Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs
Lire la suite...
Les plus récents en premier
Les plus appréciés en premier


Par le Editer
KlaRou_XPXD Or
Note : 8/10
Cette histoire aborde un sujet qui est malheureuse peu aborder, j'aime voir que cela change.
Je trouve que ce livre est bien travailler, sans exagération, sans non plus que ce soit quelque chose sans émotion.
Grayson est un personnages solitaire, touchant, courageux, un personnage que l'on vois évoluer et prendre confiance en lui au file des pages. On ressent ces peurs, on a peur avec lui, on voudrai l'aider, on s'accroche à chaque phrase comme si l'on pouvais rejoindre l'histoire et être derrière lui. C'est l'effet que ce livre ma fais. J'ai ressentis de la colère, de la tristesse, du courage et de l'espoir.

Les autres personnages telle que Finn on était une lueur d'espoir, ceux qui soutienne Grayson, ceux qui la différence ne fais pas fuir comme si c'était une mauvaise chose. On a aussi vu dans cette histoire que les gens n'était pas tous pareil, et il y a des gens capable de comprendre, de changer.

Il y a aussi ce genre de personnage comme Ryan qui provoque la colère.
Ou Sally qui n'ouvre pas les yeux et essaye de ne pas le voir l'essentiel, le genre qui par ces propres craintes ne veux pas entendre et fais tout sauf l'important. Ce n'est pas un personnages qu'on apprécie forcément certes mais je trouve ça important d'avoir un personnages comme cela car dans la vraie vie il y en a beaucoup et dans la vraie comme dans cette histoire les choses ne sont pas simple avant de réussir à se faire accepter telle qu'on est.

Enfin voilà quelque point qui me sont rester de cette histoire. Et évidement le profond de cette histoire, j'espère qu'un jour la différence telle qu'elle soit sera enfin accepter par tous et que les mentalités évolueront de plus en plus.
Par le Editer
LeMondeDeMarie Or
Un récit dont la trame principale est un sujet fort et très peu abordé. Où toute la difficulté, outre le fait que l'histoire soit prenante, est qu'elle colle à la réalité. C'est du moins ce que, moi, je recherche dans ce genre d'ouvrage. Encore plus lorsqu'il est destiné à la jeunesse! Un point que l'auteur a, selon moi, bien travaillé et bien présenté mais qui n'est pas à 100% parfait.

Au niveau du protagoniste principal, Grayson, je l'ai trouvé excessivement touchant et vrai dans ses sentiments, sa souffrance, son mal-être et son repli sur lui-même. Il aurait préféré être une fille et aime à s'imaginer en tant que telle. Il va jusqu'à choisir ses vêtements en fonction de ceux qui, dans son imagination, se transformeront le mieux en jupe ou robe. Il a toujours été très renfermé. Jusqu'au jour où il va passer une audition pour un rôle féminin. Et surtout, un 1er rôle pour lequel il va être choisi. Une décision qui va changer sa vie et le regard des autres à son égard.

Il va se faire des amis au sein de la troupe, il va enfin se sentir excepté et prendre de plus en plus confiance en lui. Par petites touches pas forcément visibles, il va faire comme s'il était une fille. C'est très beau mais un chouia trop simple à mon sens.

Tous de l'accepteront pas. Il sera sujet aux brimades de certains camarades. Ce qui va apporter une touche de tension dans le récit. On a sans cesse le sentiment que les choses vont s'aggraver et que la persécution dont il est victime va prendre un tournant dramatique. Jusqu'à la dernière partie, j'ai trouvé que l'ensemble resté assez soft. L'auteur aurait pu aller plus loin car, dans la réalité, la méchanceté humaine aurait commis bien plus d'injustices à l'égard d'un garçon comme Grayson.

Enfin, il y a l'aspect familial. En plus d'être une personne à part, il vit avec le chagrin d'avoir perdu ses parents lorsqu'il était petit. On va vivre avec lui la découverte de qui il était lorsqu'il vivait encore avec eux, de tout l'amour que ses parents lui portaient. Au point de pleinement accepter cette différence déjà présente chez leur fils. Un point magnifique. Mais il vit chez sa tante et son oncle qui ont eux-mêmes des enfants et là, les choses ne sont pas aussi simples. Son cousin du même âge à peur de ce que lui va subir comme répercussion. Un sentiment que l'on comprend aisément. Et puis sa tante qui, alors qu'elle pense bien faire, va produire un sentiment de rejet. Elle ne parvient pas à accepter et, quand bien même elle pensera faire au mieux pour le protéger, va compliquer plus encore la situation. Ici aussi, tout reste parfaitement crédible.

Une histoire touchante, prenante et bien écrite mais dans laquelle il manque un peu de réalisme. J'ai passé un très bon moment.
Par le Editer
Hugs-of-Narry Or
Note : 9/10
Une histoire très intéressante et touchante. Je le recommande grandement. Le transgenre est amené très rapidement mais de manière tout à fait naturel. J'aimerai que ce genre d'histoire soit plus mis en avant, plus présent dans la littérature car je trouve que c'est un sujet important qui doit sortir du tabou et c'est pour ça que l'on doit en parler plus librement.
Par le Editer
AudacieuseErudite Or
Note : 7/10
J’ai commencé ce livre sans en attendre grand-chose et il faut dire que j’ai été agréablement surprise !
On y découvre Grayson, un garçon mal dans sa peau qui n’a pas réellement d’amis et qui pourtant est incroyable. A travers l’art du théâtre, il va oser révéler sa véritable personnalité. C’est véritablement un héros admirable puisqu’il fait toujours face aux évènements sans jamais baisser les bras, c’est aussi quelqu’un d’incroyablement gentil. Dans ce livre, Grayson va bousculer les codes. Il y interprète un rôle normalement féminin, ce qui est loin de plaire à tout le monde. Le roman se révèle tout en émotion, Grayson est quelqu’un de tellement attachant… L’écriture est tout en douceur, elle décrit les évènements comme ils se passent tout en abordant certaines questions de notre société actuelle : le harcèlement, la discrimination, la question du genre, la perte de certains proches… Pour finir, je dirais que j’ai beaucoup apprécié ce livre qui prouve que rien n’est perdu et que l’on peut toujours changer les choses. Il nous apprend aussi à aller au-delà des apparences et l’importance qu’il y a à ne pas juger au premier regard…
Par le Editer
themusik Or
Note : 8/10
Le Secret de Grayson était un roman qui me tentait depuis quelque temps déjà, et j'étais vraiment intriguée par le récit.

J’ai beaucoup aimé ce roman, même si j’ai eu un peu de mal à accrocher au début, en parti parce que j’ai été étonné de la jeunesse du héros (12 ans). Mais malgré un début qui se traîne un peu, j'ai fini par me laisser emporter par l'histoire.

Le thème du transgenre est bien amené, et est traité tout en douceur. Grayson est un personnage attachant et touchant. Il est perdu entre tous ses sentiments, on ressent ses doutes, ses peurs ... C’est un personnage très courageux, parce qu’il ose être lui-même, malgré les autres. Il essaye de dépasser sa peur pour qu’enfin, il puisse dire «[…] je me vois enfin comme je devrais être : mon moi extérieur est enfin en accord avec mon moi intérieur.»

Je trouve qu'avoir ce genre de récit est important, surtout dans la littérature de jeunesse. Je pense qu’il est important de parler du transgenre, il faut montrer aux jeunes que ce n’est pas une maladie et que l’on ne doit pas en avoir honte. Montrer qu'il faut faire preuve de tolérance et d'ouverture d'esprit dans ce monde où la différence est souvent pointée du doigt.
Par le Editer
PtitLoupe Or
Ce roman est une merveille. Il est fait réfléchir sur l'identité du genre, l'expression et l'acceptation de soi, le regard des autres, ...
Ce livre est vraiment une réflexion à part entière. Il permet de mieux comprendre l'Autre et de mieux nous accepter les uns les autres.
Par le Editer
Grayson, vit chez son oncle et sa tante depuis le décès brutal de ses parents. Il un élève de sixième, ne parle presque à personne, n’a pas d’ami et déjeune toujours seul au CDI. Un secret le ronge depuis des années et pour éviter de le révéler par inadvertance, il a préféré s’isoler des autres. Parce qu’au fond de lui Grayson se sent plus fille que garçon et il sait que les autres ne l’accepteront jamais. Les choses changent quelque peu lorsqu’une nouvelle élève, Amelia, rejoint sa classe en plein milieu de l’année et semble vouloir se rapprocher de lui. Pour la première fois depuis longtemps, Grayson ressent l’envie de faire de nouveau confiance à quelqu’un.

D’une certaine manière, Le secret de Grayson m’a énormément fait penser à La face cachée de Luna, que j’avais adoré. Je redoutais vraiment que l’auteur nous laisse mariner pendant des pages et des pages, que ce fameux secret ne tarde à nous être révélé, mais au final non. Dès le premier paragraphe on se retrouve plongé dans le monde torturé de Grayson. Il déteste ce qu’il doit porter, les belles robes ne sont là que dans son imagination (et disparaissent de plus en plus vite) et il ne peut dessiner ses princesses qu’avec des formes géométriques afin que personne ne sache de quoi il s’agit exactement. Le quotidien de Grayson est désespérément solitaire, je dirais même profondément triste, et on ne peut pas ne pas s’attacher à lui. Son choix de s’isoler de ses camarades n’est peut-être pas le bon mais on ne peut pas ne pas comprendre sa peur à l’idée d’être un jour découvert. D’autant plus lorsque le temps lui donne raison : il s’attache à Amélia, se laisse aller à rêver à l’idée qu’il puisse être lui-même avec elle, et malheureusement les choses ne se terminent pas bien. Il faut bien avouer cependant que ce n’est pas une réelle surprise. Dès le début de cette amitié on sent bien que ça ne durera pas entre eux. Amélia n’approche Grayson que par commodité ou par dépit, ce qui en fait automatiquement un personnage que je n’apprécie pas. Je peux comprendre qu’elle n’accepte pas Grayson comme il est une fois qu’elle a découvert son secret mais j’ai vraiment eu le sentiment qu’elle se servait de lui, qu’elle l’utilisait pour ne pas être seule. Ça fait d’autant plus mal que Grayson lui accordait sa confiance, chose qu’il n’avait pas faite depuis très longtemps. Le pire est cette angoisse à l’idée qu’elle révèle ce qu’elle sait au reste du collège. Grayson n’a définitivement pas besoin de ça. Grayson a pris un risque avec Amélia et en est ressorti plus abimé encore, et pourtant il ose une nouvelle fois sortir de son cocon protecteur : pourquoi ne pas s’inscrire à la pièce de théâtre de l’école ?

Je ne sais pas ce qui passionne tant les auteurs dans le théâtre mais j’ai l’impression d’en croiser beaucoup ces derniers temps (3000 façons de dire je t’aime, Dans chacun de mes mots, Moi Simon, 16 ans, homo sapiens). Je suppose qu’il n’y a pas de meilleur contexte pour faire sortir le héros de sa coquille. J’ai été à la fois surprise et anxieuse lorsque Grayson a postulé pour le premier rôle féminin. On sourit à l’idée qu’il sorte de sa coquille mais on ne peut que redouter les répercussions que son choix va avoir. J’avais peur que les brimades n’atteignent un tout autre niveau, que le harcèlement s’intensifie, mais jamais il ne me serait venu à l’esprit que la propre famille de Grayson se dresse contre lui. Au pire je m’attendais à une réaction négative de la part de son oncle Évan ou son cousin Jack (parce que tout ne peut pas être rose) mais je n’aurais jamais soupçonné sa tante Sally. Comme quoi moi aussi je suis pleine d’à priori. J’ai tendance à imaginer les figures féminines plus compréhensives et je suis tombée de haut avec Sally. Les propos qu’elle tient, l’opinion qu’elle a de Grayson, … Je me suis pris une véritable claque, tout comme notre héros. Le pire est de savoir que ce qui la dérange le plus dans tout ça, c’est le regard des autres. Elle n’assume pas d’avoir un neveu qui aime s’habiller en fille et se cache derrière les normes et les conventions sociales. Préférer les apparences au bonheur de son neveu ? J’ai failli en lâcher mon livre. Surtout lorsqu’on apprend par la suite jusqu’où elle est prête à aller pour que son neveu ne monte pas sur scène vêtue comme une fille. Parallèlement je n’ai pu qu’adresser des remerciements silencieux à l’oncle Évan pour son ouverture d’esprit et sa compréhension. Cette division entre les adultes se retrouve aussi entre Jack et Brett. La naïveté du cadet est touchante et surtout rappelle combien tout ce débat est futile : si Grayson se sent heureux comme ça alors où est le problème ? De son côté Jack associe cette « crise identitaire » à de l’homosexualité et ne voit plus que les soucis que cela peut engendrer pour lui d’être de la même famille que Grayson. Je suis moins remonté contre lui parce qu’il est jeune et que je me souviens que le collège n’est pas facile, que les adolescents sont loin d’être tolérants, que la différence fait peur. Mon seul regret concernant ce personnage est qu’il n’évolue pas vraiment. J’attendais une discussion entre lui et le héros. Pas forcément une réconciliation mais au moins une conversation.

Finn, le professeur de littérature, m’a étrangement fait penser à Mr Keating (Le cercle des poètes disparus). Peut-être parce qu’il soutient ses élèves, parce qu’il a ses propres convictions, ou parce qu’il va au bout des choses, quitte à s’attirer des ennuis. C’est un professeur comme on a tous rêvé d’avoir : qui écoute et qui est vraiment préoccupé par ses élèves. Il sait qu’il prend un risque en donnant à Grayson le rôle de Perséphone et pourtant il ne renonce pas, pas même lorsque d’affreuses rumeurs commencent à circuler sur lui. Qu’on puisse l’accuser d’être responsable des envies féminines de Grayson m’a tout simplement révolté. Et surtout cela m’a rappelé combien les gens peuvent être bornés et arriérés.

Voir Grayson s’affirmer et prendre confiance en lui est un véritable bonheur. Fini la peur, désormais il s’assume. Pas au point de porter des jupes à l’école (pas sûr qu’on le laisse faire de toute façon) mais il se battra pour jouer le rôle de Perséphone, qu’importe les obstacles que les autres mettront sur sa route. En parlant de jouer Perséphone, je redoutais un peu la retranscription du spectacle. J’avais peur que l’auteur se contente de nous copier/coller le texte de la pièce. J’aime le théâtre mais j’aurais trouvé ça vraiment trop facile. L’idée d’Amy Polonsky est tout simplement géniale ! En reprenant les codes de la narration théâtrale, elle nous relate non pas la pièce elle-même mais les réactions du public, ce qui est bien plus intéressant et ingénieux.

Si certains se le demandent, il ne sera pas question ici de transsexualité. Ce n’est pas le propos tout simplement parce que Grayson n’en est pas là. Tout ce qu’il veut c’est pouvoir s’habiller comme il l’entend. Il vit le moment présent et ne pense pas à l’avenir pour le moment.

Avec Le secret de Grayson j’avais peur des clichés, des idées préconçues, des portes ouvertes qu’on enfonce, des débats qui n’en sont pas vraiment puisqu’il y a parti pris. Au final Amy Polonsky a su, avec habilité, passer à travers tout ça et nous offrir une histoire qui ne juge pas, une histoire touchante et magnifique qui vous prend aux tripes et qui vous colle les larmes aux yeux. Tout n’est pas rose dans ce livre, une partie de la fin est totalement injuste, mais ça ne rend cette histoire que plus réelle encore. Bref, une magnifique lecture, un livre que je relierai avec plaisir.
Par le Editer
zeliearpin2107 Diamant
Note : 10/10
Ce livre je les littéralement dévoré, je pense qui fait partie des plus beau livre que j'ai lut. Pour le lire il faut être ouvert à tout mais il et tellement beau, on découvre une un garçon mal dans sa peau qui a peur du regard des autres. Très beau livre, je pense qu'il nous montre qu'il faut nous assumer et se mettre à la place des gens avant de les critiquer. Vraiment je le recommande lisai-le, il est MAGNIFIQUE.

N'afficher que les commentaires des booknautes ayant ce livre en liste de :

Ajouter un commentaire

Ajoutez votre commentaire

Envoyer
Spoiler
Max 0/10000 caractères utilisés
Inscrivez vous !
▶ Crééz votre propre bibliothèque virtuelle.
▶ Découvrez des conseils de lecture.
▶ Echangez avec des milliers de passionnés de lecture.