Livres
515 631
Membres
529 395

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Une braise sous la cendre, Tome 3 : Le Prix du sang



Description ajoutée par Chika 2018-11-06T00:09:16+01:00

Résumé

« LA DOULEUR EST UN CHOIX. SUCCOMBES-Y ET TU ÉCHOUERAS.

DÉFIE-LA ET TU TRIOMPHERAS. »

Helene Aquilla, la Pie de sang, est assaillie de toute part, elle doit protéger les habitants de l’Empire contre les forces du mal et déjouer les plans de la Commandante. Au même moment, à l’est, Laia cherche à éliminer le terrible Semeur de Nuit et reçoit des menaces inattendues de la part de ses alliés. Quant à Elias Veturius, quelque part entre le monde des morts et celui des vivants, il rejoint les Attrapeurs d’Âmes, sacrifiant sa liberté et son humanité.

Au sein de l’Empire et au-delà, la guerre est imminente…

Afficher en entier

Classement en biblio - 381 lecteurs

Extrait

Au-delà et au coeur de l'empire, la menace de la guerre gronde.

La Pie de Sang, Helene Aquilla, est assailli de tous côtés. L'empereur Marcus, hanté par son passé, devient de plus en plus instable, tandis que la Commandante capitalise sur sa folie pour renforcer son propre pouvoir. Alors que Helene recherche un moyen de retenir l'obscurité qui approche, la vie de sa soeur et de tout ceux de l'Empire sont dans la balance.

 

Loin à l'est, Laia de Serra sait que le sort du monde ne réside pas seulement dans les machinations de la cour martiale, mais en arrêtant le Semeur de Nuit. Mais en cherchant un moyen de le faire tomber, Laia fait face à des menaces inattendues de la part de ceux qu'elle espérait l'aider, et est entraîné dans une bataille dans laquel elle n'avait jamais pensé qu'elle devrait se battre.

Et dans la terre entre les vivants et les morts, Elias Veturius a abandonné sa liberté pour servir la Place d'Attente. Mais ce faisant, il s'est engagé à servir une puissance ancienne qui ne s'arrêtera à rien pour s'assurer la dévotion d'Elias, même au prix de son humanité.

(Voici la VO. Dsl si j'ai mal traduit a certains endroit. Je l'attend avec impatience.)

Beyond the Empire and within it, the threat of war looms ever larger.

The Blood Shrike, Helene Aquilla, is assailed on all sides. Emperor Marcus, haunted by his past, grows increasingly unstable, while the Commandant capitalizes on his madness to bolster her own power. As Helene searches for a way to hold back the approaching darkness, her sister’s life and the lives of all those in the Empire hang in the balance.

Far to the east, Laia of Serra knows the fate of the world lies not in the machinations of the Martial court, but in stopping the Nightbringer. But while hunting for a way to bring him down, Laia faces unexpected threats from those she hoped would aid her, and is drawn into a battle she never thought she’d have to fight.

And in the land between the living and the dead, Elias Veturius has given up his freedom to serve as Soul Catcher. But in doing so, he has vowed himself to an ancient power that will stop at nothing to ensure Elias’s devotion—even at the cost of his humanity.

Afficher en entier

Commentaires les plus appréciés

Diamant

Ma note: 5/5

Chronique disponible sur mon blog: https://callmeeluh.wordpress.com/2018/08/04/an-ember-in-the-ashes-tome-3-a-reaper-at-the-gates-de-sabaa-tahir/

“Hope is stronger than fear. It is stronger than hate.”

Première pensée en terminant A Reaper at the Gates: j’ai fini A Reaper at the Gates !

Deuxième pensée en terminant A Reaper at the Gates: J’AI FINI A REAPER AT THE GATES PUNAISE, QU’EST CE QUE JE VAIS FAIRE DE MA VIE ??

Après plus d’un an et demi d’attente, j’ai enfin lu A Reaper at the Gates. C’était l’un des livres que j’attendais le plus cette année, et même si je m’étais préparée psychologiquement à être détruite par ma lecture (notamment en voyant les avis de ceux qui ont reçu un ARC du livre), rien n’aurait pu réellement me préparer à ça.

J’ai l’impression que Sabaa m’a arraché le cœur de ma poitrine, l’a écrasé à mains nues, l’a piétiné pour faire bonne mesure, et ma laissé ramasser les morceaux.

Quelques mois se sont passés depuis les événements se passant dans A Torch Against the Night. Elias est encore en plein apprentissage pour devenir Soul Catcher, Laia continu du mieux qu’elle peut à sauver son peuple des Martiaux tout en cherchant un moyen d’arrêter le Nightbringer, et Helene quant à elle doit faire face à ses responsabilités de Blood Shrike tout en protégeant sa sœur et en faisant face au Commandant qui cherche toujours à la décrédibiliser. En tout cas une chose est sûre lorsqu’on ouvre ce tome: nos personnages ne sont pas au bout de leurs souffrances, et on va devoir s’accrocher tout au long de notre lecture.

Et ça n’a pas loupé: Elias, Laia comme Helene vont énormément souffrir, et vont se retrouver face à des choix quasi impossible à faire, choix qui auront un impact important sur ce qu’il vont devenir dans le futur.

Tout comme c’était le cas dans A Torch Against the Night, c’est Elias qui en bave le plus dans ce tome. Tout ce que je voulais durant ma lecture c’est que ça cesse et que mon bébé soit sain et sauf et heureux surtout !

Son histoire avec Laia m’a brisée du début à la fin du tome. Ils sont fait l’un pour l’autre, ils s’aiment, mais la vie en a décidé autrement et continue de les faire souffrir et de les séparer. Plus qu’à espérer qu’ils auront leur happy ending dans le dernier tome de la saga, parce que je pense pas pouvoir supporter plus de cœurs brisés (le mien est déjà en miettes en plus…).

“Love. I sigh. Love is joy coupled with misery, elation bound to despair. It is a fire that beckons me gently and then burns when I get too close. I hate love. I yearn for it. And it drives me mad.”

Il y a d’ailleurs un chapitre en particulier du point de vue de Elias qui m’a complètement brisée (ceux qui l’ont lu savent duquel je parle), et honnêtement je me demande si je vais survivre à la fin de cette série, d’autant plus qu’elle teste vraiment mes limites.

Ce tome était juste… incroyable. J’ai pas vraiment les mots pour dire à quel point j’ai aimé ma lecture. Sabaa a réellement une plume magnifique, et c’était très difficile pour moi de m’arrêter parce que chaque fin de chapitre donne envie de lire la suite.

Certes, l’action n’est pas omni-présente dans A Reaper at the Gates, et il y a beaucoup de moments plus ‘longs’, mais je ne me suis jamais ennuyée pour autant. Durant ces passages on sent la tension monter toujours plus, même quand on pense qu’elle ne peut pas monter plus.

On a peur pour nos personnages tout au long du livre, et même si on se doute de ce qu’il va se passer par la suite, on n’a aucun moyen de savoir quand ni comment, et c’est ce que j’ai particulièrement aimé: certains détails ont beau être prévisibles, au final on est malgré tout pris par surprise par la tournure des événements.

Maintenant que je l’ai fini, je ne sais vraiment pas comment je vais faire pour attendre le prochain (et dernier…) tome. J’ai tellement besoin de savoir comment tout ça va se terminer, et surtout j’ai besoin de voir mes bébés heureux. EMBER4 est normalement (accent sur ‘normalement’ parce qu’on a bien vu ce qu’il s’est passé pour A Reaper at the Gates) pour l’année prochaine, et je sais que l’attente va être très longue.

Lorsque j’ai commencé An Ember in the Ashes en octobre 2016, je n’aurai jamais imaginé à quel point je tomberai amoureuse de cette saga et de ces personnages. Aujourd’hui elle fait partie de mes séries préférées de tous les temps (elle est même dans mon top 5!), et même si elle me fait souffrir comme peu d’autres séries, je ne lui en veut pas.

En tout cas ce tome ne fait que confirmer une chose: Sabaa Tahir est l’une de mes auteures préférées.

“Curse this world for what it does to the mothers, for what it does to the daughters. Curse it for making us strong through loss and pain, our hearts torn from our chests again and again. Curse it for forcing us to endure.”

Allez lire cette série. Sérieusement. Elle en vaut vraiment la peine. Et comme elle est traduite, vous n’avez aucune raison de vous défiler !

Afficher en entier
Diamant

COUP DE CŒUR. Si ce troisième tome est un véritable coup de coeur, c'est avant tout grâce à un personnage : Hélène Aquilla.

Hélène est l’un de mes personnages préférés en littérature. Elle a cette froideur et cette force qui renferment une humanité, une loyauté et un dévouement au-delà des mots. En surface, sa carapace ne se fendille jamais mais à l’intérieur, elle doit jongler avec ses émotions et je l’admire irrémédiablement pour ce qu’elle est. Elle me fait également beaucoup trop rire, surtout lorsqu’elle qualifie le Semeur de Nuit de “toutou surnaturel” de la Commandante. C’est une femme dévouée corps et âme à son peuple, prête à porter elle-même secours. Je me rappelle encore de cette scène où elle s’est dirigée vers une enfant au visage ensanglanté durant l’attaque d’un village pour essayer de lui porter secours. Comme l’a dit le Semeur de Nuit, Hélène est une femme “du peuple”. Elle souhaite coûte que coûte protéger son peuple et rester loyale envers lui. Elle ne dévie jamais de ses valeurs et idéaux.

Je crois que toute ma chronique entière pourrait se résumer à : Hélène est incroyable. Je me rappelle encore de cette scène à l'infirmerie où elle prend le temps d’aller voir chaque enfant et leur chanter une chanson pour apaiser leur douleur. Elle le fait avec une énergie telle qu’elle en ressort épuisée mais comblée. Comblée d’avoir ravivé de l’espoir et de leur avoir dit de ne pas avoir peur. Je peux aisément dire que Hélène Aquilla a largement dépassé Feyre Archeron dans mon coeur de lectrice.

Mon deuxième personnage préféré dans cette saga c’est Harper Avitas et j’espère que sa relation avec Hélène se développera davantage dans le dernier tome car je suis un petit peu restée sur ma faim à ce niveau-là.

Ce tome 3 s’ouvre sur un chapitre du point de vue du Semeur de Nuit puis il alterne simultanément entre Laia, Elias et Hélène. Laissez-moi vous dire que les chapitres que j'attendais le plus étaient bien sûr ceux du point de vue d’Hélène. Les chapitres du point de vue de Laia et Elias sont, certes, intéressants mais m’ont moins plu que ceux d’Hélène because Hélène is Queen.

Laia, accompagnée de son frère Darin, essaie de combattre le Semeur de Nuit qui veut récupérer l'Étoile pour libérer les djinns. Elias quant à lui doit se familiariser au nouveau rôle qu'il acquiert à la fin du tome 2. J’ai été très surprise de constater que les chapitres sur Elias étaient ceux qui m’intéressaient le moins. C’est étrange car avant Elias était mon personnage préféré mais j’admets que la tournure qu’a décidé de lui donner l’auteure ne me plait pas. De ce fait, Elias s’est largement fait concurrencer et dépasser par Hélène et Harper dans mon coeur.

Dans ce second tome, la violence est toujours à son apogée. Marcus en fait voir de toutes les couleurs à Livia, la sœur d’Hélène. J’ai adoré découvrir Livia ainsi que toute l’intrigue qui se met en place autour d’elle.

Nous retrouvons toujours nos personnages des tomes précédents dont Afya (qui frappe les fantômes avec une poêle soit dit en passant) mais aussi Cuisinière. Et alors là … laissez-moi vous dire que la révélation concernant Cuisinière est juste IM-PRÉ-VI-SI-BLE ! Je ne l’ai littéralement pas vu venir et donc c’était bien joué de la part de l’auteure car après la révélation concernant Keenan dans le tome 2, cette révélation sur Cuisinière dans le tome 3 nous laisse sur les fesses.

Nous faisons également la connaissance de nouveaux personnages comme Musa ou encore Quin Veturius, le grand-père d’Elias et donc le père de la Commandante. Cette rencontre nous permet d’effleurer le passé de cette dernière.

La fin n’est pas aussi dingue que ce à quoi je m’attendais même si la guerre contre les Karkauns a fait des dégâts je ne trouve pas que ce troisième tome se referme sur un cliffhanger. Je peux tenir patiemment en attendant le grand final et retrouver mes personnages chouchous : Hélène et Harper.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Argent

J'ai bien moins accroché à ce tome qu'aux précédents.

Je ne sais pas si j'ai trop tardé à lire ce 3e tome mais je n'ai pas réussi à rentrer dans le récit. J'ai eu l'impression qu'il ne se passait pas grand chose au niveau de l'intrigue. On se centre essentiellement sur les personnes et sur leurs ressentis et états d'âme, quitte à faire de nombreuses répétitions. Je ne sais pas si ce tome est réellement moins bon que les autres ou si mes goûts et attentes littéraires ont changé par rapport au moment où j'avais lu les premiers tomes. Le fait est que je me suis ennuyée et que seules les dernières pages ont éveillé mon intérêt.

Je crois que je vais m'arrêter là pour cette série.

Afficher en entier
Diamant

Ce troisième tome est un énorme coup de cœur.

L'histoire est addictive et de plus en plus sombre, mon coeur a été brisé à de nombreuses reprises pendant cette lecture.

Nos personnages souffrent tellement dans ce tome encore plus que dans les autres.

Laia reste forte et courageuse malgré les épreuves auxquelles elle doit faire face.

Hélène m'impressionne, elle est à la fois plein de froideur mais aussi tellement humaine, tellement dévouée à son peuple, je l'ai adoré dans ce tome.

Et enfin Elias, mon pauvre Elias souffre tellement dans ce tome, mon cœur n'a pas arrêté de se déchirer pour lui, il fait face à des choix impossibles.

Pour conclure, ce tome est un concentré d'action, de suspense mais également de personnages qui nous font vivre cette aventure avec eux et on n'en ressort pas indemne !

Bref, l'attente jusqu'à ma lecture du tome 4 va être horrible !!

Afficher en entier
Or

Un troisième tome qui donne tout simplement envie de savoir la suite ! Vivement le quatrième volume !

Afficher en entier
Diamant

Ce livre est un bijou ! Il est pourtant très compliqué d'en parler tant il ne ressemble à aucun autre. Il faut seulement le lire et se laisser embarquer dans cet univers encore inconnu.

Tout y est novateur, envoûtant mais avant tout génial.

En fait, le génie de ce 3ème opus ne tient plus à la plume de l'auteure qui est magnifique (le mot est faible) mais je dirais que j'y suis maintenant habituée. Non, le génie tient dans la construction du récit qui a la même précision que le plus habile des horlogers.

Tout est ciselé, imbriqué à la précision ! On avance dans le récit avec une vraie délectation tant tout est astucieusement mis en place. On crie au génie à certains moments et la fin....LA FIN !

Je n'ai jamais autant approché la perfection...

Oui, ce récit m'a retournée la tête mais quand on aime la littérature et ce type de récit, on ne peut que crier son plaisir devant cette pépite.

Sabaa Tahir est une auteure qu'il FAUT découvrir.

Elle ne ressemble à aucune autre.

Cette série est littéralement ...non plutôt littérairement jouissive !

https://www.lachroniquedespassions.com/

Afficher en entier
Diamant

EXCELLENT EXCELLENT EXCELLENT !

Cette série est vraiment génialissime ! Quand on a ce livre en main, il est impossible de le lâcher !

L'auteur a vraiment su créer un univers hors-du commun, entre Latium et conte (noir) des 1001 nuits !

Laia et son frère aident les Résistants à se battre contre les Martiaux et aussi contre leurs voisins qui menacent de les envahir.

La Commandante a pactisé avec le Semeur de Nuit pour s'emparer du pouvoir.

Elias, devenu Attrapeur d'Âme, doit gérer les fantômes et les djinns qui menacent d'envahir le monde des vivants.

Helen, Pie de Sang, veut tout faire pour protéger sa soeur, l'épouse fragile de l'Empereur Spoiler(cliquez pour révéler)désormais enceinte...

Spoiler(cliquez pour révéler)On apprend plein de choses : par exemple que Cuisinière est la mère de Laia (on s'en doutait un peu mais on se demande comment celle-ci va le découvrir), que les Oracles sont les premiers Erudits (qui ont trompés les djinns)... Laia aide la soeur d'Helene a accoucher donc elles se rapprochent... Mais Elias ait de plus en plus accaparé par sa tâche et doit délaisser ses amies...

J'ai juste tellement hâte de lire la suite de ce FABULEUX roman !!!

Afficher en entier
Bronze

http://lire-une-passion.weebly.com/fantasy/une-braise-sous-la-cendre-sabaa-tahir

"En résumé, je suis un peu déçue de ce tome 3. Il manquait d'action, ça tournait en rond et l'action qui arrive à 150 pages de la fin, c'est trop tard avec ses presque 600 pages... Je n'ai pas non plus été autant touchée que je l'aurais voulu avec les personnages. Il m'a franchement manqué quelque chose. Cette petite (grosse) étincelle que j'ai ressenti avec les deux autres tomes. J'espère sincèrement que le tome 4 (et dernier) sera à la hauteur de mes attentes... Parce que là, des attentes, j'en ai."

Afficher en entier
Or

Ce livre est fantastique ! J’aime beaucoup le style d’écriture de SABAA TAHIR. Hâte de découvrir la suite !

Afficher en entier
Diamant

Comment peut-on briser le cœur de ses lecteurs de cette manière?? Plus j'avance dans cette saga, plus je suis bouleversée par l'histoire... Comme les deux autres tomes de cette saga, ce troisième opus est un véritable coup de cœur. Il s'agit définitivement d'une des meilleures sagas que j'ai pu lire de ma vie. J'ai tellement hâte de pouvoir me plonger dans le quatrième tome... Encore une fois, Sabaa Tahir m'a plongé dans un roman extrêmement sombre, avec des personnages torturés et des péripéties à couper le souffle. Lire ce roman, c'est véritablement accepter d'avoir le cœur brisé, de se sentir démuni face à tant d'horreurs. J'ai adoré retrouver les personnages d'Elias, de Laia et d'Hélène. Comme dans le second tome, le roman est divisé en trois points de vue. Trois points de vue: trois fois plus de péripéties, trois fois plus de mystère, trois fois plus de douleur, trois fois plus de révélations. L'auteure a su tisser une histoire absolument bouleversante qui m'a tenue en haleine tout du long. Lire ce roman est une expérience tout simplement magique, une expérience qui dépasse l'entendement. Cette saga fonctionne définitivement en crescendo. Déjà les deux tomes précédents m'avaient surprise et bouleversée par leurs péripéties. Mais ce n'est rien comparé à ce troisième tome. Tout est tellement démesuré. Mais cette démesure est convaincante. Lorsque nous lisons ce roman, on ne se dit pas qu'il y a trop de drames, qu'il est too much, non. On y croit dur comme fer. Une braise sous la cendre, c'est une histoire tourmentée pleine de magie, de violence et d'aventures. Une histoire et des personnages qui nous font vibrer, qui nous font pleurer. De l'amitié et de l'amour. De l'impossibilité et de l'espoir. Un monde en flammes, un monde condamné. Si vous ne l'avez pas encore lu, n'hésitez plus. Car vous aller l'adorer et le détester de vous faire subir tout cela.

Afficher en entier
Diamant

Un troisième tome plus sombre et n a de plus en plus peur pour le futur de nos personnages.

Le quatrième tome promet d'être grandiose mais va surement nous briser le coeur.

Afficher en entier
Diamant

A LIRE SEULEMENT SI VOUS ÊTES À JOUR DANS VOTRE LECTURE.

J’ai adoré. Non, j’ai suradoré ce troisième tome. Sincèrement, j’ai l’impression que pour chaque volet de la saga, Sabaa Tahir nous met dans un cadre scenaristique différent : on ne s’ennuie jamais durant notre lecture, et chaque mot est comme méticuleusement pensé avant d’être tapé sur l’ordinateur. Dès le début de l’histoire, on est carrément plongés dans les péripéties et aventures de nos personnages favoris. Retrouver Laia, Elias et Hélène (cette fille c’est ma queen) a juste été un pur plaisir, et j’avais l’impression de les redécouvrir une nouvelle fois dans ce troisième volet, comme dans le premier. Mais j’avoue que j’avais eu un peu le cœur brisé en voyant le titre d’alternance des chapitres, quand c’est le tour d’Helene de donner son pdv : il n’y a plus d’Helene Aquilla, comme dans une Flamme dans la nuit, mais uniquement La Pie de Sang... et c’en est de même pour Elias, à la toute fin du livre (L’Attrapeur d’Ames).

On en apprend plus sur les antagonistes principaux, à savoir la Commandante et le Semeur de la Nuit. L’autrice a dépeint leur portrait sombre et inhumain, nous a fait exploré leurs différentes facettes, leurs souvenirs et faiblesses d’hier et d’aujourd’hui, à tel point qu’on se prenait une bonne gifle sur le visage et qu’on peinait à réaliser la vérité : ils étaient humains, et ils auraient toujours pu l’être sans les coups qu’ils ont reçus de la vie. Ils n’ont jamais été tous noirs en vérité.

Comme certains n’ont jamais été entièrement blancs. Vers le milieu de l’histoire, on en apprends plus sur les intentions du Meherya, sa cité Djinn et l’amour qu’il éprouvait pour son peuple, et à travers ces informations, les raisons pour lesquelles il déteste les Érudits. Et franchement, il a quand même bien raison de les haïr et de vouloir les détruire.

Afficher en entier

Dates de sortie

Une braise sous la cendre, Tome 3 : Le Prix du sang

  • France : 2018-11-22 (Français)
  • USA : 2018-05-21 (English)

Activité récente

Kebab le place en liste or
2020-07-17T17:15:51+02:00
Jadoou le place en liste or
2020-07-16T21:16:11+02:00
lissa07 l'ajoute dans sa biblio or
2020-07-14T14:28:10+02:00
acsjg le place en liste or
2020-06-30T22:33:54+02:00

Titres alternatifs

  • Le Prix du sang - Français
  • A Reaper at the Gates (An Ember in the Ashes #3) - Anglais

Distinctions de ce livre

Évaluations

Meilleurs classements dans les Listes Booknode

Les chiffres

Lecteurs 381
Commentaires 42
Extraits 29
Evaluations 145
Note globale 8.68 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode