Livres
461 554
Membres
418 011

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Lorsqu'une personne est proche de la mort, qu'elle soit malade ou très âgée, elle présente cette même configuration et a un pied dans chaque monde. Elle va et vient entre les deux réalités.

Afficher en entier

« Ceux qui sont de l’autre côté nous observent-ils tout le temps ? Pierre dit que non. Pour voir les vivants, il faut que les défunts se rapprochent, qu’ils déchirent ce voile qui nous éloigne les uns des autres. En revanche, une certaine connexion entre eux et nous reste permanente. Ainsi, lorsqu’ils sentent que nous ne sommes pas bien ou que nous avons besoin d’aide, ils se rapprochent, instantanément ».

Afficher en entier

« Lorsqu’on vient au monde, on est accueilli : la sage-femme, notre père s’il est là, la famille qui nous prend ensuite dans ses bras, etc. En mourant, de l’autre côté, c’est pareil : en quittant son corps, on est accueilli par des proches exactement de la même manière ».

Afficher en entier

Alors on s'épuise, on s'étiole, on a de moins en moins le courage de faire autrement et l'énergie nous abandonne. L'alcool est une mort permanente. C'est un piège. Un piège terrible. Il ne permet pas le passage vers autre chose comme le propose la mort, il fige tout. Il fige la vie, l'amour, l'énergie, le courage. Il nous enferme dans une spirale anesthésiante où finalement la vie s'écoule, on vieillit, et l'on réalise souvent au dernier moment que l'on est passé à côté.

Afficher en entier

J'ai questionné les médiums, sans relâche : que devient-on après que son corps s'est évaporé en poussière? Qu'arrive t'il à notre individu après la mort? Parce que l'on continue à être, de cela aujourd'hui je suis certain, je le redis. Mais à être quoi? Exactement la même personne que du temps de notre vie sur terre? Ou notre individualité évolue t'elle? Que se passe t'il dans les premières semaines qui suivent notre décès? Ou va-t-on? Qui rencontre- t-on?... Je vous invite à découvrir ce que des mois d'enquête m'ont permis de comprendre.

Afficher en entier

« Lorsque les défunts ne sont pas conscients d’être morts, en général, Henry ne les capte pas. On dit qu’ils se trouvent alors dans une sorte de sommeil réparateur. Il est recommandé d’ailleurs d’attendre un peu après un décès avant d’aller voir un médium. Henry préconise un minimum de trois mois. (….). Ce sommeil réparateur correspond à une période nécessaire après la mort pour se débarrasser du corps mental. Ce fameux mental qui nous complique parfois la vie ici, pourquoi de l’autre côté disparaîtrait-il en un clin d’œil ? (…). Nos pensées, nos regrets continuent de tourner en boucle. Du temps est nécessaire afin d’y voir plus clair ».

Afficher en entier

« Cette affirmation péremptoire ou les médiums ne doivent pas monnayer un don qui leur est donné, sous peine d’être des charlatans, ne serait-elle pas due plutôt au rapport que notre société entretient avec ces capacités inexpliquées : une sorte de fascination un peu craintive mêlée de suspicion ? Or, il faut bien se rendre compte combien cette attitude nous maintient dans l’ignorance de la réalité de ces phénomènes ».

Afficher en entier

"On peut faire un parallèle avec les premières secondes du réveil. A cet instant, il se peut que vous ayez encore en tête le dernier rêve que vous venez de faire. Il est là, vous le sentez, son souvenir est inscrit en vous, avec sa puissance, ses évocations. Mais vous faites un mouvement dans le lit, et avant même que vous ne vous leviez, voilà qu'il s'étiole. Lorsque vous essayez de le noter par écrit, ou de le raconter à votre conjoint, très curieusement les mots que vous employez détruisent une partie du rêve. En le racontant ou le couchant par écrit, vous le réduisez à des mots. Il se recompose. Il devient presque autre chose. En fait, vous venez de passer du cerveau droit, qui rêve, au cerveau gauche, qui essaye de décrire le rêve. Et ça "coince". Pourtant vous conservez la sensation diffuse de fragments de rêves : il y avait plus de....Un point vous échappe...Cette couleur était....Comment dire ? Non, malgré vos efforts, vous ne parvenez pas à trouver les mots. Avez-vous déjà vécu cela ? Et bien pour un médium, comme nous allons nous en rendre compte, c'est un peu pareil : il doit lors d'une séance à la fois demeurer dans le rêve, cet espace subtil de perceptions fragiles ou il est en contact avec les défunts, et vous le raconter avec des mots. La capacité à faire de va-et-vient permanent sans altérer ses perceptions est le secret d'un bon médium ».

Afficher en entier

« Il prend conscience physiquement ce jour là combien nous vivons constamment entourés d’esprits. Henry le sait de manière abstraite à l’époque, mais le voir de ses yeux, constater que nous sommes entourés, voire infestés par les âmes de défunts le surprend par son ampleur. Jamais il ne l’aurait imaginé à ce point. Il ignore si ces défunts au supermarché étaient des proches des personnes qui faisaient leurs courses. Il découvrira plus tard qu’il peut arriver que des âmes polluent l’environnement d’une personne vivante, ou d’un lieu. Certaines personnes quant à elles, attirent des énergies particulières, des âmes parasites. Lui-même en tant que médium se sent parfois vidé de son énergie par un défunt ».

Afficher en entier

"Mais au delà de vouloir simplement prouver que la vie se poursuit après la mort, j'ai souhaité explorer comment s'établit cette communication entre deux mondes. Entre les vivants et les morts. J'ai questionné les médiums, sans relâche : que devient-on après que son corps s'est évaporé en poussière ? Qu'arrive-t-il à notre individu près la mort ? Parce que l'on continue à être, de cela aujourd'hui je suis certain, je le redis. Mais à être quoi ? Exactement la même personne que du temps de notre vie sur terre ? Ou notre individualité évolue-t-elle ? Que se passe-t-il dans les premières semaines qui suivent notre décès ? Où va-t-on ? Qui rencontre-t-on ? Qui est l'être qu'est devenu mon père après sa mort et qui a communiqué avec moi ?".

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode