Livres
472 828
Membres
445 879

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Le Virus Morningstar, Tome 1 : Le Fléau des Morts



Description ajoutée par Lilinie 2010-10-13T21:03:04+02:00

Résumé

La fin n’est que le commencement : les victimes reviennent d’entre les morts pour arpenter le monde des vivants. Quand une opération militaire de grande envergure échoue à contenir le fléau des morts, ce dernier se transforme en une pandémie mondiale. Désormais, une seule loi naturelle régit le paysage mondial : vivre ou mourir, tuer ou être tué.

D’un côté de la planète, à des milliers de kilomètres de chez lui, un général endurci passe en revue le restant de ses troupes: une jeune auxiliaire médicale, un photographe expérimenté, un soldat effronté et des dizaines de réfugiés, tous sous sa responsabilité. Tandis qu’aux États-Unis, un lieutenant-colonel découvre la sombre vérité sur le virus Morningstar et collabore avec une journaliste réputée pour divulguer ses informations au grand public…

Afficher en entier

Classement en biblio - 103 lecteurs

Extrait

Le corps étendu sur la table d'autopsie tourna la tête. Ses yeux étaient ouverts, vitreux et sans vie. Le docteur était toujours assis, dos à lui et consultait ses documents en plissant le front. L'agent de sécurité se redressa lentement, silencieusement. Il demeura assis l'espace d'un moment et leva la figure vers les néons, en direction du tube clignotant. Ce dernier s'allumait, s'éteignait, et baignait son visage d'une sorte de lumière verdâtre quasi stroboscopique. Il semblait fasciné.

Le docteur Mayer fit sortir la mine de son stylo-bille avec un déclic. Le petit bruit sec attira l'attention du garde qui se retourna dans cette direction. Il ouvrit la bouche comme pour parler, mais aucun mot ne s'en échappa. Il parvint juste à émettre une sorte de soupir. Le médecin était arrivé à la seule conclusion possible : les agents avaient été mordus à mort par leurs agresseurs, les quatre inconnus. Ces mêmes inconnus étaient (à condition que les preuves soient fiables) déjà morts au moment de l'attaque. Si le docteur avait été moins rationnel, il aurait craqué à cet instant. Mais il se raisonna en pensant qu'il avait dû manquer un détail qui lui permettrait de donner une conclusion logique et sensée à la police, et à lui-même. Après tout, les morts-vivants n'existaient pas.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Or

Une lecture qui se veut rapide, car on est très rapidement pris dans l'histoire, et qu'il est difficile de lâcher le livre !

Ce n'est pas juste un bouquin de zombies, détaillant avec force vigueur les viscères, le sang, et la pourriture des corps ... Mais c'est surtout l'histoire du Monde frappé par un fléau implacable, et comment la société, en général, ou par groupes particuliers, tente d'y faire face.

J'ai beaucoup aimé le détail apporté par l'auteur à la prolifération du virus, et aux essais pour l'endiguer, à l'inaction des puissants se disant qu'ils vont arriver à tout arrêter, avant l'inéluctable. On a aucune peine à croire que ce scénario serait tout à fait crédible si ça devait réellement arriver ...

J'ai vraiment hâte de connaître la suite, pour voir comment les survivants vont s'en sortir ... Ou pas ...

Afficher en entier
Argent

Je ne suis pas du tout adepte de ce genre de livre et pourtant j'ai beaucoup apprécié sa lecture. J'ai trouvé l'histoire assez réaliste et même s'il y a des clichés sur les personnages (notamment les militaires), j'ai tout de même réussi à m'imprégner de l'histoire assez facilement et surtout, j'ai assez envie de lire la suite étant donné ce qu'il se passe à la fin !

Afficher en entier
Or

J'ai été accroché par ce roman que j'ai lu en très peu de temps.

Les personnages sont attachant, j'apprécie tout particulièrement le général qui sait faire la part des choses et qui est un humain avant tout. Il fait des erreurs parfois mais il fait ce qu'il faut pour les hommes et femmes qu'il a pris sous sa protection.

Je suis une fan de romans de zombie et j'ai eu un peu l'impression de retrouver Rick de "The walking dead" quand il mène sa troupe à travers les États-Unis pour trouver une solution ou un abri.

Afficher en entier
Argent

Sans doute et sans préambule, un des meilleurs livres d’histoire de zombies « basiques » que j’ai lu, le Virus Morningstar se décline en 3 tomes dont j’ai, pour l’instant, dévoré uniquement le premier et dont j’espère beaucoup de la suite. Présenté à juste titre comme un très bon livre pour les amateurs, pour une fois à bon escient, il a beaucoup de qualités et très peu de défaut. Liste, donc !

Tout commence aux USA où les spécialistes étudient un nouveau virus découvert il y a très peu de temps et originaire de la forêt africaine, nommé le virus Morningstar (qui est une référence directe à Lucifer, « le porteur de lumière » dans son nom originel ; c’est un des noms donné par les romains à « l’étoile du matin », alias la planète Vénus – et donc Morningstar en anglais… Ceci explique cela et j’avoue qu’on m’a soufflé car je l’ignorais). Ce virus, très virulent et sans traitement possible, vous en vous doutez, parviendra à se répandre peu à peu à travers la planète, transformant ses hôtes en zombie. Jusque-là, rien que du très convenu. L’originalité est ailleurs.

Tout d’abord, l’histoire commence aux prémices de l’épidémie. Le virus vient d’être découvert, le monde est encore pérenne. Nous suivons tout le long du livre deux personnages principaux ; le lieutenant-colonel Anna Demilio, virologue de l’armée américaine, spécialiste mondiale du virus - elle tentera très tôt de prévenir le monde politique du danger avéré en cas d’épidémie mal contrôlée, et le général Franck Sherman qui sera, lui, affecté en première ligne de défense dès l’évolution de la situation. Peu à peu, nous suivrons les événements qui mèneront à la pandémie.

Le tout est présenté, et c’est là le principal point fort du livre, avec un point de vue extrêmement réaliste, sobre et réfléchi ; le mode de fonctionnement du virus est très détaillé, très bien pensé, de manière bien plus poussée que dans tout ce que j’ai pu lire auparavant et de la manière la plus réaliste jusqu’à présent (y compris le "Guide de survie en territoire zombie" et "World War Z"). L’avancée de l’épidémie, la chute des systèmes mis en place pour la prévenir, la contamination irrévocable de l’humanité, tout cela à travers le filtre de ces deux personnes et des quelques autres, plus secondaires, est décrite avec une rigueur très scientifique.

Il y a relativement peu d’actions dans cette histoire, les personnages sont très loin d’être des héros sans peur, même les militaires paraissent en retrait et ne rechignent pas à tourner les talons lorsqu’ils savent la cause perdue.

Pas d’héroïsme, donc, très peu d’action spectaculaire, des zombies crédibles et la lente désintégration de notre monde. Voilà tout ce qui fait le sel de ce premier volume. Seul défaut, peut-être, et encore en cherchant bien, l’écriture très simple, mais c’est bien pour trouver quelque à en dire.

Afficher en entier
Bronze

Je suis un peu déçu car je ne retrouve pas l'humour de Zombie Thérapie et c'est aussi du déjà vu après avoir lu World War Z, bien que l'histoire se démarque un peu de ce dernier livre. N'allez pas croire que je m'ennuie, le livre se laisse lire facilement mais j'espérais encore mieux.

J'ai déjà attaqué le tome 2 :)

Afficher en entier
Lu aussi

Voilà un chouette roman de zombies qui nous emporte dans les prémices d’une infection particulièrement virulente et qui décime peu à peu la population mondiale.

J’ai franchement bien apprécié l’idée de démarrer le récit lorsque l’infection apparaît. En effet, la plupart du temps, l’histoire se déroule après que l’épidémie se soit déclarée et il est alors compliqué pour les auteurs d’essayer d’expliquer ce qui est arrivé. Le sujet est souvent survolé et on ne ressent pas la panique qui a pu s’installer à l’époque du début de la contamination.

Ici, c’est un roman que je qualifierais de « classique » en matière de zombies : un virus (le Morningstar) se déclare et le récit nous est relater selon plusieurs points de vue mais toujours ayant attrait à la lutte contre l’épidémie. On est en plein cœur de la guerre qui ravage les vivants, grâce aux soldats qui combattent chaque jours ces créatures venues d’outre-tombe. Le combat fait rage et plus d’un personnage y perdra ses plumes. C’est également l’un des aspects positifs de ce roman : l’incertitude du devenir des protagonistes et même du monde.

Si vous avez lu la trilogie (ou juste le premier tome, ça marche aussi) Zombie Story de David Wellington, vous voyez de quoi je parle. On est en plein dans l’action, il y a des zombies partout et c’est le carnage à tous les coins de rue.

Puisque l’histoire débute presque qu’au commencement, les personnages restent dans le flou et ne savent pas à quoi ils ont à faire. D’autant qu’il y a plusieurs types de morts-vivants (mais chut, je vous laisse découvrir).

Après, il manque le déclenchement de la maladie. Je le regrette et en même temps, j’ai pu découvrir que le second tome y était consacré. Ainsi, j’espère avoir un début de réponses quant au pourquoi de tels événements. Surtout que ce qui m’intrigue, ce sont les premières pages de ce tome 1 : une discussion entre une épidémiologiste travaillant sur le virus Morningstar et un soldat (ne me demandez pas son grade, je ne m’en souviens plus – il y en avait tellement que je ne me suis pas amusée à tout retenir). Pourquoi travailler sur un tel virus et comment a-t-il pu sortir de l'Institut? Telles sont mes interrogations à l'heure actuelle.

Je vous disais plus haut que je n’ai pas retenu les grades des soldats. En fait, c’est surtout que j’ai eu du mal à les distinguer. Il faut dire que ce roman est axé sur la mort et les affrontements pour la survie de l'humanité plus que sur la psychologie des personnages. Léger défaut qui j’en suis sûre sera moins prédominent dans le tome 2, avec l’espoir de suivre les même gens sinon ça va être encore pire pour distinguer chacun d’eux L

Et puis, il faut quand même souligné que j'ai relevé quelques fautes d'orthographes, reflétant un manque de relecture de la part de l'équipe éditoriale. Avant, je laissais passer mais après tout, c'est censé être leur boulot de vérifier qu'un roman répond aux exigences grammaticales donc plus de pitié !

Dernier point à aborder et qui fait nettement baissé ma cotation, c'est le manque de crédibilité du récit à certains moments. Franchement, si une telle équipe de bras cassés était notre dernier recours face à une invasion zombie, je ne donne pas chère de notre peau. Allez quoi :

"- Allez les gars, on va confiner l'épidémie au-delà du fleuve. Tirer pour en éloigner un maximum!

- Oh mince, ils ne savent pas nager mais ils s'entassent dans le fleuve et forment un pont de morts-vivants.

- Retranchons nous derrière le grillage (?! J'espère qu'il longe tout le fleuve ce grillage ?!)

- Allez, on les repousse en leur tirant dessus.

-Et si on lançait une grenade. (Bonne idée, surtout avec le grillage pour séparer les soldats des zombies).

- Oh mince, la grenade a fait exploser le grillage. Les morts arrivent vers nous. On n'a pas réussi à contenir l'épidémie !"

SANS BLAGUE !!!

En résumé, nous ne sommes pas face à un récit avec un fond « zombiesque » comme on peut le retrouver dans la forêt des damnés ou encore New Victoria de Lia Habel (en même temps, c’est du YA :-p ). Alors oubliez les petites romances et les fins où tout est bien qui finit bien. Place aux zombies les gars !

http://melimelobooks.blogspot.com/2016/06/le-virus-morningstar-1-le-fleau-des.html

Afficher en entier
Bronze

Ce livre a été une petite déception.

Il ne réinvente clairement pas le genre. Bon je n'attendais pas forcément de l'originalité de sa part donc ce n'est pas grave, mais je n'ai pas du tout été transportée par l'histoire.

Les personnages ne sont pas vraiment attachant (trop stéréotypés), l'histoire n'avance pas vraiment non plus. Bref il ne se passe pas grand chose de captivant. C'est dommage parce que voir l'apparition du virus est toujours intéressant, mais j'ai trouvé ça mal traité. Ça ne m’empêcheras pas de lire la suite qui s’avérera, peut être, être une bonne surprise.

Si on veux lire un livre de zombie sans être que dans du survivalisme, je conseillerai plutôt Feed de Myra Grant.

Afficher en entier
Bronze

Sympas!!! JE découvre le genre! Il y a énormément d'action, ça ne s'arrête pas... Ce qui donne un rythme à la lecture par contre on à pas le temps de s'attacher aux personnages, c'est un peu dommage....

Afficher en entier
Pas apprécié

Je n'ai vraiment pas appréciée ce roman. J'ai pourtant de l'intérêt pour ce genre d'histoire.

Afficher en entier
Or

une reference en la matiere pour moi

Afficher en entier

Date de sortie

Le Virus Morningstar, Tome 1 : Le Fléau des Morts

  • France : 2010-11-19 (Français)

Activité récente

Pegh le place en liste or
2018-10-21T12:31:20+02:00
-Jenny l'ajoute dans sa biblio or
2018-07-25T23:14:38+02:00

Évaluations

Meilleurs classements dans les Listes Booknode

Editeurs

Les chiffres

Lecteurs 103
Commentaires 17
Extraits 2
Evaluations 22
Note globale 7.82 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode