Livres
521 233
Membres
537 493

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Le Silence de Mélodie



Description ajoutée par JLDragon 2015-03-09T10:22:05+01:00

Résumé

Quand j'ai eu deux ans, tous mes souvenirs avaient des mots, et tous mes mots avaient une signification.

Mais seulement dans ma tête.

Je n'ai jamais prononcé un seul mot. J'ai presque onze ans.

Mélodie n'est pas une enfant ordinaire. À cause de sa maladie, elle ne peut ni marcher ni parler, mais elle a une mémoire photographique : elle se souvient de tout ce qu'elle a vécu dans les moindres détails. À seulement 11 ans, elle est déjà plus intelligente que les adultes qui veulent la diagnostiquer, et bien plus encore que ses camarades de classe, les mêmes qui pensent qu'elle est attardée car elle ne peut pas les contredire. Mais Mélodie refuse d être définie par son handicap, et elle est déterminée à le faire savoir au monde entier, d'une manière ou d'une autre. Aussi, lorsqu elle reçoit un ordinateur qui lui permet, pour la première fois, de communiquer, sa vie change du tout au tout. Avec l'aide de la machine qu'elle nomme Elvira, Mélodie a enfin une voix... mais tout le monde n est pas prêt à l'entendre.

Afficher en entier

Classement en biblio - 381 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par MissJuliette 2015-04-11T10:27:21+02:00

A la réflexion, je me rends compte que, de toute ma vie, je n'ai jamais rien dit directement à mes parents. Alors après avoir tapoté sur trois autres touches, la machine prononce ces mots que je n'ai jamais pu leur dire avant:

- Je vous aime.

Afficher en entier

Commentaires les plus appréciés

Diamant

Ce roman m'a fait trembler de peur, de rage, de bonheur, de tout les sentiments possibles et inimaginables. Il est tout simplement magnifique, et malgré moi, il m'a fait beaucoup réfléchir.

Au travers des pages, on en apprends toujours un peu plus sur la vie de Mélodie. Elle n'est pas facile. Il y a des hauts et des bas, et c'est encore bien plus difficile pour elle parce qu'elle ne peut pas exprimer ce qu'elle ressent.

Pourtant, on sait qu'elle est entourée d'amour. Et c'est ça le principal.

Ce livre est un beau "témoignages" de la part de Sharon. M. Draper. Après, je pense qu'il ne faut pas attendre de lire ce roman, ou un autre pour ouvrir les yeux sur les difficultés et les conséquences de l'handicap chez les autres. Mais "Le silence de Mélodie" résume un peu tout, et c'est ça que j'aime beaucoup.

Afficher en entier
Diamant

je trouve ce livre très émouvant je l'ai adoré

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par Nymphae 2020-08-09T16:29:43+02:00
Diamant

Ce livre m’a arraché plusieurs larmes.. Que d’émotions... Avoir un esprit sain dans un corps défectueux et vivre, au quotidien, moult frustrations. Avoir tellement de connaissances et par son apparence physique et son incapacité d’accès au language, paraitre pour une demeurée... Quel combat au jour le jour! Un livre qui m’a profondément touchée! Il y a beaucoup plus de Mélodie qui nous entourent que ce que nous pouvons imaginer... Magnifique histoire!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Papillonlecteur 2020-06-29T21:15:00+02:00
Argent

Très bon roman, qui donne une voix à ceux qui ne sont pas souvent entendus. Il est très addictif. J'ai beau avoir été très en colère parfois, au final il en ressort beaucoup d'amour.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par kadeline 2020-06-15T14:05:53+02:00
Argent

Un roman que j’ai lu d’une traite. On suit Mélodie, une jeune fille polyhandicapée de naissance qui ne peut pas bougé ni communiquer avec les gens alors que son cerveau carbure. Comme on est avec une narration interne on découvre tout le décalage entre ce qui se passe dans sa tête et ce que les autres personnes pensent qu’elle comprend et est capable de faire ou pas. Dans les 1ers temps, ce décalage est très dur à suivre du point de vue émotionnel. Il y a une chose que je ne comprenais pas : ces parents disent qu’ils sont persuades qu’elle est intelligente, qu’elle ne peut juste pas s’exprimer et pourtant à aucun moment ils ne cherchent à lui trouver un moyen de communication. Il y a des pages et des pages où elle rêve de pouvoir s’exprimer ce qui la rendrait pour elle normale. Pendant toute cette partie, je visualisais Stephen Hawking et sa synthèse vocale et me disait mais pourquoi on ne lui propose pas ça enfin. Pour moi c’était rageant bien que nécessaire à la construction du récit.

J’ai beaucoup aimé le fait que pour une fois on a un enfant handicapé avec les 2 parents qui sont encore présents et tous les deux sont impliqués : pas de fuite ni un à la maison qui gère tout et l’autre continue sa vie « normale ». Les parents tentent de partager au maximum et d’avoir la vie la plus normale possible. J’ai trouvé horrible les passages chez les médecins et les réflexions/comportements de certains enseignants et en même temps ça sonne si juste que c’est ce qu’il fallait. Et puis il y a les personnes qui croient en elle, qui vont l’aider à se surpasser et lui permettre d’aller plus loin. C’est un roman avec une jolie la galerie de personnages. Je mets malgré tout un bémol sur les autres enfants de la classe pour « handicapés » qui sont particulièrement clichés : la trisomique qui sourit tout le temps et adore faire des bisous et des câlins, l’autiste qui se balance d’avant en arrière et qui n’aime pas le bruit… Autant Mélodie est pleine de nuances, avant-gardiste et complexe, autant les autres sont très clichés. Dans la même ligne, les élèves scolarisées en classe « normale « sont » très homogènes dans leur méchanceté et leur intolérance. Autant de gamins infectes ça me sidère, même si ça sert le récit j’ai un sentiment de trop. Beaucoup de choses sont traitées : l’évolution apportée par la possibilité de communiquer, le fait que même avec des solutions techniques on n’est jamais à l’abris de limites et de pannes, la moindre panne peut avoir des conséquences dramatiques, l’épuisement des parents…

C’est écrit/traduit de manière accessible sans être neuneu. Et pour conclure j’ai aimé la mise en avant du fait que quand on appartient à une minorité, pour être considéré comme aussi capable que le camarade « standard », il faudra être bien meilleur que lui pour obtenir la même reconnaissance.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par fantastiquebook 2020-04-02T12:41:29+02:00
Argent

Une vraie pépite ! Cette histoire est juste magnifique, parce qu’elle nous expose le quotidien d'une enfant handicapé. C'est très touchant et le livre permet de nous sensibiliser à ce genre de cas. Riche en émotion !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Aryia 2020-01-29T15:53:10+01:00
Diamant

Comme cela m’arrive bien souvent, c’est en attendant mes parents au rayon livres d’un supermarché que j’ai croisé ce petit roman, au titre incroyablement poétique, et au résumé admirablement prometteur. Ni une ni deux, je me suis glissée dans l’un des petits poufs de l’espace lecture – ce supermarché était vraiment parfait pour les enfants et grands enfants qui patientent là ! – pour lire quelques chapitres, histoire de savoir s’il valait la peine ou non. Autant vous dire qu’il a immédiatement fini dans le caddie : en quelques pages, j’avais ma réponse. Malgré tout, il a attendu plusieurs années dans ma PAL. Non pas qu’il ne me faisait plus envie, bien au contraire, mais son achat a coïncidé avec le début des services presse pour le blog, et jusqu’à aujourd’hui, je n’avais jamais réussi à être suffisamment « à jour » pour pouvoir piocher dans mes étagères sans craindre de prendre du retard … Autant vous dire que je l’ai tout simplement dévoré, à la fois parce que j’étais ravie de le découvrir enfin « pour de bon » et parce qu’il était vraiment captivant !

Si vous croisiez Mélodie dans la rue, il y a fort à parier que la première chose que vous remarqueriez chez elle, ce n’est ni son adorable labrador, ni même son espiègle petite sœur, et encore moins son magnifique sourire. Non, ce qui saute aux yeux, c’est invariablement son fauteuil roulant. Mélodie a onze ans et souffre d’une paralysie cérébrale : elle ne peut ni s’habiller ni manger toute seule, ne peut pas tenir un crayon ni même tenir la main de sa petite sœur. Et surtout, elle ne peut pas parler : les seuls sons qu’elle parvient à produire ne sont que des « beuh » et des « bah » bien baveux. C’est pourquoi aux yeux du monde entier – excepté ses parents et sa voisine – Mélodie est « attardée ». Mais la vérité est tout autre : dotée d’une fantastique mémoire, la jeune fille a des mots pleins la tête et souffre quotidiennement d’être prise pour une imbécile finie. Si seulement elle pouvait communiquer !

Cette histoire, c’est Mélodie elle-même qui nous la raconte, avec simplicité et sincérité. Elle nous explique en premier lieu sa maladie, son handicap, et ses répercussions sur son quotidien et celui de sa famille : Mélodie ne peut rien faire seule, ni manger, ni s’habiller, ni se laver, ni aller aux toilettes. Elle est entièrement dépendante de son entourage. Et le plus terrible à ses yeux, c’est de ne pas pouvoir remercier ses parents, de ne pas pouvoir leur dire qu’elle les aime. Car on comprend bien vite que la jeune Mélodie est un esprit sensible et brillant enfermé dans son corps : pour s’exprimer, elle n’a que les quelques mots épinglés sur la tablette de son fauteuil roulant, qu’elle désigne du pouce. Le strict minimum pour communiquer : « bonjour », « merci », « j’ai besoin d’aller aux toilettes s’il vous plait », « oui », « non ». Si peu de mots, comparés aux milliers qui tournent dans sa tête ! Bien sûr, elle peut toujours épeler un mot en utilisant les lettres qui sont imprimées dans un coin, mais c’est long et épuisant …. Au fil des années, la tristesse de Mélodie s’est transformée en frustration, en colère qu’elle ne peut même pas exprimer autrement que par des crises de nerf explosives, ce qui ravive encore plus ce ras-le-bol.

Et cela d’autant plus que le regard que les autres – médecins, instituteurs spécialisés, parfaits inconnus – portent sur elle est chargé de pitié et de répulsion. « Scolarisée » dans une « section d’apprentissage » pour « élèves en difficulté », Mélodie est condamnée à revivre année après année la même torture : « Voici un A, combien d’entre vous reconnaissent la lettre A ? Bravo ! ». Et les classes d’inclusion, qui lui donnaient pourtant tellement envie – enfin elle allait pouvoir apprendre la même chose que les autres enfants de son âge ! –, se transforment rapidement en véritable calvaire : les élèves « normaux » sont d’une cruauté sans nom à l’encontre des « attardés » de la classe H-5. Mélodie donnerait n’importe quoi pour pouvoir leur montrer qu’elle n’est ni sourde ni idiote ! Un ordinateur adapté va alors bouleverser sa vie : la voici désormais capable de communiquer, de s’exprimer ! Mélodie est sur un petit nuage, et nous aussi : après l’avoir suivi dans ce morne combat quotidien, quelle joie de la voir enfin s’épanouir, de la voir assouvir sa soif de connaissances et d’échanges ! J’ai été émue aux larmes lorsqu’elle a pu, enfin, faire savoir à ses parents l’amour qu’elle leur portait ! Et tout comme sa voisine, Mme V, sa nounou attitrée depuis toujours, on a envie de lui dire : « montre-leur tout ce que tu sais, maintenant ! ».

Et c’est ce que Mélodie va faire. Contre toutes attentes, elle va être qualifiée pour représenter son école à un quizz interscolaire. Si on est immensément heureux pour elle, on est aussi immensément en colère contre ses « camarades » qui hurlent aussitôt à l’injustice, à la triche, hurlant haut et fort qu’une « fille comme elle » ne peut pas avoir de meilleurs résultats qu’eux (et surtout, qu’elle ne peut pas passer à la télé à leur place). Pire encore : on a envie de gifler cet imbécile de professeur, qui croit à un coup de chance et clame que « si Mélodie Brooks a pu remporter cette manche, c’est que les questions ne devaient pas être bien compliquées » ! Et pourtant, il est bien obligé de se rendre à l’évidence au fil des semaines : Mélodie pourrait bien être le plus grand atout de l’équipe … si seulement on voulait bien d’elle. Car elle se rend bien compte que ses « collègues » ne « l’acceptent » que parce qu’ils y sont obligés, et elle voit bien également que les suppléants la haïssent plus qu’ils ne la soutiennent. Les choses ne s’arrangent pas quand les journalistes ne parlent que d’elle, louant son « génie malgré son infirmité » et sa détermination : à partir de ce moment-là, c’est le début de la fin. Malheureusement, la trahison finale était prévisible quand on connait la cruauté de notre monde soit disant « civilisé » et « tolérant » … mais malgré tout, j’ai eu envie de pleurer et de hurler. Parce que c’est injuste, parce que c’est criant de réalisme.

Ne fuyez pas : ce roman est tout sauf déprimant ! Bien au contraire. A travers les mots de Mélodie, à travers cette tranche de vie où les petits bonheurs côtoient les grandes douleurs, l’autrice nous offre une véritable bouffée d’air frais. Mélodie est pétillante et adorable, elle a un cœur gros comme le monde malgré ses souffrances, elle est pleine d’amour et de bienveillance. Elle ne demande rien de bien sorcier : elle voudrait juste que les gens comprennent qu’elle ne se résume pas à ce corps « bousillé », qu’ils saisissent qu’elle est une personne à part entière. Parce que Mélodie, malgré tout ce qu’elle a vécu jusqu’ici de désillusions et d’échecs, est une jeune fille profondément optimiste et courageuse. Non pas ce courage « stéréotypé » qu’on prête parfois aux personnes handicapées, comme pour se donner bonne conscience en leur reconnaissant une détermination à toute épreuve. Non, un courage tout ce qu’il y a de plus banal, le courage « de monsieur et madame tout le monde ». Ce courage, elle le tient de ses parents, qui n’ont jamais baissé les bras, et de Mme V, qui ne l’a jamais laissé baissé les bras. Aux yeux de ses parents, de sa petite sœur et de sa voisine, Mélodie est une petite fille, point. Et aux yeux du lecteur également. Une petite fille incomprise, une petite fille têtue, une petite fille colérique aussi. Mais surtout, une petite fille incroyablement attachante : je l’aime beaucoup Mélodie, elle a su se faire une petite place dans mon cœur, et ce fut dur de lui dire au revoir …

En bref, vous l’aurez bien compris, ce fut un véritable coup de cœur ! J’ai tout simplement adoré faire la connaissance de Mélodie, enfermée dans son corps comme dans une prison, enfermée avec tous ces mots qui ne passeront jamais la barrière de ses lèvres. Certains passages sont atrocement déchirants, on a terriblement mal au cœur pour elle, si innocente et gentille, tandis qu’elle découvre l’hypocrisie et la cruauté des gens « normaux » auxquels elle souhaitait tant ressembler et avec qui elle désirant tant échanger. D’autres passages sont tout simplement bouleversants : comment ne pas verser une larme au moment où Mélodie, par l’intermédiaire de son nouvel outil de communication, dit à ses parents « Je vous aime » pour la toute première fois ? C’est un récit admirable, magistral, un roman dont on ne sort pas tout à fait indemne, un roman qui vous prend aux tripes et qui vous secoue comme un prunier, un roman qui vous fait passer du rire aux larmes, et des larmes aux rires. C’est un roman que je conseille, sans restriction, sans condition : lisez. Vous verrez, aussi étonnant que cela puisse paraitre, c’est un roman qui fait un bien fou !

http://lesmotsetaientlivres.blogspot.com/2019/12/le-silence-de-melodie-sharon-m-draper.html

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Mivou 2020-01-18T22:02:42+01:00
Argent

Une histoire extrêmement touchante qui nous permets de nous mettre à la place des gens dans le même cas que Mélodie. C’est une leçon de vie. On se rend plus compte de la difficulté de vivre un handicap au quotidien mais surtout du poids du regard des autres.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Acklysa 2019-12-23T11:14:09+01:00
Diamant

Mélodie est un personnage très attachant tout comme ses proches. J'ai beaucoup aimé découvrir une partie du quotidien d'une enfant comme Mélodie. Dans ce roman, l'importance des mots est sublimée à merveille. Je me suis laissé emporter par l'histoire que j'ai dévorée donc que je recommande.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Prisscasa 2019-10-22T17:23:18+02:00
Or

une histoire magnifique

Afficher en entier
Commentaire ajouté par LouletteFleury 2019-09-26T13:06:52+02:00
Diamant

livre génnnnnnial

Afficher en entier
Argent

Un roman à la manière d'un témoignage qui raconte la vie et les injustices qu'essuie une enfant handicapé qui se retrouve coincée dans un corps paralysé. Dépendante de son entourage, elle ne peut ni se déplacer, ni manger ni parler.

Cette oeuvre pointe du doigt la maladie/l'handicap et les préjugés qu'ils vont avec. Mélodie cherche par tous les moyens à se faire comprendre et à communiquer, alors même que certaines personnes de son entourage la soupçonne incapable d’émettre ne serait-ce une pensée cohérente.

Le silence de Mélodie met donc en avant le combat du petite fille combative qui veut faire connaître au monde qui elle est vraiment et ne pas rester bloquée dans le rôle de "la petite fille en fauteuil".

Une plume dramatique qui manque peut-être un peu d'humour afin de rendre la lecture plus légère, mais qui reste toute fois réaliste: il n'y a aucun désir d'enjoliver ce quotidien. Un roman qui en somme, ce place dans la même veine que Wonder.

Ma chronique: https://yesagainonemorepage.blogspot.com/2019/09/le-silence-de-melodie.html

Afficher en entier

Date de sortie

Le Silence de Mélodie

  • France : 2015-01-22 - Poche (Français)

Activité récente

Otchi l'ajoute dans sa biblio or
2020-03-07T15:48:26+01:00

Titres alternatifs

  • Out of my mind - Anglais

Évaluations

Quizz terminés récemment

Les chiffres

lecteurs 381
Commentaires 104
Extraits 19
Evaluations 131
Note globale 8.47 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode