Livres
472 525
Membres
445 181

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

-Et là, tu ne devineras jamais ce que j'ai découvert !

Levant les yeux au ciel, son aînée suggéra d'un ton railleur:

-Le trésor de la grande pyramide ? L'arche perdue ? Ou les deux bras de la Vénus de Milo ?

Afficher en entier

-Ouch! ponctua Chiara. dire que moi, je n'ai jamais skié ! Je redoute déjà le pire !

-Mais non, fit Maëlle en haussant les épaules, c'est très facile, tu verras, et puis cette fois vous aurez un professeur exceptionnel : MOI !

Chiara pris un air horrifié en s'exclamant:

-Et c'est censé nous rassurer ?

Afficher en entier

Mais alors que sa mère s'apprêtait à pousser la porte de la papeterie, un souvenir revient à la mémoire de Lily.

-Remarque, je dois avouer qu'hier, pour la première fois, il m'a tenu la porte en sortant du gymnase...

-Eh bien, tu vois, ce garçon n'est pas si mauvais !

Faussement sérieuse, Lily secoua la tête avec vigueur.

-Non, non, tu n'y es pas du tout ! Pendant l'entrainement, il a reçu le ballon de basket sur la tête ! Ce devait être une séquelle...

Afficher en entier

- Allô ?

- Maëlle, c'est toi ? Coucou, c'est Julie !

- Julie ? Eh salut ma vielle ! Comment se porte ma cousine de Bretagne ?

- Elle allait très bien jusqu'à ce que tu la traites de "vieille" !

Afficher en entier

- Franchement, je me demande pourquoi tu cours si tu n'aimes pas ça !

- C'est pourtant simple, vous, vous prenez plaisir à courir, moi, à arrêter de courir. Quand Philippe hurle "Stop", là, je suis heureux !

Farouk haussa les épaules et leva les mains d'un air fataliste :

- Sauf que pour arrêter, faut bien commencer...

Afficher en entier

-Dis-moi, tu aimes le ski ?

A cette minute précise, Florian comprit qu'il eut été plus avisé de se taire.

Afficher en entier

Debout devant la psyché qui occupait un angle de sa chambre, Mélisande passait en revue sa tenue avant de sortir. Elle portait de nouvelles ballerines, achetées la veille chez une jeune styliste de mode en vogue, qui rehaussaient parfaitement l’élégance de sa jupe en soie, de forme boule. Celle-ci, légère, virevoltait avec grâce au moindre de ses mouvements. Elle était tout aussi contente du débardeur de coton et de lin mélangés, qui mettait en valeur la teinte légèrement cuivrée que sa peau avait acquise au soleil de l’île Maurice. Quant au pendentif de sa création, qui ornait son cou et dont la forme s’inspirait des coquillages récoltés par Pauline lors de ses expéditions sous-marines, il apportait la touche d’originalité nécessaire pour assurer un look parfait.

Non, vraiment, il n’y avait rien à redire. Sauf dans la coiffure peut-être. Mélisande pencha la tête d’un côté, puis de l’autre, pour finir par la secouer de droite à gauche. Les boucles chatoyantes s’immobilisèrent dans un joyeux désordre. Avec un soupir frustré, la jeune fille retourna à la salle de bains contiguë à sa chambre et se saisit d’un flacon de lotion censée garantir une tenue impeccable aux chevelures les plus rebelles. Elle en appliqua une nouvelle dose avec détermination et, jetant un dernier regard dans le miroir, elle s’estima satisfaite. La pensée, fugitive, d’être un peu trop bien habillée pour la sortie qu’elle envisageait lui traversa l’esprit. Mais le besoin d’avoir une allure irréprochable quelles que soient les circonstances était si profondément enraciné en elle qu’elle ne s’y attarda pas.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode