Livres
466 847
Membres
431 342

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Le Syndrome du scaphandrier



Description ajoutée par x-Key 2012-02-03T23:55:49+01:00

Résumé

David est un chasseur de rêves. Chaque nuit il s'enfonce au coeur du sommeil pour en ramener d'étranges objets que se disputent des collectionneurs avides. Si dans la réalité David est un petit fonctionnaire au service d'une administration sans visage, dans le rêve il mène la vie exaltante et dangereuse d'un cambrioleur aux effractions chaque fois plus risquées. Les psychologues lui affirment que cet univers parallèle n'existe pas, que ces complices, ces gangsters, ces femmes fatales des profondeurs sont un pur produit de son imagination. Mais comment en être vraiment sûr ? Et si l'on pouvait émigrer ? Passer en fraude la frontière de la réalité pour se réfugier dans la zone libre des songes ?

Afficher en entier

Classement en biblio - 68 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par wizbiz06 2017-02-21T18:25:46+01:00

À l’intérieur les rêves s’amoncelaient, bric-à-brac informe de méduses statufiées par la température polaire. « On dirait du marbre », pensa instinctivement David, mais ce n’était pas ça, pas exactement. Le marbre n’avait pas la luminescence des cristaux de glace. Les rêves solidifiés paraissaient saupoudrés de poussière de diamant, ils s’amoncelaient, épaves non identifiables sous la croûte épaisse du givre. Un cimetière, un cimetière de fantômes paralysés, réduits à l’immobilité d’une incarcération perpétuelle. Mais c’était là le seul moyen de suspendre leur agonie et la pollution qui s’ensuivait. En les congelant on empêchait leurs cadavres de se défaire davantage.

Afficher en entier

Commentaire le plus apprécié

Or

J'ai beaucoup apprécié le parallèle fait entre : le rêve et la plongé.

Des rêves de différentes profondeur.. avec des paliers à respecter. Différents niveau de danger différentes sensation, différents univers à chaque palier..

Et cette envie incessante que le plongeur a, à peine remonté à la surface, sa seule envie est de retourner en bas. Mais qui a t il de s'y attrayant dans ces profondeurs?

Nous gens de la surface ne savons répondre, il faut y aller pour comprendre, et c'est ce que ce livre vous invite à faire.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par lianne80 2018-02-15T12:09:12+01:00
Bronze

http://delivreenlivres.blogspot.fr/2018/02/le-syndrome-du-scaphandrier-de-serge.html

Un récit qui part sur une bonne idée, et qui a une ambiance bien particulière, mais qui tombe un peu à plat.

Nous suivons David qui est un médium. Il a la capacité de plonger dans ses rêves et d'en sortir quelques jours après avec un étrange objet qui s’apparente à une œuvre d'art. Plus le rêve est fort, plus l'œuvre en question le sera.

Cette forme d'art, très encadrée, a totalement remplacé les anciennes formes comme la peinture ou la sculpture. C'est compréhensible parce ces œuvres ont la capacité d'influencer les autres personnes, on parle notamment de l'une d'entre elle qui a arrêté une guerre en apaisant les 2 camps.

Mais du tout elle est aussi très contrôlée, on ne voudrait pas que l'une d'entre elles finissent par faire l'effet inverse car on peut aussi plonger dans un cauchemars et imaginez le chaos.

Tout ceci reste théorique dans le livre parce qu'étant artiste lui même David ne subit pas l'effet des rêves et donc reste de son coté totalement de marbre face à eux, il se sent donc un peu mis de coté.

David est un peu au fond du rouleau, toutes ses dernières œuvres n'ont pas passé la quarantaine et ont été détruites car jugée dangereuses ou trop faibles. Il est aussi devenu totalement accro à la plongée car les rêves sont tellement plus plaisant que la réalité, donc quoi qu'il arrive, il plongera encore et toujours, quel qu’en soit le danger ...

En fait j'ai bien apprécié le voyage, c'est totalement bizarre cette façon de plonger qui s'apparente vraiment à une vrai plongée, coté maritime inclus.

C'est vraiment très visuel et ça donne au récit une ambiance très particulière. Une ambiance sombre et limite glauque, renforcé par le fait que le personnage principal est un perdant et donc on est très loin d'un quelconque coté épique ou autre.

En fait on est plus sur un livre qui parle de peurs, de psychose, car on fini par donner a David le choix entre vivre mais sans ses rêves, ou mourir car plus personne ne veut payer d'accompagnant pour veiller à ce qu'il ne meurt pas pendant ses plongées qui peuvent durer une semaine pour un artiste qui ne réussi plus à sortir un seul rêve viable.

De ce coté la je suis satisfaite, c'était ce que j'attendais et je n'ai pas été déçu. Malgré le peu de page du récit l'auteur prend vraiment son temps pour poser les choses, pour nous expliquer en détails tout le mécanisme du rêve et de l'art et la vie de notre personnage principal. Le rythme est assez lent et il ne se passe donc pas grand chose sur toute cette partie en dehors de l'exposition de la situation.

Mais du coup c'est la aussi que le bas blesse. Parce qu'en fait en dehors de ça et du final, il n'y a pas grand chose d'autre. C'est comme si on avait calé une introduction de monde avec une conclusion de roman et qu'on avait zappé tout ce qu'il y a entre les deux.

Non pas que cette fin soit particulièrement mauvaise non plus, mais du coup elle a un peu perdu en intensité par le fait qu'on n'a pas vraiment eu le temps de s'attacher au personnage je trouve.

J'en ressors mitigée, avec un sentiment qu'il manquait quelque chose. Et du coup une fois le livre fermé j'ai trouvé ça un peu bof. Disons que ça aurait pu être tellement mieux si on avait été plus loin.

Après ça ne retire pas le mérite du coté original du monde et de l'ambiance mais voila, ça tombe à plat niveau histoire, seules restent les idées, mais ça se laisser lire tout de même.

14/20

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Thorum 2017-05-25T15:32:14+02:00
Or

Je me dois d'être honnête, Serge Brussolo n'est pas un auteur qui m'inspire énormément. Il faut dire que mes lectures précédentes m'avaient fait au plus lever un sourcil comme plus grande émotion. Mais, je suis têtu, alors de temps en temps, je retente un Brussolo, sans trop de raison.

Ainsi, me voici avec le syndrome du scaphandrier entre les mains et c'est ma foi une bonne surprise, oserai-je dire une très bonne surprise ? Voilà un roman de Brussolo qui arrive à susciter en moi des émotions ? Diantre !

L'histoire est donc celle de David, chasseur de rêves. Un homme qui plonge dans de son subconscient et qui en extirpe un nouveau type d'oeuvres, périssables certes, mais qui ont remplacé dans les musées les peintures, les sculptures et autres représentations de l'art. Tout cela n'est pas sans risque, car pendant ses plongées, son corps reste sans défense.

On se retrouve ainsi avec un héros qui se sent totalement inadapté au monde vivant, qui n'arrive pas à s'y intégrer, qui n'essaye peut-être même pas. Il cherche une échappatoire dans ses rêves à tout prix d'ailleurs, sa mort à la toute fin ne semble pas le préoccuper plus que ça. Comment ne pas voir un prémisse de la réalité virtuelle qui bourgeonne aujourd'hui ?

De plus, comme je l'ai déjà dit, la société décrite par Brussolo délaisse ses oeuvres d'art intemporelles, pour les rêves, périssables, mais qui apportent une sensation de bien être, qui devient vite indispensable pour ceux qui les ont acquis, tant pis si il faut en racheter un nouveau peu de temps après. Toujours consommer plus pour moins longtemps, une dérive de notre vie d'aujourd'hui.

Je dois quand même signaler un rythme un peu lent. Mais dans le fond, cette lenteur s'accorde parfaitement avec ce qui traverse le héros, coincé pour un moment dans le monde réel et sans la possibilité d'y changer quoique ce soit, voyant le temps s'écouler.

Bref, il s'agit là d'un bon roman que je recommande sans hésiter.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par ReGard 2016-11-30T07:48:18+01:00
Lu aussi

Ce petit livre (une nouvelle ? un roman ?) a de bonnes idées, mais le tout me semble trop peu développé.

Je n'ai pas aimé la façon de traiter les personnages, ceux de la Réalité ne m'ont pas semblé plus développés ou intéressants que ceux du monde du rêve. Je ne me suis pas attachée à eux, et les deux univers n'ont pas réussi à m'intéresser suffisamment pour que j'y plonge. Bizarrement, c'est l'intrigue qui m'a tenu en haleine.

J'ai l'impression que ce livre est une représentation lui aussi de ces petits romans-feuilletons que le héros aime tant : des personnages et des univers peu développés, mais une intrigue haletante.

Pas si mal donc, mais pas inoubliable.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Adanson 2015-12-05T19:49:57+01:00
Or

David Sarella habite une ville non identifiée où alors c'est que je n'ai pas trouvé d'indices permettant de la localiser.

Chaque nuit, il plonge dans le sommeil pour en ramener des objets indescriptibles qui font la joie des collectionneurs.

Dans ce monde, il rencontre voleurs, femmes fatales etc...

Le problème est que chaque immersion dans ce monde des rêves devient de plus en plus imprudente et dangereuse.

Brussolo nous livre ici un roman pour le moins étrange et montre au lecteur que l'imagination de cet écrivain est sans borne.

Je viens de terminer ces deux romans (assez courts) "la nuit du bombardier" et celui là et j'ai été littéralement -non seulement surpris- mais complètement ébahi.

Si je peux me permettre de donner un conseil aux internautes, lisez celui-là en premier.

C'est un vrai coup de coeur.

Adanson Marco.

Afficher en entier
Lu aussi

J'ai bien aimé ce livre ; j'ai aimé l'idée générale, avec ce futur où les œuvres d'art ne sont plus de simples peintures ou sculptures, j'ai aimé les personnages je les ai trouvés attachant.

Par contre je trouve qu'il n'y a pas beaucoup de suspense / rebondissements. Même si j'ai aimé la fin assez triste, elle est un peu décevante.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par JLDragon 2015-02-26T10:31:40+01:00
Lu aussi

Encore un très bon roman SF de Serge Brussolo ! Si j'ai eu un peu de difficulté à m'engouffrer dans l'histoire, j'ai tout de même fini par être happé par ce syndrome atypique et peu conventionnel car nous sommes propulsés dans un monde délirant et déjanté.

Ce livre sonne comme un classique de la SF !

L'auteur exploite à sa manière ce que l'on appelle dans le jargon ésotérique : les rêves lucides. Sa manière de voir les choses est intéressante mais aussi effrayante !

Les deux seules choses que je regrette, c'est d'une part le manque de profondeur dans le récit, mais Brussolo est connu pour tailler dans le gras et pour ne pas digresser.

Néanmoins, je me dis qu'il aurait pu aller encore plus loin !

Et d'autre part, la fin qui, pour moi, s'achève un peu trop simplement, sans surprise et avec beaucoup trop de douceur.

Mis à part cela, oui « Le Syndrome du Scaphandrier » est un incontournable de la SF !

Note globale : 16/20 http://jldragon.over-blog.com/2015/04/le-syndrome-du-scaphandrier-de-serge-brussolo.html

Afficher en entier
Commentaire ajouté par arkazy 2014-05-13T14:30:02+02:00
Or

Beaucoup d'imagination dans ce livre où le fantastique et la folie se disputent la vedette.

Au final une histoire réussie avec des personnages attachants.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Cuyckie 2014-03-05T11:19:51+01:00
Or

Univers assez particulier auquel je n'ai pas réussi à adhérer complètement, de la même manière que le premier tome de Sigrid et les Mondes perdus. Bonne lecture pour les amoureux de cet auteur!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Djulaie 2013-11-21T15:49:19+01:00
Or

Un livre assez étrange et déroutant. On n'arrive pas à savoir où est la réalité et où commence l'imaginaire.

Le contexte veut que ce "pouvoir" soit connu et répandu ce qui nous conduit dans un contexte de fantasy, j'aurais préféré pour ma part un contexte plus fantastique basé sur notre monde avec un unique spécimen faisant ce genre de rêves. C'est d'ailleurs de manière générale ce que je reproche à Brussolo, le contexte est toujours trop loin de la réalité pour que l'on soit vraiment dans l'histoire, mais pas assez pour que l'on se sente vraiment dans du fantasy.

Cela mis à part, ça reste un très bon livre très original et qui se lit très bien.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par gilnoumea 2013-01-05T20:56:01+01:00
Bronze

une idée originale avec la construction d'un monde autour, on reconnait l'empreinte du maître Brussolo

Afficher en entier

Date de sortie

Le Syndrome du scaphandrier

  • France : 2000-10-11 - Poche (Français)

Activité récente

Daranc l'ajoute dans sa biblio or
2019-03-24T13:25:19+01:00
Tia366 l'ajoute dans sa biblio or
2018-09-20T17:42:12+02:00
Schlaaf l'ajoute dans sa biblio or
2017-11-17T10:36:04+01:00
Thorum le place en liste or
2017-04-27T17:00:12+02:00

Les chiffres

Lecteurs 68
Commentaires 12
Extraits 6
Evaluations 19
Note globale 7.05 / 10

Évaluations

Meilleurs classements dans les Listes Booknode

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode