Livres
482 157
Membres
468 772

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par Elfy_rose 2020-01-11T16:56:14+01:00

« Pour être la sœur d’un dragon, tu dois non seulement avoir une âme d’eau, mais aussi le sang de la mer, or la mer n’est jamais pure. Elle est complexe. Elle recèle des ténèbres, de danger, de la cruauté. Elle peut raser des cités entières sous le coup de la colère. Ses profondeurs sont insondables, et n’ont jamais vu la lumière du soleil. Être une Miduchi, ce n’est pas être pure, Tané. C’est être comme la mer. C’est pour ça que je t’ai choisie. Parce que tu as le coeur d’un dragon. »

Afficher en entier
Extrait ajouté par Elfy_rose 2020-01-06T11:57:28+01:00

« Dans cette mer impossible, chaque étoile, chaque constellation, chaque pli et chaque spirale du cosmos se reflétait. Comme s’il existait deux firmaments, comme s’ils voguaient à bord d’un vaisseau fantôme dérivant entre deux mondes. La mer s’était transformée en un miroir, afin que les cieux puissent enfin se contempler. »

Afficher en entier
Extrait ajouté par Elfy_rose 2020-01-04T17:12:43+01:00

« Alors qu’une onde tiède s’enroulait autour de ses mollets, son souffle se raccourcit. Elle tendit la main. Baissa la tête. Ferma les paupières. Son bras était ferme, mais le reste de son corps tremblait.

Une écaille froide effleura ses doigts. Elle n’osait regarder. Elle le devait pourtant. Quand elle le fit, deux yeux brillants comme des feux d’artifice l’observaient depuis la figure d’une dragonne lacustrine. »

Afficher en entier
Extrait ajouté par Elfy_rose 2020-01-03T17:28:41+01:00

Feúdel se posa sur la tour obscure. Sa queue s’enroula autour, tandis que ses griffes s’enfonçaient dans le toit. Des tuiles s’effondrèrent, contraignant gardes et serviteurs en contrebas à se disperser.

Sa tête était couronnée de deux cornes cruelles. Des yeux pareils à des puits de magma rougeoyaient dans le noir.

« REINE SABRAN »

Le ciel lui même sembla répercuter ses paroles. La moitié d’Ascalon avait dû les entendre.

« FILLE DES CŒURDÉÇU »

D’autres pierres dégringolèrent de la tour. De nouveaux traits rebondirent contre son armure.

« VIENS AFFRONTER TON ENNEMI DE TOUJOURS, OÙ REGARDE TA CITÉ BRÛLER »

Afficher en entier
Extrait ajouté par lelette1610 2019-11-14T18:14:26+01:00

Et voilà que les assassins revenaient s’occuper de la dernière descendante de la famille Berethnet. Ils se rapprochaient un peu plus de la souveraine à chacune de leurs tentatives. L’un d’eux s’était trahi en renversant un buste, une autre avait été surprise à voler dans la galerie des cors, un troisième avait hurlé des insanités devant les portes du donjon jusqu’à ce que les gardes interviennent. Aucun lien n’avait pu être établi entre les meurtriers en herbe, mais Ead était convaincue qu’ils servaient le même maître. Quelqu’un qui connaissait bien le palais. Quelqu’un qui aurait pu voler la clef, la reproduire et la remettre en place en l’espace d’une journée. Quelqu’un qui savait comment ouvrir l’escalier dérobé, demeuré verrouillé depuis la mort de la reine Rosarian.

Afficher en entier
Extrait ajouté par lelette1610 2019-11-14T18:13:26+01:00

« Au nom de Galian, que se passe-t-il ? » demanda-t-il au cuisinier, qui observait un point au-dessus de leur tête, la bouche suffisamment béante pour gober des papillons. « Je te conseille de ne plus jamais faire cette tête, Harolt. On pourrait te prendre pour un demeuré.

— Regarde, Roos, souffla le cuisinier. Regarde !

— J’espère que c’est… »

Il s’interrompit en l’apercevant.

Une tête énorme se dressait au-dessus de la clôture d’Orisima. Elle appartenait à une créature née d’un joyau et de la mer.

Des nuages s’élevaient de ses écailles – des écailles en pierre de lune, si lumineuses qu’elles paraissaient luire de l’intérieur. Une croûte de gouttelettes semblables à des gemmes scintillait sur chacune. Chaque œil était une étoile en fusion, chaque corne du vif-argent éclairé par la lune blafarde. La créature voleta au-dessus du pont avec la grâce d’un ruban et prit son essor vers le firmament, aussi légère et discrète qu’un cerf-volant.

Un dragon. Et alors qu’il s’élevait au-dessus du Cap-Hisan, d’autres s’envolaient depuis l’eau, laissant derrière eux un sillage d’embruns. Niclays porta une main à son cœur qui battait à tout rompre.

« Ça alors, murmura-t-il. Que font-ils ici ? »

Afficher en entier
Extrait ajouté par Nyllia 2019-11-12T21:40:18+01:00

" Kit le dévisagea avec un air de profond agacement. " Oh Loth", reprit-il, adouci. "Tu n'es pas le Saint.

- Non, mais il a des couilles, commenta Melaugo.

- J'pas d'temps à perdre avec ces paroles pieuses, les interrompit Harlowe, mais j'partage l'opinion d'Estina pour c'qui est d'vos couilles, Lord Arteloth."

Afficher en entier
Extrait ajouté par Cindy-42 2019-05-16T18:07:59+02:00

« Long ago, when they had first emerged from the waves, the dragons of the Sundance Sea had agreed among themselves to befriend the children of the flesh, whose fires they had seen on a nearby beach. They had brought them gifts of golden fish to show their good intent – but the islanders, suspicious and afraid, threw spears at the dragons, and they disappeared sadly to the depths of the sea, not to be seen again for years.

One young woman, however, had witnessed the coming of the dragons and mourned their absence. Every day she would wander into the great forest and sing of her sorrow for the beautiful creatures that had come to the island for such a brief time. In the story, she had no name, like too many women in stories of old. She was only Snow-Walking Maiden.

One bitter morning, Snow-Walking Maiden came across a wounded bird in a stream. She mended its wing and fed it with drops of milk. After a year in her care, the bird grew strong, and she carried it to the cliffs to let it fly away.

That was when the bird had transformed into Kwiriki, the Great Elder, who had been wounded at sea and taken a new form to escape. Snow-Walking Maiden was filled with joy, and so was the great Kwiriki, for he knew now that the children of the flesh had good in them.

To thank Snow-Walking Maiden for caring for him, the great Kwiriki carved her a throne out of his own horn, which was called the Rainbow Throne, and made her a handsome consort, Night-Dancing Prince, out of sea foam. Snow-Walking Maiden became the first Empress Of Seiiki, and she flew over the island with the great Kwiriki, teaching the people to love the dragons and harm them nor more. Her bloodline had ruled Seiiki until they had perished in the Great Sorrow, and the First Warlord has taken up arms to avenge them. »

Afficher en entier
Extrait ajouté par Cindy-42 2019-04-13T19:03:33+02:00

'She did not die needlessly', Tané said, her gaze blank. 'With her dying breath, she restored the joy of a dragon and, in doing so, restored the world. Is there a more honourable thing to do with a life ?'

Afficher en entier
Extrait ajouté par Cindy-42 2019-04-13T19:01:30+02:00

He was in a nightmare. The bestiaries, the stories of old, had come to life in Yscalin.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode