Livres
424 231
Membres
343 452

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait de Le Royaume des Fées - Tome 3 ajouté par ilovelire 2016-02-12T14:56:35+01:00

Olivier rejoignit la porte, et repartit discrètement. Et puis, plus tard, beaucoup plus tard dans la nuit, quelqu’un me secoua sans ménagement l’épaule. Je me réveillai dans le noir, et cela me surprit, avant que je me souvienne que je n’allumais plus la bougie. Je sentis l’odeur de fleurs séchées et d’embruns. Était-ce possible ? Je me redressai prudemment. Mon cœur battait la chamade.

— Vas-tu t’enfuir si j’allume pour te voir ? murmurai-je.

— Non, tu peux allumer.

Sa voix ! Oh, sa voix rauque si étrange ! Je tremblais en approchant de l’interrupteur. La pièce s’éclaira, et je le vis, assis au bord de mon lit. Ael.

Je m’abreuvai de sa beauté, la gorge sèche, haletante, assoiffée, car j’avais très peur qu’il disparaisse. Je caressai du regard ses traits parfaitement ciselés, ses yeux violets extraordinaires, m’enivrant dans la contemplation de son si beau visage. Il n’avait pas changé, absolument pas, sauf que ses cheveux noirs étaient plus longs, et qu’ils tombaient en boucles dans son cou pâle.

— Ael, bredouillai-je.

Afficher en entier
Extrait de Le Royaume des Fées - Tome 3 ajouté par ilovelire 2016-02-12T14:56:22+01:00

Il s’assit et tapota l’herbe à ses côtés. Je le rejoignis et m’allongeai carrément pour contempler le ciel au travers des dentelles déchiquetées des ruines. La présence de Deniel était agréable et réconfortante. Il ne faisait aucun geste pour me toucher, il se contentait de me regarder, les bras autour de ses genoux. Je m’assoupis.

Des voix étouffées m’éveillèrent. Je me redressai et j’aperçus, à dix pas de moi, trois gamins verts de peur qui me fixaient d’un air effaré. Je voulus me tourner vers Deniel et je me rendis compte qu’il n’était plus là, près de moi.

Afficher en entier
Extrait de Le Royaume des Fées - Tome 3 ajouté par ilovelire 2016-02-12T14:56:11+01:00

Je relevai le bas de ma robe de demoiselle d’honneur de ma main libre, et nous nous mîmes à courir. J’entendis le rire de Beltram qui nous poursuivait. Nous traversâmes le parc, le bois, et parvînmes jusqu’aux ruines du monastère. On disait l’endroit hanté, depuis que des soldats républicains avaient assassiné les moines et incendié les bâtiments à la Révolution. Essoufflée, je m’arrêtai la première et posai ma main sur les restes d’un mur pour récupérer. Deniel reprit aussi son souffle, les yeux brillants, le sourire aux lèvres.

L’air bruissa et j’entendis des chuchotis. Je me redressai et m’avançai vers les ruines. J’entendais les pas de Deniel derrière moi. Les chuchotements se firent plus forts mais je ne saisissais pas le sens des paroles, car on aurait dit que plusieurs personnes s’exprimaient en même temps. Pouvais-je entendre l’esprit des moines assassinés ?

Afficher en entier
Extrait de Le Royaume des Fées - Tome 3 ajouté par ilovelire 2016-02-12T14:55:55+01:00

En ce mois de juillet, Anna revint de Paris pour l’événement, à savoir l’union (avancée) de son fils avec une fée. Elle était bien sûr accompagnée de son chien Arzul. Il y eut peu de monde à la mairie et à l’église, et cela ne me déplut pas, au contraire. Je parie même que les autres se trouvèrent soulagés de ne pas avoir à composer avec les humains du village lors de la cérémonie.

Lusia était rayonnante, et son visage paraissait briller davantage que le satin de sa robe de mariée, qui semblait une seconde peau. Ses cheveux auburn torsadés descendaient au milieu de son dos délicat. Yann, à ses côtés, exultait, et sa beauté radieuse me fit plaisir à voir. Eliaz le Goff nous rejoignit pour le repas, après avoir orchestré la cérémonie religieuse. Pour représenter la famille de Lusia, il n’y avait que Gilles et Deniel Abgrall, et ça n’avait rien d’étonnant. Le reste de la famille nous méprisait. Je trouvai que Bleunvenn et Olivier étaient particulièrement complices.

Afficher en entier
Extrait de Le Royaume des Fées - Tome 3 ajouté par ilovelire 2016-02-12T14:55:46+01:00

Il s’écoula cinq jours durant lesquels je prononçai ma formule rituelle tout en buvant mon breuvage Comme à l’ordinaire depuis qu’Ael n’était plus auprès de moi, je dormis d’un sommeil agité, presque fiévreux, mais je ne me réveillai pas. La sixième nuit, l’odeur de fleurs séchées et d’embruns, son odeur de fé, sa chère odeur, m’éveilla, et je me sentis aussitôt en pleine possession de mes moyens, à l’affût. Le sortilège avait parfaitement fonctionné.

Néanmoins, je fis appel à toute la maîtrise dont j’étais capable pour garder mes yeux fermés, et faire semblant de continuer à dormir. Je m’efforçai de conserver une respiration régulière. Je ne voulais pas le faire fuir Dans la nuit silencieuse, il se déplaçait sans bruit. Où était-il ? Un doigt frôla ma joue gauche, descendit doucement jusque dans mon cou Mon cœur s’affola. Je me retins de frémir, et le frisson descendit tout seul le long de mon dos.

Afficher en entier
Extrait de Le Royaume des Fées - Tome 3 ajouté par ilovelire 2016-02-12T14:55:39+01:00

J’étais seule, j’avais le champ libre pour donner corps à mon idée. Je savais où Lusia rangeait ses calepins au cuir craquelé, ceux que des générations de femmes de sa famille s’étaient transmises de mère en fille. J’ouvris la massive armoire, aperçus les calepins tout en haut, sur la dernière étagère, et je m’en emparai en faisant un petit bond. Puis je m’assis dans un fauteuil, pour les lire tranquillement. Beaucoup de feuillets chiffonnés ou tachés étaient rangés dans la couverture de cuir, il me fallut les parcourir eux aussi. Je tournai les pages, lus des recettes pendant des heures, je reconnus certaines d’entre elles, parce que Lusia les avait expérimentées : baumes, onguents, ou potions, pour assurer une victoire ou éveiller les dons féeriques… Je revis Ael poser ses mains sur les bibelots de la salle à manger du manoir, ou sur les arbres, développant ses pouvoirs un peu plus tous les jours. J’avais l’impression que cela s’était passé des siècles plus tôt.

Afficher en entier
Extrait de Le Royaume des Fées - Tome 3 ajouté par ilovelire 2016-02-12T14:55:27+01:00

Je décidai donc de me débrouiller toute seule. Cela aurait au moins le mérite de me donner un but. Je me montrai enjouée pour le reste de la matinée, sans difficulté, puisque l’espoir me donnait des ailes, grâce à l’idée qui avait germé dans mon esprit. L’après-midi, Lusia et Bleunvenn partirent en voiture pour Saint-Thomas, afin d’effectuer les ultimes préparatifs du mariage. Lusia devait essayer une dernière fois sa robe, et Bleunvenn devait récupérer les rubans mauve pâle destinés aux cheveux de la demoiselle d’honneur (moi, en l’occurrence).

Afficher en entier
Extrait de Le Royaume des Fées - Tome 3 ajouté par ilovelire 2016-02-12T14:55:11+01:00

Elle se leva pour rapporter son bol en cuisine. Étouffait-elle en ma compagnie ? Mon chagrin était-il si difficile à supporter pour les autres ? Pour les rassurer, les apaiser, devais-je me composer un visage souriant quand mon cœur saignait et me faisait tout le temps mal ?

J’aurais voulu que ma douleur s’estompe, pour moins souffrir, et les faire souffrir. Mais cela aurait-il signifié que j’acceptais qu’Ael soit mort ? Il est si simple de dire : « Ael restera dans ton cœur à jamais : continue ta vie. ». J’aurais aimé suivre ce précepte. Mais je n’y parvenais pas.

Parce que j’étais fermement persuadée qu’Ael était en vie.

Afficher en entier
Extrait de Le Royaume des Fées - Tome 3 ajouté par ilovelire 2016-02-12T14:54:57+01:00

À présent, tout le monde au manoir était fermement persuadé que le chagrin m’avait fait perdre la tête. Ils me traitaient trop gentiment, me parlaient doucement et lentement, comme si j’avais de la difficulté à les comprendre, évitaient les sujets de discussion qui auraient pu me troubler (d’après eux). Le plus pénible était certainement le fait qu’ils se relayaient pour m’accompagner chaque fois que je voulais me rendre quelque part. Du coup, je devais m’enfuir comme une voleuse dès que je souhaitais être seule sur la lande. Ma lande bretonne.

Afficher en entier
Extrait de Le Royaume des Fées - Tome 3 ajouté par gaby54 2014-05-03T10:42:14+02:00

Autant l’écrire clairement :Spoiler(cliquez pour révéler) si je n’avais pas été persuadée qu’Ael était vivant, j’aurais sombré. Seulement, j’étais loin d’imaginer de quelle manière il l’était, vivant. Je n’imaginais pas non plus à quel point ma vie, déjà étrange, allait se retrouver bouleversée, à quel point les repères qui me permettaient d’avancer en ce monde allaient être modifiés.

Nous étions des fées, nous nous aimions et nous avions été séparés. Ael possédait de fascinants yeux violets (très peu humains en y réfléchissant), un don (magique, envoûtant) pour la musique, et le piano en particulier, des pouvoirs de divination et d’influence sur les objets, les esprits et surtout la Nature, notre Déesse-mère

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode