Livres
395 124
Comms
1 387 864
Membres
289 958

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Le souper des maléfices



Description ajoutée par lielie 2015-07-02T09:56:08+02:00

Résumé

Zéphyrelle se voit confier sa première mission par le dynarque de Slarance : démasquer les trafics d’un duc-marchand qui empoisonne lentement la cité. Une dangereuse enquête qui la conduit du monde haut en couleurs des quais et des tavernes à matelots jusqu’aux plus feutrés des cabinets du pouvoir. Mais l’intervention inattendue d’un cuisinier amoureux et de son grimoire de recettes magiques va compliquer l’affaire…

Afficher en entier

Classement en biblio - 14 lecteurs

Or
3 lecteurs
PAL
12 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par veronique6 2017-01-20T09:31:43+01:00

Fanalpe n'avait pas compris ce qui lui était arrivé. Les types étaient des brutes authentiques et pourtant, lorsqu'il avait sorti sa bourse, ils la lui avaient rendue presque en s'excusant. Le cuisinier n'avait jamais imaginé que le nom de son protecteur pût être si puissant que sa simple évocation le mettrait à l'abri de la canaille! Pour un peu, il se serait senti invulnérable. Il avait trouvé une bonne farine, le pain serait irréprochable, il conserverait la protection d'un des hommes les plus éminents de la cité : il était heureux. Et tant pis s'il n'avait pas grand-chose à ramener à dame Lontine! Il franchit le pont le sac sur l'épaule en esquissant de petits pas de danse.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par Oryana35 2017-10-08T17:19:09+02:00
Argent

Un excellent roman, drôle, amusant et décalé. On se laisse prendre par l'enquête de Zéphyrelle et la quête folle de Fanalpe. L'auteur nous emmène dans un univers palpitant et on se laisse prendre au jeu. Un petit régal....

Afficher en entier
Commentaire ajouté par choupie-s 2017-07-26T10:51:49+02:00
Or

http://www.bookkyuden.com/pages/la-bibliotheque/les-livres/titre/q-t/s-t/le-souper-des-malefices.html

Le Souper des maléfices fait partie de ces romans qui prouvent que la light fantasy est de la Fantasy, même si ici cette dernière n’a pas été facile à constater.

Le côté loufoque et ironique de l’intrigue est pleinement assumé par un style empreint de fluidité et de légèreté. Même si l’histoire part d’une base simpliste, il n’en demeure pas moins que la trame n’est pas évidente à tenir de bout en bout. En effet, pour apporter plus de rythme, et renforcer la comédie, l’auteur a choisi d’opter pour plusieurs subterfuges, et notamment ceux des quiproquos et des fausses pistes, en scindant l’intrigue entre deux personnages.

Les aspects que l’on peut apprécier chez Molière se retrouvent ici, avec des propos et situations totalement absurdes, dépeignant une noblesse précieusement ridicule. Le tout passe facilement dans un univers cocooning qui devient vite familier.

Les personnages sont on ne peut plus amusants et leur absurdité est excusée par la réelle sincérité et toute la flamme qu’ils mettent à tenir leur rôle. Les clichés sont volontairement grossiers et nous offrent de bonnes tranches de rire.

À ceux qui n’auraient jamais testé d’œuvre de light fantasy, je leur recommande cet ouvrage qui saura les faire plonger dans le genre d’une façon certaine, tout en restant light.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par JLDragon 2017-07-14T12:19:59+02:00
Lu aussi

http://jldragon.over-blog.com/2017/07/le-souper-des-malefices-de-christophe-arleston.html

Alors c'est un chouette roman bien sympathique qui parle de bouffe, mais pas que...

Assez délirant comme roman, il faut le souligner.

Un fantasy tantôt sérieux, tantôt léger, tantôt grivois, tantôt burlesque.

Il y a de quoi satisfaire le plus frileux des lecteurs même si le côté délirant pourrait refroidir ceux qui sont très terre à terre.

On ne doit pas lire ce fantasy comme un classique du genre.

Il faut prendre un peu de recul et garder son âme d'enfant.

A ne pas mettre entre les mains d'un rabat-joie donc...

Quoique... Cela pourrait le décoincer !

Loin d'être une soupe à la grimace, c'est pour moi, un roman réussi qu'on lit avec aise.

Même si l'auteur est plus habitué à faire de la BD, il s'en sort prodigieusement bien ici.

L'intrigue est rondement bien menée, les personnages sont sympathiques.

Bon peut-être que le côté absurde par moment nous empêche un total attachement, mais ce n'est pas ce qui importe le plus.

C'est difficile de rester sérieux quand on nous invite à ne pas être sérieux.

Du coup, même si l'histoire a un fond tragique, on ne pleure pas facilement sur le sort des personnages.

J'ai admiré les détails.

Rien n'est laissé au hasard et tout est à sa place.

Et pourtant, le texte n'est pas surchargé pour autant.

Le vocabulaire est riche.

Surtout au niveau du thème de ma cuisine, et là aussi c'est loin d'être ennuyant !

Non, sérieusement, c'est un bon petit fantasy bien sympa qui permettra au lecteur de se détendre, malgré un monde un peu brut !

Note globale : 16/20

Afficher en entier
Commentaire ajouté par mayartemis 2017-02-08T21:18:59+01:00
Argent

N'étant pas une grande amatrice de bande-dessinées, ce n'est pas à cause de son auteur que je me suis intéressée au Souper des maléfices mais bien grâce à son histoire : de la fantasy teintée d'humour, qui m'a tout de suite fait penser à Terry Pratchett et m'a donc vraiment donné envie.

Slarance est une ville tout ce qu'il y a de plus classique dans un livre de fantasy : elle possède une guilde des voleurs qui se respecte, son dynarque est puissant et redouté (ce qui n'empêche pas certains ducs de tenter de prendre sa place) et ses tavernes sont pleines de gens qui commandent bière sur bière. Et cette bière, justement, va constituer le début de l'intrigue car elle rend malade et finit par... tuer ! Comment ? et pourquoi ? C'est ce que va tenter de savoir Zéphyrelle pour le compte du dynarque qui s'inquiète, un peu, pour son peuple mais, surtout, pour son avenir.

J'ai vraiment adoré cette intrigue qui, même si elle dénonce un peu trop clairement la production de masse et ses effets néfastes sur les consommateurs et la société, est vraiment, vraiment bien faite ! Zéphyrelle n'est pas la seule que l'on va suivre, le récit est en fait scindé entre l'avancement de son enquête, et le récit d'un jeune cuistot, Fanalpe, qui est soupçonné par la première. Le début est classique, on se demande parfois où veut nous mener l'auteur avec certaines scènes (notamment pourquoi tant d'intérêt pour ce cuistot ?), mais tout prend son sens à la fin et le livre devient absolument génial ! Je ne vais pas trop vous en dévoiler, mais ça a à voir avec une oie qui doit absolument avoir 99 jours lorsqu'elle est cuisinée et avec un vin de lune que le dynarque s'avère être le seul à posséder.

Et vous l'aurez compris, le livre est également bourré d'humour avec ses situations improbables mais surtout grâce au style de l'auteur. Christophe Arleston a vraiment une plume qui a su me parler et me faire rire (notamment avec de chouette références, que dis-je ! de très grandes références comme par exemple un magnifique vers d'une chanson de Cabrel qui vient se glisser sans prévenir dans un dialogue) Tout est vraiment bien pensé, subtil mais tellement drôle !

J'ai juste été un peu déçue par son univers qui est, selon moi, un peu trop neutre. J'aurais aimé plus de touches originales, plus de fantasy. L'auteur semble pourtant avoir de chouettes idées car il parle très souvent d'animaux ou d'aliments qui nous sont très clairement inconnus mais il ne développe jamais et c'est bien dommage. Le livre est du coup très accessible à ceux qui n'ont pas l'habitude de lire ce genre.

J'ai passé un vrai bon moment avec ce livre qui au final arrive à se démarquer d'un Terry Pratchett, le maître du genre. Le style de l'auteur avec son humour bien placé mais surtout son histoire vraiment bien ficelée font de ce livre une bonne surprise ! Attention cependant, certaines pages donnent vraiment faim, et certaines recettes ont des effets pour le moins étranges...

http://bookshowl.blogspot.fr/2017/02/le-souper-des-malefices-christophe.html

Afficher en entier
Commentaire ajouté par veronique6 2017-01-14T03:25:14+01:00
Lu aussi

C'est un livre que j'ai reçu lors du challenge Cadeau de Noël. Comme le dit le titre, on parle de nourriture tout le temps . Zéphyrelle enquête sur la dangerosité de certaines graines. Alors que pendant ce temps, un cuisinier recherche les meilleurs ingrédients pour faire les meilleurs repas pour son Duc. A l'aide d'un grimoire, il va se lancer dans une recette où il va risquer sa vie. C'est un livre qui mêle aventure, complot politique et nourriture.

J'ai apprécié cette lecture mais je n'en garderai hélas pas un grand souvenir.

C'est un livre qu'il ne faut pas mettre entre toute les mains, son langage est parfois un peu trop cru. Ici, l'auteur est un habitué de la BD et je trouve qu'il s'est quand même bien débrouillé.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Joyeux-Drille 2017-01-01T00:37:09+01:00
Lu aussi

Le scénariste de Lanfeust et des Trolls de Troy se lance dans le roman, avec une histoire pleine de légèreté et d'humour. Zéphyrelle, intrépide mais inexpérimentée agente secrète, déploie tous ses talents pour sauver son royaume. Fanalpe, cuisinier de génie, se meurt d'amour et cherche la recette parfaite pour séduire sa belle. Arleston dénonce Monsanto et fait de la cuisine la plus belle alchimie.

http://appuyezsurlatouchelecture.blogspot.fr/2017/01/si-vous-netes-pas-capable-dun-peu-de.html

Afficher en entier

Date de sortie

Le souper des maléfices

  • France : 2016-10-07 (Français)

Activité récente

Les chiffres

Lecteurs 14
Commentaires 6
Extraits 1
Evaluations 3
Note globale 8.33 / 10

Évaluations