Livres
482 721
Membres
469 755

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par 21la 2012-03-22T18:32:17+01:00

..." Comme dans le cas d'un rêve ,ce n'est pas ma mémoire qui se rappelle les détails de cette histoire mais mon imaginaire..."

Afficher en entier
Extrait ajouté par Angèle 2011-10-03T18:13:19+02:00

Ce que ces hommes de pouvoir ont compris, c'est qu'ils se trompent rarement quand ils supposent qu'aux objectifs démesurés qu'ils sont conscients d'imposer à leurs collaborateurs, ces derniers réagiront avec une telle servilité qu'ils les rendront réalistes. Non pas parce qu'ils le sont, non pas parce que ces hommes qui obéissent considèrent qu'ils peuvent l'être, mais parce qu'ils finissent par les réaliser – au prix de leur santé, de leur sommeil, de leur quiétude et d'un ensemble de sacrifices difficilement évaluables à moyen terme, en particulier sur le plan familial. Ce n'est pas parce qu'un objectif est irréaliste qu'il ne faut pas essayer de l'imposer : voilà une doctrine qui n'a jamais manqué de me révolter, et qui m'a révolté ce jour-là comme toutes les autres fois.

[...]

Il arrive que des individus réunis par le même désir finissent par devenir une seule entité, une énergie unique, une véritable intelligence : c'est alors que l'improbable se met à advenir, ça paraissait impossible et soudain le truc fonctionne – il faut l'avoir vu au moins une fois dans sa vie pour en comprendre la fabuleuse beauté. C'est cette osmose que j'ai vue apparaître, je me promenais sur le chantier et je me disais "Putain, comment ils font ? Les conditions sont infernales, ça devrait ne pas marcher, qu'est-ce qui se passe, qu'est-ce qui fait que la machine fonctionne, s'emballe, démultiplie sa puissance, surmonte tous les obstacles ?" Ce que ces hommes transfigurés par cet effort indescriptible faisaient surgir au milieu du ciel n'était plus seulement un édifice, c'était un reflet de leur désir, un effet de leur mental, une expression du sentiment profond qui les liait. C'était palpable, ils donnaient corps à quelque chose qui existait déjà dans leur cerveau, qui semblait moins sortir de leurs mains que de leur imaginaire. Comme un enfant qui dessine une maison allongé sur le sol de sa chambre, ou qui construit un édifice avec des cubes. Ils s'appliquaient, ils étaient concentrés sur une image du bâtiment qui se trouvait ancrée dans leur tête, et cette image grimpait dans la réalité jour après jour, étage après étage, en fer et en béton, comme une lente mais fidèle récompense.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode