Livres
392 714
Comms
1 377 885
Membres
284 946

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Le quatrième mur



Description ajoutée par bridget 2013-06-28T22:50:28+02:00

Résumé

« L'idée de Sam était belle et folle : monter l'Antigone de Jean Anouilh à Beyrouth. Voler deux heures à la guerre, en prélevant dans chaque camp un fils ou une fille pour en faire des acteurs. Puis rassembler ces ennemis sur une scène de fortune, entre cour détruite et jardin saccagé.

Samuel était grec. Juif, aussi. Mon frère en quelque sorte. Un jour, il m'a demandé de participer à cette trêve poétique. Il me l'a fait promettre, à moi, petit théâtreux de patronnage. Et je lui ai dit oui. Je suis allé à Beyrouth le 10 février 1982, main tendue à la paix. Avant que la guerre ne m'offre brutalement la sienne... »

Afficher en entier

Classement en biblio - 328 lecteurs

Or
86 lecteurs
PAL
76 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par Caroline 2013-11-10T12:22:21+01:00

"J'avais hurlé qu'ailleurs, dans des berceaux, des bébés avaient eu la gorge tranchée. Que des enfants avaient été hachés, dépecés, démembrés, écrasés à coups de pierres. Et ma fille pleurait pour une putain de glace? C'était ça, son drame? Une boule au chocolat tombée d'un cornet de biscuit? "

Afficher en entier

Commentaire le plus apprécié

Diamant

Je sais que les précédents commentaires sont élogieux et que tout semble être déjà dit mais il me semble impossible de ne pas commenter à mon tour ce chef d'oeuvre.

D'abord, sans rapport avec le livre, je suis surprise, pour ma part, que celles qui ont commenté avant moi soient surprise par ce choix des lycéens. Les lycéens sont peut-être idiots ( j'en suis une; j'ai le droit de dire ça ) mais ils sont passionnés et ceux qui comme moi aiment la lecture ne lisent pas les livres à moitié. Il y a ceux qui lisent et ceux qui aiment la littérature.

Enfin, après cette longue parenthèse hors-sujet, laissez-moi exprimer ma joie et ma peine d'avoir lu ce magnifique roman...

Je suis passée par diverses émotions. L'histoire est touchante de poésie, de beauté et de tristesse.

Les personnages sont tous des figures fortes et marquantes. Tout le monde a sa propre histoire mais tout le monde se ressemble.

Ce qui m'a le plus marquée c'est, je crois, cette obstination au clivage des groupes religieux différents alors que tous appartiennent à un ensemble plus grand encore: leur nation. Le Liban.

J'ai rêvé moi aussi à la paix grâce au théâtre, admiré l'écriture et la conception du roman de l'auteur et j'ai été emportée dans ce parallèle entre le théâtre et la vraie vie, entre la guerre du Liban et la paix de la France, entre la vie et la mort et entre la tragédie grecque et la tragédie moderne des personnages du XX ème : Imane, Charbel, Nakad et les autres.

On redécouvre ici la célèbre Antigone d'un nouveau point de vue et le conflit du Liban est éclairé et démêlé explicitement sans pour autant porter de jugement.

En somme un roman complet, bouleversant et vertigineux!!

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par Nat94 2017-09-13T19:36:36+02:00
Diamant

De loin l'un de mes livres préférés. Lorsqu'en voyage scolaire, mon professeur de français me l'a prêté car il n'arrivait pas à le démarrer, je pensais avoir simplement de quoi m'occuper l'esprit le temps de me procurer autre chose... J'étais loin de la réalité.

Pendant toute ma lecture, j'ai cru que ce livre était autobiographique... C'est dire que l'écriture est incroyablement réaliste et prenante!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par lilinou146 2017-08-29T20:34:50+02:00
Or

Que dire?

Un livre aux premiers abords compliqué, mais riche de culture et d'émotions.

Sorj Chalandon, reporter de guerre, nous livre à travers cette fiction dans un décor réel, son histoire personnelle. A l'exemple d'Imane, qu'il a créée à partir de ce corps profané dans les camps massacrés de Chatila.

Une écriture profonde et agréable, mais un point gênant parmi cette éloge romanesque : ne pas oublier que le livre tout entier est basé sur un point de vue très subjectif. Ainsi, il est intéressant de se renseigner sur la guerre du Liban, et d'observer chaque point de vue de la guerre, car il n'y jamais de méchant ou de gentil dans une guerre, encore moins lorsqu'elle est civile. Tout à un début, tout à une fin. Certains diront que le début est à cause des occidentaux qui ont créé la Palestine dans Israël, d'autre diront que c'est à cause d'Israël qui a sacrifié la Palestine, d'autres diront que ce sont les libanais qui ont tiré sur les palestinien, d'autre diront que c'est la Palestine qui a tiré sur le Liban ou sur Israel depuis le Liban, etc... Et enfin, certains diront que c'est "Le Liban qui tire sur le Liban".

Quant aux personnages, ils sont poignants de par leur crédibilité. L'art face à la guerre? Certains y croient, d'autres non. Certains peuvent y croire, d'autres ne le peuvent pas. Moi, lectrice, je me demande si cela vaut le coup. Antigone? Jouée parmi les débris des obus? Des personnes prenant le temps d'apprendre un texte pendant que d'autres subissent le cracha des AK47? Dans un pays caractérisé par multiculturalité, à cet instant plus divisé que jamais, on demande une union? Moi, je me suis dis non. Puis, pourquoi pas? Et enfin, ça aurait pu marcher. Et puis, il y a la Réalité qui nous poursuit. La Réalité de la Guerre.

Mais la beauté de ce livre, ce n'est pas qu'il raconte la guerre, mais qu'il en hurle ses conséquences. Il crie la douleur physique et morale, crache les atrocités, met à plat les rumeurs. On entre dans la guerre en tournant les pages, on revoit le sens de notre vie, on se pose des questions sur la paix, et chacun en tire sa conclusion.

La vie est belle mes amis, et ce livre nous y fait réfléchir profondément.

Roman intensément conseillé, mais avec un fond de culture personnelle pour l'apprécier pleinement.

PS: J'ai eu l'envie de lire ce livre grâce au Collectif Les Sans Lendemain, qui en ont fait une pièce de théâtre poignante. Mes remerciements.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Nausicaa_Npa 2017-08-18T23:15:09+02:00
Diamant

Quel livre magnifique. Encore une fois, l'auteur parvient à me transporter dans son mon. Un monde qui n'est pas facile puisque le prinicipal de l'action se déroule lors de la guerre civile libanaise.

J'ai eu un peu de mal à rentrer dans le livre au début puisque Georges énonce pas mal de faits biographiques ce qui donne un effet "listing" au récit. Mais bien vite, cela s'estompe.

Lorsque Samuel lance son projet fou de monter Antigone, on se dit qu'il est bien gentil, mais que c'est irréalisable. Mais Samuel fait partie de ces gens qui arrivent à ouvrir des portes et convaincre. Bien vite Georges se retrouve mêlé à cette histoire et on le suit au Liban, à côtoyer tous les partis qui se font la guerre. Les épisodes sont courts mais si intenses... ! La répétition qui a lieu dans le théâtre est je pense l'une des plus belles scènes de ce livre.

Je suis restée scotchée jusqu'au bout, j'ai souffert pour Georges, compris pourquoi il était trop difficile pour lui de reprendre sa vie d'autrefois comme si rien ne s'était passé.

Spoiler(cliquez pour révéler)
Et la scène de la découverte du corps d'Imane... Rien que d'y penser, j'en ai le coeur qui se soulève encore.

Ce livre est un bijou qui m'a bouleversé et j'ai aimé tout du début à la fin, la fin qui est d'ailleurs si logique que si elle avait été différente, j'en aurais été déçue.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Odile74 2017-07-28T11:11:24+02:00
Bronze

Le livre nous emmène au coeur de la guerre du Liban de 1983.

Ce roman très poignant parvient à mêler la petite histoire à la grande. Il nous fait vivre des moments de grand désespoir à d'autres moments d'espérance et de fraternité.

S. Chalandon a obtenu le Goncourt des Lycées pour ce roman.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par myra44 2017-07-14T02:16:33+02:00
Or

Un livre d'une violence inimaginable qui nous déchire. On en apprend beaucoup sur l'Histoire et sur la vie. On en ressort brisé par cette brutalité et curieusement grandi par son intensité.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Brooklyn 2017-04-14T15:28:55+02:00
Argent

Ce livre m'a retourné, la fin m'a fait un choc, brutal, retour vers la réalité. J'ai pris mon temps pour le lire, sûrement parce qu'en soit l'histoire ne m'intéressait pas tant que ça. Le Liban, on y connait pas grand chose, pays en guerre, guerre civil, des morts à n'en plus finir, loin de tout, loin de nous. La fin est marquante, à vie. Le reste est là uniquement pour l'embellir, comme de la dentelle sur un vêtement. Mais quelle fin. Je le relirai un jour. Et j'espère, vous qui venez de lire mon commentaire, qu'il en sera de même pour vous.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Lilou3515 2017-03-29T07:09:35+02:00
Diamant

Une autre lecture obligatoire pour le lycée. J'avais déjà l'intention de le lire, mais avec une PAL qui s'agrandit de plus en plus, ma prof m'a donné le prétexte parfait !

Bref, revenons au livre. Que dire ? C'est beau, poignant. Magnifiquement bien écrit, très simplement, elle en donne des frissons. Les larmes aux yeux, juste par sa beauté. L'écriture des Sorj Chalandon est vraiment unique.

L'histoire. Ce qui m'a le plus marquée, c'est le contraste entre Paris et Beyrouth, bien sûr, mais le contraste entre les deux guerres qui s'y jouent. Ou plutôt entre la guerre à Beyrouth, et la guerre que George croyait mener à Paris, jusqu'à la découvrir vraiment au Liban. Je ne vais pas m'étendre sur le contexte, la guerre, tout ça, parce que je n'y connait pas grand chose, et les quelques recherches faites durant la lecture ne combleront pas ca ! Comme on dit, on n'étale pas la science qu'on n'a pas.

Et ma partie préférée de l'histoire, c'est le retour de George du Liban, la deuxième fois. La guerre lui avait peut être laissé la vie, Oui, mais elle lui avait aussi prit beaucoup plus, et l'avait laissé en homme brisé. Tellement brisé qu'il voulait, dans un énorme paradoxe, la retrouver, même si elle ne l'appelait pas.

Rapidement, la fin, quand même. C'est le genre de fin que j'aime, triste, très triste, mais obligée. L'auteur ne pouvait pas en choisir une autre. Elle est pour moi parfaite.

Vous l'aurez compris, j'ai adoré ce livre, je le recommande vraiment, mais si comme moi vous n'êtes pas très callé sur le contexte, ça pourra vous rendre la lecture plus compliquée. Sans que ça n'enlève rien à la beauté du texte!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par HeiYue 2017-03-16T14:16:16+01:00
Diamant

Ce roman n'est pas du tout le genre de livre que je lis d'habitude.

En voyant sa couverture et en lisant son résumé, je ne l'aurai probablement jamais acheté.

Seulement voilà, je voulais lire un livre et je ne savais pas lequel choisir alors, j'ai demandé à la libraire de m'en conseiller un.

Je lui ai dit que j'avais pensé à lire l'"Antigone" de Cocteau mais que, comme ils ne l'avaient pas, je ne savais pas où donner de la tête.

C'est alors qu'elle m'a vivement conseillé ce livre. Je l'ai donc acheté sans vraiment savoir de quoi cela parlé. Je savais juste qu'un homme rêvait de jouer "Antigone" en pleine guerre civile du Liban afin de donner un peu de paix aux habitants. Chaque personnage devrait être joué par un représentant de chaque camp.

Et, que vous dire, à part que ce livre a été un énorme coup de cœur ?

Ce coup de cœur est bien sûr dû à la plume magnifique de l'auteur, fluide et poétique, vive et précise, forte. Mais surtout, à l'énorme claque et à la déferlante d'émotion que j'ai ressenti en lisant le roman.

Impossible de le refermer et, après avoir tourné la dernière page, je me sentais mal, il fallait que je m'isole, que je réfléchisse.

Ce livre nous parle de paix et de guerre. De l'utopie et de la folie des hommes. De colère, de liberté et de théâtre. Dans ce livre, l'inhumain côtoie l'humanité, comme dans la vraie vie. Parce que ce livre est vrai, ce livre est juste. Il ne cherche pas à faire semblant même si les détails et les images doivent être crues. Comme Chalandon l'a dit : "Il fallait écrire".

J'ai ressenti de nombreuses émotions en lisant ce roman : de la tristesse, de la colère, de l'amour. J'ai pleuré un nombre incalculable de fois.

Je ne connaissais pas le contexte politique, religieux, ... de la guerre civile libanaise. Alors certes, j'ai parfois eu du mal à comprendre ce qu'il se passait. Mais, l'auteur explique tout en temps voulu.

On finit par voir et par comprendre. Par voir que chacun de ses personnages est humain. Ils ne sont pas plus mauvais les uns que les autres. C'est juste que la terrible folie des hommes, la guerre, les a emmené avec elle, dans son atroce engrenage.

Je ne sais pas si je vous aurais donné envie de lire ce livre. C'est toujours dur de décrire ce qu'on a ressenti lors d'une telle lecture mais, je vous conseille vraiment de lire ce roman.

Il est poignant, il est beau et cruel à la fois.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par juju224 2017-02-22T18:07:14+01:00
Bronze

Très beau livre qui traite très bien d'un sujet dont je ne connaissais rien et dont on entend rarement parler.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par AprilDevil 2016-12-31T20:10:03+01:00
Diamant

Longtemps, j’ai voulu être Antigone. Antigone, celle qui veut sauver tout le monde, sauf elle-même. Antigone, c’est l’intransigeance. La quête d’une justice absolue. L’esprit de rébellion. Antigone n’existe pas pour elle-même. Antigone ne vibre qu’avec la certitude d’avoir agi selon sa conscience. Mais Antigone se refuse à être abstraction. Antigone, elle, ce qu’elle veut, c’est agir. Agir, envers et contre tous s’il le faut. Le monde ne la fera pas plier. Et s’il le faut, elle mourra. S’il le faut, elle sera le sacrifice à la mémoire des oubliés. S’il le faut, elle se perdra elle-même. Plutôt mourir vivante que vivre en fantôme soumis.

Antigone ne s’est pas tue. Elle vit en moi, comme en tant d’autres personnes. J’en ai eu la preuve avec ce magistral roman de Sorj Chalandon.

L’auteur nous livre ici une œuvre au sujet brûlant, à savoir, la guerre au Moyen-Orient. Le traitement de la situation géopolitique est vraisemblable. On a notre lot de détails, mais jamais trop. Juste ce qu’il faut pour comprendre. Les personnages ne sont pas que des avatars, pas que des étendards. Ils ont une identité. Ce n’est pas seulement le Chiite, la Palestinienne, la Chrétienne, le Druze, l’Israélien. On ne peut pas, à la lecture de cet ouvrage, prétendre à la posture de détachement qu’on a tendance à adopter devant le journal de vingt heures.

L’écriture est infiniment juste. L’horreur débarque sans ménagement. Au rythme lent du début succède un crescendo terrible. Un déferlement d’horreur. Une vague de colère. Tout se précipite. Tout est flou. J’ai été aspirée. Passée la centième page, impossible de me détacher du roman, impossible de penser à autre chose. On est, comme le narrateur, misérablement projeté dans une guerre qui n’est pas la nôtre.

Il évolue comme un fantôme dans ce monde en guerre. Il perçoit la violence, qui provient de tous les côtés. On tue, on martyrise, on viole. Au nom de convictions. Au nom d’idéaux. Et lui qui est balloté entre les différentes communautés. Lui qui avance en brandissant la pièce d’Anouilh. On a envie d’y croire. On a envie que le projet voie le jour. L’art, c’est tout ce qu’il reste dans un monde en perdition. L’art, c’est ce qui me pousse à croire en l’humanité.

Mais le drame est joué d’avance. Aucun acteur ne pourra réécrire l’histoire.

Dans ce livre, la fragilité est partout. Fragilité psychologique du narrateur. Fragilité des relations humaines. On les sent tous sur le fil du rasoir. La situation géopolitique, elle, ne peut être qualifiée de fragile, car elle n’est que chaos.

Pas de tragédie antique à la Sophocle ici. C’est bien d’une tragédie humaine dont il s’agit. Un tragique inhérent aux erreurs de l’Homme. Mais la vraie force de ce roman, c’est qu’il ne se résout à aucun fatalisme. Antigone, sa force, nous l’avons en chacun de nous. Tant que nous serons là pour croire en ses idéaux, elle vivra.

Afficher en entier

Dates de sortie

Le quatrième mur

  • France : 2013-08-21 (Français)
  • France : 2014-08-20 - Poche (Français)

Activité récente

Gilles2 l'ajoute dans sa biblio or
2017-09-29T21:28:11+02:00
LiviaB l'ajoute dans sa biblio or
2017-09-19T14:10:26+02:00

Distinctions de ce livre

Les chiffres

Lecteurs 328
Commentaires 47
Extraits 32
Evaluations 81
Note globale 8.55 / 10

Évaluations

Meilleurs classements dans les Listes Booknode