Livres
546 899
Membres
583 525

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Le Silmarillion



Description ajoutée par x-Key 2010-11-10T14:52:30+01:00

Résumé

Les Premiers Jours du Monde étaient à peine passés quand Fëanor, le plus doué des elfes, créa les trois Silmarils. Ces bijoux renfermaient la Lumière des Deux Arbres de Valinor. Morgoth, le premier Prince de la Nuit, était encore sur la Terre du Milieu, et il fut fâché d'apprendre que la Lumière allait se perpétuer. Alors il enleva les Silmarils, les fit sertir dans son diadème et garder dans la forteresse d'Angband. Les elfes prirent les armes pour reprendre les joyaux et ce fut la première de toutes les guerres. Longtemps, longtemps après, lors de la Guerre de l'Anneau, Elrond et Galadriel en parlaient encore.

Afficher en entier

Classement en biblio - 1 629 lecteurs

extrait

Extrait ajouté par x-Key 2010-11-10T14:52:16+01:00

Il y eut Eru, le Premier, qu'en Arda on appelle Ilùvatar ; il créa d'abord les Ainur, les Bénis, qu'il engendra de sa pensée, et ceux-là furent avec lui avant que nulle chose ne fût créée. Et il leur parla, leur proposa des thèmes musicaux, ils chantèrent devant lui et il en fut heureux. Un long temps s'écoula où ils chantèrent chacun seul, ou à quelques-uns, pendant que les autres écoutaient, car chacun ne comprenait que cette part de l'esprit d'Ilùvatar d'où lui-même était issu, et le sentiment de leur ressemblance mit longtemps à venir. Pourtant une meilleure compréhension leur vint à mesure qu'ils écoutaient et les fit croître en accord et en harmonie.

Et il fut un jour où Ilùvatar fit rassembler tous les Ainur pour leur soumettre un thème magnifique qui leur dévoilait des choses plus grandes et plus merveilleuses qu'il ne leur avait encore révélé.

Afficher en entier

Commentaires les plus appréciés

Diamant

Une Bible, il n'y a pas d'autre mot pour tenter de résumer le Silmarillion. Toute l'histoire du monde y est décrite dans le détail et c'est encore un moyen de se rendre compte du talent, de l'imagination extraordinaire, de la passion et de la cohérence inimaginable de Tolkien par rapport à son univers. Encore un moyen, aussi, d'être transporté dans un monde si merveilleux et inquiétant à la fois, de le comprendre. On y découvre les origines et le passé de certains personnages emblématiques du Seigneur des Anneaux et parfois de faire les liens entre plusieurs protagonistes [Galadriel qui est la belle-mère d'Elrond, par exemple]. Je qualifiais le Silmarillion de bible plus haut. En effet, en plus d'être incontournable, il possède plusieurs points communs avec la Bible chrétienne (bien qu'à mon sens l'oeuvre de Tolkien est plus intéressant car plus poétique , entre autres) On y retrouve par exemple la création du monde, ce que l'on pourrait comparer au déluge,... Bien sûr comme tout ouvrage de Tolkien, le Silmarillion est ardu à lire, et à comprendre parfois, passant parfois du coq à l'âne tout en faisant appel à ce que l'on a lu précédemment. Il y a beaucoup de personnages et leurs liens entre eux ne sont parfois pas faciles à établir, beaucoup de termes employés sont en elfique ou autre langages, difficiles à retenir. Sans oublier bien évidemment que Tolkien fournit encore et toujours une multitude de détails pour nous faire vivre au mieux les aventures de Fëanor, Beren, Turgon et j'en passe. Etant une oeuvre totalement complète, le Silmarillion contient également des magnifiques illustrations dans certaines éditions, des généalogies bien pratiques, les divisions elfiques, les prononciations,...

Pour lire le Silmarillion, il faut s'armer de détermination, de concentration... Mais aussi de passion. Ne vous en faites pas, celle de Tolkien que l'on sent au fil des pages est contagieuse.

Afficher en entier
Diamant

C'est un livre qui nous transporte, je vous jure je n'ai pas pu m'arrêté! J'ai lu, lu lu et relu jusqu'à arrivé à la fin. C'était splendide

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par Louise-155 2021-03-29T16:02:10+02:00
Commentaire ajouté par David-281 2021-03-15T21:39:10+01:00
Bronze

J'ai adoré les romans Seigneur des anneaux, comme les films. Pareil pour le Hobbit (malgré quelques réserve sur le troisiéme film). Et le Silmarillion alors ?

Tout d'abord, il faut savoir que l'édition réguliérement édité comprend en réalité 4 nouvelles en plus du Silmarillion. Deux se situent avant, et deux aprés. Des cartes, généalogie et autres informations pratiques sont ensuite présentes. Et notamment environ 70 pages d'explications sur les noms et personnages. Ce qui dénote en fait déjà un soucis. Mais on y reviendra.

Tout cela revient donc sur les événements précédents le seigneur des anneaux. Globalement lors du premier âge (la saga adapté par Jackson se déroulant durant le troisiéme âge). S'agissant de la mise en place d'un univers, Tolkien plonge dans son imagination, mais, et là est le véritable soucis, oublie un peu que le lecteur n'y est pas. de fait, on se retrouve vite perdu sans les nombreuses explications se trouvant à la fin. On a comme l'impression d'observer un monde fourmillant, de loin, mais en peinant à s'attacher à qui que ce soit car on n'a bien du mal devant tout ces personnages à savoir qui est qui. Et je ne sais pas vous, mais pour ma part je trouve peu plaisant de naviguer constamment entre les pages.

Pour autant, je ne peux que reconnaitre que ces affrontements entre civilisations, entre races, peuvent se montrer passionnants, d'autant que l'imagination de Tolkien est incontestablement profonde. Et sur des passages isolés, je suis parvenus à apprécier l'oeuvre, mais j'en sort avec une impression mitigé malgré tout...

Afficher en entier
Commentaire ajouté par CeloH 2021-02-13T04:46:09+01:00
Diamant

Mon livre préféré de toujours!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par MacNamara 2021-01-26T12:13:14+01:00
Envies

C'est le dernier Tolkien connu que je n'ai pas encore lu. Ca fait longtemps que j'aimerai (et que j'aurai du) le lire. Apparemment, les commentaires semblent bon parce que j'avais un peu peur qu'il ne soit pas à la hauteur du Seigneur des Anneaux : certains prétendent même que c'est le meilleur... Je vous dirais ça quant je me serai enfin décidé à le commander !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par MlleCheshire 2020-12-28T15:39:56+01:00
Argent

On comprend tellement mieux les enjeux du Seigneur des anneaux avec tout le background qu'apporte ce livre, que l'on a l'impression de redécouvrir tout l'univers de Tolkien ! Même s'il est très conséquent (beaucoup de personnages et de lieux à retenir/visualiser), la curiosité pousse quand même à aller jusqu'au bout des chapitres !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par MikAZePingouin 2020-12-22T11:46:58+01:00
Diamant

Oeuvre fondatrice pour moi qui reste le meilleur ouvrage de Tolkien.

Je ne compte plus le nombre de fois où je l'ai lu.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par LivreKoala 2020-12-13T15:37:11+01:00
Argent

En lisant le Silmarillion, on se rend compte à quel point l'univers mis en place par l'auteur est riche, très riche ! (vive les cartes et arbres généalogiques pour s'y retrouver) Un vrai plaisir que d'en apprendre toujours plus sur ce monde.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par veggie-t-rex 2020-12-10T14:42:04+01:00
Or

Une relecture, j'ai mieux compris l'histoire cette fois et surtout pris plein de notes pour m'éviter de me perdre avec tous les noms.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Lestratege 2020-11-15T18:13:44+01:00
Diamant

J'ai dû lire le Silmarillion au moins 10 fois. C'est sans nul doute le livre écrit par Tolkien que j'ai le plus aimé (je sais de quoi je parle, j'ai lu quasiment tous ses écrits sur la terre du milieu). Je trouve que le Silmarillion est l'ouvrage dans lequel se développe avec le plus de force toute la complexité de l'univers de la Terre du Milieu et toute la philosophie de Tolkien. Il est sûr que l'on peut trouver le style dur à suivre, après tout Tolkien écrit dans un langage soutenu, mais le récit est tellement captivant et bien raconté que cela ne me semble pas un inconvénient. J'irai même jusqu'à dire que seul un tel niveau de langue peut rendre justice à la qualité de l'ouvrage, qui se trouve être un véritable récit cosmogonique bien construit et cohérent.

Avis à ceux qui lisent ce commentaire, je fais un résumé de l'action du livre dans les quatre paragraphes suivants.

Spoiler(cliquez pour révéler)La création du monde est ainsi expliquée par la volonté d'Illùvatar, le Dieu suprême. L'Histoire elle-même de la Terre du Milieu est métaphorisée par le chant des Ainurs. Vient d'abord la dominations des Valars, puis celle des elfes et enfin celle des hommes avec toujours en fond sonore l'écho du mal que seul le chant des hommes parvint à dominer.

Spoiler(cliquez pour révéler)L'œuvre présente d'abord la venue des Valars sur Arda et leur volonté d'en faire un jardin pour les races qui doivent être : les elfes et les hommes. Il est évoqué la genèse du mal en la personne de Melkor, un des Valars qui veut Arda pour lui seul. Melkor finit d'ailleurs par dominer une partie d'Arda laissant Valinor aux Valars, que ceux-ci administrent selon leur volonté. Les elfes (eldars) apparaissent alors et rejoignent les Valars.

Spoiler(cliquez pour révéler)Mais les Silmarils (joyaux fabuleux) sont pris par Melkor rebaptisé Morgoth (le Noir Ennemi du Monde) par Fëanor, le possesseur desdits joyaux. Vient alors le récit de la guerre entreprise par les eldars pour les reprendre. Les eldars transgressent d'ailleurs les ordres des Valars en quittant Valinor, et ceux-ci les maudissent. En Terre du Milieu, les humains (edains), qui sont apparus entre-temps, s'allient avec les eldars ou à Morgoth. Cette partie de l'ouvrage est la plus épique. Les hauts faits d'armes s'entrecroisent aves les morts glorieuses et les histoires d'amour. Comment ne pas s'attacher au bouillant Fëanor, terriblement arrogant et fier mais étoile filante qui eu une fin digne des plus grands héros? Comment ne pas espérer que chacun des coups de Fingolfin fut fatal? Comment ne pas pleurer à la chute de Nargothrond, de Gondolin? Comment ne pas espérer que la paix ressentie par Beren en Doriath fut éternelle? On pleure les morts nombreuses, on sourit des histoires d'amour, îlots de paix dans un monde violent, on abhorre le destin qui s'acharne sur certains, tel Tùrumbar. Mais le Mal finit par triompher, les eldars et leurs alliés edains sont vaincus.

Spoiler(cliquez pour révéler)Les Valars, qui ne s'étaient plus occupé de la Terre du Milieu depuis que les elfes avaient quitté Valinor, décident alors d'intervenir et affrontent Morgoth, qui est vaincu. Les elfes se retirent et c'est le temps des hommes. Vient le règne de Nùmenor puis après sa submersion celui de l'Arnor et du Gondor. Et après la chute de Sauron, ultime reliquat du mal, car il était un lieutenant de Morgoth, la paix ressurgit sous l'égide d'Aragorn et des hommes.

L'ouvrage relate ainsi les événements survenus avant le seigneur des anneaux et expliquent une grande partie de l'histoire des elfes. Ainsi, on sait distinguer des races d'elfes entre les Vanyars, les Noldors et les Teleris. Mais ceux-ci sont eux-même divisés entre ceux qui ont vu Valinor et ceux qui ne l'ont pas vu. On apprend aussi les débuts de l'histoire des hommes avec leur lutte aux côtés des eldars, leur établissement à Nùmenor en récompense de leur lutte contre Morgoth, puis leur fuite en Terre du Milieu après la submersion de cette île. On croise de temps à autres des personnages du seigneur des anneaux comme Elrond ou Galadriel.

Il y aurait tellement de choses à dire sur ce livre. Après un si long commentaire, pour ceux qui l'ont lu jusqu'au bout, je ne peut que vous inviter à lire cette fantastique clef de voûte de l'univers de Tolkien.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Ipuitiminelle 2020-11-03T18:12:39+01:00
Bronze

Un très bon livre, qui relate le commencement de ce qui deviendra la Terre du Milieu.

C'est fou ce qu'un seul homme est capable de sortir de son esprit: autant de détails, de précision... il a réellement créé un nouveau monde dans son intégralité, avec son langage, ses croyances, sa géographie. C'est magistral, et encore inégalé dans ce domaine de la littérature.

Avoir lu ce livre me donne un éclairage nouveau sur certains détails du Seigneur des Anneaux, et dans une moindre mesure du Hobbit.

Afficher en entier

Date de sortie

Le Silmarillion

  • France : 2003-11-20 - Poche (Français)

Activité récente

Distinctions de ce livre

Évaluations

Quizz terminés récemment

Les chiffres

lecteurs 1629
Commentaires 159
extraits 27
Evaluations 327
Note globale 8.39 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode