Vous utilisez un bloqueur de publicité

Cher Lecteur,

Nous avons détecté que vous utilisez un bloqueur de publicités (AdBlock) pendant votre navigation sur notre site. Bien que nous comprenions les raisons qui peuvent vous pousser à utiliser ces outils, nous tenons à préciser que notre plateforme se finance principalement grâce à des publicités.

Ces publicités, soigneusement sélectionnées, sont principalement axées sur la littérature et l'art. Elles ne sont pas intrusives et peuvent même vous offrir des opportunités intéressantes dans ces domaines. En bloquant ces publicités, vous limitez nos ressources et risquez de manquer des offres pertinentes.

Afin de pouvoir continuer à naviguer et profiter de nos contenus, nous vous demandons de bien vouloir désactiver votre bloqueur de publicités pour notre site. Cela nous permettra de continuer à vous fournir un contenu de qualité et vous de rester connecté aux dernières nouvelles et tendances de la littérature et de l'art.

Pour continuer à accéder à notre contenu, veuillez désactiver votre bloqueur de publicités et cliquer sur le bouton ci-dessous pour recharger la page.

Recharger la page

Nous vous remercions pour votre compréhension et votre soutien.

Cordialement,

L'équipe BookNode

P.S : Si vous souhaitez profiter d'une navigation sans publicité, nous vous proposons notre option Premium. Avec cette offre, vous pourrez parcourir notre contenu de manière illimitée, sans aucune publicité. Pour découvrir plus sur notre offre Premium et prendre un abonnement, cliquez ici.

Livres
713 003
Membres
1 003 908

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Le Royaume de Séraphin, Tome 1



Description ajoutée par Johng1 2024-01-18T15:56:35+01:00

Résumé

Le seul roman jeunesse dont le petit héros a un TDAH.

Dimitri, 10 ans, a des troubles de l'attention et est hyperactif. Harcelé et incompris, il se sent nul et n'a pas confiance en lui. Pourtant, c'est un jeune garçon extraordinaire qui a beaucoup de talents (humour et imagination).

Ne supportant plus sa vie sur Terre, il saute d'un pont et se retrouve dans un univers parallèle. Commence alors une aventure palpitante au royaume de Séraphin. Doté de superpouvoirs et utilisant la magie, comme tous les enfants du royaume, il accomplit des missions sur Terre et protège le royaume des attaques.

Bien entouré, il reprend confiance en lui et se rend compte qu'il est capable de faire des choses qui lui semblaient impossibles à réaliser.

De son côté, sa maman intervient dans les écoles pour sensibiliser au harcèlement scolaire.

Une belle histoire d'amitié où la différence est une force.

Abordant les thèmes du harcèlement et du TDAH,le royaume de Séraphin est une ode à la vie et une invitation à la tolérance et au respect de l’autre dans la différence.

Ce livre peut servir d'outil pédagogique à destination des professeurs pour lutter contre le harcèlement.

Par le biais de cette histoire fantastique, le jeune public n'a pas l'impression qu'on lui donne une leçon et pourtant, les messages de tolérance et de respect de l'autre dans la différence passent très bien.

Plébiscité par les parents et les enseignants, ce livre a tout pour plaire à la jeunesse de 2023, avec des références aux nouvelles technologies, comme les intelligences artificielles et les jeux vidéo.

Adapté aux personnes dyslexiques, il peut être lu dès 9 ans d'après les professeurs (12 ans d'après certains parents)

Afficher en entier

Classement en biblio - 12 lecteurs

extrait

Extrait ajouté par Cindy-12 2023-02-16T23:46:54+01:00

« Je m'appelle Dimitri. J'ai dix ans. J'ai un ami un peu collant qui porte le nom de TDAH. Enfin, c'est pas vraiment un pote. J'aimerais bien qu'il me lâche les baskets, mais il fait partie de moi. »

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par Mcadam 2023-12-27T21:19:25+01:00
Bronze

L'histoire

𝑫𝒊𝒎𝒊𝒕𝒓𝒊 est un garçon de 10 ans, atteint de 𝐓𝐃𝐇𝐀 (trouble déficitaire de l'attention avec hyperactivité).

En raison de ses différences, il subit au quotidien moqueries et harcèlement, dont il s'accommode assez mal. Jusqu'au jour où la goutte d'eau fait déborder le vase, l'ultime brimade, qui entraîne le garçon à commettre un geste de désespoir, il se jette d'un pont.

Le voilà transporté au Royaume de Séraphin où il va "vivre" une étrange expérience...

Mon avis

Ce livre existe en trois versions : pour enfants, adultes et celle-ci, destinée aux adolescents.

Des sujets tabous sont abordés : handicap, harcèlement, violence, décès d'enfants, deuil,...

On ressent beaucoup d'émotions face aux malheurs subis par ces petits bouts et la tristesse de leurs proches ; mais aussi beaucoup de douceur et de bienveillance au sein du Royaume. Mention spéciale pour la maman de Dimitri, un exemple à suivre.

Les personnages sont attachants, la plume est fluide et agréable. On est plongé directement dans l'histoire, avec l'envie d'en savoir plus...

Cependant, je pense qu'il est impératif d'accompagner les jeunes dans cette lecture en précisant bien qu'il s'agit d'un roman ! Ne pas mettre dans les mains d'enfants en difficulté ou fragiles, qui pourraient faire l'amalgame entre fiction et réalité et s'imaginer que la mort est plus belle que la vie.

La prévention est importante, notamment en milieu scolaire et comme le dit l'auteure à la fin du livre, si vous subissez ou êtes témoin de harcèlement, il faut en parler à un adulte !

Afficher en entier
Or

Une histoire pleine de magie sur fond de harcèlement !

Dimitri, un jeune garçon de dix ans, est aux prises avec un trouble déficitaire de l'attention avec hyperactivité (TDAH). Sa différence le rend vulnérable au harcèlement de ses camarades depuis son plus jeune âge, une épreuve qui devient finalement insoutenable. Il va alors choisir d’en finir avec la vie.

Cependant, la destinée de Dimitri va prendre un tournant inattendu lorsqu'il se retrouve propulsé dans le Royaume de Séraphin. Ce nouvel environnement lui confère un superpouvoir extraordinaire et l'introduit à des amis qui changeront sa vie à jamais, et avec lesquels il va vivre de folles aventures ! Cette transformation inattendue incarne un symbole puissant de résilience et d'espoir, offrant une lueur d'espoir à tous ceux qui ont traversé des moments sombres.

LE ROYAUME DE SÉRAPHIN aborde avec finesse, et sous un angle inattendu, les thèmes difficiles (pour ne pas dire tabous) du harcèlement, du suicide et de la perte d'un être cher. L'auteure fait preuve d'une grande habileté et d'imagination pour traiter ces sujets profonds d'une manière accessible aux jeunes lecteurs et à leurs parents. Le récit est véritablement une ode à la vie et un appel à la bienveillance envers les autres, même dans la différence.

Ce roman jeunesse va bien au-delà de la simple histoire fantastique. Il inspire et encourage les jeunes à l'empathie, à la compréhension et à l'acceptation des différences.

Une histoire captivante qui touchera le cœur de tous ceux qui le liront et qui ouvrira la porte à de belles discussions en famille.

J’aimerais également souligner la superbe couverture qui rend hommage aux aventures incroyables de tous les protagonistes !

Afficher en entier
Bronze

Malheureusement ce livre n’as pas été une super lecture. Nous allons suivre Dimitri un enfant de 10 ans diagnostiqué TDAH (Trouble déficit de l'attention avec hyperactivité) qui a force de vivre le harcèlement il décide de sauter d’un pont. C’est comme ça qu’il est recueilli au Royaume de Séraphin. Dans ce nouveau monde il va être heureux, avoir de vrais amis et être aimé pour ce qu'il est.

C’est un livre classé en littérature jeunesse. Pour moi ce n’est pas un livre à placer entre toutes les mains des enfants. Les sujets abordés sont très lourds. Et il n’y a pas de message parlant de ces sujets comme le harcélement, le suicide, la maltraitance sur enfants et encore d’autres.

Le sujet principal du roman étant le harcélement et le suicide peuvent être de bon sujet mais le souci ici c’est que tout à était embelli. Certains enfants pourraient se dire que la solution à leur harcèlement est de mettre fin à leurs jours afin d’être joyeux dans le Royaume de Séraphin et je ne pense pas que ce soit la meilleure chose. L’histoire aurait dû se passer sur Terre sans que Dimitri mette fin à ses jours afin que les enfants aient de l’espoir sur Terre de remonter la pente et d’aller mieux par la suite. Que la solution à leur mal être ne soit pas le suicide comme Dimitri.

L’histoire est raconté du point de vue de Dimitri, âgé de 10 ans, au début du roman la plume est parfaite, on se rend bien compte que c’est en enfant de 10 ans qui raconte l’histoire mais plus on avance et plus cet aspect disparaît à tel point que j’ai l’impression que ce soit un adulte qui parle à la place de Dimitri et je trouve ça dommage.

Je n'ai pas réussi à m’imaginer le royaume, il a marqué la description des lieux pour moi. Je trouve ça dommage..

A la fin du roman je trouve qu’il manque un truc, Dimitri voulait que le jardin de sa maman soit fleuri, à aucun moment nous ne parlons de ça alors que l’on parle du jardin d’un autre enfant fleuri. Ça aurait donc pû être le cas d’en parler à ce moment-là.

En bref, le sujet choisi aurais pû être génial pour de la littérature jeunesse mais la au vu de ce qui à était écrit je ne trouve pas que ce soit à mettre entre les mains d’enfant si jeune. Même concernant d’autre sujet sensible abordé au sein de l’histoire.

Je ne remet pas en question le travail fourni par l’auteur car j’imagine qu’elle a dû s‘inspirer de vécu d’elle ou de personne de son entourage.

Afficher en entier
Lu aussi

Dimitri 10 ans souffre de TDAH, il est harcelé pour sa différence dans la vie de tous les jours, pourtant il est doué dans les sciences et bien entouré par sa maman. Un jour après une énième réprimande, il décide de mettre fin à ses jours, et il se retrouve dans un monde parallèle, au Royaume de Séraphin, où les enfants ont de super-pouvoirs pour accomplir des missions sur Terre.

Ce livre est destiné a des jeunes de 9 à 17 ans.

Personnellement, je suis dubitative sur le déroulement de l'histoire dès le début je me suis posée la question "un enfant fragile, harcelé, mal dans sa peau, est-ce que cette lecture ne l'inciterait pas à franchir le pas du suicide, en pensant que la mort est plus belle que la vie?"

Je ne mettrais pas ce livre entre les mains d'un enfant sans que ce soit encadré, pour lui expliquer les tenants et aboutissants du récit. Après j'apprécie l'approche de l'auteur sur le harcèlement, la différence et le deuil mais je trouve que cela a été fait de façon maladroite.

Le récit est vu du point de vue de Dimitri dans un langage adapté au jeune public. Il y raconte l'histoire de plusieurs enfants qui ont souffert dans leurs vies. (Maltraitance, autisme,...) même si l'auteur part d'un bon sentiment, je suis sceptique sur le résultat de cette lecture par un jeune mal dans sa peau ou malheureux.

A vous de juger !

La couverture est attrayante, le nom de plume de l'auteur est bien trouvé " mélodie du cœur "

Merci à l'auteur de m'avoir proposé ce livre.

Afficher en entier
Or

Dimitri, 10 ans, est un jeune garcon atteint de TDAH , des troubles sévères liés à un déficit de l'attention. Ses étourderies et son comportement en font souvent une victime et une proie sujette aux moqueries auprès de ses camarades de classe. Ne supportant plus cette vie qu'il juge trop douloureuse , et malgré l'amour de sa mère, il se jette dans le vide - littéralement !

C'est ainsi que débute le roman de Mélanie Ducoeur. Un véritable saut dans le vide ! Heureusement, pour Dimitri (comme pour le lecteur), l'histoire ne s'arrête pas là.

Notre attachant héros se retrouve au royaume de Séraphin, douce métaphore du paradis, dans lequel il rencontre d'autres enfants, adolescents ou bébés, eux aussi partis de notre monde bien trop tôt, et au passé douloureux. A travers leur nouvelle vie et leurs aventures, nous comprenons que leur mort n'aura pas été vaine. En effet, dans ce royaume, tout le monde est doté de supers pouvoirs pour accomplir des missions sur Terre afin de rendre la vie des êtrew humains plus gaie et moins sombre. Dimitri deviendra, à l'instar de ses nouveaux amis, un véritable ange tombé du ciel.

→ Une belle histoire de vie après la mort.

→ Un sublime livre qui traite, avec humour et modernité, le thème du harcèlement, entre autre, chez les jeunes.

→ Un doux roman qui remonte le moral et qui redonne espoir aux enfants en détresse et aux parents endeuillés.

→ Un magnifique conte plein de magie qui évoque la mort avec légèreté et bienveillance.

Afficher en entier
Lu aussi

Ce livre jeunesse est une petite pépite.

Dimitri est harcelé depuis sa plus tendre enfance, mais ce n’est pas sa faute car il souffre de TDAH (Trouble déficit de l'attention avec ou sans hyperactivité). On sait tous comme c’est compliqué le quotidien pour ces enfants, comme les autres peuvent être méchants et moqueurs.

Dimitri se sent rejeté depuis trop longtemps et aujourd’hui à l’âge de 10 ans, il n’en peut plus et décide d’en finir avec la vie.

Cette histoire pourrait s’arrêter là, mais vous vous doutez bien que ce n’est pas le cas.

Notre petit Dimitri va atterrir dans un monde parallèle où il va faire de belles rencontres et surtout acquérir un superpouvoir. Il va apprendre à vivre dans ce monde, à côtoyer de belles personnes et tenter de faire resourire sa maman.

Ce livre est parfaitement adapté pour des enfants dès l’âge de 9/10 ans, voire plus.

Un livre que je vais lire à mes élèves en lecture offerte. Le harcèlement est un sujet que nous vivons chaque jour dans l’enseignement.

Un livre que je vous recommande. Un livre tendre.

Un joli coup de cœur.

Afficher en entier
Argent

Dimitri est un garçon de dix ans, il souffre d’un TDAH, trouble de l’attention, il est impulsif et hyperactif. Ce qui le rend différent des autres, et au lieu d’essayer de le comprendre, il est victime de harcèlement. Un jour, un geste, un mot de trop et c’est la goutte d’eau, il est fatigué de souffrir, de subir et décide de mettre fin à ses jours.

L’auteur a imaginé un monde parallèle après la mort, le royaume de Seraphin, c’est un endroit bienveillant et chaleureux. Ils sont tous dotés en arrivant là-bas d’un superpouvoir et le sien sera de faire rire. Et il fera tout pour redonner le sourire à sa maman qui est dévastée depuis sa disparition. Et tout du long de la lecture, on le voit évoluer pour au final découvrir ce qu’il aurait été, si on lui aurait tendu la main.

Cet endroit m’a dérangé oui et non, cette histoire est dédiée pour les 9-13 ans, je pense, et c’est que mon avis qu'uns parents ou un adulte dans l’entourage de l’enfant lise ce livre avant pour pouvoir en discuter après lecture, car cet endroit imaginé pourrait avoir une interprétation différente que ce que l’auteur voulait nous partager, j’ai un doute même pour l’âge de départ, j’aurais mis à partir de 12 ans après la maturité est propre à chacun.

Ce livre transmet aussi de bons messages, car la maman fait des interventions dans des écoles auprès d’enfants et leur parle du harcèlement sous toutes ses formes et des choses justes sont dites qui emmène à réfléchir.

C’est une lecture dure et émouvante avec des thèmes abordés pas faciles, mais qui est d’actualité malheureusement.

N’oubliez pas, juste un sourire, un geste, une parole pourrait changer la journée de quelqu’uns.

Afficher en entier
Lu aussi

Rarement une lecture m’aura autant plongée dans la perplexité que celle du premier tome du Royaume de Séraphin…

Dimitri, dix ans, est atteint de TDAH (Trouble Déficitaire de l’Attention avec Hyperactivité). Il est harcelé à l’école et en dehors, les adultes ne le comprennent pas, voire le rejettent. Désespéré, il décide de mettre fin à ses jours et va se retrouver dans le Royaume de Séraphin.

L’auteur, Mélodie Ducoeur, a choisi de décliner son histoire en trois versions (pour adulte, pour 9-13 ans et un album illustré pour les 3-9 ans). De mon côté, j’ai choisi de lire celui qui touche mon univers de prédilection, celui des 9-13.

Le premier chapitre nous présente Dimitri - le narrateur -, son quotidien sur terre, son mal-être et le déclencheur qui le poussera vers son geste fatal.

L’écriture nous permet de facilement rentrer dans l’histoire et de croire à ce petit bout d’homme malmené par la vie. Le langage est assez juste pour un enfant de dix ans : ni trop « adulte » ni trop enfantin.

En revanche, cette justesse trébuchera au long des chapitres et parfois, on pourra oublier que le narrateur n’a que dix ans et pas vraiment la maturité d’un jeune adulte…

Il y a de jolis moments comme par exemple celui où Dimitri va faire apparaître un arc-en-ciel pour faire sourire sa maman et d’autres plus sérieux comme lorsqu’il assiste sur terre à une séance de sensibilisation menée par sa maman dans une école.

Mais, ce qui m’a le plus dérangé, je pense, c’est la vision que donne Mélodie Ducoeur de ce « Royaume » dans le ciel et le sous-entendu qui découle au fil des pages que « finalement, la mort, c’est vachement mieux que la vie ».

Dimitri est accueilli par une dame très belle aux cheveux blancs dans une robe blanche portant une couronne sur la tête qui répond au doux nom de Séraphine et qui a pour époux ( ? ce n’est pas clairement dit dans le roman) un vieux monsieur à la barbe blanche, lui aussi couronné s’appelant Séraphin. Si dans ce Royaume toutes les mamies sont mandatées pour s’occuper des enfants, on y trouve des humains de tout âge affairés à des tâches bien définies comme sur terre : pompiers, infirmerie, école et même prison. Bref, la terre au paradis, les ailes et la bienveillance en plus.

Et malgré les passages où Dimitri repense à son geste fatal, à sa maman qui lui manque ; malgré les histoires aussi très dures de ses compagnons, l’ambiance qui domine tout au long du récit est celle d’une grande cour de récréation où tout le monde est aimé, compris, écouté (il y a des mamans psychologues) et accompagné avec un amour infini. Ça étouffe finalement les sujets plus délicats et je suis loin d’avoir ressentie comme le cite la quatrième de couverture « une ode à la vie » mais plutôt une ode à l’après-vie.

Ce qui ne me gêne pas en soi, mais je suis persuadée que ce n’était pas le but de l’auteur et c’est tout de même assez dérangeant de se dire que la lecture de ce roman peut être mal interprétée par les plus jeunes.

Une lecture jeunesse qui rate son objectif, c’est vraiment dommage.

Afficher en entier
Lu aussi

J’avais hâte de lire ce livre qui m’avait l’air touchant et totalement bouleversant. Le début m’a énormément plu, mais la suite, c’était plutôt compliqué.

Comme beaucoup le savent j’ai 17 ans, et ce livre est totalement traumatisant ! Déjà en premiers, au niveau du livre, beaucoup de mots m’ont paru compliqué ( car je ne les connaissait pas ), alors que j’avais pris le roman jeunesse exprès pour avoir une lecture plus simple. J’ai eu beaucoup de mal à terminer ce livre. Sachez que si vous faites lire ce livre à votre enfant, faites attention ! Le royaume donne envi, ce serait dommage qu’il veuille le rejoindre tout de même ! Si il lit l’histoire, soyez à côté, et n’oubliez pas de dire que le royaume est fictif, il faut je pense qu’il y ait une discussion avec l’enfant durant cette lecture.

Quelque chose m’a vraiment bloqué dans ce livre : L’auteure fait référence à de nombreux suicide, meurtre de la vie « réelle ». Elle mets ici les victimes en personnage de l’histoire. C'est surtout ce détail qui m'a traumatisé, les revoir en quelque sorte vivant ici ne m'a vraiment pas plu. J’aurai aimé que les personnages soient fictif, et non qu’elle aille les récupérer dans les infos à la télé.

Je ne pense pas que vous devez bloquer sur mon avis, je pense que vous devez vous faire votre propre avis en le lisant, ce n’est bien sûre que le mien !

Afficher en entier

Activité récente

Évaluations

Les chiffres

lecteurs 12
Commentaires 9
extraits 1
Evaluations 5
Note globale 6 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode