Livres
443 436
Membres
378 965

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par grenalie 2012-07-20T18:10:24+02:00

Non, ce n'est pas sans blessure a l'âme que je quitterai cette ville. (...)

Nombreuses sont les parcelles d'esprit que j'ai dispersées en ces rues, nombreux les enfants de mon desir qui marchent nus dans ces collines (...)

Afficher en entier
Extrait ajouté par Opalescence18 2014-10-21T12:53:08+02:00

Vos enfants ne sont pas vos enfants. Ils sont les fils et les filles de l'appel de la Vie à elle-même. Ils viennent à travers vous mais non de vous. Et bien qu'ils soient avec vous, ils ne vous appartiennent pas. Vous pouvez leur donner votre amour mais non point vos pensées, car ils ont leurs propres pensées.

Vous pouvez accueillir leurs corps mais pas leurs âmes, car leurs âmes habitent la maison de demain, que vous ne pouvez visiter, pas même dans vos rêves. Vous pouvez vous efforcer d'être comme eux, mais ne tentez pas de les faire comme vous.

Car la vie ne va pas en arrière, ni ne s'attarde avec hier.

Vous êtes les arcs par qui vos enfants, comme des flèches vivantes, sont projetés. L'Archer voit le but sur le chemin de l'infini, et Il vous tend de Sa puissance pour que Ses flèches puissent voler vite et loin. Que votre tension par la main de l'Archer soit pour la joie, car de même qu'Il aime la flèche qui vole, Il aime l'arc qui est stable.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Sara_Mehidi 2017-10-15T15:30:33+02:00

Vous êtes bon quand vous vous efforcez de donner de vous-même.

Pourtant, vous n'êtes pas mauvais quand vous cherchez le profit pour vous-même.

Car quand vous cherchez le profit, vous n'êtes qu'une racine qui s'agrippe à la terre et tête à son sein.

Certainement, le fruit ne peut dire à la racine, "Soit à mon image, plein et mûr et toujours généreux ".

Car pour le fruit, donner est une nécessité, comme recevoir est un besoin pour la racine.

(...)

Vous êtes bon par d'innombrables manières et vous n'êtes point mauvais quand vous n'êtes pas bon.

Afficher en entier
Extrait ajouté par x-Key 2013-06-06T23:58:44+02:00

Et je dis que la vie est ténèbres, en effet, sans un désir ardent.

Et tout désir ardent est aveugle, s’il n’y a pas connaissance.

Et toute connaissance est vaine, s’il n’y a pas travail.

Et tout travail est vide, s’il n’y a pas amour ;

Et lorsque vous travaillez avec amour, vous liez vous-même à vous-même, et aux uns et aux autres, et à Dieu.

Afficher en entier
Extrait ajouté par x-Key 2013-06-06T23:49:57+02:00

Le travail est l’amour rendu visible. Et si vous ne pouvez travailler avec amour mais seulement avec dégoût, il vaut mieux quitter votre travail et vous asseoir à la porte du temple et accepter l’aumône de ceux qui travaillent avec joie. Car si vous cuisez le pain avec indifférence, vous cuisez un pain plus amer qui ne satisfait qu’à moitié la faim de l’homme.

Afficher en entier
Extrait ajouté par bioki 2011-10-31T18:57:07+01:00

« Emplissez chacun la coupe de l’autre, mais ne buvez pas à la même coupe. »

Afficher en entier
Extrait ajouté par Laetitia-214 2019-01-19T18:11:58+01:00

S’éveiller à l’aube, le coeur ailé et reconnaissant pour cette nouvelle journée d’amour.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Jean-Michel-12 2019-01-02T20:37:09+01:00

Quelques-uns d’entre vous disent, « La joie est plus grande que la tristesse », et d’autres disent, « Non, c’est la tristesse qui est plus grande ». Mais je vous le dis, elles sont inséparables.

Elles viennent ensemble, et quand l’une est assise seule avec vous à votre table, n’oubliez pas que l’autre est endormie sur votre lit.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Framb0ise 2018-12-10T15:29:57+01:00

Vos cœurs connaissent en silence les secrets des jours et des nuits. Mais vos oreilles sont avides des rumeurs de ce que vos cœurs connaissent. Vous voudriez connaître avec des mots ce que vous avez toujours connu en pensée. Vous voudriez toucher avec vos doigts le corps nu de vos rêves.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Emilie-113 2018-08-01T11:42:00+02:00

"Offrez votre coeur à l'autre, mais ne lui en confiez pas la garde,

Car seule le main de la Vie peut contenir vos coeurs.

Tenez-vous côte à côte, mais pas trop près l'un de l'autre,

Car les piliers du temple se dressent séparément,

Tandis que le chêne et le cyprès ne peuvent croître dans l'ombre l'un de l'autre." (p. 18)

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode