Livres
436 717
Membres
362 435

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Le trône de cendre



Description ajoutée par LePhareLitteraire 2018-06-13T09:48:44+02:00

Résumé

La France est secouée par de violentes manifestations. Le divorce entre le peuple et les politiques est consommé. L’espoir est mort. Victime de ces troubles, Walter, jeune étudiant, est tué sous les coups de la police. Adrien, son meilleur ami, jure de ne pas laisser ce crime impuni. Emporté par sa haine des puissants, il va mener la révolte très loin. Mais jusqu’où est-il prêt à aller pour faire justice ? Émeutes meurtrières, prise en otage du président de la République, assaut de la télévision par un commando armé, le deuxième roman d’Aurélien Grall fait place au grand spectacle. Effrayant par sa fidélité à l’actualité politique, le trône de cendre vous tiendra en haleine jusqu’à la dernière seconde.

Afficher en entier

Classement en biblio - 7 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par GabrielleViszs 2018-10-12T06:52:02+02:00

— Bonjour, Mademoiselle Catherine « Kate » Donovan. Je suis soulagé de vous retrouver en vie.

— Cent jours. Savez-vous ce que ça fait de passer cent jours dans un cercueil sans pouvoir réellement mourir ?

— Je suis sincèrement navré pour vos conditions de détention. Le gouvernement a estimé n’avoir pas d’autre choix.

— Alors vous me considérez comme si dangereuse ? Pourquoi venir me rendre visite dans mon si doux foyer ? l’interrogea-t-elle, le ton plein d’ironie.

— Le fait que vous soyez toujours en vie est déjà un miracle, lui répliqua-t-il calmement. Le gouvernement attend de son geste de clémence que vous lui rendiez la pareille.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par GabrielleViszs 2018-10-12T06:49:54+02:00
Or

J'avais déjà eu l'occasion de découvrir Aurélien avec son premier livre Aliénor que j'avais beaucoup apprécié. Lorsque l'auteur est revenu me voir pour me proposer ce second livre, je n'ai pas hésité, connaissant déjà son écriture je savais que j'allais déjà aimé ce côté. Je le remercie pour me l'avoir confié.

Alors que la France ne cesse de se voir malmenée (manifestations violentes, l’État qui ne cesse de pondre des lois pour et contre tout, le peuple se retrouve dans une misère pas possible... Un petit goût de réalité, non ?) l'espoir semble s'être fait la malle. Lors d'une manifestations plutôt violente, une fois de plus, Walter, un jeune étudiant, se voit massacré par la police. son ami, Adrien décide que ce crime ne peut pas rester ainsi. Non, ce n'est pas un accident, c'est tout simplement un meurtre ! Adrien va tout faire pour se venger, rien ne semble vouloir l'arrêter. Rien, si ce n'est peut-être une femme...

Que dire sinon que le sujet est en plein cœur de ce que nous pouvons connaître, sans aller jusqu'à la fin bien entendu, mais si nous n'y faisons pas attention, peut-être que cela verra le jour. La réalité et ce que l'auteur nous propose se rejoignent. Il n'y a pas vraiment de questions à se poser. Un événement en entraînant un autre, nous suivons les réactions en chaîne d'Adrien et ce que cela produire en France, puis l'Europe et enfin le Monde. Comment peut-on partir de la mort d'un ami à ça ? Forcément, le "ça", je ne peux le dire, mais c'est grandiose et effrayant. La volonté d'un homme peut aller jusque là ? Assurément oui, car nous l'avons déjà vécu d'une manière bien différente, mais la "folie" d'un homme est bien plus puissante que la volonté d'un Dieu.

Ce livre peut-être lu indépendamment de "Aliénor", mais si vous désirez les découvrir, il vaut mieux commencer par l'autre et terminer par "le trône de cendre". Il y a de légers retours en arrière entre ce qui s'est passé dans Aliénor et ce que nous vivons ici par le biais de Kate, par exemple que nous avons dans les deux tomes. Lorsque je dis "vivons", c'est exactement ce que j'ai ressenti en effectuant la lecture. J'ai eu l'impression de vivre ce qui se passe. autant dire que l'avancée que nous avons eu est loin derrière nous au final. La république que nous connaissons n'existe plus pour laisser place à un empire et quel empire !

L'histoire est intéressante, effrayante (oui bis) avec une certaine vision du monde qui pourrait être en devenir. L'histoire des pavés me fait penser à mai 68, mon père me l'avait raconté, comment cela s'était produit, ce qui lui était arrivé ce jour-là à lui et tant d'autres. Les dirigeants semblent avoir oublié que bien qu'ils soient avec les mains pleines (d'argent, de puissance, de pouvoir) ce ne sont pas eux qui réussiront à écraser le peuple. Lorsque ce dernier se soulève il y a toujours des dégâts. Le monde dans lequel Adrien vit, devient un monde où la république perd ses droits. Pour avoir la paix, il faut faire la guerre à tous les opposants, quels qu'ils soient.

Adrien est sensé être le sauveur, pour tous. Un homme qui prend ses responsabilités. Ces dernières sont lourdes sur ses épaules qui, à une époque, étaient fragiles. L'esprit humain n'est pas de tout repos. Des effets de papillons peuvent toujours survenir. Le projet Aliénor en est la preuve, car il ressort dans les tablettes de ce trône. Adrien reste le personnage principal. Tantôt maître de lui-même, tantôt devenu une marionnette, il pense rester dans son bon droit, son droit chemin pour remettre en état un pays, un monde qui est toujours dans le déclin. Sa rencontre avec Olympe pourrait le modérer, mais après des mois à la mettre de côté comme un vulgaire objet (bien qu'il semble l'aimer) la jeune femme n'est pas docile. La modération n'est pas un mot dans le vocabulaire d'Adrien.

Chaque chapitre a le droit à sa musique, son arrêt sur image avec son heure, les lieux, les décors, qui est présent. Le rythme est plutôt soutenu, de l'action, des événements qui se suivent et augmentent en puissance. La trahison est forcément de mise, tout comme le fait que des jeux de pouvoirs se mettent en place. Disposer d'un pion pour le placer au bon endroit et en faire ce que l'on désire. Conquérir le monde est un choix ambitieux que d'autres ont tenté avant lui et se sont cassés les dents. Est-ce que cela lui arrivera ? C'est à vous de le découvrir et de voir jusqu'où cela peut le mener.

J'ai beaucoup aimé revoir Kate qui prend un peu plus d'importance. La façon dont elle revient dans le monde réel, dont elle prend en charge sa vie et décide de ce qu'elle veut. Être journaliste a un prix, surtout lorsque l'on sait par où elle est passée et restera. Elle doit se dépasser, sous peine de ne plus exister. Le rôle d'Olympe est plus succinct, jusqu'à ce qu'elle ouvre enfin les yeux. Lorsque l'on est dans un monde doré, comment voir ce qui se passe en dessous ? Toutes les deux ont un sacré courage et une bonne dose de valeur qui vont les emmener dans des lieux insoupçonnés.

En conclusion, un récit qui pourrait être notre futur proche. Une manière de voir comment un seul événement peut amener au déclin de toute une civilisation, la notre. Une plume toujours aussi prenante avec beaucoup de travail derrière. Je continuerai à suivre cet auteur avec grand plaisir.

http://chroniqueslivresques.eklablog.com/le-trone-de-cendre-aurelien-grall-a148883544

Afficher en entier
Commentaire ajouté par jonasbrothers 2018-07-12T23:06:49+02:00
Lu aussi

Pour une seconde fois, je m'embarquais pour une histoire sous la plume de l'auteur Aurélien Grall, et à une nouvelle reprise, ce fut une bonne lecture.

On débute avec le décès du jeune Walter, crime impuni et injuste, particulièrement aux yeux du personnage de Adrien. Car en effet, cet événement va radicalement le changer, et modifier en profondeur le monde entier.

On suit durant le roman la volonté de Adrien de semer la paix et l'humanité sur la planète entière, mais pour cela, il usera de moyens immoraux, sans même se rendre compte de sa propre évolution. C'est l'histoire d'un homme qui se corrompt par la soif de pouvoir, par la reconnaissance que lui confère un nombre important d'individus, celle d'un homme qui va perdre la tête et ses véritables idéaux.

Ce personnage est effrayant de froideur et de folie grandissante. On suit sa descente à cause d'un trop grand pouvoir, entraîné dans le tourbillon d'une trop folle grandeur, d'un trop plein de reconnaissance. On est impuissant face à cette évolution qui nous glace, car elle fait peur, tout en étant curieux de la fin qu'elle aura, une curiosité presque malsaine. En effet, imaginons que ce qui se passe dans ce roman arrive, car cette folie qui prend les hommes à cause du pouvoir existe. On voit dans cette oeuvre l'humain, l'homme politique avec un poids trop important pour ces épaules, et les côtés sombres qui font partie intégrante de lui. Et l'auteur l'a particulièrement bien montré le long des pages.

On va retrouver en plus de ce fameux Adrien la journaliste Kate, qu'on avait pu découvrir dans ALIENOR, l'origine de toutes les haines du même auteur. On en apprend un peu plus sur elle, tout en restant un personnage mystérieux dont on n'arrive pas à déterminer avec certitude les motivations, et ce durant les différents moments que l'on passe à ses côtés. On aura aussi Olympe, jeune femme qui aura une certaine importance pour Adrien, dont nous en savons aussi peu, voire parfois restant un peu effacée par rapport aux précédents personnages.

L'histoire semble avoir deux temporalités, puisque le temps se déroule rapidement, sans que nous ne le voyons passer, mais en même temps, l'évolution du personnage se fait lente, sournoise, mais certaine, sans que rien ne puisse le stopper. Cela offre ainsi comme un paradoxe auquel nous faisons face, presque inconsciemment.

L'écriture de l'auteur nous embarque une nouvelle fois dans ses oeuvres, avec efficacité, en nous montrant les parts sombres de l'humain et en traitant des thèmes similaires à son autre roman. Ainsi, on retrouve la manipulation, ainsi que la politique, qui a une place importance ici aussi, ou encore la domination, l'immoralité et la cruauté. On pourra ajouter dans celui-ci une dose de pouvoir et d'idéal que l'on perd de vue, de folie et de fanatisme, des thèmes effrayants de vérité et bien qu'ils soient fortement poussés par l'auteur, parfois proches de certains aspects de notre réalité.

Durant la lecture, on retrouve des éléments faisant référence à l'autre oeuvre de l'auteur, ALIENOR, l'origine de toutes les haines, mais il n'est pas indispensable de l'avoir lu. On comprend plus rapidement et peut-être avec plus de clairvoyance ces éléments si on en fait préalablement la lecture, mais Aurélien Grall nous renseigne assez vite de quoi il retourne, permettant aux nouveaux lecteurs de comprendre malgré tout.

La fin conclut bien l'évolution que l'on a suivi durant les pages précédant, particulièrement pour le personnage que l'on suit le plus. Elle laisse néanmoins des zones d'ombre sur ce que nous avons pu découvrir, sur les objectifs de certains personnages, et laisse même une fine ouverture à une nouvelle intrigue encore en état d'embryon, faisant présager une éventuelle autre oeuvre de l'auteur qui pourrait nous renseigner un peu plus.

Pour conclure, j'ai une nouvelle fois aimé lire une oeuvre de l'auteur. J'apprécie les thèmes sombres de l'humain qu'il aborde et comment il l'aborde, tel que le pouvoir, la cruauté ou encore un certain pan de la folie. On est absorbé par ce qu'il se passe, et on a envie de savoir la conclusion à cette histoire, de connaître ce qu'il va advenir des personnages, dont pour la plupart restent mystérieux. Cette lecture me confirme que j'apprécie l'écriture efficace de Aurélien Grall, et que je lirais avec plaisir une prochaine oeuvre de sa part.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par marie-nel 2018-06-22T11:49:29+02:00
Or

J'ai découvert Aurélien Grall avec son précédent roman « Aliénor, l'origine de toutes les haines » que j'avais beaucoup apprécié. Je le retrouve ici avec cette histoire, j'ai retrouvé son style incisif, son rythme d'écriture soutenu. Dès le début, il nous embarque dans l'action et celle-ci va durer tout le long du roman, on a très peu de répit, il se passe tout le temps quelque chose.

Il faut dire qu'il y a de quoi, vu l'histoire et son contenu. Je ne vais pas la détailler plus, le résumé en dit bien assez, on suit Adrien, jeune homme idéaliste, qui veut venger la mort de son ami Walter tué lors de manifestations. On va le suivre dans ses revendications, dans sa volonté de liberté, d'égalité, dans la révolte qu'il va mener et qui va l'emmener au plus haut du pouvoir. Grâce à son éloquence et à sa façon de s'exprimer, tout un peuple va le suivre et le glorifier. À ce moment du récit, je me suis dit qu'Adrien faisait bien les choses, qu'il avait redonné de l'espoir au monde. Mais, car il y a toujours un mais, comme tout être humain, la gloire et le succès vont très vite lui monter à la tête et il va vite partir à la dérive dans ses actes et ses paroles.

Comme dans le roman précédent, la fiction rejoint très vite la réalité, on le voit, on le sent arriver au fur et à mesure des différentes situations, ce qui est décrit là est et peut encore arriver, le pouvoir monte à la tête et fait faire de grosses erreurs, les amis se transforment en ennemis, les trahisons foisonnent, et on ne sait plus en qui faire confiance.

C'est ce côté très proche de la réalité de la vie qui me plait chez Aurélien Grall. L'écriture est précise, les paragraphes avec différents points de vue se succèdent à l'intérieur des chapitres et l'action va très vite, donnant une lecture très addictive car on veut savoir ce qu'il va se passer, donc on avance très vite. L'auteur m'a tenue en haleine tout le long du roman, jusqu'au mot Fin qui arrive sans que l'on se rende compte.

Aliénor ou Le trône de cendre peuvent se lire séparément, quelques scènes rappellent le premier, mais cela n'entache pas la compréhension. Je n'ai pas été déçue par ce deuxième opus de l'auteur, j'ai retrouvé ce réalisme qui fait peur, toutes les scènes sont très bien dépeintes, détaillées sans être trop lourdes, très bien documentées.

Je vais faire moins long que d'habitude, je ne voudrais pas en dévoiler de trop pour que vous puissiez découvrir à votre tour cette histoire, je ne peux en tout cas que vous la conseiller, vous verrez qu'elle fait froid dans le dos et que vous y penserez lorsque vous écouterez l'actualité. Quand on voit certains agissements d'hommes politiques, je me suis souvent dit que l'auteur n'était pas loin de notre monde.

Je remercie Aurélien Grall pour cette nouvelle bonne lecture qui a su autant me plaire que la première. Je vais continuer à suivre ses prochaines publications de près.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par LePhareLitteraire 2018-06-13T09:49:28+02:00
Or

CHRONIQUE DE NADINE :

Titre : LE TRÔNE DE CENDRE

Auteur : Aurélien Grall

Parution : 13/12/2017 – Auto-Édition

303 pages.

Encore la découverte d’un auteur, faite sur Simplement pro.

Des manifestations ébranlent la France. Le peuple n’en peut plus du gouvernement et de leurs pauvres vies.

Des étudiants non manifestants sont pris pour cible par les forces de police, et un des étudiants, Walter, est gravement blessé à la tête, emmené à l’hôpital, où il décède quelques heures après.

Entre temps, dans un pénitencier au Colorado, la journaliste Catherine Donovan est incarcérée suite à une de ses enquêtes, elle y rencontre un individu qui lui propose un deal. Si elle veut reprendre sa vie d’avant, elle doit parler du projet « Aliénor ».

Aux obsèques de Walter, Adrien son meilleur ami et officier réserviste veut que justice soit faite pour son ami ! Prenant à partie les manifestants présents à l’enterrement, Adrien interpelle la foule en leur scandant "Croyez-vous que crier dans le vent sert à quelque chose ? L’heure de la vengeance a sonné !"

Les manifestants s’abreuvent de ses paroles et deviennent d’un seul coup, unis corps et âmes et prêts à le suivre les yeux fermés !!! Petit à petit, Adrien monte une immense armée, habillée de pantalons kaki et chemises noires pour organiser un coup d’état en France et aussi dans le monde entier !!!! Cela me rappelle Napoléon. D’ailleurs, c’est le surnom d’Adrien !!!

Adrien tiendra-t-il ses promesses d’un monde meilleur pour tous ? Ou tombera-t-il, lui aussi, dans les méandres du pouvoir ? Jusqu'où ira-t-il pour accéder au pouvoir ? Pourra-t-il changer le monde ? Pourquoi cela se passe-t-il toujours pareil ? Doit-on croire aux illusions d’un monde idéal ?

Un thriller psychologique noir sur le changement de personnalité, suite à une prise de responsabilités ! Pourquoi et comment ce pouvoir change ces personnes et leurs visions...

Un roman que je verrai bien adapté au cinéma. Un thriller additif, bien documenté, très précis et tellement réaliste qu’il nous donne des frissons.

D’intrigues en manipulations, d’espionnages en trahisons, on est emporté dans un roman hors du commun.

A lire et à découvrir rapidement.

Résumé :

La France est secouée par de violentes manifestations. Le divorce entre le peuple et les politiques est consommé. L’espoir est mort.

Victime de ces troubles, Walter, jeune étudiant, est tué sous les coups de la police. Adrien, son meilleur ami, jure de ne pas laisser ce crime impuni.

Emporté par sa haine des puissants, il va mener la révolte qui va l’emmener très loin. Sur son chemin, une foule de soutiens le rejoindra, parmi lesquelles Olympe, charmante étudiante en droit qui fera bien vite battre son cœur.

Mais jusqu’où est-il prêt à aller pour faire justice ? Devra-t-il sacrifier jusqu’à l’amour de sa vie au nom de ses rêves de grandeur ?

La réponse pourrait bien donner vie à la plus légendaire épopée de l’Histoire de l’Humanité…

Émeutes meurtrières, coup d’État, complots, déchirements et batailles épiques, le deuxième roman d’Aurélien Grall fait place au grand spectacle. Effrayant par sa fidélité à l’actualité politique, le trône de cendre vous tiendra en haleine jusqu’à la dernière seconde.

Ce livre numérique contient les épisodes 1, 2 et 3 du « Trône de cendre » ainsi que trois scènes inédites.

Afficher en entier

Activité récente

Les chiffres

Lecteurs 7
Commentaires 4
Extraits 3
Evaluations 3
Note globale 7.33 / 10

Évaluations

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode