Livres
478 029
Membres
459 295

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par Elleon7 2017-12-08T00:01:06+01:00

Bipasha se retourna dans des draps de soie d’une incroyable douceur et ouvrit doucement ses yeux. Aveuglée par la lumière, elle les referma aussitôt.

Elle attendit quelques instants puis les rouvrit à nouveau. Sa vue était floue, elle se releva doucement et se recroquevilla dans le lit dans lequel elle se trouvait. Puis elle se rendormit bercée de nouveau par cette même respiration calme et si lointaine…

Elle fut réveillée un peu plus tard par les voix presque inaudibles d’un homme et d’une femme qui conversaient dans la même pièce où elle se trouvait.

— Comment va-t-elle ?, demanda la voix masculine et suave.

— Elle dort, parfois j’ai l’impression qu’elle se réveille quelques secondes et qu’elle se rendort aussitôt, expliqua la voix flûtée de la femme. Cela dure depuis trois mois votre Majesté, je commence à être inquiète…tout à l’heure elle était chaude, là elle est redevenue froide.

— Qu’en pense le médecin de mon frère, le Roi ?

— Il dit qu’elle a subi une sorte de traumatisme psychologique, psychique et physique…il lui faudra du temps votre Majesté.

Bipasha perçut des bruits de pas s’approcher d’elle, à cet instant elle ouvrit les yeux et fut surprise et effrayée de découvrir un homme aussi proche d’elle.

Il était grand, et avait une apparence humaine. Il avait de longs cheveux bruns brillants, légèrement ondulés. L’homme possédait des yeux d’un bleu clair presque translucide qui eurent le don de mettre mal à l’aise la Princesse lorsqu’elle remarqua qu’il la fixait un peu trop longtemps à son goût.

Il possédait une barbe bien entretenue, un nez droit et régulier qui finalisait l’harmonie parfaite des traits délicats de son visage. Il dégageait une allure qui paraissait presque surnaturelle et qui était très élégante dans la façon dont il se tenait. La Princesse mit enfin un visage à cette respiration qu’elle avait perçu auparavant, et comprit très vite qu’elle était face à deux Vampires.

Bipasha recula de plus belle et jeta un regard apeuré à la femme qui observait la scène, visiblement gênée.

C’était une belle femme rousse aux yeux gris. Une multitude de taches de rousseurs était parsemée sur son visage et dans son cou. Un doux sourire illumina son visage lorsque Bipasha tomba du lit, ignorant qu’en s’éloignant du Vampire elle se rapprochait du vide.

L’Elfe tremblait de tous ses membres. Ses souvenirs étaient flous…mais elle était certaine de reconnaître cette respiration qu’elle avait perçu durant sa traque et cette période de sommeil dont elle ignorait la durée.

Au souvenir de ses sœurs, sa gorge se noua et ses yeux se remplirent de larmes, et la Princesse rampa aussi loin qu’elle put des deux Vampires.

— Princesse ?, risqua la femme en se rapprochant d’elle.

Bipasha fit volte-face et la regarda, méfiante.

— Où-suis-je ?, demanda la Princesse en larmes.

La femme rousse lui tendit un mouchoir de soie, pour que celle-ci puisse essuyer ses larmes.

— Vous êtes au Royaume des Ombres, Princesse. Je suis Olivia, votre servante attitrée, répondit celle-ci en s’approchant de plus belle.

Bipasha essuya ses yeux et se moucha.

— C’est impossible, aucun Elfe ne peut aller au Royaume des Ombres, protesta-t-elle faiblement. Nos lois nous interdisent de venir jusqu’ici…et depuis des siècles nous…

Elle observa par la fenêtre et vit avec stupeur qu’elle ne mentait pas. Le ciel avait une teinte rouge, et un immense et unique soleil régnait dans le ciel. Ce ciel ne ressemblait en rien à celui du Royaume des Elfes. Elle constata que la Vampire ne mentait pas...

Afficher en entier
Extrait ajouté par aurelylie 2019-01-02T19:28:04+01:00

Acet instant-là, leur destin fut scellé :

Bipasha se souviendra de l’impuissance qu’elle avait ressentie lorsqu’elle avait vu sous ses yeux l’exécution de ses deux jeunes sœurs. Du rire cruel de son cousin le Prince Arkane et de ses mains tenant fermement ses épaules pour éviter qu’elle ne s’enfuie. Puis elle se souviendra de cette respiration lente et calme qu’elle avait entendue auparavant dans les bois durant leur traque et qui était à nouveau parvenue à ses oreilles au moment où elle allait être exécutée à son tour… C’était la respiration de cette créature qui allait la sauver d’une mort certaine…et ce fut tout

Afficher en entier
Extrait ajouté par Maggie-Vera 2018-12-04T21:58:21+01:00

- Que se passe-t-il Princesse ? S'enquirent-ils, inquiets.

La Princesse se releva et sentit que son dos et ses bras avaient été éraflés par des objets froids et tranchants. Elle souleva les couvertures et observa sous le choc qu'une multitude de lames de couteaux avaient été glissée dans son lit…

Page 183.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Maggie-Vera 2018-12-04T21:55:37+01:00

- Vous regrettez d'être un Vampire parfois ? S'intéressa Bipasha.

- Je ne suis pas quelqu'un qui vit dans le regret, je vis avec mon époque et ma condition. Essayez de faire de même Princesse, vous serez moins malheureuse avec le temps, vous verrez.

Le Vampire regarda avec attention la Princesse qui pour la première fois l'observait avec une once d'intérêt dans les yeux. Bipasha avait été d'ailleurs surprise par sa réponse.

- Des couturières viendront demain matin confectionner votre robe pour la cérémonie, dit-il. Notre union sera célébrée lorsque vous serez prête, vous devriez aller vous reposer car la journée de demain risque d'être intense pour vous. je vous souhaite bonne nuit.

À ces mots le Vampire quitta la pièce, laissant Bipasha résignée et seule face aux multiples questions qui gagnaient peu à peu son esprit.

Page 57.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode