Livres
436 372
Membres
361 710

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Le reflet de la haine



Description ajoutée par GabrielleViszs 2017-04-18T17:27:51+02:00

Résumé

Aout 2016

Naomie, une fille ordinaire en apparence mais qui possède un don particulier difficile à maîtriser, s'apprête à passer une soirée peu commune avec ses amis dans le manoir de Charquemont, inhabité depuis le décès de ses occupants.

Les jours passent et d'étranges événements font renaître la légende du manoir : des apparitions... des marques de sang... une série de chiffres. Mais les habitants restent silencieux sur son histoire. Une course contre la montre s'engage pour Naomie qui devra utiliser son don pour découvrir les origines de ce manoir et de ses anciens habitants...

Avant qu'il ne soit trop tard.

Afficher en entier

Classement en biblio - 1 lecteur

Extrait

Extrait ajouté par GabrielleViszs 2017-04-18T21:47:49+02:00

Les minutes passèrent aussi lentement que les heures, elles semblèrent longues. Naomie voulut bouger, mais son intuition féminine lui disait de rester immobile. Puis l'intrus redescendit aussi vite qu'il était monté, puis plus rien. Naomie n'était pas dupe : elle savait qu'il était toujours là, à l'affût du moindre bruit, comme un lion prêt à sauter sur une gazelle. Puis c'est la porte du sous-sol qui s'ouvrit, toujours aussi lentement. Naomie mit ses deux mains sur la bouche et les serrait pour éviter de hurler si le moindre bruit la fit sursauter. L'intrus descendait doucement, mais sûrement. Naomie paralysée par la peur et le stress, ne bougea pas d'un cil. Elle voulut tourner la tête, mais elle n'y arriva pas, de peur de faire un seul bruit qui puisse attirer l'attention. Ou de donner l'impression d'être observé.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par GabrielleViszs 2017-04-18T21:46:47+02:00
Argent

Je commence par remercier l'auteur, Mickaêl Lawrence pour l'envoi de son livre en service presse. Je dois dire que le résumé m'intriguait tout autant que la couverture. Lorsque le livre est arrivé, j'ai apprécié le format du livre et la couverture fait moins sombre que sur écran. Je me suis demandée également ce qui se trouvait derrière le titre. J'avoue qu'il a fallu que je lise le récit pour trouver. Quand on est blonde... (ironie quand tu nous tiens !)

Le prologue débute en Juillet 2001 avec un homme (ou une femme ?) qui a enlevé un petit garçon. Ce dernier a peur, car il est ligoté et les yeux bandés sans possibilité de savoir qui est derrière tout cela. Va-t-il revoir sa mère ? Quels sont les plans de cette adulte qui semble avoir quelques soucis psychologique ? Nous passons au chapitre 01, en aout 2016 avec une jeune femme du prénom de Naomie. Elle va retrouver ses amies pour la soirée et prévoir de passer dans le fameux manoir qui hante les esprits de tout à chacun. Avec Morena, Nathan, Matthieu, Charlie, Marion, tous les six ont décidés d'invoquer Marie. Le rituel effectué, rien ne se passe... dans l’immédiat. Mais comme l'indique l'auteur dans la dédicace : " Il ne faut jamais jouer avec les légendes ! "

Concernant l'histoire, j'ai beaucoup aimé sa mise en place, qui même si je l'ai trouvé un peu longue, elle met en place les personnages et les éléments qui sont nombreux. Nous voyons comment chacun vit, s'amuse, travaille ou en recherche d'emploi. Une vie banale où il suffit d'un petit rien pour que tout bascule. Ce petit rien ? Juste un truc bizarre qui semble revenir d'un lieu où l'on ne revient pas. Un fantôme ? Un spectre ? Un leurre ? Un humain qui profite de la situation pour faire peur et tuer ? Des questions se posent, des événements arrivent et... la mort est inéluctable ! Désolée, il fallait que je le note ainsi - rires.

Le récit m'a fait penser à ces films qui sont là pour faire peur. Lentement, graduellement, avec une pointe de suspense au départ pour arriver bien avant le milieu du film, ou du livre, à un déferlement de mauvaises ondes, de cadavres, de sursaut et de cris. Je pense à Bloody Mary (cité dans le texte) à tous ces films paranormaux, tel "Paranormal activity" ou encore "Candyman" et bien d'autres d'ailleurs. Un rituel, un miroir, des bougies, une envie subite de savoir s'il n'y a pas quelque chose de l'autre côté et crack ! Hallucinations collectives ou bien quelque chose est présent ? De temps en temps nous revenons en arrière, pour mieux tenter de comprendre le présent.

A force de vouloir jouer avec ce qu'ils n'aurait jamais dû, les six amis vont en payer les frais. Ce n'est pas sans compter sur le fameux "don" de Naomie qui pourtant la préviens de ne rien faire, de ne pas recommencer. Mais ne pas recommencer quoi ? La réponse se trouve au tout début du texte et cela fait froid dans le dos.

L'auteur joue avec les rêves, les souvenirs, la voyance et la réalité pour mieux nous perdre ? J'avoue que par moment je me suis demandée où il comptait nous emmener. Une fois entrée dans l'histoire, je me doutais bien que tous ne survivraient pas. Quelle idée saugrenue que voilà. Ce que nous demandons d'un bon film/livre d'horreur c'est de l’hémoglobine, du suspense, de la tension, des scènes qui donnent la chair de poule. Je ne dirais pas que nous n'avons pas tout, se serait mentir, juste que me concernant je n'aurais pas été contre un peu plus de frissons.

Les personnages sont nombreux, comme dit un peu plus haut. Nous avons Naomie avec son "don" particulier. Elle "voit" et "entend" des choses. Elle a une vie tout ce qu'il y a de plus normale en dehors de ça. Entre elle et sa mère c'est un peu conflictuel depuis que la fille a évolué niveau "voyance". D'ailleurs, j'ai eu du mal avec Erica (la chère maman) qui ne donne pas forcément d'explications, veut des réponses de manière assez impressionnante. Ensuite nous avons les amis plus ou moins proche de la jeune femme : Morena, Nathan, Matthieu, Charlie, Marion, Mickaël entre autre. Chacun fait sa vie, vivant ou non encore chez les parents. Une existence qui aurait pu continuer ainsi sur les chemins de la tranquillité.

Alors pourquoi juste un 14/20 alors que j'en dis pas mal de bien ? Tout simplement parce qu'il y a des points qui m'ont laissé un peu en retrait. Déjà au niveau des personnages et de leurs caractères, j'ai plus vu des adolescents que des adultes au départ du livre. Par la suite cela évolue en fonction des actions menées. Ensuite il y a pas mal de répétitions avec les prénoms. Je comprends tout à fait qu'il faut dire qui parle, mais lorsqu'ils sont uniquement deux. Par exemple voir écrit Naomie à chaque ligne, c'est lourd. Le côté écriture également est à double tranchant : par moment c'est très fluide, les scènes viennent les unes après les autres sans coupure. A d'autre, j'ai eu du mal à avancer dans le texte car il me semble haché. Enfin, certains dialogues n'avancent pas forcément l'histoire et m'ont donné ce sentiment de futilité et donc d'adolescents en train de faire une bêtise.

En conclusion, même s'il y a quelques bémols pour ma part, l'histoire tient la route. C'est réaliste également. Une bonne imagination concernant les événements et le fait de remanier bon nombre de "légendes" pour en écrire une qui sera différente. Sang, suspense, frissons sont au rendez-vous. C'est un livre qui saura donner des frissons à tous les amateurs de thriller horrifique.

Un conseil : évitez les miroirs, on ne sait jamais ce qui peut en sortir !

http://chroniqueslivresques.eklablog.com/le-reflet-de-la-haine-mickael-lawrence-a129923706

Afficher en entier

Date de sortie

Le reflet de la haine

  • France : 2016-12-13 - Poche (Français)

Activité récente

Les chiffres

Lecteurs 1
Commentaires 1
Extraits 2
Evaluations 0
Note globale 0 / 10

Évaluations

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode