Livres
466 976
Membres
431 676

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Le Retour des Phénix : Acte 1 : L'Origine des Flammes



Description ajoutée par Kyhael 2012-06-06T15:13:37+02:00

Résumé

"Quand l’oiseau impérial renaîtra de ses cendres, que le mal s’invitera en terres pures alors les deux ne feront qu’un et le poussin deviendra un soleil."

Une prophétie datant de plus de trois mille ans, gravée dans la pierre, appelle aujourd’hui à être réalisée. Les Eins et les Phénix s'opposent dans une lutte éternelle dont l'accomplissement de ces mots seraient la clef de la victoire.

L'éristale de l'Impératrice tant attendue se réveille et, avec elle, l'annonce de grands changements dont les deux camps subiront les conséquences.

Afficher en entier

Classement en biblio - 61 lecteurs

Extrait

[...]Lorsque je quittais pieds nus la pièce et revenais dans ma chambre, je faillis hurler de stupeur. Chris se tenait assis sur mon lit. Il me fallut quelques secondes pour retrouver un rythme cardiaque régulier.

- Faut que je te parle.

- J’avais fermé à clefs, répliquai-je.

- Je n’en aurais pas pour longtemps.

- Comment es-tu entré ?

Nous nous regardions dans le blanc des yeux. L’un sachant que l’autre continuerait de faire la sourde oreille sans d’abord avoir reçu des explications. Je conservais une main sur le nœud de ma serviette dans la crainte que celle-ci puisse se détacher. J’étais toute de même un peu… nue. Je n’avais pas songé à ce détail dans les premiers instants, mais maintenant la surprise passée, je sentais mes joues s’empourprer de gêne. Chris ou l’air et la manière de me plonger dans une situation embarrassante. Lui ne semblait pas perturbé par ce détail.

Soudain, il tira de sa poche une clef. J’arquais un sourcil intriguée alors qu’il m’expliquait le plus calmement du monde.

- Marine avait oublié de te remettre la clef de ta chambre. J’ai pris les devants en lui disant que je te l’apporterai !

Je levais les yeux au ciel. Non mais vraiment, celui-ci, il était… Peu importait ce qu’il était. Il m’envoya la clef que je préférais laisser tomber au sol à mes pieds plutôt que de me tenter à la récupérer et à ce que la serviette m’abandonne.

- Que veux-tu ?

- Je t’ai vu combattre aujourd’hui. Tu es plutôt mauvaise.

Je lui jetais le plus noir des regards qu'il m'était possible de réaliser, tout en répliquant colérique :

- Si t’es venu pour me répéter ce que je sais déjà, tu connais le chemin de la porte pour sortir ![...]

Afficher en entier

Commentaire le plus apprécié

Diamant

Je viens de le finir et j'ai adoré l'histoire. C'est original de trouver des phénix dans les lectures d'aujourd'hui. Enfin un livre qui sort du commun ! L'écriture est très belle. Il y a de jolies descriptions et on imagine très bien les décors grace à cela. On s'attache rapidement aux personnages principaux qui sont tous sympathiques. Il me tarde de lire le tome 2...

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Lu aussi

Le résumé était tellement mystérieux et alléchant, que je voulais absolument lire ce roman pour voir de quoi il retournait.

Mais maintenant que je l'ai lu, je reste sur ma faim.

Attention, l'histoire n'est pas mauvaise, non, mais elle n'a rien qui sorte de l'ordinaire.

C'est encore et toujours une fille qui découvre son but dans la vie : sauver le monde. C'est fatiguant de toujours lire la même chose.

Dommage.

Afficher en entier
Or

Très bon moment de lecture avec ce roman par lequel je découvrais cette auteure. Attirée par la page de couv je me suis laissée séduire pour l'achat. Sans regret. J'ai adoré le caractère de Gabrielle. Hâte de me procurer le second volet

Afficher en entier
Or

Une lecture très plaisante. Je suis toute suite entré dans l'univer du roman. Les personnages sont top surtout Gabi et Chris. Vivement la suite...

Afficher en entier
Bronze

Ce livre a un petit air mystique mêlé aux légendes asiatiques. Gabrielle, jeune lycéenne tranquille qui sait qu’elle est unique en son genre, se retrouve au beau milieu d’une guerre.

Un combat où s’oppose le bien et le mal, le Link et le Lank. Vous y verrez ici une clin d’œil au Ying et Yang. Gabrielle, impératrice, est la clé de la réussite de son clan, Les Phénix et Link.

Entre questionnement personnel, combats et sentiments, ce livre plaira aux amateurs de fantastique où l’on est projeté dans un monde parallèle à la Terre. Où il y évolue une société de paix avant tout, mais prête à défendre leurs familles et où lla magie est maitresse.

Ce fut une lecture agréable.

Afficher en entier
Diamant

Au début de la lecture, j'hésitais à lire ce roman, car je me persuadais que je ne l'aimerais pas. J'ai donc commencé ma lecture, au fil des premiers chapitres, j'ai directement commencé à m'attachée au livre.

Les personnages sont très attachants, et non comme dans certains autres romans, l'héroïne a parfois quelque moments de faiblesse et laisse des larmes coulées et a mon grand étonnement, on a pas envie de la secouer et de lui dire "arrête de pleurer!" puisque dans ces cironstances on pouvait la comprendre.

L'histoire au début m'avait fait penser a un autre roman de cette jeune auteur, mais a la suite de la lecture, toutes les ressemblances que je pensais avoir trouvées n'existaient plus ! J'ai trouvé cette histoire originale et je pense que personne n'a vraiment exploitée cette voie que je trouve plutôt géniale ! J'attends donc impatiemment le tome 2 qui est déjà sorti !

Afficher en entier
Bronze

J'ai eu la chance de lire ce livre dans le cadre de l'Opération Homebook organisée par les Editions Sharon Kena.

J'ai trouvé l'idée des Phénix très intéressante car peut exploitée dans la fantasy, en tout cas, c'était la première fois que je lisais un livre portant sur ce thème.

L'histoire commence dans la "vie réelle" mais on comprend bien vite que Gabrielle est plus qu'un être humain ordinaire. Par contre, l'auteur met un moment avant de nous dire ce qu'elle est. Pas que cela soit dérangeant, on s'en doute vu le résumé du livre. Par contre, j'ai trouvé dommage qu'on ne sache pas comment Gabrielle elle-même l'a découvert; en effet, la jeune héroïne, qui est aussi le narrateur, nous dit plusieurs fois qu'elle a découvert sa nature jeune, mais pas une fois on sait exactement comment et je trouve ça dommage.

Bien vite, l'histoire nous emmène sur Iragond, un univers parallèle où vivent les phénix. J'ai beaucoup aimé la description du palais et du monde en général.

L'action est très présente, en même temps, c'est la guerre entre les Phénix et les Eins, leurs ennemis jurés. A propos de ces deniers, on ne sait pas vraiment qui ils sont, en même temps, comme c'est Gabrielle la narratrice et que celle-ci ne connait pas vraiment le monde dans lequel elle débarque, c'est relativement normal mais bon...

Les personnages eux sont assez agréables. Gabrielle, le personnage principal est une jeune fille tout ce qu'il y a de plus normal même si elle a des pouvoirs. Par contre, certains côté de sa personnalité m'ont un peu dérangé. Le fait qu'elle parle toujours de vengeance pour la mort de ses parents est étrange. Pas que je ne comprends pas ce sentiment mais dans le début du roman, elle dit qu'elle ne voit jamais ou presque ses parents et que ceux-ci ne sont pas très affectueux avec elle alors pourquoi ce sentiment de vengeance omniprésent ? On dirait presque que c'est sa seule motivation dans la guerre contre les Eins.

Sinon, les jumelles sont un peu exaspérantes, je ne sais pas trop pourquoi elles me tapent sur le système, surement leur coté superficiel. Chris est lui assez mystérieux. Si certains de ses actes sont très compréhensibles, d'autres sont plus complexes. En même temps, ses pouvoirs sont eux aussi complexes. Les autres personnages sont assez intéressant dans l'ensemble.

En bref, un bon livre donc l'histoire tient la route. Cependant, j'ai eu un peu de mal avec le style de l'auteur. Parfois, les phrases sont très compliqué à comprendre, on a presque l'impression qu'il en manque un bout et j'ai aussi eu l'impression qu'il y avait des fautes d'orthographe. sinon, c'est à lire, j'espère pouvoir lire la suite rapidement.

Afficher en entier
Argent

http://plumes-de-reve.skyrock.com/3214910707-Le-Retour-des-Phenix-Acte-1-L-Origine-des-Flammes-Marion-Obry.html

Je connais Marion Obry en tant qu’auteur depuis un certain temps, et cela faisait plus d’un an que je souhaitais acquérir ce premier tome de la saga du Retour des Phénix. Du coup, ayant eu l’occasion de rencontrer l’auteure au salon du livre de Paris, je n’ai pas hésité et suis repartie avec. Ayant terminé dans le train du retour le livre qui m’avait accompagnée durant ce voyage, je n’ai pas résisté à commencer ce roman dans ce même train, lors des dix dernières minutes de trajet.

Mon petit mot sur la couverture : peut mieux faire. Certes, elle représente très bien les pouvoirs des Phénix, le feu et les boules d’énergie, mais il manque la magie du graphisme, la beauté de la photo-manipulation. Là, je vois une image achetée sur un site spécialisé et des écritures simplistes, ce qui m’a immédiatement fait penser à un montage qu’on peut faire grâce à un logiciel de photo basique que n’importe qui peut manipuler. Oui, c’est peut-être un peu dur, mais c’est sincère : ce livre mérite plus que ce genre de couverture faite à la va-vite. Donc pour cette saga : se fier au minimum aux couvertures, leur beauté n’est pas le reflet de celle de l’histoire.

Et question histoire justement... Gabrielle Zaneski est loin d’être ordinaire, elle le sait et cultive cette différence. C’est un Phénix, créature légendaire renaissant de ses cendres. Sauf qu’elle ne ressuscite pas, elle. Lors d’un voyage scolaire, elle découvre que ses ennemis ancestraux, les Eins, sont à sa poursuite et qu’une de ses camarades de classe fait partie de leurs rangs. Que de bonnes nouvelles, en somme. Quand ils rentrent à leur lycée, un incendie ravage des salles de classe de ce dernier et, pour sauver ses amis (Chris, Jennifer & Lys), Gabrielle est obligée de sauter dans les flammes. Là, elle découvre des choses qu’elle n’aurait jamais imaginées, et pour protéger tous leurs secrets, tous sont obligés de fuir, se faisant passer pour morts auprès des autres. Par la suite, Gabrielle se voit forcée d’ouvrir le passage menant vers Iragond, son monde d’origine. Seulement, elle sait dès lors qu’il est menacé par l’invasion des Eins et qu’elle est la seule à pouvoir le sauver...

Gabrielle a 17 ans, fait partie du peuple des Phénix, et est une forte tête. Déterminée, forte, puissante de par ses pouvoirs et sa position hiérarchique, elle est aussi très réservée quand il est question de sentiments. Sur Terre, elle passe presque inaperçue auprès de ses camarades ; sur Iragond, elle se révèle être une dirigeante efficace mais dont on se méfie. Eh bien oui : elle est très jeune, n’a pas grandi sur Iragond, alors forcément, ça attise la méfiance et l’égocentrisme de certains dirigeants, la prenant pour une gamine qui n’y connait rien. Mais Gabrielle va les surprendre, et cela va leur faire du bien... J’ai bien aimé Gabrielle mais il y a eu des moments où j’ai eu un peu de mal à accrocher à elle. Elle a des façons de penser identiques aux miennes, certes, mais souvent, les sentiments ne sont pas assez décrits, ce qui fait que j’ai eu plusieurs fois l’impression qu’elle était insensible, alors que non. Gabrielle est seulement quelqu’un qui n’aime pas montrer ses sentiments. Je trouve dommage que la description des sentiments de Gabrielle (à quelque niveau qu’il soit) n’ait pas été approfondie, notamment sur certains éléments qui méritaient qu’on s’y attarde plus.

Quant aux personnages secondaires, je vais passer rapidement dessus afin de ne pas spoiler, car certains cachent de vrais secrets qu’il vous faut découvrir vous-mêmes. Chris d’abord : il est le meilleur ami de Gabrielle, mais aussi bien plus que ça : il a une place importante dans le conflit entre les Phénix et les Eins. J’ai bien apprécié ce personnage à la fois puissant, imposant, protecteur et attachant. Chris a un tempérament que j’aime bien, un peu sang-chaud par moments mais c’est un personnage qui m’a plu. Ensuite, nous avons Jennifer & Lys, les jumelles : si l’une est frivole et superficielle, l’autre est terre-à-terre et sincère. J’ai bien aimé Jennifer pour sa prestance et sa vivacité d’esprit, mais j’ai préféré Lys pour son côté franc et loyal. Jennifer est une girouette comparée à sa sœur, elle ne sait jamais ce qu’elle veut, et ça m’a fait grincer des dents, notamment à certains passages où on se demande si elle ne prend pas un personnage pour une cloche.

Les autres personnages sont nombreux, certes, mais avec des caractères tellement opposés qu’on retient très bien qui est qui : je n’en ai pas apprécié certains à cause de leur comportement hautain ou meurtrier, mais j’en ai apprécié d’autres pour leur tempérament guerrier et protecteur. Tous les personnages sont travaillés, qu’ils soient principaux, secondaires ou au dernier plan, et c’est une grande force de l’histoire.

L’histoire est originale grâce à ses bases, car on ne voit pas de Phénix partout. Le langage Iragondien, inventé par l’auteur, est placé dans le livre, mais traduit quelques lignes plus bas grâce à différents moyens. Ces derniers m’ont paru intelligents et efficaces : cela évite qu’on se perde dans cette langue inconnue et qu’on s’en lasse. Après, certains thèmes sont classiques : la lutte contre le Bien et le Mal, deux peuples qui se déchirent pour protéger l’entité en laquelle ils croient, des trahisons, la guerre et son lot de morts. Néanmoins, ils sont traités habilement et cela nous emporte facilement. De plus, la plume est simple mais maîtrisée, à laquelle on peut accrocher facilement.

Cependant, ma lecture a été ralentie par plusieurs choses : si le prologue est très entraînant et court, les chapitres suivants sont longs et plus narratifs qu’autre chose, et le rythme du récit en souffre. Les dialogues existants sont bien, mais quelques-uns de plus lors des grands passages narratifs n’auraient pas été de trop ; cela aurait dynamisé le récit et évité les longueurs. Allié à cela une petite taille d’écriture et la plupart des paragraphes qui sont organisés en bloc, ça a rendu mon début de lecture vraiment pénible car j’avais l’impression de ne pas avancer. J’ai même hésité à prendre une lecture en parallèle, ce que je dois faire une fois dans l’année tellement c’est exceptionnel pour moi. Cela a duré quand même jusqu’à la moitié du roman... Ensuite, l’enchaînement des événements et la belle description de l’action (qui est bien présente dans cette deuxième moitié) a rendu la deuxième partie du roman plus intéressante, plus intrigante, plus attractive. À partir de là, j’ai même eu du mal à lâcher le bouquin.

J’en viens au deuxième point noir du livre, et pas des moindres : les fautes. Il en reste beaucoup, et pas des petites : le plus souvent, ce sont des erreurs de conjugaison, mais il y a parfois des fautes d’accord simples. Pour vous montrer que je n’exagère pas, je cite : « une chemise noir ouverte » ; « des lignes armées avaient étaient organisées » ; « je captai la voix autoritaire de Marine dictée de nombreux ordres » ; « Teniä hébergé de nombreux Eins. ». Et l’auteur confond le passé-simple et l’imparfait régulièrement. Alors ça n’aurait été que quelques fautes, je n’aurais pas relevé. Mais là, c’est à chaque chapitre, voire même, pour les derniers, plusieurs fois en un seul chapitre. Étant bêta-lectrice, j’ai du mal à croire qu’une correctrice ait pu laisser passer ça... Surtout que ces fautes se voient, se repèrent facilement. Bref, j’ai trouvé ça beaucoup. Trop, même.

En bref, un premier tome avec des personnages développés et intéressants à suivre, et divisé en deux temps : le premier où le récit manque de dynamisme, et le second où tout s’enchaîne vite et bien à tel point qu’on a du mal à lâcher le roman. Il reste encore des coquilles qui auraient pu être enlevées, mais néanmoins, le monde développé est original et donne envie de s’y plonger plus longtemps, et c’est pourquoi je continuerai la saga : j’ai vraiment envie de connaître le fin mot de l’histoire, de savoir comment Gabrielle, Chris, Jennifer & Lys vont gérer le problème Eins. Car oui, Marion Obry a su m’emporter avec Gabrielle sur Iragond, et je veux connaître la suite de leurs aventures à tous.

Afficher en entier
Bronze

Je n'ai pas été conquise. J'ai n'ai pas été emmenée par le récit sans doute parce que je n'ai pas accroché à l'écriture de l'auteure. Il y a de bonnes idées, j'aime beaucoup l'originalité des phénix. Mais il y a aussi beaucoup de clichés : lutte du bien contre le mal, l'héroïne qui découvre qu'elle est destinée depuis sa naissance à faire de grandes choses... J'ai eu aussi du mal à m'attacher aux personnages qui me paraissent peut être, trop froids et distants. Gabrielle est tellement parfaite que ça m'a un peu dérangée : elle est courageuse, belle, intelligente, généreuse, a de grands pouvoirs et une grande confiance en soi. Elle nous semble presque inaccessible.

Néanmoins, j'ai bien aimée l'idée de l'homme mystérieux qui se change en loup. Gabrielle l'aperçoit dans un rêve et on n'a pas plus d'infos. Je ne sais pas encore si je vais lire la suite mais si je le fait ce sera sans doute pour en apprendre plus à son sujet.

Afficher en entier
Or

Franchement, j'ai adoré ce livre, et j'ai hâte de lire la suite! Et puis, c'est vraiment cool que l'auteure soit sur Booknode!

Gabrielle, le personnage principal, est très attachante! J'adore Chris aussi!

Afficher en entier
Or

http://lire-une-passion.eklablog.fr/le-retour-des-phenix-acte-1-l-origine-des-flammes-marion-obry-a69067089

Cela faisait un moment que je lorgnais sur ce livre. Je trouvais sa couverture très jolie et originale. Connaissant l'auteure personnellement, je savais que son histoire valait le coup. Le fait qu'elle parle de phénix me tentait d'autant plus car il faut le dire, c'est un sujet vraiment peu traité. Quand j'ai reçu le livre, j'ai trouvé la couverture encore plus belle que sur ordi (normal, me direz-vous). Mais je ne sais pas, quelque chose attire de suite l'oeil lorsqu'on la regarde et on a qu'une envie : l'ouvrir et découvrir ce que Marion Obry a bien pu nous raconter.

Dès le premier chapitre on entre tout de suite dans le monde des Phénix. En effet, Gabrielle, le personnage principal, connaît déjà ses pouvoirs même si énormément de questions l'assaillent sans arrêt. Elle fait des rêves étranges, de lieux et d'une langue qu'elle ne connaît pas.

L'auteure a un style d'écriture qui plaît beaucoup. Elle allie le simple avec toutefois des phrases tout droit sorties d'un dialecte impérial, mais en même temps ça paraît tout à fait logique, au final. Les dialogues sont frais, remplis d'humour quand il en faut, d'ordres quand c'est utile et de tristesse lorsque Gabrielle se sent complètement surmenée par sa nouvelle vie.

Pour ce premier tome, Marion Obry nous offre un rythme tout a fait calme et sans trop d'actions, le temps de placer les lieux et l'histoire. Bien qu'au fur et à mesure l'action arrive, j'ai trouvé ça assez calme mais je n'ai pas eu le temps de m'ennuyer. Dans certains romans, l'action est là mais il y a quelque chose qui manque pour être totalement absorbé par l'histoire. Or, là du début à la fin on s'accroche à tout : chaque détail, chaque personnage, chaque lieu à son importance capitale.

Parlons de l'intrigue : une jeune fille connaît ses pouvoirs et peut se transformer en phénix sans vraiment savoir ce qu'elle est réellement. Elle va même jusqu'à faire des recherches sur ces drôles d'oiseaux sans plus être informée. Elle est tout de même entourée de ses amis : Chris, un garçon fou amoureux de Jennifer qui ne le voit pas sauf en tant qu'ami. Il a un caractère bien à lui et est rempli d'humour, c'est en quelque sorte le clown du groupe. Viennent ensuite les jumelles Jennifer et Lys. Deux sœurs totalement différentes de part leur comportement. Celui de Jennifer est assez agaçant, je l'admets. Ma préférence va à sa sœur qui est bien plus docile et aimante... Et pour finir, Alex et Fabrice, qui sont en couple. On ne les voit pas souvent intervenir dans ce premier tome alors il est assez difficile de donner un trait particulier d'eux.

Ce qui ressort en plus grande partie de ce livre c'est son originalité. En effet, Marion a su créer un monde à elle, bien qu'elle se soit inspirée des phénix (mais tout écrivain s'inspire d'un univers de toute manière). Mais elle a fait bien plus. Elle a inventé une langue ! Que vous ne verrez nulle part ailleurs car elle sort droit de sa tête et de son imagination. C'est à ce moment-là que l'on comprend pourquoi elle a mis réellement sept ans à clore cette histoire. Il doit être très difficile d'inventer une langue, qu'elle soit à la fois cohérente et facile à lire. Et bien, elle a réussi cela avec brio !

Le mieux dans tout ceci, c'est qu'au fil des pages et des dialogues en Iragondien (le dialecte qu'elle a inventé) nous n'avons pas besoin d'aller à la fin du livre pour savoir ce que cela veut dire, puisque quelques lignes plus bas elle le traduit à sa manière. Une autre point fort c'est qu'elle ne passe pas tous ces dialogues dans cette langue. J'avoue que moi ça m'aurait vite lassée et pour cela, encore bravo. Elle n'est pas tombé dans le piège du « j'invente quelque chose et le fais partager à chaque page ».

Elle fait aussi passer un message qui est très important pour moi : c'est la place des amis dans une bien. Bien que Gabrielle ait une nouvelle vie, elle n'oublie en aucun cas ses amis et se soucie toujours d'eux même dans les pires moments et surtout avant elle. Et ça, c'est le plus beau message.

En conclusion, un livre que je souhaiterais faire découvrir à beaucoup car c'est tout de même une vraie leçon de vie et une originalité qui dépasse beaucoup de choses. Et bien sûr, une auteure adorable et rigolote :)

Afficher en entier

Date de sortie

Le Retour des Phénix : Acte 1 : L'Origine des Flammes

  • France : 2012-07-24 (Français)

Activité récente

Lily70 l'ajoute dans sa biblio or
2019-02-20T18:52:42+01:00

Les chiffres

Lecteurs 61
Commentaires 29
Extraits 3
Evaluations 24
Note globale 8.35 / 10

Évaluations

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode