Livres
447 064
Membres
387 030

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Le Sang des Atrides



Description ajoutée par newmoon 2010-07-17T12:10:01+02:00

Résumé

Rue Prête-à-Partir, une nuit, un long cadavre vêtu d'un ensemble de sport bleu ciel orné d'un grand Gentiane en lettres jaunes attend, en leur barrant la route, les éboueurs de la ville de Digne. Jeannot Vial a été assassiné. Six mois plus tard, c'est au tour de Jules Payan. Même blessure à la tempe, provoquée par un galet. Peu de temps avant leur mort, les deux victimes étaient devenues adeptes du vélo et semblaient habitées d'un bonheur profond, mystérieux. Deux hommes beaux et jeunes. Il y aura une troisième victime, puis une quatrième : la vieille Adélaïde de Champclos, qui devait connaître l'assassin. Quant à celui-ci, il tue la nuit, s'est beaucoup exercé au lance-pierres, et il porte des vêtements et des chaussures de collégien d'autrefois.

C'est bien sûr le commissaire Laviolette qui mène l'enquête.

Afficher en entier

Classement en biblio - 46 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par Milka2B 2018-02-20T14:49:40+01:00

- Dites-moi, ça ne vous paraît pas, comme à moi, un peu exagéré ce rapport d'autopsie ? On dirait une carte de restaurant trois étoiles.

- Mon cher, dit le juge, le laboratoire de Marseille est un des plus perfectionnés d'Europe. Ils sont habitués aux truands qui descendent les filles, les arrosent d'essence et y mettent le feu. Ça leur livre des cadavres qui font un mètre de long et qui sont durs comme des idoles africaines. Et avec ça souvent, ils arrivent à extraire de quoi boucler le coupable. Alors, un bol alimentaire, surtout tout frais comme l'était celui-ci, c'était un jeu d'enfant.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par Totopinette 2018-06-13T15:06:33+02:00
Bronze

Ce polar publié dans la fin des années 1970 n’a malheureusement pas été pour moi une révélation. De base, je ne suis pas bon public pour ce genre de livres. Mais, il arrive qu’une bonne écriture doublée de personnages intéressants me fassent oublier mes à priori. Ici, c’est loupé.
Les dialogues n’ont rien de bien palpitant. Quand on lit cette œuvre, à notre époque, les sujets de discussions des protagonistes semblent vus et revus. L’écriture est lourde et donc peu entraînante jonchée de redondances et pour laquelle il n’y a aucun travail de suspens. C’est horriblement plat !

Les personnages de cette histoire, tels qu’ils sont décrits, m’ont semblé être des campagnards. Et être campagnard, ne signifie pas être bête. Sauf que dans ce roman, c’est ce qui est malheureusement dépeint.
Les services de police semblent complètement incompétents et, étrangement on s’imagine un commissaire Laviolette semblable à un Louis de Funès ou à un Fernandel tant cette histoire sérieuse frôle la comédie des années 70. À mes yeux, il manque à ce roman de vrais enquêteurs. Charismatiques, intuitifs, sombres, mystérieux peut-être ! Parce que les personnages qui créent cette intrigue s’oublient rapidement.
Le problème qui se pose ici, c’est qu’on a ni des personnages attachants, ni un paysage éblouissant. Tout s’oublie … Et, tout s’oublie trop vite.
Autre fait déstabilisant : l’auteur a passé une longue partie du roman à rapprocher les meurtres à la gastronomie. Qu’y a-t-il de si appétissant dans la vue d’un cadavre maculé de sang ? J’avoue ne pas avoir compris l’intérêt. S’il s’agissait de pointer du doigt son goût pour la gastronomie de terroir, pourquoi ne pas simplement insérer ce genre de répliques ailleurs ? Là où il n’y a pas un cadavre qui se noie dans son sang … 
L’auteur aime mettre sa région en valeur. Mais malheureusement, quelqu’un qui ne l’a pas visité n’est pas charmé par ces descriptions longues et fades. En réalité, on a un peu de mal à réellement s’imager les lieux tant l’histoire est lourde. La quasi-totalité du livre a été pour moi d’un horrible ennui. À de nombreuses reprises, j’ai refermé ce livre en me demandant si j’allais réellement le reprendre. Mais, j’ai persisté ! Et arrivé à cinquante pages de la fin, je me suis dit : Enfin, des faits un peu intéressants !
À choisir, je préférerais choisir une œuvre de Pierre Pelot, que je ne trouve pourtant pas très rythmée, plutôt que ce roman qui reste pour moi une hymne au sommeil. Ce qui est dommage, car l’histoire de la fille handicapée jalouse de sa mère aurait pu être très très captivante. On aurait aimé que cette partie soit plus développée. Les personnages sont plus châtiés, ce qui les rend grandement intéressants. L’histoire aurait dû être prise à l’envers : suivre les traces d’Oreste et de sa soeur plutôt que de suivre celle du commissaire Laviolette.
Rappelons-nous toutefois que cette histoire a été publiée à une autre époque, et qu’à cette époque, les attentes des lecteurs étaient différentes. Plus les années passent et plus nous devenons exigeants. Il est donc difficile de donner un avis objectif compte-tenu de ce fait. Cet auteur a été reconnu à son époque et a été récompensé, alors je tenterais à nouveau l’expérience avec un nouveau livre.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Milka2B 2017-12-26T18:39:09+01:00
Bronze

J'adore les polars de Pierre Magnan, mais là le gros vide.

J'ai mis beaucoup de temps à le lire, et surtout je n'ai pas été entraîné dans l'histoire, aucune attache pour les protagonistes, et encore moins attiré par l'intrigue.

L’écriture est magnifique mais pour le reste je suis déçue. Dommage.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Helena2a 2017-06-02T14:27:22+02:00
Bronze

J'ai trouvé le début du roman assez caricatural (la description du commissaire etc), mais au fil du livre on se laisse entraîner par l'enquête qui devient très prenante

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Daranc 2013-04-27T16:22:31+02:00
Or

Ce livre est un petit chef-d’œuvre, l'atmosphère de la ville, celle de l'enquête sont prenante. Le livre est dense, ce n'est pas un bouquin qu'on torche en une après midi. Les rebondissements d'une enquête qui piétine sont très réalistes, on se sent au cœur de l'intrigue. Pour les personne qui aurait vu le film tiré de ce roman, même si ce dernier est un très bon moment, il ne rend pas réellement hommage à l'ouvrage: à lire absolument!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Lilou 2010-07-20T22:30:18+02:00
Argent

c'est un plaisir de suivre les enquêtes du commissaire Laviolette, commissaire atypique... cela se passe en Haute-Provence... bref génial....

Afficher en entier

Date de sortie

Le Sang des Atrides

  • France : 2013-02-25 - Poche (Français)

Activité récente

Les chiffres

Lecteurs 46
Commentaires 5
Extraits 6
Evaluations 14
Note globale 6.36 / 10

Évaluations

Meilleurs classements dans les Listes Booknode

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode