Livres
600 266
Membres
683 426

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Le sumo qui ne pouvait pas grossir



Description ajoutée par newmoon 2010-11-02T11:08:14+01:00

Résumé

Sauvage, révolté, Jun promène ses quinze ans dans les rues de Tokyo, loin d'une famille dont il refuse de parler.

Sa rencontre avec un maître du sumo, qui décèle un " gros " en lui malgré son physique efflanqué, l'entraîne dans la pratique du plus mystérieux des arts martiaux.

Avec lui, Jun découvre le monde insoupçonné de la force, de l'intelligence et de l'acceptation de soi.

Mais comment atteindre le zen lorsque l'on n'est que douleur et violence ? Comment devenir sumo quand on ne peut pas grossir ?

Afficher en entier

Classement en biblio - 517 lecteurs

extrait

"- Jun, si ce que tu dis n'est pas plus beau que le silence, alors tais-toi."

Afficher en entier

Commentaire le plus apprécié

Bronze

Contraint de faire les poubelles et se nourrir de déchets pour survivre, Jun traîne dans les rues de Tokyo, se coupant de tout et de tous, allergique à la Terre entière et vivant à l'instant T. Seuls les rats et les corbeaux sont les compagnons de fortune de ce garçon de quinze ans, obligé de vendre de la camelote pour s'en sortir. Voilà des jours que Jun croise, sur son chemin, un dénommé Shomintsu qui lui répète incessamment qu'il "voit un gros en lui"... sauf que, ne riez pas, notre protagoniste est rachitique.

S'instaure alors entre eux un dialogue et Shomintsu, Maître sumo, invite Jun à assister à un spectacle où s'affronteront les grands champions. Invitation que Jun finira par accepter après l'avoir déclinée à deux reprises.

En véritable spécialiste du conte philosophique Eric-Emmanuel Schmitt nous offre ici un court récit appartenant au "Cycle de l'Invisible". C'est une histoire simple, sans prétention qui invite le lecteur à quelques réflexions spirituelles et l'aide à faire le point sur ce que chaque être humain peut faire pour essayer de comprendre et accepter son passé, se préparer au bonheur et à la paix intérieure. Ainsi, ce match auquel notre jeune protagoniste finira par assister, va peu à peu influer sur ses a priori, ses réticences, ses préjugés, sa perception simpliste et catégorique de voir les choses. Sa rencontre avec ce Maître sumo lui fera découvrir le dépassement de soi, l'envie d'apprendre, celle d'abandonner le mépris au profit de l'admiration et combien les apparences peuvent être trompeuses. Au fil de leurs échanges, le Maître sumo gagnera la confiance de Jun et c'est dans un climat de plus en plus serein que ce garçon se livrera et s'épanouira grâce à la méditation et l'initiation au bouddhisme zen.

"Le Sumo qui ne pouvait pas grossir" est loin d'être le meilleur récit de l'auteur mais il est attachant et se veut optimiste.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Or

Joli livre apportant un moment d'enfance et de spiritualité, nous conduisant ici à la source du bouddhisme. Un petit bonheur!

Afficher en entier
Or

Sensible. Et à la noirceur des corbeaux japonais comme décor paradoxal. J'ai adoré ce moment de lecture intense dans l'univers des sumotori. Croire en soi...

Afficher en entier
Bronze

Lu en 2016. Un roman initiatique gentiment sympathique, dont j'avais davantage apprécié la seconde partie de l'intrigue que la première.

Un récit qui parle de remise en question, de dépassement de soi, de quête d'identité, de cheminement spirituel, mais aussi d'abandon, de courage, de confiance, de consolation et d'amour.

(dès 13-14 ans)

Afficher en entier
Argent

Dans ce nouveau tome, l’auteur nous propose une nouvelle fois un conte initiatique.

Ce n’est pas mon tome préféré de la série mais, si j’étais dubitative au début, j’ai trouvé la fin plutôt agréable avec un beau message derrière. L’auteur traite ici le sujet de l’amour de soi pour progresser dans la vie.

On rencontre le personnage d’un jeune homme raté, plutôt antipathique qui vivote pour gagner sa croûte tout en restant voyou et peu aimable. On accroche en revanche très vite au vieil homme qui décide de l’aider coûte que coûte et insiste auprès du jeune homme pour réussir à faire ce qu’il veut en l’ayant à l’usure. C’est l’histoire d’une reconstruction de soi, de dépassement de soi aussi et de faire la paix avec son passé.

La mère, qui n’apparaît jamais directement, m’a beaucoup touchée par ses gestes. Schmitt est très frillant des non-dits et des messages d’amour subliminaux dans ce texte. C’est une histoire touchante et poétique (sur ce point, surtout sur le personnage de la mère) qui rappelle qu’il ne faut jamais se sous-estimer et surtout ne pas se rabaisser.

Afficher en entier
Diamant

Je n'ai pas vraiment de mots justes pour décrire ce livre, si ce n'est court mais intense. Une histoire simple, des personnages simples, des paroles simples, et une sagesse qui transpire de chaque page sans que l'on sache exactement d'où elle vienne. J'ai été très impressionné, c'est le genre d'ouvrage que je relirai.

Afficher en entier
Diamant

Une petite nouvelle très chouette, qui fait beaucoup réfléchir.

A travers le personnage de Jun, on se rend compte que quand on a des rêves, des objectifs avec un passé douloureux, on peut y arriver avec de la volonté.

Eric-Emmanuel Schmitt raconte toujours de belles histoires très profondes qui nous font nous remettre en question. A travers cette histoire, on voit qu'il ne faut jamais laisser le passé prendre le pas sur le présent et le futur, que si on a des rêves, malgré notre passé, avec de la persévérance, on peut y arriver.

Afficher en entier
Argent

Une histoire courte et percutante.

Un adolescent blessé qui fait une belle rencontre qui le transformera à tout jamais.

Alors, qu'il est mince et n'a aucun muscle, le jeune-homme est promeut à un avenir dans les combats de Sumo. Lui n'y croit pas, pourtant, tout est possible quand "on a un gros en soi".

Afficher en entier
Lu aussi

Définitivement mon préféré roman dans la série du cycle de l'invisibilité d'Éric Emmanuel-Schmitt. Le thème de philosophie a été harmonieusement intégré dans les deux cultures représentées. J'ai adoré le développement des personnages, leur évolution à travers le temps et leur épanouissement personnel. En somme bonne lecture légère et courte qui nous pousse à la réflexion.

Afficher en entier
Argent

Un très beau livre qui se lit très, très rapidement.

L'écriture est génial et drôle, et le sujet abordé pour du moins intéressant. Personnellement, je n'y connais rien au sumo et je m'attendais à la naissance des arts martiaux, une histoire aux côtés un peu samouraï. Et bien pas du tout. Mais alors pas du tout.

Jun est assez influençable. Au début du livre, j'avais les mêmes principes que lui au sujet du sumo (oui... des grosses saucisses qui se tiennent la ceinture...), mais il change bien vite d'opinion.

Ce qu'il a vécu avec sa mère est triste aussi, moi je l'aime bien, sa mère.

Et puis il y a une autre culture, le Japon, c'est loin, on découvre une facette assez sombre de la vie à Tokyo...

Afficher en entier
Argent

Vous voulez un livre qui se lit vite sans pour autant perdre en qualité et en réflexion? eric-emmanuel schmitt c'est une valeur sûre! Cette histoire-ci se déroule dans ce pays qui m'est cher et qui m'en a appris d'avantage sur les sumos tout en me donnant, comme souvent, des réflexions plus personnelles. Merci encore pour cette parenthèse.

Afficher en entier

Date de sortie

Le sumo qui ne pouvait pas grossir

  • France : 2014-01-03 - Poche (Français)

Activité récente

Slnstll l'ajoute dans sa biblio or
2022-02-03T15:32:57+01:00
celia06 l'ajoute dans sa biblio or
2021-09-19T03:45:26+02:00

Distinctions de ce livre

Évaluations

Les chiffres

lecteurs 517
Commentaires 68
extraits 97
Evaluations 116
Note globale 7.6 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode