Livres
482 177
Membres
468 804

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par anonyme 2014-03-08T20:28:26+01:00

Vous n'avez pas " volé " vos vacances, par maraude ou par détournement. C'est plutôt votre vie que vous volez quotidiennement.

Afficher en entier
Extrait ajouté par anonyme 2014-03-08T20:28:15+01:00

le monde existe à travers nos sens avant d'exister de façon ordonnée dans notre pensée et il nous faut tout faire pour conserver au fil de l'existence cette faculté créatrice de sens : voir, écouter, observer, entendre, toucher, caresser, sentir, humer, goûter, avoir du "goût" pour tout, pour les autres, pour la vie.

Afficher en entier
Extrait ajouté par anonyme 2014-03-08T20:28:01+01:00

Le monde existe à travers nos sens avant d'exister de façon ordonnée dans notre pensée et il nous faut tout faire pour conserver au fil de l'existence cette faculté créatrice de sens : voir, écouter, observer, entendre, toucher, caresser, sentirn, humer, goûter, avoir du "goût" pour tout, pour les autres, pour la vie.

Afficher en entier
Extrait ajouté par anonyme 2014-03-08T20:27:49+01:00

... marcher d'un bon pas, traîner des pieds dans les feuilles mortes, ..., écouter les hulottes la nuit et les grillons le jour, faire un bouquet de fleurs de talus, regarder glisser les nappes de brouillard, suivre la course d'un lièvre à travers champs ..., essayer de saisir le moment où l'on s'endort, sentir le poids de son corps recru de fatigue dans le lit, être reçu à un examen, dormir sur l'épaule de quelqu’un, participer à une liesse populaire, voir un beau feu d'artifice, écouter la Callas ou gémir le vent ou crépiter la grêle, regarder le feu, manger un sandwich dans le rue, marcher sur du sable chaud mais pas trop, siroter, faire sauter un trousseau de clés, faire pipi dans la nature, être ému aux larmes, ..., caresser, être caressé, enlacer, être enlacé (avec amour, complicité, tendresse), se sentir plein d'allant, d'enthousiasme, de passion, avoir des élans du cœur, se moquer des convenances, admirer la jeunesse, avoir les yeux plus gros que le ventre, avoir délicieusement peur, ..., se délecter en secret d'une idée ou d'un projet ou d'un souvenir, sortir sur le tarmac à la saison des pluies à la nuit à Niamey et sentir l'odeur chaude et épicée de la terre africaine, ...

Afficher en entier
Extrait ajouté par anonyme 2014-03-08T20:27:38+01:00

Il ne s'agit pas là de hautes considérations métaphysiques ni de réflexions très profondes sur la vanité de l’existence ni de l'intimité brûlante de tout un chacun. Il s'agit tout simplement de la manière de faire de chaque épisode de sa vie un trésor de beauté et de grâce qui s'accroît sans cesse, tout seul, et où l'on peut se ressourcer chaque jour. (...) Il y a sûrement dans ce fatras hétéroclite des sentiments, des sensations, des émotions, des bonheurs que vous avez éprouvés et que vous éprouvez toujours. Et vous avez votre provende de souvenirs propres qui ne demandent qu'à ressurgir pour vous tenir compagnie et vous soutenir dans tous vos actes à venir. J'ai appris à les reconnaître pour ce qu'ils sont : les jalons goûteux de notre vie. -Du coup, elle devient tellement plus riche et plus intéressante que ce que l'on croit. Et surtout, dites vous bien que rien de tout cela ne pourra jamais vous être enlevé.

Afficher en entier
Extrait ajouté par anonyme 2014-03-08T20:27:20+01:00

...conduire une conversation complice avec un chat siamois ou un épagneul breton, éternuer sept fois de suite, voir le premier la flèche de l'église de Trégunc, faire un pique-nique avec tout ce qu'il faut, chanter Stormy Weather comme Lena Horne ou Over the Rainbow comme Judy Garland, s'essayer à chanter Mexico comme Luis Mariano et échouer à monter dans les aigus, se perdre dans les ciels immenses de John Ford, survoler la brousse africaine avec un petit avion, faire des ricochets, frémir d'impatience, sentir la crispation des papilles sur le gingembre, toucher les naseaux humides d'un jeune veau, trouver des champignons, ramasser des myrtilles sauvages, aller à la pêche aux coquillages lors des grandes marées, contempler sa cuisine ou sa chambre ou son bureau remis en état, ....

Afficher en entier
Extrait ajouté par anonyme 2014-03-08T20:27:07+01:00

.....les fous rires, la recherche d’odeurs ou de saveurs, mettre un beau couvert, ruminer autour d’une idée, le moment ou l’on sait qu’on plaît ( ou on vous regarde et on vous écoute), faire la grasse matinée, écouter religieusement Mozart,.....

Afficher en entier
Extrait ajouté par anonyme 2014-03-08T20:26:45+01:00

Qui vole quoi ? Vole-t-il donc un peu de répit à un monde auquel il devrait tout ou au contraire ne se laisse-t-il pas déposséder de sa vie par cet entourage dévorant, ce travail obsédant, ces responsabilités multiples accablantes ? Nous lui volons sa vie. Il vole lui-même sa propre vie.

Afficher en entier
Extrait ajouté par anonyme 2014-03-08T20:26:20+01:00

Un vrai moment de bonheur. Quand on est comme le professeur, toujours stressé, comment s'approprier cette philosophie de vie ? Comment voir le sel de la vie, le verre à moitié plein. Quelle sagesse et quelle élégante légèreté !

Afficher en entier
Extrait ajouté par anonyme 2014-03-08T20:26:00+01:00

Il y a une forme de légèreté et de grâce dans le simple fait d'exister, au-delà des occupations, au-delà des sentiments forts, au-delà des engagements politiques et de tous ordres, et c'est uniquement de cela que j'ai voulu rendre compte. De ce petit plus qui nous est donné à tous : le sel de la vie.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode