Livres
429 326
Membres
350 962

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Le Trône de fer - L'intégrale, tome 1



Description ajoutée par dididoune 2010-12-17T21:47:42+01:00

Résumé

Le royaume des sept couronnes est sur le point de connaître son plus terrible hiver : par-delà le mur qui garde sa frontière nord, une armée de ténèbres se lève, menaçant de tout détruire sur son passage. Mais il en faut plus pour refroidir les ardeurs des rois, des reines, des chevaliers et des renégats qui se disputent le trône de fer, tous les coups sont permis, et seuls les plus forts, ou les plus retors s'en sortiront indemnes ...

Afficher en entier

Classement en biblio - 4 997 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par elodryn 2012-04-28T00:58:03+02:00

« Oyez mes paroles et soyez témoins de mon serment, récitèrent-ils, emplissant d'une même voix l'obscurité croissante du bois sacré. La Nuit se regroupe, et voici que débute ma garde. Jusqu’à ma mort, je la monterai. Je ne prendrai femme, ne tiendrai terre, ni n’engendrerai. Je ne porterai de couronne, n’acquerrai de gloire. Je vivrai et mourrai à mon poste. Je suis l’épée dans les Ténèbres. Je suis le veilleur aux remparts. Je suis le feu qui flambe contre le froid, la lumière qui rallume l’aube, le cor qui secoue les dormeurs, le bouclier protecteur des Royaumes humains. Je voue mon existence et mon honneur à la Garde de Nuit, je les lui voue pour cette nuit-ci comme pour toutes les nuits à venir. »

Afficher en entier

Commentaires les plus appréciés

Diamant

Que dire ? Difficile de mettre des mots sur ce que j'ai ressenti à la lecture de ce premier tome... impossible presque.

A Game of Thrones est peut-être l'un des livres qui m'a le plus marquée, dans ses personnages si tangibles, ses situations si retorses, ses paysages si rudes... C'est une de ces lectures dont on ne sort pas indemne, et je sais que désormais A Song of Ice and Fire ne me quittera plus.

Je n'ai qu'un seul regret : ne pas l'avoir commencé en hiver... Winter is coming.

Afficher en entier
Or

Enfin!! une énorme initiative, reprendre le découpage réel.

Cette série que j'avais laissé tombé....J'étais passé à coté!

Diantre, quelle erreur! C'est le meilleur cycle de Fantasy Adulte que j'ai lu depuis le "Gagner la Guerre" de Jean-Philippe Jaworsky et le "Seigneur des Anneaux" de Tolkien, si,si... Au niveau de la qualité du récit, des personnages, de l'univers c'est quasi du roman historique revisité façon littératures d'Imaginaires comme diraient les corpos et critiques du genre, désignation qui sert à ouvrir le genre pour le public non averti. Bref c'est énorme, les protagonistes sont fouillés, travaillés de manières réalistes, ils ont la complexité, la psychologie des êtres vivants et aussi leurs fragilités.

Un Cycle incontournable donc pour ceux qui veulent s'éloigner des clichés du récit initiatique du jeune adulte qui va lutter contre l'adversité et arriver à réaliser sa quête. et cela, seul un écrivain d'une certaine trempe peux le réaliser. En plus nous sommes au même point que la V.O, vu que l'auteur bosse sur la série TV HBO qui doit sortir je crois au printemps, le 5eme volume esttoujours en cours d'écriture et les précommandes passées sur Amazone il y a plus d'une année ne sont donc toujours pas au rendez-vous.

(Mes circonstances atténuantes pour ne pas l'avoir lu avant: à l'époque de sa parution, je me coltinais la roue du temps en V.O vu que j'avais dépassé les parutions françaises.

Hélas!après une moitié du 1er volume poche c'est à dire un quart du roman anglais je ne me voyais pas changer de langue de lecture sur ce cycle).

Je peux vous dire que les ventes sont au rendez-vous plus de 140 vendues à ce jour sur le 1er volume, je ne vous dirai pas le cumul des 4 volumes(17 novembre 2010)sur le Virgin Champs-Elysées où je sévit.

Comme quoi éditeurs (surtout Pygmalion qui a tué sa collection en saucissonnant à l'extrême la quasi totalité de ces titres. Cela a marché pour Hobb, moins pour Martin. L'argent est rentré certes mais la crédibilité de l'acheteur lecteur est quasi perdue; l'identité de la collection reléguée à Robin Hobb au détriment des autres auteurs et finalement des ventes, c'est le chat qui se mort la queue).

Ouf! fini l'aparté parlons du livre et du cycle même car à ce jour je suis en train de terminer le dernier volume du cycle. Le 4eme donc au lieu de 12 chercher l'erreur, pour le poche je le conçoit pour les Librairie qui ont un vrai rayon SF/Fantasy, mais les libraires généralistes ne vont pas se casser le cul! (excusez moi l'expression) pour avoir les 12 volumes actuels de la série qui bouffent la place d'une 1/2 étagère.

Afficher en entier

Commentaire video

Vidéo ajoutée par Virgile 2017-09-04T23:06:38+02:00

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par Sanalice 2018-09-23T11:36:01+02:00
Argent

J'ai un ressenti très mitigé après cette lecture.

Je fais partie - eh oui ! - des rares personnes qui n'ont pas regardées la série TV Game of thrones. Je voulais pour ça découvrir les livres avant... à mes risques et périls.

L'écriture a été pour moi aussi bien un point positif que négatif. Elle était très belle, très riches, très soutenue. J'ai appris beaucoup grâce à elle. Ce qui m'a posée problème, c'est la structure des phrases. Elles étaient longues, compliquées, et parfois je n'en voyais pas le bout. Souvent, je devais relire un paragraphe plusieurs fois parce que j'étais perdue.

Ensuite, j'ai trouvée qu'il y avait énormément de personnages. Encore une fois, n'ayant pas vue la série, je me suis retrouvée un peu perdue. Il y avait des noms, puis des titres, puis des surnoms. C'était beaucoup à assimiler. Heureusement, une fois que l'on a retenu les principaux, la lecture devient plus facile.

Mis-à-part ces points négatifs, je dois dire que j'ai vraiment appréciée ma lecture. Entre coups bas et trahisons... ce livre était palpitant.

J'en redemande, en tout cas !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Sasaswartz 2018-09-21T23:08:00+02:00
Or

Quel délice!

J'ai adoré ce tome ci. Bien que le suivants soient dans la même trame que le premier tome, la suite est vraiment superbe. On retrouve la plume de R.R Martin.

Ce tome nous fait tourbillonner dans un monde d'émotions contradictoires. Une lecture au TOP

Hâte de découvrir la suite...

Afficher en entier
Commentaire ajouté par benerogue 2018-09-06T22:56:53+02:00
Lu aussi

Ce livre est absolument magnifique ! Les personnages, les descriptions, l'histoire ... R.R Martin a crée un univers de malade !!! On se fait totalement happer par son histoire. On a parfois l'impression de se retrouver dans l'Histoire même !

Une vraie pépite !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par megan-ayla 2018-08-25T18:11:37+02:00
Argent

J'entame les livres après avoir vu la série, ça ne m'empêche pas d'adorer, bien que l'écriture ne soit pas très digeste.

Les personnages sont profond, certaines situations prennent vraiment aux tripes !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par ajc2ht 2018-08-10T15:47:42+02:00
Or

Comme beaucoup, j'imagine, j'ai découvert la saga grâce à la série télévisée. La saison 1 m'avait littéralement scotché : scénario, paysages, costumes, effets spéciaux, jeu des acteurs... Du grand spectacle !

Je me suis donc rapidement procuré cette intégrale afin de me plonger dans l'histoire conçue par l'auteur. On y trouve plus de détails, des personnages qui ont dû être coupés pour la série...

Quand je dis "coupés", je ne parle évidemment pas de nombreux morts qui émaillent la lecture. "Game of Thrones" est une saga dans laquelle il vaut mieux ne pas trop s'attacher aux héros...

En tout cas, j'ai retrouvé le même plaisir qu'à l'écran. En mieux ? Je ne sais pas. Mais aussi intense, malgré quelques longueurs. Il faut bien permettre au lecteur de se reposer entre deux traumatismes...

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Irene-Adler 2018-08-09T10:14:44+02:00
Diamant

Non, non, non, "Le trône de fer" ne concerne pas les tribulations d'un pot de chambre... Bien qu'il faut tout de même signaler que certains personnages, dans le livre, en ont ch** dur !

Winter is coming... Bienvenue dans le jeu des Sept Familles, pardon, des Sept Couronnes (et on ne parle pas du dentiste !).

Ayant envie de me la couler douce lors de ma lecture, j'ai préféré d'abord regarder la série télé afin de ne pas me perdre dans la profusion de personnages et de pouvoir m'appuyer sur les acteurs choisis pour les rôles, sans devoir les imaginer. Farniente, quand tu me tiens...

Puisque la Saison 1 passait, aux yeux des fans, pour être plus que fidèle au livre, je ne risquais pas d'être perdue en ouvrant le pavé que constitue cette Intégrale 1.

Point de vue "série", j'avais ramé au départ avec la profusion des personnages, de l'intrigue et des détails, donc, cette remise à niveau livresque ne fut pas une perte de temps. Loin de là !

Le fait d'avoir regardé la série ne m'a pas privé de mon plaisir de lecture, l'univers de Westeros étant plus riche et plus profond dans le livre. Cela m'a même permis de comprendre des petits détails que je n'avais pas capté.

Grosse différence par contre entre l'âge des protagonistes du livres et celui de ceux de la série. Ils sont fort jeunes dans le livre et j'ai parfois eu du mal avec leur jeune âge. Quant à Tyron Lannister, il est mieux dans la série !

La lecture est passé comme une lettre à la poste, malgré l'épaisseur de la brique et quelques longueurs, mais rien de grave, docteur, puisque j'ai coupé le pavé avec quelques polars noirs.

L'histoire, vous la connaissez, donc, pas de résumé, mais une liste de ce que j'ai aimé et quelques récriminations minimes...

1. Si la profusion de personnages est déroutante au départ et rend la lecture un peu laborieuse (ma mémoire ramait un peu), ils sont travaillés, complexes; ni tout noir, ni tout blanc; l'auteur n'hésitant pas à les mutiler, les tuer,... et plus, si affinités. Bref, réaliste !

Avoir vu la série avant m'a permis de mettre de suite un visage sur les personnages et de lire le livre tout en écoutant la superbe B.O.

De plus, qu'ils soient principaux ou secondaires, les personnages ont tous été travaillés, bien décrits, ils ont tous une histoire et un passé qui les caractérisent chacun.

2. L'agencement des chapitres : bonne idée de les présenter selon les Point de Vue (POV) de quelques personnages principaux. Cela nous offre une autre vision de l'histoire, les POV des personnages pouvant s'opposer puisque on peut passer d'un héros à un méchant.

Mieux : ce style de narration donne l'opportunité aux supposés "méchants" de justifier leurs actes.

Les différents POV peuvent éclairer leurs souvenirs respectifs et nous en apprendre plus, ou nous faire poser des questions. On suit donc chronologiquement les aventures de nos narrateurs en herbe.

3. Pas de Bisounours, c'est de la Fantasy sombre, réaliste et sans manichéisme : les méchants sont parfois à tuer (Joffrey, je t'aurai un jour), fascinants de méchanceté, de fourberie, de saloperie ou de sadisme. Quant aux gentils, ils ne sont pas tout blancs, ils ont même un sacré passif.

Pas de manichéisme ici : oubliez ! Pas de lutte du Bien contre le Mal, juste un jeu de pouvoir de niveau féodal où tous les coups bas sont permis, y compris sous la ceinture ou dans le dos. Mais ne cherchez pas de preux Chevalier Blanc...

On peut être un roi bon et un un dirigeant incompétent...

4. Les intrigues politiques sont dignes d'intérêt et on se dit que la fiction ne s'éloigne guère de la réalité. Alliances, trahisons,...

5. Pas qu'une seule intrigue, en plus, mais 3 pour le prix d'une ! On a les guèguères pour l'obtention du royal trône d'un côté; mélangé à ce qui se passe derrière le Mur et les héritiers Targaryen qui veulent redevenir khalife à la place du khalife...

6. de la violence, du sang, des tripes, de la rate et des boyaux... Des scènes de cul (dans la série, on voit des choses qui pendouillent), de l'inceste frère-soeur. Bref, pas de puritanisme ici ! L'auteur considère le cul comme ce qui fait tourner le monde. Il a raison, certains sont tombés bien bas à cause de leur zizi.

7. Les personnages (oui, oublié de le dire plus haut) évoluent : des gens qui nous semblaient détestables au départ peuvent se révéler plus aimables ensuite (Drogo) ou au contraire passer de "sympa" à "fils de sa mère" (Littlefingers a baissé dans mon estime !).

8. Un invité peu habituel : leur foutu climat ! Chez eux, les hivers peuvent durer des années et des années. Ça change toute la donne.

9. Les guerres incessantes et les jeux de pouvoir qui se jouent dans les pages sont jouissif.

10. Les loups de la famille Stark...

11. Par contre (je le savais mais c'est plus fort que moi) évitez de vous attacher aux personnages parce qu'ils peuvent disparaître... J'ai déjà perdu de ceux que j'appréciais beaucoup. C'est plus réaliste, je sais. Leur monde n'est pas très éloigné du nôtre.

12. Tyron Lannister : je l'adore ! Ce nain qui a la langue bien pendue (et pas que la langue, si vous voyez ce que je veux dire... Et ce truc là ne pend pas toujours...) est un personnage attachant, il a de la répartie et dans les Lannister, c'est le moins pire. Sans lui, il manquerait quelque chose dans le livre.

13. Ce qui me plaît aussi, c'est le côté "roman historique" avec ses chevaliers, ses épées, ses châteaux mélangés dans le surnaturel de la Fantasy (dragons), mais sans la facilité de la magie.

Ici, on ne se bat pas à coup d'Abracadabra ou d'Avada Kedavra, mais avec des épées ou avec des mots, pour les intrigues politiques, sans oublier les coups dans le dos. Seuls les plus forts ou les plus retors gagneront.

14. On sent que l'auteur a des références historiques : la guerre de Cent Ans, les Croisades, la guerre des Deux-Roses,... peuvent être les sources de son récit, sans oublier "Les rois maudits" de Druon. Westros ressemble à l'Angleterre du Moyen-Age. le mur de glace est celui d'Hadrien, en plus massif.

Ils pensent tous que la menace viendra du voisin, mais elle viendra du Nord, par-delà le Mur...

15. Les chapitres se terminent par des cliffhangers : toujours du suspense, ce qui nous incite à toujours poursuivre la lecture. L'univers du roman est riche en rebondissements.

16. Bémol : je ne sais pas si la faute incombe au traducteur ou à l'auteur, mais il y a des redondances de certains termes et la prose est un peu simpliste. de plus, certains termes venant du langage médiéval sont un peu déroutant.

17. J'aurais aimé le POV narratif de Jaime, Cercei ou même de Joffrey afin de lui analyser sa petite tête de petit merdeux.

18. Scandale : les éditions "J'ai Lu" auraient pu se casser un peu le cul et nous sortir autre chose comme titre que "Intégrale 1"... Déjà que la version "poche" est découpée par rapport à l'originale !

19. Heu, la série n'étant pas finie... Quid si l'auteur décède ?

Bref, vous l'aurez compris, malgré quelques points négatifs, je me suis bien amusée avec la série et le livre.

Non, je ne sais pas si Martin est le nouveau Tolkien... Premièrement, je n'ai lu qu'un tome et puis, qui suis-je, moi, pour oser comparer Tolkien à un autre auteur d'une autre époque ?

Tolkien fut le précurseur... Chez Martin, pas d'Elfes, de Hobbit, d'orques ou d'Uruk-Hai !

Mais ses intrigues politiques valent le détour et je me réjouis de découvrir les Intégrales suivantes (tout en croisant les doigts pour que mes personnages préférés ne trépassent pas).

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Masa50 2018-07-07T16:25:14+02:00
Or

Sur un air de violon, se dressent des rouages. Des châteaux se forment, un arbre émerge et au nord… Au nord, se trouve le mur. Avant d'être une série culte produite par HBO, « Le trône de fer » est un roman. Si l'adaptation télévisuelle s'est vue, à juste titre, par d'innombrables récompenses, le récit de George Raymond Richard Martin – ça fait beaucoup de prénom –, s'est vu attribuer le fabuleux prix Locus.

Je m'étais juré de commencer par les livres avant la série. J'ai finalement succombé à l'adaptation par HBO pour ne plus la lâcher. Il est vrai que je me suis mis tard à la regarder et j'ai fini par enchaîner les 6 saisons d'affilée. La suite logique était d'aller vers l'origine du succès.

Pour toutes les personnes qui ne connaissent pas le phénomène « Game of thrones » – il doit y en avoir bien peu –, il s'agit d'un trône tant convoité, des rivalités entre familles, d'alliances, de coups bas, de trahisons, d'homosexualité, d'incestes et bien plus encore, le tout grâce à un excellent scénario de George Raymond Richard Martin, mais aussi par le jeu remarquable des acteurs . Se prend de sympathie pour certains personnages et de la haine pour d'autres, tandis qu'on fantasme secrètement – j'aime beaucoup Ygrid.

Je ne ferai pas de surenchère, ni la prétention d'écrire un panégyrique, mais juste apporter ma vision sur un livre, il est vrai noyé parmi les deux-cents-soixante-trois critiques – dont certaines valent le coup d'être lu (la pertinence de Alfaric, la passion de Fnitter et tant d'autres).

Si je n'avais pas vu la série avant de me plonger dans ce gros pavé, j'aurai été noyé par les innombrables personnages et informations. J'avoue même avoir eu un peu de mal à me remémorer qui était qui. Il arrive même qu'il y ait des antonymes physiques entre ceux du roman et les acteurs. Ainsi Tyrion Lannister dispose d'une chevelure hirsute noire tandis que le talentueux Peter Dinklage arbore des cheveux souples et châtains. On notera également une différence sur des termes : ainsi lutin a été préféré à gnome, loup-garou à loup,…

L'adaptation télévisuelle est fidèle au roman, donc pas de surprise… enfin quelques légères différences sur la fin. On apprend les liens de parenté du mestre Aemon, la bataille entre les Lannister et Stark – Dévoiler le texte masqué Bref, quelques détails. Dans l'ensemble j'ai trouvé intéressant de le lire après avoir englouti les épisodes, car il permet de mieux approfondir les liens entre les personnages et d'assimiler les événements qui ont conduit à cette lutte pour le trône. Toutefois, je trouve que, là où la série a réussi, je reste sur ma faim. Je n'ai pas retrouvé l'ambiance glauque, ni cette barbarie guerrière où l'hémoglobine coule à flots.

Je suis désolé si je continue à faire le parallèle entre les deux supports, c'est le risque lorsque l'on adore une version. Les deux sont toutefois complémentaires. D'ailleurs, je trouve que Petyr Baelish prend plus d'impact dans le livre. Que dire des personnages, si ce n'est qu'ils sont excellents et possèdent une véritable identité. Tous sont développés. Il est vrai que quelques protagonistes se révéleront plus tard (je pense à Cirsei, Sansa,…).

Je ne sais pas si c'est le format (entre le broché et le poche), si c'est parce que je connaissais déjà l'histoire ou bien parce que je ne suis pas habitué au genre de la médiévale-fantaisie, en tout cas, j'ai eu beaucoup de mal à le lire. J'ai rarement lu aussi lentement, dépassant parfois les cinquante pages journalières. Cela dit je suis bien content de l'avoir fini et de l'avoir lu. le livre comporte tout de même des passages assez long. Je pense que je continuerai avec les autres tomes qui, paraît-il, diffère quelque peu sur l'adaptation.

Un mot également sur a très belle couverture de Marc Simonetti où l'on aperçoit la garde de nuit au pied du mur. Je préfère cette illustration à – bien trop souvent – une image de l'adaptation du roman, comme celle de Ned Stark sur le trône de fer.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par mllxlea14 2018-07-03T14:25:21+02:00
PAL

J'ai pas mal entendu parler de ce livre. Alors j'ai décidé de l'acheter.

Je vous cache pas qu'au début il est assez compliqué à lire et à se repérer alors j'ai abandonné. Mais je compte m'y remettre prochainement en espérant qu'il soit à la hauteur de ce qu'on en dit

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Kid_A 2018-06-26T13:01:21+02:00
Or

Après avoir savouré les séries, l'univers et les personnages me manquaient. Je me suis donc plongé dans ce premier tome avec beaucoup de plaisir.

L'écriture de George R. R. Martin est immersive, en alliant des descriptions détaillées et précises à un scénario dynamique. Son talent pour les intrigues rend la lecture passionnante.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Chivoune 2018-06-21T12:08:07+02:00
Argent

Je viens de finir ce livre et je l'ai beaucoup aimé. Je regrette juste qu'on passe d'un personnage à l'autre sans se rendre compte combien de temps dure l'intrigue. J'ai aussi eu un peu de mal avec le fait que quand on retrouve un personnage on ne sait pas vraiment ce qu'il sait de tel événement ce qui peu créer un peu de confusion dans la lecture.

Afficher en entier

Date de sortie

Le Trône de fer - L'intégrale, tome 1

  • France : 2012-09-26 - Poche (Français)

Activité récente

Liwen l'ajoute dans sa biblio or
2018-09-18T19:49:57+02:00
Nyrea l'ajoute dans sa biblio or
2018-09-08T15:43:28+02:00
Ju-02 le place en liste or
2018-09-07T14:40:58+02:00
Remi-19 l'ajoute dans sa biblio or
2018-09-06T13:14:22+02:00

Distinctions de ce livre

Les chiffres

Lecteurs 4997
Commentaires 485
Extraits 103
Evaluations 920
Note globale 8.69 / 10

Évaluations

Meilleurs classements dans les Listes Booknode

Titres alternatifs

  • A Game of Thrones - Anglais
  • A Song of Ice and Fire - A Game of Thrones - Anglais

Quizz terminés récemment

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode