Livres
462 180
Membres
419 202

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par Libertad 2013-12-04T11:35:42+01:00

- Vous parlez, Mr Cade ? s'enquit Bundle. Ou vous contentez-vous d'être aussi divinement viril que tragiquement silencieux ?

- Si je parle ? demanda Anthony. Je gazouille, je murmure, je bruisse, ma voix n'a d'égal que le doux ruissellement des rivières, des montagnes ... Et je pose même des questions.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Libertad 2013-12-04T11:36:18+01:00

- Somme toute, se dit mr Fish à voix basse - et à l'intention de l'univers dans son ensemble - somme toute, nous avons vécu là un de ces petits week-ends des familles comme on en faisait encore dans le bon vieux temps.

Afficher en entier
Extrait ajouté par SherCam 2019-05-25T19:32:40+02:00

- Virginia, vous êtes un ange ! Avouez que vous avez un petit faible pour moi, une préférence même.

- Bill, je vous adore. Si je devais épouser quelqu'un, je dis bien si je devais - si, par exemple, un magicien sortait d'un conte de fées et me disait : "Epousez quelqu'un ou vous mourrez sous d'abominables tortures" -, eh bien je vous choisirais immédiatement, je vous le prometes. Je dirais au magicien : "Donnez-moi donc ce petit Bill."

- Eh bien, alors...

- Oui, mais il se trouve que je ne suis pas obligée de me marier. J'adore ma condition de veuve fatale.

- Mais vous resteriez entièrement libre. Vous pourriez continuer à sortir et à faire tout ce que vous souhaitez. C'est tout juste si vous remarqueriez ma présence dans la maison !

- Bill, vos ne comprenez pas. Si je me remarie un jour, ce sera par passion !

- Eh bien, il ne me reste plus qu'à me tirer une balle dans la tête un de ces quatre matins, murmura Bill d'un air dramatique.

- Il n'en est pas question, Bill chéri. Il y a trop de jolies jeunes filles à qui faire la cour... d'ailleurs, il me semble que vous ne l'ignorez pas ?

- Comment ? Je... Si vous faites allusion à Dolly Kirkpatrick, la fille qui danse dans Youp là boum, fit Bill en rougissant, eh bien... c'est une très chic gosse, tout innocente comme au premier jour. Nous ne faisons rien de mal en...

- Bien sûr que non, mon petit Bill. Je suis ravie que vous vous amusiez. Mais ne me dites pas que vous avez le coeur brisé.

Mr Eversleigh recouvra sa dignité.

- Vous ne comprenez rien, Virginia, dit-il d'un air sévère. Les hommes...

- Sont polygames ! termina Virginia en riant. Quant à moi, je suis polyandre ! Allons ill, si vous m'aimez vraiment, emmenez-moi donc déjeuner sans plus attendre. Je meurs de faim !

Afficher en entier
Extrait ajouté par SherCam 2019-05-25T19:32:21+02:00

La voiture franchit les grilles du parc de Chimneys. Description de ce haut lieu historique dans tous les guides. Egalement n°3 dans Résidences Historiques d'Angleterre, prix public 21 shillings. Tous les jeudis, des cars affrétés à Middlingham débarquent avec une flopée de touristes qui viennent admirer les parties ouvertes au public. Vu cette masse de documentation et de facilités variées, décrire Chimneys serait superfétatoire.

Ils furent reçus par un majordome aux cheveux blancs, extrêmement stylé et dont toute l'attitude semblait dire : "Dans ces murs, nous n'avons pas l'habitude des assassinats. Mais les temps ont changé. Faisons face à cette catastrophe avec sang-froid et, en rendant notre dernier soupir, bous prétendrons que rien d'anormal ne s'est jamais produit."

- Lord Caterham attend ces messieurs, dit le majordome. Si ces messieurs veulent bien me suivre.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Geminils 2019-01-17T09:32:11+01:00

— Moi, je n’ai pas de réputation à perdre. Dites-moi donc carrément de quoi il s’agit.

— Il y a un cadavre dans la pièce à côté, dit Virginie. C’est un homme qu’on a assassiné, et je ne sais qu’en faire.

Elle annonça cela aussi ingénument qu’une petite fille, et le jeune homme monta immensément dans son estime en ne manifestant pas le moindre étonnement. On aurait dit qu’il entendait tous les jours des constatations de cet ordre.

— Parfait, dit-il. J’ai toujours eu envie de jouer les détectives amateurs. Dois-je aller examiner le cadavre, ou voulez-vous d’abord me renseigner sur les circonstances ?

— Elles sont un peu singulières… Cet homme est venu ici hier pour la première fois. Il avait sur lui des lettres… des lettres d’amour… signées de mon nom…

— Mais ce n’est pas vous qui les avez écrites, dit calmement le jeune homme.

Virginie le regarda, étonnée.

— Comment le savez-vous ?

— Une simple déduction. Vous n’êtes pas femme à aimer en cachette et à craindre des découvertes. Continuez.

— Il voulait me faire chanter, et… et… je ne sais si vous comprenez cela, mais… je l’ai laissé faire.

Il hocha la tête avec un sourire.

— Si je comprends. C’était une sensation neuve, et vous vouliez savoir ce que vous éprouveriez.

— C’est précisément cela ! Quel homme intelligent vous êtes !

— En effet, je suis très intelligent, dit modestement le jeune homme. Mais sachez bien que la plupart des gens ne comprendraient pas notre point de vue. Que voulez-vous, les gens n’ont pas d’imagination.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Samaritain 2014-01-01T15:44:34+01:00

Chimneys. Onze heures du matin.

Johnson, constable de la police, creuse la terre à l’endroit du jardin où s’élève le bel arbuste de roses rouges, dites Richmond.

On se croirait à un enterrement. Johnson creuse une tombe, et les amis et parents assistent aux funérailles.

Georges Lomax ressemble à l’héritier. Le surintendent Battle, impassible, à l’entrepreneur des pompes funèbres. Lord Caterham a la mine solennelle et scandalisée que prennent toujours les Anglais quand ils assistent à un office religieux.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Samaritain 2014-01-01T15:43:44+01:00

Mais, tout à coup, terrifiée, elle entendit un fracas épouvantable. Ils avaient dû heurter une des armures, car elle s’écroula avec un tapage assourdissant. Virginie entrevit vaguement une silhouette s’élançant vers la fenêtre et entendit Bill pousser des jurons et se débarrasser des pièces de l’armure tombées sur lui.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode