui, ne le cachons pas, concerne dans plus de la moitié des cas des bébés et des enfants. C’est ce qui m’a empêché d’apprécier l’histoire, je me suis senti oppressé et véritablement mal à l’aise dans beaucoup de scènes et pas seulement juste une ou deux et ça a gâché ma lecture. Un autre point que je souhaite souligné et qui m’a également perturbé est que ce livre est classé chez les ados, il n’y a aucune mention qui indique que la lecture peut choquer certains lecteurs et honnêtement cette mention devrait apparaître sur l’ouvrage, beaucoup de sang, de violences, meurtres d’enfants, viol….

En résumé c’est clairement un bon roman, qui peut plaire, si l’on sait à quoi s’attendre. Je reste un peu chamboulé par ma lecture mais je n’ai aucun regret, je suis contente d’avoir découvert cette auteur et son roman qui malgré ma gêne personnelle sont à découvrir par un public averti.

http://mespetiteslectures.eklablog.com/le-premier-de-nadia-coste-a118184132

Afficher en entier
Commentaire ajouté par kittykun 2017-05-31T22:33:52+02:00
Lu aussi

Une superbe idée de pitch ..... mais mal géré, creux et loin d’être palpitant.

Beaucoup de passages sanglants et horribles (quoi de plus normal pour un livre sur les vampires et les garous) cependant ils n'apportent qu'une impression de malaise dans le récit , il ne rendent ni

Vaïn moins pathétique, ni cette quête moins absurde.

Le livre ne s'avère être qu'un long (très) long déroulé factuel (presque) de la (non)vie de ce garçon paumé devenu vampire par hasard.

Dommage

Afficher en entier
Commentaire ajouté par D_J_Collins 2017-02-19T09:23:03+01:00
Bronze

C’est la couverture qui m’a attiré dans un premier temps. Sombre, elle dénotait une certaine violence et autant dire que c’est le cas. On ne rechigne pas à assassiner femmes et enfants. Sans que ça devienne racoleur pour autant avec un luxe de détails inutiles, l’auteur reste pourtant froide à ces faits que l’on jugerait immoraux. Pourtant ici, ça passe. Conscients très rapidement que l’on tombe dans un récit noir sans espoir, on suit Vaïn dans sa traque et la découverte de son nouveau pouvoir.

Dirigé vers un public de jeunes adultes, j’avais un peu peur au départ d’appréhender ce récit. S’il manque un tant soit peu de profondeur ou du moins si l’on passe très vite sur certaines réflexions, il nous entraîne dans les multiples rebondissements de l’histoire.

Pour éviter de se répéter et de traîner en longueur, l’auteure zappe plusieurs siècles d’un coup, rendant l’action plus bondissante et que posée et cela peut perturber dans un premier temps.

Elle suit trois axes principaux afin de nous présenter son héros qui ne parviendra jamais vraiment à s’élever au-delà de sa condition, restant toujours quelque part le minable qu’il était au départ. Ceci étant, on s’attache à lui, craignant même pour sa vie lorsqu’il se retrouve dans une situation qu’il n’avait pas prévue. Naïf, c’est quand même à se demander comment il a pu traverser les siècles lors de sa traque impossible.

Quant à la naissance du vampire et du lycan, j’étais curieux de voir comment l’auteure allait reprendre l’un des myhtes instauré par Bram Stoker, d’autant qu’ici, point question de religion. Si le lycan naît d’une croyance, d’une légende, ce qui à la rigueur passe, j’ai eu un peu plus de mal à accepter celle du vampire qui survient après que la victime a été sucée par des sangsues.

Heureusement que le reste est de bonne facture, bien écrit pour une lecture relativement rapide et facile. Sans cela, rien que ce détail aurait pu faire retomber le soufflé.

J’ai tout de même beaucoup apprécier la faculté de l’auteure de surprendre le lecteur, retournant son récit d’un coup pour lui faire prendre une voie que l’on n’attend pas forcément.

Une lecture agréable malgré les horreurs qu’elle peut décrire et mettre sur les épaules de son héros.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par kkittymelo 2017-02-17T12:36:54+01:00
Bronze

Que ce soit la couverture ou l'histoire, ce roman est assez particulier. Il plane autour de ce dernier une atmosphère brumeuse, sombre au parfum de jalousie et de vengeance.

Globalement, j'ai bien aimé cette lecture même si plusieurs aspects proposés ne m'ont pas spécialement plu.

L'histoire est mystérieuse car on débarque dans une époque préhistorique en compagnie de personnages dont on ne connait rien des mœurs et coutumes. On ne sait pas pourquoi on est là mais très vite, on comprend que l'histoire va s'articuler autour de deux frères amoureux de la même fille. Dès lors va commencer une traque sans fin sous couvert de malédiction et d'immortalité.

Ce livre étant assez court, 315 pages écrit dans une police d'écriture plutôt grande, on se rend compte que tout va très vite. Que ce soit le récit ou les réactions de Vaïn, peu de temps est consacré à la réflexion pour le lecteur. Quelques lignes suffisent pour lancer la traque de Vaïn et la trame ne va pas en profondeur. L'auteure ne perd pas de temps en explications ou en passage plus long, ce que je regrette un peu.

Je n'ai malheureusement pas du tout accroché au personnage de Vaïn. La quête dont il se croit investi d'entreprendre est très insolite voire absurde et j'avoue ne pas avoir trop compris pourquoi il entamait une telle chose d'un coup. En tant que lecteur, je trouve que nous sommes peu enclins à comprendre ses actes puisque sa logique lui est propre sans pour autant être approfondie ou justifiée.

Son côté impulsif et sa jalousie fraternelle va le conduire à passer sa vie sur les routes du monde. Explorer des contrées et des civilisations inexplorées.

Par contre, j'ai beaucoup aimé la seconde partie du roman. Celle où l'on commence enfin à entrevoir le but véritable du périple de Vaïn, celle qui voit évoluer les choses de manière intéressante.

Tout au long du récit, Nadia Coste a dissimulé plusieurs mythes historiques ou imaginaires que l'on ne discerne qu'au moment où les dernières pages se tournent. C'est vraiment bien car on ne s'y attend pas et donne une petite touche singulière supplémentaire.

En résumé, une histoire simple quoique originale de part la mythologie abordée et une quête pour le moins originale du protagoniste.

http://melimelobooks.blogspot.com/2017/02/le-premier-nadia-coste.html

Afficher en entier
Commentaire ajouté par mayartemis 2017-01-21T12:14:49+01:00
Argent

Depuis mon coup de cœur pour Le Roi des Fauves d'Aurélie Wellenstein j'ai forcément décidé de suivre la maison d'édition Scrinéo de plus près. Si Le Premier de Nadia Coste m'a attiré car il semblait reprendre les mêmes thèmes comme la transformation ou la solitude, c'est une toute autre aventure qui s'offre au lecteur avec ce roman sombre qui traverse les époques.

Dès le début ce livre m'a surpris par sa violence, représentée en premier lieu par la rivalité de Vaïn et son frère Urr et leur haine viscérale l'un pour l'autre. Urr, l’aîné, est puissant, doué et aimé de tous. Vaïn est chétif, maladroit et désespère ses parents. Tout semble les opposer, jusqu'au jour ou Urr décide d'épouser Milena, une jeune femme qui fait aussi battre le cœur de Vaïn. A partir de ce moment là tout s'accélère. Vaïn décide de ne plus se laisser écraser par son frère et va essayer de saboter leur mariage. Mais, bien sur, tout ne se passe pas comme prévu. Les deux jeunes hommes vont être maudit, l'un devenant loup-garou, l'autre vampire.

Mais ce qui fait toute l'originalité de ce livre, c'est que les notions de vampire et loup-garou sont complètement remaniées. Nadia Coste intègre en effet les pratiques des différentes époques que les personnages vont traverser pour construire son propre mythe et le faire évoluer. Elle reprend bien entendu les éléments les plus connus comme la transformation à la pleine lune ou l’intolérance du vampire à la lumière mais chaque notion est introduite d'une façon vraiment inédite pour ne pas rendre le récit déjà-vu. Et c'est ainsi que l'on apprend que l'aversion des vampires pour les loup-garou vient justement de cette haine que les deux frères, les deux premiers maudits, ce sont voués. Vaïn va en effet profiter de son immortalité pour tenter d’éradiquer son frère et sa descendance maudite.

Si on suit avant tout Vaïn dans sa quête de vengeance, un personnage absolument horrible, son errance va le mener de la période néolithique jusqu'à l'aube de l'empire romain et il va donc croiser de nombreux personnages. On se rend cependant vite compte que Vaïn n'est pas le pire dans l'histoire, certaines scènes arrivant à le déstabiliser lui aussi, et pas uniquement le lecteur. Tout dans ce livre est terriblement déprimant, il n'y a aucune lueur d'espoir et on se sent mal devant tant d'horreur et d'inhumanité. Si Vaïn, au départ, est convaincu de ses actions, il va finir par douter et complètement désespérer. Mais ça ne suffira toujours pas à le faire apprécier du lecteur qui n'aura que vaguement pitié de lui.

J'ai trouvé ce livre vraiment intelligent et passionnant. Si les personnages ne sont pas particulièrement attachants, ils sont fascinants car ce sont les premiers, ceux par qui tout a commencé et qu'ils évoluent de manière vraiment inattendue. On se retrouve donc happé par l'histoire et la découverte des origines de ces deux malédictions que l'auteure arrive à réinventer avec imagination. L'action est elle aussi au rendez-vous et les scènes de combats sont vraiment bien décrites. La fin m'a énormément plu car Nadia Coste réussit une nouvelle fois à mélanger fantastique et aspects historiques avec justesse. Un livre à ne vraiment pas manquer car c'est une véritable bouffée d'air frais du genre Bit-Lit qui peine à se renouveler.

http://bookshowl.blogspot.fr/2016/01/le-premier-nadia-coste.html

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Anna19 2017-01-12T15:32:48+01:00
Argent

L'histoire d'une lutte fraternelle qui se transforme en guerre entre deux races. le mythe vu et revu de la haine entre les vampires et les loups garous est ici repris de manière originale, dans un contexte fratricide que j'ai trouvé passionnant. On voit quelles sont les origines de cette guerre, et on comprend à quel point tout cela est, finalement, sans fondement.

C'est un peu la lutte entre la vie et la mort, au font, puisque Vaïn est, à proprement parler, un cadavre qui marche, et que son frère Urr et ses descendants n'ont de cesse de vouloir donner la vie.

Le roman suit la traque sans fin de Vaïn, et j'ai apprécié que l'auteur choisisse de nous offrir ce point de vue car, en réalité, le rôle du vampire est plutôt celui du méchant de l'histoire, ici. C'est un chasseur, un tueur sans états d'âme, jaloux et frustré par la vie, qui se donne des excuses pour reporter sa colère sur des innocents. Ses victimes sont souvent des femmes et des enfants, incapables de se défendre, et Vaïn prend d'ailleurs plaisir à se sentir supérieur. Il tente d'exterminer une descendance qu'il affirme maudite mais, comme on s'en aperçoit peu à peu, qui est au font bien plus humaine que lui.

On s'en rend compte avec l'intervention du point de vue de Pia dans l'histoire, qui donne un visage et une âme à ces "maudits" que Vaïn méprise tant. Car les proies du vampires ne sont en réalité qu'une famille traquée depuis des générations et terrorisée.

Le style de l'auteure est très agréable et la progression de l'histoire vraiment prenante, on ne s'ennuie jamais. Certaines scènes sont un peu dures, parce qu'il s'agit tout de même de meurtres d'enfants. Les derniers chapitres, notamment, avec Pia et ses petits, sont assez révoltants. C'est à ce moment qu'on retourne complètement notre vision des choses et qu'on se met du côté de la victoire des loups. C'est d'ailleurs intéressant si Vaïn peut faire pitié au début, plus le temps passe et plus la situation s'inverse, on a de la compassion pour ses victimes et on méprise de plus en plus notre "héros" pour ses actes barbares, au point d'espérer sa défaite à la fin.

J'ai vite deviné à quelle révélation tout cela nous mènerait - Spoiler(cliquez pour révéler) l'apparition de Remus et Romulus, nourris par une louve et qui deviendraient les fondateurs de Rome - la faute en partie à la quatrième de couverture, je pense, qui en dit un peu trop et m'a mis la puce à l'oreille. Il n'empêche que c'est une excellente idée de la part de l'auteure d'avoir lié tous ces mythes ensemble de cette manière, et j'ai beaucoup aimé le dénouement.

En bref, le premier est un excellent roman, qui se lit avec plaisir, qui reprend les mythes du vampires et du loup garou mais les revisite de manière inventive, tout cela dans un contexte historique passionnant. ça fait du bien de se voir présenter un vrai vampire, un monstre sanguinaire, en somme, une créature contre nature mais dotée d'une telle arrogance qu'elle est persuadée d'agir au nom de la Nature.

Un petit plus pour la couverture, juste magnifique, et tellement bien représentative du ton du roman !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Dael_Liane 2016-11-19T18:07:54+01:00
Diamant

Un livre très interressant, un super concept, et puis pleins de références, j'ai adoré ce bookin ^^

Franchement, cette explication de ce que sont les vampires et loup garou est super, avec l'explication d'un tas de références Spoiler(cliquez pour révéler)la fin et les jumeaux née d'une louve, les créateurs de Rome ils me semble! ah sisi et puis, ça n'est pas une histoire sur les vampires comme on en voit 50 000, c'est juste leur création. J'explique mal? Bon temps pis :'(

Un peu gore disent certains, j'ai pas trouvé, mais après c'est personnel ^^'

Je conseil de le lire, on ne se croit pas dans un bit lit ^^ (ça n'en ai pas vraiment un du coup. En tout cas c'est pas l'étiquette que je mettrais)

Afficher en entier

Date de sortie

Le Premier

  • France : 2015-04-09 - Poche (Français)

Activité récente

MELALA le place en liste or
2018-03-27T22:52:47+02:00

Les chiffres

Lecteurs 46
Commentaires 17
Extraits 12
Evaluations 21
Note globale 7.71 / 10

Évaluations

On en parle ici

Meilleurs classements dans les Listes Booknode

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode