Livres
487 275
Membres
478 154

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Commentaire de RMarMat

Le Rouge et le Noir


Commentaire ajouté par RMarMat 2015-08-30T10:14:09+02:00

Le rouge et le noir est un roman que j’ai déjà lu deux fois. Et toujours avec autant de plaisir et de délectation. La première foi était à la suite d’une étude de texte, la professeur de français nous avait raconté que ce livre, à la suite de sa première parution, avait provoqué une vague de suicides parmi les jeunes lecteurs et lectrices exaltés par les ambitions de Julien et l’amour inconditionnel qu’il fait naître dans le cœur des femmes. Mais qu’est-ce qui peut provoquer de tels réactions dans un roman alors qu’avec le recule je pourrais le résumer d’une façon très simple : Julien est un arriviste sans scrupule qui séduit les femmes (comme le fait Bel-ami d’ailleurs, de Maupassant) pour gravir plus vite les échelons de la société et par la même occasion s’enrichir. Tant pis pour les dommages collatéraux : ses femmes qui donnent tout parce qu’elles se sont enfin crus aimer d’un amour sincère, vrai !

Mais c’est résumer bien vite le rouge et le noir tant la richesse de ses thèmes et la complexité et les méandres de son histoire méritent milles lectures toutes aussi passionnantes, à la recherche de nouveau détail, de nouvelles découvertes, terreau de notre imagination et du bonheur de lire ce roman.

L’ambitieux perdant, deux mots qui pourrait résumer à eux seul ce qui m’a fait aimer ce livre et pourquoi je le relirai. J’aime les héros qui ne réussissent pas. Ils en sont d’autant plus grand !

Julien est sensible, ambitieux et rêve d’une ascension sociale à la Napoléon, personnage qui le fascine alors qu’il vient d’abdiquer pour la seconde foi et que les royalistes tentent de restaurer leurs anciens privilèges et castes. La réussite de l’un est la défaites de l’autre, parce que Julien voie ses ambitions contrariées encore et encore par ses sentiments complexes, ses raisons confuses et la convoitise qu’il éprouve envers le monde qui l’entoure.

Le rouge et le noir est aussi un magnifique roman politique, sur cette société du XIXe siècle et de la restauration quand la société française encore bercée des idéaux e la révolutions et de la grandeur de l’empire subissent un brutal arrêt de ses libertés et la reviviscence des anciennes castes royalistes. Ainsi pour assouvir ses dessins, Julien tentera d’endossé l’habit rouge de soldat puis le noir de l’ecclésiastique. Mais la haine, comme un venin (venin distillé par l’amour que lui porte les femmes) qu’il éprouve au plus profond de lui contre son père, ses frères la société, même la haine des autres aboutira à une issu fatal. La force de l’histoire, c’est que le lecteur ne s’attend vraiment pas à cette fin tant on est en compassion avec les personnages. On en est d’autant plus touché que l’on a envie de voir l’amour triomphé.

En tous cas, tout au long de ma lecture, j’avoue avoir été vraiment transporté dans ce XIXème siècle. Et complètement bouleversé dans les dernières pages. Ça doit être ça, la magie de la littérature.

Afficher en entier

Répondre à ce commentaire

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode