Livres
454 565
Membres
402 822

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par x-Key 2010-11-19T18:51:01+01:00

Un homme, ça peut-être détruit, mais pas vaincu.

Afficher en entier
Extrait ajouté par x-Key 2010-11-19T18:51:01+01:00

Il appelait l'océan la mar, qui est le nom que les gens lui donnent en espagnol quand ils l' aiment. On le couvre aussi d'injures parfois, mais cela est toujours mis au féminin, comme s'il s'agissait d'une femme. Quelques pêcheurs parmi les plus jeunes, ceux qui emploient des bouées en guise de flotteurs pour leurs lignes et qui ont des bateaux à moteur, achetés à l'époque où les foies de requin se vendaient très cher, parlent de l'océan en disant el mar, qui est masculin. lls en font un adversaire, un lieu, même un ennemi. Mais pour le vieux. l'océan c' était toujours la mar, quelque chose qui dispense ou refuse de grandes faveurs ; et si la mar se conduit comme une folle, c' est parce qu' elle ne peut faire autrement : la lune la tourneboule comme une femme."

Afficher en entier
Extrait ajouté par x-Key 2010-11-19T18:51:01+01:00

Il était une fois un vieil homme, tout seul dans son bateau qui pêchait au milieu du Gulf Stream. En quatre-vingt-quatre jours, il n'avait pas pris un poisson.

Afficher en entier
Extrait ajouté par x-Key 2010-11-19T18:51:01+01:00

L'homme ne triomphe jamais tout à fait.

Afficher en entier
Extrait ajouté par L0uk-L0uky 2013-07-23T17:01:30+02:00

Le requin suivant était seul. C'était un "museau en spatule". Il se jeta sur la proie comme un cochon sur l'auge, si l'on admet q'un cochon ait une gueule assez grande pour q'un homme y mette sa tête. Le vieux le laissa mordre puis lui enfonça le couteau emmanché à l'aviron en plein milieu du cerveau. Mais en s'effondrant, le requin fit un bond en arrière et la lame se brisa.

Afficher en entier
Extrait ajouté par fredoue 2018-05-01T01:29:35+02:00

Impossible de se fier à une main gauche.

Afficher en entier
Extrait ajouté par fredoue 2018-05-01T01:29:01+02:00

Ces petits oiseaux-là qui volent, qui plongent, qui chassent avec leurs petites voix tristes, c'est trop délicat pour l'océan.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Bumblelous 2018-04-21T16:16:17+02:00

Tu veux ma mort, poisson, pensa le vieux. C'est ton droit. Camarade, j'ai jamais rien vu de plus grand, ni de plus noble, ni de plus calme, ni de plus beau que toi. Allez, vas-y, tue-moi. Ça m'est égal lequel de nous deux tue l'autre.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Lust 2017-11-20T16:17:45+01:00

Chaque aventure est nouvelle. Dans l'action, le vieux ne pensait jamais au passé.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Lust 2017-11-20T16:16:50+01:00

Quelques pêcheurs, parmi les plus jeunes [...] parlent de l'océan en disant el mar, qui est masculin. Ils en font un adversaire, un lieu, même un ennemi. Mais pour le vieux, l'océan c'était toujours la mar, quelque chose qui dispense ou refuse de grandes faveurs; et si la mar se conduit comme une folle, ou comme un mégère, c'est parce qu'elle ne peut pas faire autrement: la lune la touneboule comme une femme.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode