Livres
520 931
Membres
536 986

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Le Prieuré de l'oranger



Description ajoutée par Midine 2019-10-11T11:41:51+02:00

Résumé

Un monde divisé. Un reinaume sans héritière. Un ancien ennemi s’éveille.

La maison Berethnet règne sur l’Inys depuis près de mille ans. La reine Sabran IX qui rechigne à se marier doit absolument donner naissance à une héritière pour protéger son reinaume de la destruction, mais des assassins se rapprochent d’elle…

Ead Duryan est une marginale à la cour. Servante de la reine en apparence, elle appartient à une société secrète de mages. Sa mission est de protéger Sabran à tout prix, même si l’usage d’une magie interdite s’impose pour cela.

De l’autre côté de l’Abysse, Tané s’est entraînée toute sa vie pour devenir une dragonnière et chevaucher les plus impressionnantes créatures que le monde ait connues. Elle va cependant devoir faire un choix qui pourrait bouleverser son existence.

Pendant que l’Est et l’Ouest continuent de se diviser un peu plus chaque jour, les sombres forces du chaos s’éveillent d’un long sommeil… Bientôt, l’humanité devra s’unir si elle veut survivre à la plus grande des menaces.

Un tour de force épique et magistral. Un monument de la fantasy et de la littérature.

Afficher en entier

Classement en biblio - 351 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par Finn-Thilliamon 2020-03-25T18:10:54+01:00

Dans les ténèbres, nous sommes mis à nu. Notre moi véritable. C'est la nuit que la peur nous assaille le plus violemment, lorsque nous ne pouvons pas la combattre, poursuivit Ead. Elle fera tout ce qu'elle peut pour s'insinuer en nous. Parfois, elle y parviendra peut-être, mais vous ne devez jamais croire que vous êtes la nuit.

Afficher en entier

Commentaires les plus appréciés

Diamant

Une fantasy avec les femmes à l'honneur que j'ai adoré ! Ce livre est une pépite, il est juste GENIAL ! J'ai tout aimé dans ce livre. Il n'y aucun moment plat, tout les chapitres contribuent à faire avancer l'histoire qui est juste DINGUE ! On switch entre l'est et l'ouest tout le long du livre en suivant différents personnages à divers endroits du monde et plus on avance dans notre lecture, plus les éléments s'emboitent ! L'intrigue est énorme, je ne m'attendais pas du tout à ça, mais c'était tellement bien !

J'aime beaucoup trop ce livre !

Afficher en entier
Diamant

Pour combler mon appétit en cette période de confinement, je n'ai pas opté pour un cassoulet ou une choucroute royale mais plutôt pour un énorme pavé de près de 1000 pages de bonheur. Et c'est 1000 fois meilleur ! Vous connaissez forcément cette grosse brique alias LA sortie de l'année à ne pas manquer. Voilà pourquoi je lui ai laissé sa chance !!! Alors, aujourd'hui, nous n'allons pas parler maçonnerie (vous m'en voyez désolée) mais plutôt dragons, légendes et magie.

Depuis plus d'un millénaire, depuis que le Saint Gallian Berethnet pourfendit le redoutable, la dynastie Berethnet 100% féminine règne sur le royaume d'Inys faisant ainsi perpétuer la paix. Mais (car il y a toujours un "mais"), les troupes du fameux Sans-nom sont de retour près à accorder à l'histoire un deuxième volet. Bon, on pourrait se dire q'un p’tit mariage entre les côtés est et ouest de l’abysse arrangerait les choses. Mais ce n'est pas une mince affaire... Côté Ouest, la Reine Sabran IX refuse le mariage alors que seule la naissance d'une nouvelle héritière pourrait sauver le monde tandis que Ead, sa servante au service d'une société secrète de mages, tente de protéger sa maîtresse des nombreux coups d'états qui la vise. Côté Est, Tané vit ses meilleurs jours. En effet, elle s'apprête à voir son rêve de toujours se réaliser : devenir dresseuse de dragon en rejoignant le légendaire clan Miduchi. Mais, peu avant la cérémonie, elle voit un réfugié venu d'Inys échouer sur la plage. Un homme qui souhaite réunir l'Est et l'ouest pour vaincre la menace d'invasion maléfique qui pèse sur le royaume.

Bon, c’est bien le bordel hein (dans l’univers ou dans mon résumé ? Là est la question). Et, attendez que je revienne aux origines de la division entre Est et Ouest ! Non, on s’en passera hein. Pour résumer brièvement, il y a de la répression, des guerres de religions et parfois quelques bastons. C’est pas la joie chez Samantha Shannon… Au moins, l’autrice nous fait comprendre d’emblée que ça va être compliqué et ça, nous, on adore !!!!

L’autrice va également aller remuer l’Histoire du royaume. On s’immerge dans les vieilles légendes qui sentent le parchemin moisi (hmmmm…. On en rêve Wonder !) tellement elles sont reniées et oubliées. Oui, vous allez me dire, à quoi ça sert ? Bah c’est une des méthodes pour sauver le monde pardi ! Rassembler des éléments d’histoire répartis entre Est et Ouest durant 1000 pages ? Du bonheur je vous dis. Même si ça se fait doucement, on voit les personnages fouiller dans leur passé et dévoiler la vérité. On parle de prêtresses oubliées, de reines, de sorcières de dragons… Et ça, on aime (surtout que c’est vraiment fluide mais j’en reparlerai) !!!!!

Parlons peu, parlons dragons si vous le voulez bien. Dans l’univers du Prieuré, il y en a deux sortes : ceux de l’est et ceux de l’ouest aka les gentils et les méchants. J’ai aimé le fait qu’ils soient aussi différenciés physiquement car les uns sont des dragons médiévaux et les autres issus du folklore asiatiques. En tant qu’amoureuse éperdue de ces créatures remplies de mystères, je ne peux que valider ! Encore une fois, la différence entre Est et Ouest est flagrante. A l’ouest, on est un peu bourrins et on a tendance à faire l’amalgame entre les deux espèces car les wyrms sont serviteurs du Sans-nom alors que, du côté oriental de l’abysse, on vénère les belles créatures estriennes.

Bon, vous l’avez compris : on a un background de dingue dans ce roman mais, si il y a un autre truc trop cool, ce sont les personnages. Déjà, je veux faire un énième big up à ce roman où, pour une fois, les femmes n’officient pas dans les coulisses mais bien sur le devant de la scène !!!! Oubliez les princes pourfendeurs de dragons, les vieux sages ou les rois tyranniques. Ici, on est face à des femmes battantes, des souveraines, des guerrières, des femmes fortes qui n’ont pas besoin des hommes pour faire leur p’tit bout de chemin et pour faire leur choix. Mais, elles arrivent à rester originales et pas dans le cliché extrême de la « femme badass ». Si on prend Ead et Sabran, elles sont fortes oui mais pas invincibles pour autant. Elles sont toujours touchées par le poids du passé, du pouvoir, des devoirs… A titre personnel, ce sont mes deux coups de cœur personnages du roman !

Les amours sont également libres (merci la représentation). Il y a bien des personnages lesbiennes dans ce roman et, car le monde est ce qu’il est, elles ne sont pas épargnées car dans la nécessité de procréer – bien-sûr, le but des femmes est de faire des enfants et puis rien d’autre (pas taper, pas taper, pas taper…).

Samantha Shannon arrive également à prendre le temps de faire évoluer tous les personnages. Comme je l’ai dit plus haut, chacun va aller déterrer son passé et découvrir des choses qui vont bouleverser leur certitudes.

Une des raisons pour lequel le lecteur peut avoir peur de se lancer dans le roman, c’est forcément sa taille et son épaisseur qui ont tendance à effrayer. C’est pourquoi autant rassurer les esprits ! NON ce roman n’est pas lourd (enfin si, mais non… bref) ! Certes, on s’accordera sur le fait que les 100 premières pages sont un peu longuettes mais, au-delà de ça, c’est fluide de chez fluide ! La traduction française est fort bien effectuée. On est vraiment sur un registre de langue assez soutenu mais qui reste accessible et qui ne tombe pas dans le pompeux. Au pire, si vous ne comprenez pas quelques mots, il y a un lexique à la fin du bouquin ainsi qu’un annexe des personnages, dieu que c’est pratique !!!! (y a même une carte, alors là, je dis CHAPEAU !)

Alors non, je n’ai pas ressenti la petite étincelle du coup de cœur mais cela reste un excellent roman que je ne peux que vous recommander malgré sa taille un rien intimidante. Que vous soyez gros lecteurs de Fantasy ou même néophyte, ce roman doit absolument filer dans votre Wishlist !

Afficher en entier

Commentaire video

Vidéo ajoutée par lylou729 2020-02-09T10:10:37+01:00

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par iPsychique 2020-09-06T18:55:32+02:00
Diamant

J’attendais avec impatience le sortie de ce livre en français. Je dois dire que je ne me sentais pas prête au défi que représentait ces 1 000 pages en anglais. Mais le résumé ainsi que le court mais très efficace commentaire « Mérite autant de succès que Game of Thrones » m’a suffit à comprendre qu’il fallait que je me procure ce livre. Malgré sa taille il ne m’aura fallu qu’une vingtaine de jours pour le terminer, c’est pour dire à quel point j’ai été transporté par l’histoire !

L’univers créé par l’auteure est riche et très bien travaillé. Les éléments fantastiques sont bien amenés. On suit les aventures de plusieurs personnages dans leurs contrées respectives. J’ai beaucoup aimé cet alternance des points de vue, qui permet à l’histoire de ne jamais s’essouffler. Chaque continent nous transporte dans une ambiance différente avec ses paysages, ses traditions et ses croyances.

Le récit est nimbé de mystères qui se désépaississent petit à petit pour donner sens à l’histoire.

Les personnages ne m’ont pas déçue, j’ai aimé suivre chacun d’eux. L’histoire est principalement centrée sur les personnages féminins. J’ai adoré les voir évoluer tout au long de l’histoire, malgré de gros changements, elles sont toutes restées cohérentes dans leur choix, chaque changement était amené avec habileté.

(attention, cette partie de contient pas de spoiler à proprement parler mais pourrait orienter le lecteur)

On s’attache rapidement à certains personnages. J’ai admiré le courage et la loyauté d’Ead, la persévérance de Tané, la bonté d’âme de Sabran.

Les personnages secondaires sont également très touchants, je pense notamment à Margret et Kit.

D’autres sont… horripilants. Oui, je parle de Niclays Roos. Il est égoïste, opportuniste, lâche mais surtout horriblement malheureux. Ses choix s’expliquent (à défaut d'être approuvés..) et il reste tout de même un personnage essentiel et ajoute une touche de noirceur au roman.

La fin est un peu courte (ou peut-être ai-je été simplement déçue que cela s’arrête déjà).

Pour moi c’est un livre qui mérite sa réputation et qui vaut le coup d’être lu. Alors si la taille vous effraie dites vous qu’une fois rentré dedans, il semble bien trop court !

✦✦✦✦✧

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Alienor6 2020-09-05T23:32:07+02:00
Pas apprécié

Abandonné à 48%.

Je me suis acharnée. Vraiment. J'ai quand même lu 461 pages avant de me rendre à l'évidence : ce roman est une déception. Il a fait tellement de bruit lors de sa sortie que j'avais de grandes attentes mais je n'ai pas accroché : trop de points de vue, pas assez d'attrait.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Judas_Cris 2020-09-05T15:06:53+02:00
Or

Une très bonne lecture, surprenante et bienvenue dans la fantasy !

Je vois que certains sites classent ce livre en Jeunesse... autant le dire tout de suite, c'est archi faux : il y a des passages assez dures dans le livre, une trame adulte, et même du sexe. Fatiguant de le voir classé en Jeunesse juste parce que l'autrice est une femme (oui, visiblement ça compte) et que la couverture est coloré...

Le Prieuré de l'Oranger est original dans la fantasy par ses personnages assez variés et plusieurs de ses parti-pris tranchés dont je vous laisse le plaisir de la découverte (évitez de vous spoiler avec les tag). Grosse intrigue, bonne gamme de personnage ; le seul bémols que j'aurais à mettre serait que les gentils se réconcilient un peu trop facilement entre eux ? Et encore, c'est subjectif (j'aime le drama)

Tour à tour feel-good et angoissant, le Prieuré de l'Oranger est une belle réussite si on aime la fantasy à base de dragons, de magie et de personnages haut en couleurs ;)

Afficher en entier
Diamant

Je ne pouvais pas ne pas vous écrire une chronique sur cette brique dont tout le monde parlait ! J’ai tellement aimé ohlalaaaaa ! Pourtant c’était pas gagné au début, mais au fil des pages j’ai commencé à comprendre le scénario ainsi que la place que tiennent les protagonistes, et j’ai pu profiter pleinement.

Il y a de cela un millénaire, Gallian Berethnet a mit fin à la terreur du Sans-Nom. Depuis, ses descendantes règnent sur le reinaume d’Inys, situé à l’ouest. Chaque reine a pour but de donner naissance à une fille, car tant que la lignée Berethnet perdurera, le Sans-Nom demeurera prisonnier. Sabran IX est l’actuellement reine d’Inys qui ne cesse de rejeter ses prétendants, menaçant ainsi sa lignée. A ses côtés se tient Ead, sa servante, qui est en réalité une mage et tueuse d’élite. De l’autre côté, en Seiiki situé à l’est, Tané, jeune fille orpheline et solitaire, s’apprête à servir dans la garde marine et devenir dragonière, afin d’être digne de chevaucher une créature mythique : un dragon. Entre elles d’autres personnages s’ajoutent, mais ce sera à vous de découvrir.

On y apprend donc le fonctionnement des différentes sociétés, leurs conflits, leurs cultures, leurs langues… Nous suivons différents points de vue qui changent à chaque chapitres, en passant d’un bout du monde à l’autre. Des personnages très différents mais qui ont tous une histoire et une personnalité qui leur est propre, et chacun a un rôle à jouer. On s’attache à certains, on peut en détester d’autres, mais tous agissent pour un but précis. D’ailleurs j’ai beaucoup aimé Ead, si tout le livre n’avait été que de son point de vue ça ne m’aurait pas dérangée ! Mais au final chaque point de vue est intéressant, même si comme d’habitude il y a des préférences. Je pense néanmoins qu’il faut un peu de temps pour bien situer chaque personnage et leur place dans l’histoire.

Un des points forts de ce livre est le fait que les femmes sont beaucoup plus mises en avant. Ici, pas de princesses sages en détresse, ce sont les femmes qui gouvernent et qui prennent les décisions. Les messieurs ne sont pas en reste, mais c’est clairement la gente féminine qui prédomine. Et bien sûr, que serait un roman fantasy sans ses créatures mythiques ? En effets, les dragons et autres créatures sont présentes dans l’histoire, mais je m’attendais à les voir plus que ça.

En soit, l’intrigue n’est pas si originale que ça, on suit la trame de la plupart des romans fantasy, avec le retour du grand méchant qu’il faut éliminer à nouveau, et j’y ai trouvé quelques longueurs à certains moment. Mais hormis cela, j’ai beaucoup aimé l’univers, l’ambiance, et surtout les personnages. J’étais triste de les quitter en refermant ce livre.

J’ai été très satisfaite de cette lecture, j’ai à peine vu ces 958 pages défiler ! Certes, cette grosse brique peut faire peur à première vue, mais une fois plongé dans l’univers vous ne voudriez plus en sortir ! Le Prieuré de l’Oranger fait incontestablement partie de mes meilleures lectures de 2020.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Audrey-368 2020-08-29T16:25:02+02:00
Or

Incroyable. Ce livre nous offre une excellente aventure dans un univers de fantasy très riche, où ce mêle, nombres de personnages, des intrigues, différentes religions, de la politique, et surtout... des dragons. On va y suivre des royaumes diviser par le passé, et qui vont apprendre à ouvrir leurs esprits dans l’espoir de vaincre un ennemi commun pour enfin vivre en paix. Un roman réussi. Un grand merci à l’autrice pour cette ouvrage grandiose.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par sangar26 2020-08-21T10:36:44+02:00
Argent

J'ai bien aimé ce livre pour son univers qui est très riche avec ses dragons et ses différentes créatures que ne l'on ne voit presque jamais dans d'autres romans.

Le début peut paraitre difficile pour se retrouver dans les personnages et dans l'univers tellement il est dense mais j'ai adoré malgré la longueur du livre les descriptions ne sont pas inutiles et lourdes.

Un livre que je recommande il change des autres livres de fantasy il n'est pas avec énormément d'action mais comme c'est un tome unique c'est nécessaire pour tout comprendre et que tout s'enchaine.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par themusik 2020-08-14T16:44:30+02:00
Diamant

Diversité: Personnages racisés, personnages gay, personnages lesbiens, F/F

Une excellente lecture, une petite bombe de fantasy.

Il est vraiment temps que je vous parle de cette lecture qui date d’il y a plusieurs mois. Mais je vous avoue qu’il est dur de mettre des mots sur cette lecture si particulière tant je l’ai adoré. Le roman se découpe en plusieurs parties et il y a différents points de vues, masculin et féminin. On va commencer par un aspect totalement subjectif, le bouquin est magnifique, De Saxus a fait un travail éditorial incroyable dessus, vraiment, c’est un objet sublime. On referme la parenthèse superficielle.

Je vous avoue que ce roman me tentait énormément depuis des mois, bien avant sa sortie VO donc j’étais ravie de voir que De Saxus (ma nouvelle ME préférée) allait le traduire dans la langue de Molière. Je me sens d’autant plus ravie, car j’ai pu rencontrer l’autrice à la librairie où je travaille et c’était une rencontre incroyable, elle est tellement intéressante et captivante. Mais bref, ce n’est clairement pas le sujet, tout ça pour dire qu’il a quand même traîné dans ma PAL un moment car il me faisait un peu peur vu sa taille et c’est grâce à la LC organisée par Planète Diversité que je me suis lancée dedans.

La plus grande force de ce roman, c’est qu’il n’y a pratiquement aucune longueur et pour un bouquin de presque 1000 pages je trouve ça incroyable. Chaque page, chaque chapitre a son utilité, l’autrice prend le temps de nous placer le cadre, les personnages et les enjeux de son univers et vu la complexité de l’univers, c’est plus que bienvenue.

J’étais vraiment à fond dedans durant les 500 premières pages, mais j’ai fait l’erreur de lire d’autres choses à côté pour couper un peu la lecture et je pense que ma plus grande erreur est là, j’aurais dû me concentrer uniquement sur ce roman, car après j’ai eu plus de mal à m’y remettre, mais clairement ce n’est pas dû à la qualité du roman, mais bien à moi.

L’histoire est vraiment intéressante et captivante, Samantha Shannon s’est basée sur le mythe de Saint -Georges et du dragon et le réinvente à sa sauce en y apportant une belle dose de féminisme et ça, c’est clairement un point important du roman. En effet, il est extrêmement rare d’avoir un roman de fantasy qui met en avant les femmes et quand je parle de femme, je ne parle pas des potiches qui tiennent la main du héros grand beau puissant, mais bel et bien de femmes fortes, guerrières, courageuses, bref des femmes avec un vrai rôle dans l’histoire. Et dans Le Prieuré de l’Oranger, clairement, les femmes sont mises à l’honneur et l’on va en suivre plusieurs au fil de l’histoire.

Comme dit précédemment, on a quatre PDV différents dont Ead et Tané, les deux femmes au centre du récit (même si elles ne sont pas les seules). D’emblée, j’ai adoré Ead, elle a eu mon cœur très rapidement. C’est un femme tellement incroyable, loyale et puissante, je ne sais trouver les mots pour vous dire à quel point il faudrait plus de personnages comme Ead dans la littérature SFFF. J’ai beaucoup aimé Tané également, plus nuancée au niveau de son caractère et de ses actions, mais tout aussi intéressante. Concernant les autres PDV, Loth est un personnage que j’adore énormément aussi, beaucoup plus que Niclay qui m’écœure. On croise d’autres personnages au cours de l’histoire comme Sabran, jeune femme intéressante et déterminée qui suivra son destin jusqu’au bout.

Autre point qu’il faut souligner, c’est la diversité qu’il y a dans le roman. Outre la place prédominante faite aux femmes, il y a des personnages racisés et surtout des relations homosexuelles, masculines ET féminines et c’est tellement rare en fantasy que clairement il faut le souligner et la romance F/F est tellement géniale (non, je ne vous dirais pas qui sont les deux personnages concernés, à vous de le découvrir ).

Concernant l’histoire, je ne vous en dirais rien de peur de vous spoiler, sachez que vous rencontrerez au détour des pages des dragons, de la magie, des personnages badass à souhait, des sacrifices, des trahisons, de l’amour, la rédemption, le pardon et beaucoup de courage. La plume est très très belle, honnêtement, c’est l’une des plus belles écritures que j’ai pu lire dans ma vie de lectrice (à nuancer parce que j’ai lu une traduction certes) mais clairement, ça permet une lecture très fluide. Important de le préciser, ce n’est clairement pas un roman à action par contre, si vous cherchez de la baston à outrance, ce ne sera pas dans celui-ci.

Alors attention par contre, je me dois de le préciser, il y a beaucoup de noms et d’informations surtout au début c’est pourquoi je recommande d’être vraiment concentré pendant la lecture et surtout je ne conseille pas comme première lecture fantasy si vous n’en avez jamais lu avant, commencez par quelque chose de plus facile pour vous familiariser au genre. Ah et il s’agit d’un one-shot donc pas de risque d’être frustré à la fin (quoique …)

“ Mon cœur connaît ton chant, et il en va de même pour le tien. Je te reviendrai toujours

En bref, j’ai aimé chaque chapitre, chaque ligne, chaque mot de ce roman bouleversant et captivant qui se hisse sans effort dans mon top de mes meilleurs romans. Je ne peux que vous inviter à le découvrir à votre tour et de ne surtout pas être effrayé par sa taille. (Petite anecdote, en écrivant cette chronique, je me suis clairement donné envie de le relire, c’est vous dire à quel point c’est une bombe ce roman)

Afficher en entier
Commentaire ajouté par GlassSword 2020-08-03T09:30:44+02:00
Diamant

Un livre génial où les femmes sont à l’honneur ! Un univers fantastique ! Dragons, légendes, pouvoirs ! Lisez ce livre il est fantastique !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Yunna 2020-08-02T20:47:09+02:00
Diamant

Ce n'est pas la taille qui compte (bande de petits pervers(es) à quoi pensiez vous XD) mais il faut croire que l'autrice a réussie à allier qualité et quantité !

C'est un roman assez gros qui peut faire peur mais c'est comme deux tomes en un donc si vous hésitez à cause de ça stop ! Car c'est une histoire juste génial.

Les personnages sont selon moi le point fort, il y en a certes beaucoup mais les principaux ne sont pas si nombreux que ça. Le début est dur car nous sommes directe plongé dans l'univers avec le point de vu des personnages qui changent à chaque chapitre mais l'adaptation arrive vite et on ne peut plus lâcher le livre ensuite. Mes chouchous sont Ead, Niclays et Lord aussi. J'ai particulièrement aimé suivre Ead, combattante glisser dans la cours. Spoiler(cliquez pour révéler)La romance entre elle et Sabran est très naturelle et ça fait plaisir purée ! Niclays n'est pas le plus noble des personnages mais il m'a énormément toucher, j'avais hâte de retrouver ces passages dans ma lecture. Spoiler(cliquez pour révéler)J'aurais tellement voulu qu'il finisse par vivre dans un coin tranquille avec Laya pour passer le reste de sa vie tranquille avec une amie.

Dans ce roman l'amour est divers. L'union de 2 femmes est traité comme celle entre une femme est un homme, le seul problème mis en avant est la question d'héritier, pour la descendance, et non pas l'idée que deux femmes peuvent s'aimer.

Il y a aussi de la diversité dans l'apparence des personnages, ce qui fais plaisir à lire et qui fait beaucoup plus réaliste quand nous découvrons plusieurs régions de l'univers.

Un livre à découvrir pour tout fan de fantasy qui rappel les classiques du genre tout en étant beaucoup plus contemporain dans les relations et les personnages.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Kouet 2020-07-25T18:08:27+02:00
Diamant

wow, cet opus cumule beaucoup de bonnes choses. Tout d'abord, c'est une histoire en 1 seul tome, et c'est assez rare aujourd'hui pour le souligner. Ensuite, cela se déroule dans des sociétés matriarcales, les personnages principaux sont donc des femmes et ça c'est aussi assez rare pour en parler, surtout que cela ne tombe pas dans la caricature, simplement on sent que les pouvoirs sont inversés, de manière assez naturelle.

Enfin, même si j'ai trouvé le début assez long, cela est nécessaire pour toute la mise en place. J'aime bien quand on découvre plusieurs histoires en parallèle (ici dans 4 contrées différentes et plutôt séparées), et où l'on voit qu'inexorablement ces 4 histoires vont finir par se télescoper ... on voit aussi que chaque petit événement, chaque petit déséquilibre a une incidence à l'autre bout de la planète ...

La seconde partie nous entraîne dans des aventures sans répit, et l'on ne voit pas le temps passer. Les personnages évoluent, leurs croyances sont remises en cause ...

Un livre à lire !

Afficher en entier

Dates de sortie

Le Prieuré de l'oranger

  • France : 2019-10-31 (Français)
  • USA : 2019-02-26 (English)

Activité récente

Titres alternatifs

  • The Priory of the Orange Tree - Anglais

Distinctions de ce livre

Évaluations

Meilleurs classements dans les Listes Booknode

Les chiffres

Lecteurs 351
Commentaires 78
Extraits 41
Evaluations 174
Note globale 8.42 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode