Livres
681 900
Membres
867 465

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode


Ajouter un commentaire


Liste des commentaires

Commentaire ajouté par Melodie-26 2023-09-18T23:47:49+02:00
Argent

Suivez-moi sur La Passionnée, sur Facebook: @LaPassionDesLivres

Le sourire de Leticia – Manu Militari

« Finalement, le bonheur, c’est peu de choses, un moment arraché à la routine, une tranche de vie où l’on redevient enfant, s’extasie devant tout et rien, sens en éveil, on apprécie simplement. C’est des rencontres, des musiques et des odeurs, des saveurs et des paysages, en un mot, c’est le voyage. »

Un récit de voyage surprenant, plein de péripéties, de rires et de larmes. Un roman qui vous fera découvrir la Colombie sous un autre jour, sous la plume d’un auteur divertissante et attrayante. Sous la forme de nouvelles, laissez-vous charmer par « Le sourire de Leticia ».

Ici, vous découvrirez une chronique différente : je ne vous parlerai pas du roman en tant que tel (à vous de le découvrir), mais je vous parlerai de mon ressenti uniquement, avec de petits extraits afin de ponctuer mon message.

«… Je suis pas un blanc comme vous pensez monsieur, je suis un rêveur, c’est mon occupation principale voyez-vous? J’aimerais faire de la musique, des livres ou des films, mais pour l’instant je ne fais qu’en rêver. Je voyage aussi… »

Manu ou Emmanouel fera de nombreuses rencontres pendant son périple sauvage dans le cœur de la Colombie. Des gens bons, attendrissants, avec chacun une histoire qui vous bouleversa à sa façon… Tandis que d’autres entrevues seront plus difficiles à digérer, plus lourds à porter. Des « routards » qui l’accompagneront pendant son voyage, tels Camilo ou Daniel, le suisse allemand. Manolo et Ahmad. Ou comme Rick, le gitan, qui fera une grande partie de son escapade avec Manu. D’autres rencontres vous feront grincer des dents, « rager » ou tout simplement verser une larme au passage : Tournesol, Jose, les rabatteurs Amr et Tareq, l’histoire de Raghed ou Hainer.

Toutes ces personnes, c’est ce qui fait l’une des beautés de l’histoire. Il est formidable de rencontrer des gens du monde entier lors d’un voyage aussi trépidant, d’apprendre à les connaître et de savourer leurs histoires. Mais également, de passer un bon moment avec chacun d’entre eux. Une rencontre peut réserver mille et une surprises… Un bonjour dans la rue peut se changer en une grande amitié; il suffit de s’ouvrir au monde et de goûter chacune de ses rencontres. Et à travers son roman, nous rencontrons tous ces gens pleins de surprises.

« Lorsque mes amigos reviennent du pays des songes, Daniel fait ses bagages. Il me dit qu’il va m’écrire sur Facebook, je lui dis « great », avec un faux enthousiasme, sachant très bien que les routards se disent toujours ça et qu’ils ne le font jamais. Peut-être parce qu’il est plus facile de dire à plus que de dire adieu. »

Je n’ai pas de mots pour vous raconter ce que j’ai ressenti lors de ma lecture : j’ai été surprise, horrifiée, dégoûtée, soulagée, attirée… J’adore voyager, découvrir de nouveaux endroits, de nouvelles personnes… Mais vivre ainsi pendant ces nombreux voyages? Ne sachant pas si je vais dormir le soir sur un matelas ou dans la rue, à travers les insectes grouillants sur les corps, en sécurité?... Ouf. La description de l’auteur sur les odeurs, les sons, sur ses sens; c’est spectaculaire, on pouvait presque y croire, y être. La musique dans la rue, les odeurs de la jungle, les bruits des insectes rampants sur sa peau, l’humidité sur sa peau à cause de la chaleur… Woah! Même les titres de ses diverses nouvelles sont invocatrices, comme « La croisière s’amuse » ou bien « Le regard ».

« Demain, je reverrai le sourire de Leticia. Dansante, libre et sauvage, quelque part le long du fleuve, elle m’attend. Billet de retour en main, j’ai cru entendre rire le temps qui passe. »

Manu Militari est un homme surprenant. C’est lors d’une conférence que j’ai rencontré cet auteur-compositeur-interprète et, je suis très honnête, je ne connais pas sa musique. Mais j’ai été charmée lorsqu’il a commencé à parler de son histoire personnelle, de sa vie, de son voyage. J’ai voulu découvrir sa plume d’auteur, sa façon d’écrire… C’est normal, je suis une lectrice! J’aime connaître de nouvelles plumes : alors, je ne pouvais passer à côté de l’occasion de lui parler, de connaître son roman. C’est cru, c’est brut… c’est beau.

Son voyage est empli de péripéties qui vous permettra de savourer les passages sur le Fleuve, de connaître la chaleur de la Colombie, tout comme ses gens… Tout cela, à travers l’écriture de Manu Militari qui nous raconte, avec des faits vécus, son histoire, son voyage. Sous la forme de nouvelles, il nous entraîne dans la ville extravagante de Leticia. Sa plume est douce, légère, très réaliste.

« Il est toujours aussi excitant de partir que de rentrer, partir pour découvrir, rentrer pour raconter. Et cette fois, je ramène des souvenirs, il était temps, j’ai toujours voulu écrire. »

Un roman surprenant et magnifique, à bien des égards : par la plume entraînante de l’auteur, par toutes ses descriptions ORIGINALES, par le réalisme de son histoire. Manu Militari nous charme avec son récit de voyage, rempli d’aventures et de péripéties. 8/10

Merci pour ce surprenant service presse!

#récitdevoyage #péripéties #voyage #odeurs #chaleur #insectes #amitiés #routards #suggestiondelecture #lecturedumoment #lecturedusoir #chronique #servicepresse

Résumé :

« J'ai vu par hasard son nom sur une carte ; elle me plaisait déjà. Entourée de guérilleros et de narcotrafiquants, plongée au cœur de l'Amazonie, aux frontières du Brésil, du Pérou et de la Colombie, moitié ville moitié village, j'ai eu envie de mettre un visage sur son nom : Leticia. »

Dans ce récit de voyage multisensoriel, sur les traces de Manu Militari, on découvre la Colombie à travers ses sons, ses odeurs, ses couleurs, sa chaleur. On peut presque sentir les piqûres des insectes…

On rencontre Rick, Milena, Camilo, Tournesol Magique, mais aussi les autres, ceux qu'on croise au bord de la route, l'instant d'un regard, et que Manu sort de l'ombre en braquant la lumière sur eux, le temps de nous montrer leur grandeur ou leur déchéance.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode