Livres
481 972
Membres
468 323

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par MaMt 2013-08-17T17:58:20+02:00

_ Je suis coupable d'un crime bien plus monstrueux. [...] Je suis né. J'ai vécu. Je suis coupable d'être nain, je le confesse. Et, malgré les innombrables fois où mon père a eu la bonté de me pardonner, j'ai néanmoins persisté dans mon ignominie. [...] Vous me forcez de me repentir de n'être pas le monstre que vous seriez aise de voir en moi, mais le fait est là, j'ai beau être innocent, ce n'est pas ici qu'on me rendra justice.

#Tyrion#

Afficher en entier
Extrait ajouté par MaMt 2013-08-21T17:37:38+02:00

_ J'ai gagné toutes les batailles, pourtant, je suis en train de perdre la guerre.

#Robb Stark#

Afficher en entier
Extrait ajouté par aphelion 2014-02-13T18:48:57+01:00

"You know nothing, Jon Snow."

Afficher en entier
Extrait ajouté par MaMt 2013-01-17T21:24:43+01:00

Brienne se releva d'un bond, débraillée, rubiconde et crottée jusqu'à la taille de boue sanguinolente. Comme si l'on nous avait surpris en train non de nous battre mais de baiser. A quatre pattes et tout en épongeant ses mains enchaînées le sang qui l'éborgnait, Jaime tenta tant bien que mal les rochers du bord. Des hommes en armes occupaient les deux rives. Pas étonnant, nous faisions un boucan à réveiller même un dragon.

_ Salut, les amis! leur lança-t-il d'un ton jovial. Vous m'excuserez pour le dérangement. J'étais juste en train de châtier ma femme, vous voyez.

_ M'a semblé, moi, que l'châtiment, c'est plutôt elle qui l'administrait.

Afficher en entier
Extrait ajouté par anonyme 2013-12-28T09:35:01+01:00

Il déplora de n'avoir pas été capable de méditer d'ultimes paroles galvanisantes. « Allez vous faire foutre » n'immortaliseraient pas forcément sa mémoire dans les chroniques.

Afficher en entier
Extrait ajouté par MaMt 2013-03-17T21:12:53+01:00

Elle était Daenerys du Typhon, l'Imbrûlée, khaleesi, reine et Mère des Dragons, tueuse de conjurateurs et briseuses de chaînes, et il n'était personne au monde en qui elle pût se fier.

Afficher en entier
Extrait ajouté par VentGris 2014-05-19T17:41:03+02:00

Dracarys!

Afficher en entier
Extrait ajouté par MaMt 2013-03-15T15:51:38+01:00

_ Arrangez-vous toujours pour embrouiller vos adversaires. S'ils ne savent jamais avec certitude qui vous êtes ou ce que vous voulez, ils sont incapables de concevoir ce que vous risquez de faire le coup d'après. La meilleure façon, parfois, de les déconcerter consiste à accomplir des gestes qui n'ont aucun but, voire même à paraître oeuvrer contre ses propres intérêts. Souvenez-vous de cela, Sansa, quand vous en viendrez à jouer le jeu.

_ Le... _ quel jeu?

_ L'unique jeu. Le jeu des trônes.

#Littlefinger & Sansa#

Afficher en entier
Extrait ajouté par anonyme 2013-12-28T09:35:25+01:00

Le soir, quand on dressait le camp, Ygrid étalait son paquetage le long du sien, qu'il se fût installé près du feu ou au diable. En s'éveillant, une nuit, il la découvrit blottie contre lui, un bras lui barrant le torse. Sans bouger, il l'écouta longtemps respirer, préférant ignorer de son mieux l'état dans lequel elle le mettait. Il arrivait souvent aux patrouilleurs de partager les pelleteries, pour avoir plus chaud, mais ce n'était pas uniquement de chaleur, soupçonnait-il, que rêvait Ygrid. Aussi s'était-il mis après cela à utiliser Fantôme comme repoussoir. Si Vieille Nan contait maintes histoires où des chevaliers et leurs dames dormaient dans le même lit, chastement séparés par une épée d'honneur, ce devait être la première fois qu'on recourait, se disait-il, à un loup-garou d'honneur.

Afficher en entier
Extrait ajouté par hohis 2013-02-19T11:36:25+01:00

Les yeux de Sandor s'ouvrirent. "Tu te rappelles où est le coeur?" demanda-t-il dans un souffle rauque.

Elle s'immobilisa, littéralement pétrifiée. "Je...Je ne faisais que...

_Mens pas, gronda-t-il.Horreur des menteurs.Horreur encore plus des entourloupes à dégonflés. Vas-y, fais-le." Voyant qu'elle ne bougeait pas, il reprit: "J'ai tué ton garçon boucher. Je l'ai presque coupé en deux, et ça m'a fait rigoler, après." Il émit un bruit bizarre, et elle eut besoin d'un moment pour comprendre qu'il sanglotait. "Et le petit oiseau, ta mignonnette de frangine, je me trouvais là, dans mon manteau blanc, quand on l'a rossé, et j'ai laissé faire. Sa putain de chanson, jamais de la vie qu'elle me l'a donnée, c'est moi qui la lui ai prise. Et j'avais envie de la prendre, elle aussi. J'aurais dû. J'aurais dû la baiser à mort et lui arracher le coeur avant de la laisser pour ce putain de nain." Un spasme de douleur lui convulsa la face. "Tu veux quoi? me forcer à te conjurer, salope? Fais-le! Offre-moi le coup de grâce..., venge-le, ton petit Mickäel...

_Mycah." Elle prit du champ. "Vous ne méritez pas le coup de grâce."

dialogue entre Sandor Clegane et Arya Stark, page 1057-1058

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode