Livres
524 160
Membres
542 320

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Le Protocole de la crème anglaise, Tome 1 : Prudence



Description ajoutée par aphrodite58200 2016-08-02T16:12:25+02:00

Résumé

Dans une Angleterre victorienne fortement steampunk, Lady Prudence Alessandra Maccon Akeldama est l'unique métanaturelle au monde, capable de voler les pouvoirs de n'importe quelle créature surnaturelle par un simple contact. Son père adoptif, le vampire Lord Akeldama, lui offre un de ces dirigeables dont elle est si friande en lui confiant une mission: se rendre en Inde pour en rapporter une nouvelle variété de thé. Rue sera assistée par son amie d'enfance l'Honorable Primrose Tunstell, très à cheval sur le respect des convenances, mais aussi - à son grand dam - par le professeur Percy Tunstell, frère jumeau de la précédente, et Quesnel Lefoux, ingénieur de génie doublé d'un séducteur fort arrogant. Le voyage ne s'annonce pas de tout repos!

Afficher en entier

Classement en biblio - 232 lecteurs

extrait

Quesnel rejoignit Rue.

-Et où est passée la charmante Mlle Tunstell? ai-je dit quelque chose?

-Peut être est-ce la façon dont tu tiens la barre? suggéra Rue.

-Je t'assure que ma barre est bien tenue.

Il changea de sujet avant que Rue puisse s'étrangler.

-Je ne peux pas vraiment dire que j'approuve ce que tu as fait. Pourquoi des pois?

-J'aime ça.

-Cela fait beaucoup de décoration pour un dirigeable.

-Comme il se doit. Occupe-toi de tes barres et laisse-moi le dirigeable.

-Un homme, mon petit chou, n'a qu'une seule barre.

Rue s'étrangla pour de bon.

--Voyons, comment as-tu décidé de l'appeler?

-La Coccinelle à la crème.

Quesnel ne parvint pas à réprimer un reniflement de mépris.

-Bonté divine, on dirait une maladie des parties honteuses.

-Vous devez être au courant, toi et ta barre, rétorqua Rue sans réfléchir.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Or

Si vous avez aimé le protectorat de l'ombrelle, vous ne pourrez qu’apprécier les aventures que vont vivre la fille d'Alexia et ses amis.

Entre thé et pâtisseries, histoires loufoques et des relations souvent explosives on ne sait plus où donner de la tête, mais c'est ça qu'on aime dans cet univers !

Il faut cependant savoir que les tomes 3 et 4 n'ont pas été traduits en français. Je n'ai pas trouvé que la lecture était compliquée mais il faut le savoir !

Afficher en entier
Or

C’est avec énormément de plaisir que j’ai pu suivre la suite de la saga « « Le Protectorat de l’Ombrelle ». Je suis heureuse d’avoir pu découvrir ce que sont devenus les enfants de nos héros : Rue, Prim, Percy, Quesnel. Place à la nouvelle génération !

C’est avec joie que j’ai revu certains des personnages du Protectorat de l'Ombrelle : Alexia, Conall (Papatte), Akeldama (Dama), Sandalio de Rabiffano (Biffy), le Bêta du père de Rue mais également Lyall, le Bêta de Kingair ainsi que Sidheag Maccon, l’arrière-arrière-petite-nièce de Rue… Mais ce fut trop bref à mon goût…

Je recommande aux personnes n’ayant pas encore lu cette saga, de le faire afin de pouvoir « savourer » pleinement ces nouvelles aventures. En effet, cette nouvelle série ne peut se lire indépendamment au risque de rater des références et des sous-entendus.

Prudence, surnommée Rue, notre héroïne, la fille de Alexia et de Conall Maccon, et fille adoptive de lord Akeldama, est à présent âgée d’une vingtaine d’années.

Elle est le fruit d’une « sans âme » et d’un loup-garou.

En touchant simplement un être surnaturel, elle acquiert ses capacités surnaturelles. Les vampires l’appellent voleuse d’âme, les loups-garous écorcheuse, les savants métanaturelle, et il n’y a eu personne de semblable à elle depuis des milliers d’années.

Son père adoptif, lord Akeldama (qu’elle surnomme Dama), lui offre un dirigeable et lui confie comme mission de se rendre en Inde pour rapporter des plants d’une nouvelle variété de thé. Cette mission est secrète et des plus délicates car la commercialisation de cette nouvelle sorte de thé entrerait en conflit avec les intérêts de la Compagnie des Indes orientales dont les actionnaires sont pour la plupart des ruches de vampires.

Rue baptise son dirigeable « La Coccinelle à la crème ». Dans son aventure elle entraîne Primrose Tunstell (surnommée Prim), sa fidèle amie de toujours mais également, à son grand dam, et sur l’insistance de son père adoptif, le professeur Percival Tunstell (surnommé Percy), le frère jumeau de Prim en tant que navigateur, traducteur et interprète (Prim et Percy, les enfants de Ivy, la Reine des vampires) ainsi que Quesnel Lefoux, en tant qu’ingénieur en chef (Quesnel, l’enfant adoptif de l’inventeur Geneviève Lefoux).

Tant Percy que Quesnel sont des séducteurs mais chacun selon son « style » !

Bien évidemment, cette mission qui paraît assez simple de prime abord va se révéler bien plus compliquée.

Rue s'implique, sans le savoir, dans un conflit politique dépassant ce qu'elle aurait pu imaginer…

L’auteur élargit le monde surnaturel auquel elle nous a habitués dans la saga « Le Protectorat de l’Ombrelle ». On découvre à présent de nouvelles créatures surnaturelles indigènes : les Rakshasas (vampires – littéralement « démons ») ainsi que les Vanaras (demi-dieux) – espèce inconnue –, des créatures (singes-garous) vénérées par les indigènes.

J'ai passé un bon moment à suivre l'intrigue mise en place pleine de rebondissements.

A mon grand étonnement, Rue et Alexia (mère et fille) ne sont pas proches. On découvre Alexia à travers les yeux de Rue et c’est dans un premier temps déstabilisant – à plus forte raison après avoir enchaîné les cinq tomes de la saga « Le Protectorat de l’Ombrelle ».

Certains passages pleins d’humour n’ont pas manqué de provoquer des fous rires – allant même à certains moments jusqu’aux larmes.

J’ai été très heureuse de retrouver Lyall, le Bêta de Kingair (tout en ayant un pincement au cœur – ceux qui auront lu « Sans âge » en auront compris la raison).

C’est bizarre de constater qu’on en sait plus que Rue ! Forcément, en ayant suivi les aventures de sa mère (dans la saga précédente)…

Une romance a été initiée… (je n’en dis pas plus).

Maintenant que les personnages sont posés, les prochains tomes nous en dévoileront plus (je l’espère du moins) !

Afficher en entier
Argent

Premier tome d'une nouvelle série directement rattaché à l'univers Steam punk créé par l'auteur dans sa série précédente (Le protectorat de l'ombrelle) puisque l'on retrouve la fille de l'héroïne comme personnage principale dans une excellente histoire. Les circonvolutions de l'auteur ajoutent au plaisir de la lecture grâce à l'humour. Encore plus délirant que ses livres précédents, l’histoire embarque le lecteur jusqu'en Inde où s'enchaine aventures et malentendus

Afficher en entier
Diamant

Quel bonheur de retrouver l'univers steampunk du Protectorat de l'ombrelle ! Cependant, on a affaire cette fois-ci à Prudence, la fille métanaturelle d'Alexia, qui possède un caractère bien différent de celui de sa mère. Elle se trouve en compagnie de sa meilleure amie Primrose Tunstell, du professeur Percival Tunstell (frère jumeau de la précédente) et de l'ingénieur Quesnel Lefoux, et avec tout ce beau monde part pour l'Inde à bord de la Coccinelle à la crème, son dirigeable personnel. Là-bas, elle est censée mener à bien une mission pour son père adoptif, notre cher Lord Akeldama.

L'intrigue est plutôt confuse pendant une bonne partie du livre, même pour Prudence qui s'implique, sans le savoir, dans un conflit politique dépassant ce qu'elle avait pu imaginer. On arrive finalement à obtenir les réponses à nos questions au fur et à mesure des pages...

J'espère que le tome 2 sera à la hauteur de celui-ci !

Afficher en entier
Bronze

J'aime beaucoup ce premier tome mais j'ai eu un peu de mal au début de l'histoire. J'ai eu du mal à comprendre qui été qui mais l'intrigue est très intéressante. Et les personnages une fois qu'on a compris qui est qui et bien ils sont attachants. J'ai passé un bon moment de lecture

Afficher en entier
Argent

J'adore Gail Carriger, alors je ne pouvais tout simplement pas passer à côté de cette série.

Le protocole de la crème anglaise est une bonne série. Le personnage de Prudence est radicalement différent de celui d'Alexia ; bien que je l'aie trouvée beaucoup moins plaisante, attachante, drôle et caustique que sa mère, Rue a su me faire rire et me convaincre en tant que personnage à part entière ; c'est une bonne chose qu'elle ne ressemble pas à sa mère.

Les personnages sont intéressants, et c'est toujours un plaisir de retrouver des personnages d'une saga à l'autre.

L'intrigue de ce premier tome est en revanche un peu lourde et complexe à suivre. Plus de politique, moins d'action (un peu moins) que dans la précédente. En revanche, un humour toujours aussi délicieux et une société londonienne toujours aussi collet montée, et encore plus tournée au ridicule qu'auparavant.

Ce premier tome nous plonge dans une ambiance somme toute très différente de celle de la précédente saga, mais réussie tout de même. J'ai déjà commencé le tome 2 !

Afficher en entier
Bronze

J'ai essayé, vraiment, de me plonger dans l'histoire... je viens de me rendre compte en lisant les autres commentaires que j'aurais peut-être dû commencé pas Le protectorat de l'Ombrelle...Je ne suis pas parvenue à avoir de goût de continuer ma lecture.. Peut-être aussi que je n'aime pas ce genre. Désolée...

Afficher en entier
Or

Le protocole de la crème anglaise fait suite à la saga du Protectorat de l’ombrelle que j’ai beaucoup aimé. (...)

C’est donc avec grand plaisir que j’ai pu me replonger dans l’univers de Gail Carriger qui est, pour moi, un incontournable de la littérature steampunk. Il a fallu cependant un petit temps d’adaptation car l’histoire se déroule environ une quinzaine d’années après la fin du dernier tome du protectorat. Nous suivons donc Rue et non plus Alessandra. Le rapport avec les personnages que nous connaissons est donc très différent, parfois avec des surnoms différents également. De plus, Rue a un caractère assez particulier qu’il nous faut apprivoiser. (...)

Niveau scénario je dirais qu’il n’y a rien de totalement novateur mais la recette marche toujours autant: des créatures surnaturelles, un voyage, un enjeu. Tous les ingrédients pour réussir un récit d’aventures avec l’humour de Carriger, bien que j’ai pu noter quelques longueurs. (...)

En bref, c’est un univers toujours aussi plaisant à découvrir et redécouvrir. De nouveaux personnages que l’on adore et la promesse d’une plus grande intervention des anciens dans le deuxième tome qu’il me tarde de découvrir!

La chronique complète sur mon blog: https://degustationslitteraires.wordpress.com/2018/11/25/le-protocole-de-la-creme-anglaise-t1-prudence/

Afficher en entier
Lu aussi

Suite directe des séries précédentes, notamment de "Sans Âme", puisqu'on retrouve cette fois-ci sa fille qui va nous entraîner dans des aventures... très drôles!

Du steampunk qui se moque souvent de son propre genre et de ses clichés (tout en les utilisant à bon escient), Gail Carriger propose un scénario plus développé et des nouveautés dans son univers. Ces ajouts très intéressant ouvrent de nouveaux horizons pour la suite de ses romans et il est très intéressant de découvrir ce qui l'auteure a pu ajouter, liés à des légendes locales. Ces éléments manquaient un peu dans les séries précédentes, plus axées autour de l'Europe et des Loup-Garou et Vampires "classiques".

Une écriture très féminine, drôle et plutôt riche, même si certaines répétitions ont tendance à alourdir parfois le texte, il s'agit d'un livre facile et rapide à lire. Ce livre donne le sourire et n'est pas à prendre au sérieux!

En conclusion, pour les amateurs du genre qui ont envie d'une lecture qui détend et qui est relativement simple à suivre, dont on attend rien d'autre qu'un bon moment, c'est le livre parfait!

Afficher en entier
Bronze

Ce livre m’a fait beaucoup rire et j’ai beaucoup aimé son originalité. Lady Prudence est un personnage atypique qui est très attachant. Je suis impatiente de lire le deuxième tome.

Afficher en entier

Dates de sortie

Le Protocole de la crème anglaise, Tome 1 : Prudence

  • France : 2016-10-26 (Français)
  • Canada : 2016-11-30 - Poche (Français)
  • USA : 2015-03-17 (English)

Activité récente

Titres alternatifs

  • Prudence (The Custard Protocol #1) - Anglais
  • Soulless (Parasol Protectorate #1) - Anglais

Évaluations

Les chiffres

lecteurs 232
Commentaires 44
extraits 16
Evaluations 70
Note globale 7.41 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode