Livres
392 536
Comms
1 376 912
Membres
284 475

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait de Le Roi des Fauves ajouté par Ashy 2017-06-24T08:22:32+02:00

Dans la végétation gisait un corps massacré.

Ivar s’étrangla de stupeur. Malgré l’état du cadavre, il reconnut la femme la plus âgée de leur groupe, une pauvre folle qui avait couru vers l’autel lors de la cérémonie. De son ventre ouvert se déversaient ses entrailles noires de sang. Ses jambes formaient un angle bizarre, et son bras gauche se terminait par un moignon déchiqueté.

Le jeune homme, se sentant partir, la tête légère et les genoux en coton, détourna précipitamment le regard.

Ne tombe pas dans les pommes ! s’ordonna-t-il.

Pas après pas, il recula pour s’éloigner du corps, et heurta Kaya qui venait vers lui.

— Tu ne peux pas faire gaffe ? râla-t-elle. Qu’est-ce qui se passe ? Tu as trouvé quelque chose ?

Ivar posa son index contre ses lèvres. De sa main libre, il attira l’attention d’Oswald et de Hilde qui fouillaient un buisson à plusieurs dizaines de mètres de là.

— Je crois qu’il y a un berserkir dans le coin, chuchota-t-il. Il faut qu’on fiche le camp d’ici.

Afficher en entier
Extrait de Le Roi des Fauves ajouté par mickaeline 2017-06-09T20:22:44+02:00

Ivar, plaqué contre le ravin, reprit sa respiration. Il avait survécu. Le pont tenait encore par un côté, lui sauvant la vie, mais son adversaire... Malgré lui, son coeur se serra de pitié. La pauvre bête n'était pas responsable de ce qui lui arrivait. Elle avait été un homme avant, peut-être même un garçon de son âge. Un garçon avec une famille, des amis, des animaux...

Afficher en entier
Extrait de Le Roi des Fauves ajouté par Kent-Nelson 2016-12-02T17:42:04+01:00

Ainsi c'est toi, dit le seigneur.

Ivar frissonna longuement de plaisir - Il n'avait pas oublié cette voix. Elle l'avait hanté pendant tous ces jours d'attente.

- En chair et en os, répondit-il en s'avançant en pleine lumière. Les hommes paraissaient abasourdis par son apparence. Les berserkirs pantelaient sur leurs grosses pattes, ne sachant comment réagir.

- Tu n'as pas beaucoup changé, reprit le seigneur. C'est admirable, tu dois vraiment être exceptionnel.

- Tu n'as pas idée...

Afficher en entier
Extrait de Le Roi des Fauves ajouté par Katniss2201 2016-08-28T19:22:38+02:00

"- Qui êtes-vous? osa demander Ivar.

- Je suis le Premier. Si craint, si redouté, qu'ils ont préféré me jeter aux oubliettes plutôt que de m'accorder la faveur d'une mort rapide.

(…) Donne-moi ton bras, Ivar.

Comme s'il n'était plus qu'un personnage dans le cauchemar d'un autre, Ivar s'exécuta. Le jeune homme avait anticipé une douleur foudroyante - rien ne vint.

- Je te fais cadeau du feu, annonça le fantôme.

(…)

Un tatouage argenté marquait sa paume, son poignet, et descendait presque jusqu'au creux de son coude, dessinant le manche d'un candélabre, tandis que les cinq branches remontaient le long de ses phalanges. Il leva le bras un peu plus haut; cinq flammes blanches embrasèrent le bout de ses doigts.

- Regarde-moi, Ivar, ordonna le monstre.

Il obéit aussitôt.

- Écoute bien. Je te donne les moyens de te battre, de rendre au centuple ce que l'on t'a fait. Tu aimes le feu, n'est-ce pas?

Incrédule, le jeune homme se sentit acquiescer.

- Mais le feu n'est pas fait pour que l'on se réchauffe frileusement à son contact. Grâce à mon cadeau, tu ne sombreras pas dans le noir. Ma flamme éclairera tes pas. Sois-en digne.

Il recula et Ivar aperçut dans le trou de ses narines humides, un lehrling qui tordait ses anneaux blêmes. Un autre ver coulait sur sa joue velue. La créature était infestée par les parasites.

- Je t'attendrai, Ivar…

La lumière s'éteignit brutalement.

- …dans les ténèbres.

Afficher en entier
Extrait de Le Roi des Fauves ajouté par nobodyel 2015-07-12T20:47:03+02:00

- S'il vous plaît, souvenez-vous de ce que je vous ai dit, coupa Ivar. On peut lutter contre la fatalité. Il faut qu'on s'accroche, qu'on garde espoir.

Oswald se voûta, serrant ses genoux pliés contre sa poitrine.

- Tout ça pour quoi ? marmonna-t-il. Une ou deux secondes de lucidité avant de replonger dans un cauchemar ?

- N'imagine pas le pire ! Personne ne sait rien des berserkirs en réalité. Si ça se trouve, de nombreuses personnes s'en sortent. Il faut juste ne pas se décourager.

Kaya acquiesça distraitement.

- Dites, tous les deux... Est-ce que vous avez eu une vision lorsque vous avez avalé le ver ? demanda-t-elle.

Ivar tressaillit de surprise et Oswald se fourra aussitôt les ongles dans la bouche.

- Oui, finit par concéder le forgeron. Un homme étrange qui se tenait au milieu d'un feu noir.

- Le roi des fauves, compléta Oswald.

page 95

Afficher en entier