Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs
Lire la suite...
Les plus récents en premier
Les plus appréciés en premier


Par le Editer
la-fille-de-papier Pas apprécié
Note : 3/10
Le voleur de cœur doit être l'un des rares livres que je regrette autant d'avoir acheté. J'ai l'impression d'avoir perdu mon temps en le lisant. L'univers que nous présente l'auteur avait du potentiel, en effet, ce monde où il n'est pas possible de se passer de la musique m'avait beaucoup plût lorsque j'ai lu le résumé. Mais voilà, les incohérences du récit et l'immaturité des personnages ont eu raison de moi...
Je n'ai pas aimé le personnage de Dylan, bien que ce soit son histoire que l'on suit. Sa manière de tout prendre à la légère m'a agacé ! L'auteure explique cela par un côté rebelle, mais ce n'est vraiment pas ce que j'ai ressenti en le lisant. Il a 20 ans mais sa manière d'agir et même de parler lui donne l'air d'en avoir 10.
D'habitude, même si l'histoire ne me paraît pas crédible, l'écriture parvient à le rendre un tant soit peu réaliste. Mais je n'ai pas du tout adhéré au style d'écriture de Rawia Arroum. Les descriptions et le style de langage des personnages m'ont donné l'impression de lire une parodie. Mais étant donné que l'humour n'était pas au rendez-vous, c'était une très mauvaise lecture.
Même si l'auteure a tenté de créer du suspens, elle n'a pas réussi à en créer chez moi.
Les successions de scènes d'action auraient pu relever le niveau de ce livre, si seulement ils étaient plus nombreuses et plus réaliste. Je ne comprends toujours pas pourquoi le personnage principal avait des visions. Et la disparition de l'un des personnage
Spoiler(cliquez pour révéler)
qui n'aurait soi disant existé que dans son imagination
ne m'a pas du tout convaincu. D'autant plus, que l'on apprend à connaître ce personnage, pendant 3/4 du livre.

En conclusion, je n'ai pas du tout aimé ce livre. Même en y cherchant bien, je n'arrive pas à trouver des points positifs à cette lecture. C'est un livre que je ne vous conseille pas.
Par le Editer
LaBrunette Or
http://une-envolee-de-passions.weebly.com/

J’ai eu l’opportunité de lire ce roman grâce aux Éditions Michel Lafon que je remercie encore une fois. La couverture est vraiment magnifique et le titre m’a énormément intrigué. Malheureusement, j’ai pris beaucoup de temps à le lire. Pas pour sa contenue, mais par manque de temps. Ce qui m’a empêché de l’apprécier plus qu’il ne le mérite, quoique ce soit un coup de cœur.

Dans ce monde, chacun vit grâce à son instrument. Ils sont liés par un mélo-âme et l’un ne peut pas vivre sans l’autre. Pourtant l’instrument de Dylan ne vit pas et il doit réussir à garder ce secret, sachant qu’il est le fils du chef et qu’on lui a ordonné de partir combattre. Sans le pouvoir de son instrument, il est incapable de se défendre. Sa route va alors prendre une tout autre trajectoire…

Symphonie est composée de plusieurs camps dont certaine vive ensemble et d’autres sont en guerre. On découvre un monde incroyable, tellement bien décrit. J’ai trouvé que chaque personnage était différent et même si on devrait les détester, je les trouvais attachants.

Néanmoins, il y a Dylan qui nous semble banale, mais pour notre monde. C’est comme si c’était nous qui nous retrouvions à Symphonie. Je l’ai dès le début apprécié pour son côté têtu et son humour bien à lui. On comprend facilement qu’il se sent incompris et que son secret en est la cause. En tant que lectrice, j’ai eu l’impression de porter ce fardeau avec lui.

Le voleur de cœur c’est de la fantaisie comme je l’aime. Avec une histoire profonde, originale est une lecture qui s’avère être une succession de mystère et de rebondissement. Rawia Arroum a une belle plume envoûtante et poétique. On s’accroche à chaque mot et aux descriptions, tellement elles sont belles, spécialement quand il s’agit de la musique.

« Noircir des partitions, c'est respirer. Les notes sont notre oxygène. »

Le point fort de ce roman. Du moins, ce qui m’a fait bouger dans tous les sens m’empêchant de trouver une position confortable pour lire. C’est cette fin. En un mot : magnifique. Je l’ai trouvé surprenante, pleine d’émotion et touchante. Même à y repenser deux mois plus tard mes yeux brillent. Il est vrai que la réponse sur la raison de ce titre arrive un peu tard. Mais, la répondu vient avec beauté.

Pour conclure, le voleur de cœur c’est une aventure incroyable, dont plus les pages se tournaient et plus l’univers devient sombre. J’ai été fasciné par cette histoire qui m’a beaucoup touché. Je me suis senti à la place du personnage principal, dans son monde. Ça a été un réel plaisir ! Je le recommande chaudement car ils méritent d’être lus !
Par le Editer
ananaskiwi Argent
Note : 7/10
https://lesbouquinsdechloe.wordpress.com/2017/04/06/le-voleur-de-coeur-de-rawia-arroum/

Au départ je ne voulais pas lire la quatrième de couverture, puis la curiosité a pris le dessus. Je me dois donc de vous informer que le résumé de la quatrième de couverture spoile, étant donné que c’est un élément que nous n’apprenons qu’à la fin.

Je me suis souvent perdu au début de ma lecture à cause du fait qu’il y avait trop de personnages et donc beaucoup d’info à retenir du genre qui a quel instrument et ce qu’il peut faire avec. Fort heureusement au fur-et-à-mesure de la lecture on s’y habitue et il est plus facile de se repérer. J’ai beaucoup aimé le personnage d’Ethan ainsi que celui de Kana, la fiancée et le meilleur ami de Dylan, je me suis d’ailleurs beaucoup attaché à eux durant ma lecture. Cependant, dans la première partie le personnage de Dylan m’a énormément dérangé du fait qu’il s’urinait toujours dessus, tel un enfant faisant pipi au lit. Il ne savait gérer aucune situation sans fuir ou uriner. Toutefois, dans la seconde partie Dylan m’a un peu plus intéressé, il a commencé à s’endurcir du fait des atrocités qu’il va voir et vivre.

L’histoire est plaisante et se lit assez rapidement, elle est surtout intéressante mais je dois dire qu’une fois que le clan de Dylan ainsi que quelques renforts de Classique sont arrivés dans le Nord à Cordes l’histoire part un peu dans tous les sens et j’avoue que je ne savais plus trop où j’en était mais surtout pourquoi l’auteur avait décidé de mener l’histoire dans ce sens.

Avant de me lancer dans la lecture du « voleur de cœur » j’avais lu beaucoup d’avis négatifs. J’avais vraiment peur de ne pas apprécier mais finalement ce fut une assez bonne lecture pour moi.
Par le Editer
Madnone Bronze
Note : 10/10
C'est un livre entraînant ! Il m'a emporté tout le long de la lecture, qui était plutôt rapide. L'environnement était sympathique et attachant.
Par le Editer
http://imanbooks.blogspot.fr/2017/02/le-voleur-de-coeur.html

C'est donc une lecture intéressante, un univers du tonnerre (gros point fort de l'ouvrage), on sent que l'auteur a creusé et la fin est appréciable, seulement vu que j'ai apprécié à peine la moitié de l'ouvrage, je trouve ça super dommage que le rythme n'ait pas été mieux géré ! C'est donc une conclusion demi positive que je vous livre aujourd'hui :) à vous de voir pour la suite !
Par le Editer
Ce roman de fantasy basé sur la musique avait tout pour me plaire, et pourtant je sors de ma lecture avec un avis plutôt mitigé, ce livre m'a complètement perdu.

Le début commence doucement, on suit le héros de l'histoire, Dylan, dans sa vie de tous les jours, et on apprend petit à petit tout ce qui fait la particularité de son monde. Et ce monde, je l'ai tout de suite adoré. C'est un monde extrêmement poétique, proche de la nature, et où les habitants sont très liés à la musique, et pour cause : ils ne peuvent tout simplement pas vivre sans elle. Chaque habitant possède un instrument auquel ils sont attachés depuis leur naissance, celui ci est différent suivant le clan auquel l'habitant appartient (Classique, Vent, Tam, Clavier, Hard, Bois, Cordes, Ténor, Orgue ou Cuivre) et leur confère des pouvoirs (un ou deux seulement, le père de Dylan ne peut par exemple que détruire avec la magie de sa guitare, alors que Kana et son violon peuvent aider les plantes à pousser) L'instrument est une sorte d'extension d'âme, il possède des organes et est tellement lié à son maître que si l'instrument est détruit, son maître meurt lui aussi.

Vu que l'on suit Dylan à travers un récit à la première personne, c'est surtout son clan à lui, le clan de Hard, les guerriers, que l'on va découvrir. Ses membres possèdent des guitares ou des basses et, comme vous pouvez vous en douter, jouent du rock, du hard rock, voir de la pop pour faire fonctionner la magie, surtout destructrice, de leurs instruments. Ils s'inspirent de mélodies de grands groupes comme Green Day, Evanescence ou Mika. Car oui, Symphonie, le monde que l'on découvre au fil des pages, est en fait notre monde. Détruit, dix survivants l'ont rebattit grâce à la musique. Des décombres de l'ancien monde, ils ont put sauver quelques partitions. On découvre ainsi avant chaque chapitre une citation d'une chanson d'un de ces groupes que l'on connait forcément. Et si découvrir des éléments que l'on connait dans ce monde de fantasy semble bizarre au début, au final l'association marche très bien.

Mais voila, déjà que de base je ne suis pas particulièrement fan des récits à la première personne, ici je trouve que ça gâche particulièrement l'histoire. Il y a un fossé entre la culture, le monde que l'on nous dépeint, et Dylan, son langage et sa personne. C'est un garçon vulgaire (on en voit passer du pipi et du vomi...) et suivre ses pensées d'ado amoureux dans ce contexte de guerre et de musique m'a franchement importuné. Il n'est pas sérieux, ne se rend pas compte des enjeux, et ses amis non plus, faisant des blagues ne volant pas très haut.

L'histoire en elle même a aussi fini par me perdre. Car si j'ai adoré le contexte, le monde et la musique, lorsque Dylan décide de suivre son père à la guerre, l'histoire bascule dans le roman d'horreur et j'ai commencé à ne plus rien comprendre. Le récit devient flou, il se passe des choses anormales, Dylan commence à avoir des hallucinations (ou pas, on ne sait plus) Les scènes d'horreur s'enchaînent mais le lecteur ne sait pas quoi croire. L'histoire, même si empreinte de magie, semblait plutôt cohérente jusqu'ici, et là avec tous ces squelettes, ces orgues volants et ces bébés qui surgissent de n'importe où, ces gens qui meurent mais finalement non, je ne savais vraiment plus où me placer. Au final je lisais sans vraiment lire, juste pour arriver à la fin et enfin avoir des réponses, car on se doute que tout est lié à Dylan, à son coeur, et au mystère autour de sa guitare morte. Les réponses sont étonnantes, mais m'ont tout de même déçues car elles n'expliquaient pas toute cette fantasmagorie par laquelle doit passer le lecteur et avec laquelle tout se fini.

Ainsi, selon moi, le contexte avait beaucoup de potentiel, ce monde autour de la musique était absolument génial, mais Rawia Arroum a fini par en faire n'importe quoi en suivant l'histoire de Dylan et de son cœur, une histoire floue, qui nous fait traverser des horreurs incompréhensibles. Je ressors de ma lecture complètement sonnée, l'histoire de ce livre m'a fait l'effet d'un cauchemar : ça nous remue et ça fait vaguement peur sur le coup, mais au final on se rend compte de l'incohérence de la chose, et on fini par vite l'oublier.

http://bookshowl.blogspot.fr/2016/05/le-voleur-de-coeur-rawia-arroum.html
Par le Editer
thebookthief Or
j'ai vraiment aimée ce roman, la fin m'a vraiment boulversée et je ne m'attendais tellement pas a sa!!!
on ne s'ennuis jamais avec ce genre de livre et j'ai adoré l'histoire en elle meme
Par le Editer
je ressors enchantée de cette lecture qui n’est à la base pas mon genre de prédilection, donc c’est dire si je l’ai trouvé bon ! Une histoire qui sort de l’ordinaire avec des personnages et un monde attachant
Par le Editer
Khiad Or
Alors deux petites choses avant de passer à ma chronique proprement dite :
1) J'ai un peu coupé le résumé qui en disait trop... Donc je vous déconseille de le lire ailleurs (dos du livre, sites spécialisés...).
2) J'ai lu ce livre au mois de juin... Oui, je sais, nous sommes en novembre de cette même année... Pourquoi n'ai-je pas publié plus tôt ? Parce qu'aux mois de juin et juillet, j'ai souffert d'une petite panne de lecture ainsi que de chroniques. Lorsque tout a redémarré en août, j'ai laissé trainer pour privilégier les livres fraîchement terminés... Du coup, je vous prie de m'excuser si ma chronique est un peu plus vague que d'habitude... :p

Une chose dont je me souviens avec exactitude, c'est que j'ai beaucoup aimé ce livre pour son histoire, tout comme pour la plume de l'auteure que je découvrais pour la première fois. Une chose à noter aussi : je ne suis pas fana des récits à la première personne du singulier, c'est un style auquel j'ai du mal à accrocher. Cependant, ici, c'est passé tout seul !

Je me souviens également qu'entre chaque chapitre, il y a une phrase d'une chanson d'un chanteur/d'une chanteuse/d'un groupe connu/e comme Linkin Park, Sum 41, Jean-Jacques Goldman, Evanescence, Mika, Pink, John Lennon, Amy Whinehouse, Bruno Mars, Avril Lavigne...

Comment qualifier cette histoire ? Je l'ai classée en Fantasy parce que la magie est le quotidien des habitants de Symphonie, avec leur mélo-âme, leur instrument, leur "moitié". Mais elle se passe dans un monde futuriste où toute trace du nôtre a disparu. Donc c'est aussi de la Science-Fiction avec une pointe de Dystopie caractérisée par les guerres entre les différents peuples. Mais ne pourrais-je pas aussi la classer en Fantastique, étant donné que la magie est arrivée avec le temps ?
Une petite précision également. Alors oui, c'est du Young Adult, mais ne vous attendez pas à quelque chose de trop léger, au contraire ! Il faut bien suivre l'histoire qui peut parfois se montrer complexe, voire parfois morbide...

Concernant l'intrigue en elle-même, l'auteure a su faire de moi ce qu'elle voulait. Il y a des choses que je n'avais pas du tout vu venir, surtout une en fait que j'ai trouvé très douloureuse à assimiler, surtout pour Dylan (et aussi pour moi). Les rebondissements et les révélations sont légions tout au long des chapitres, mais je ne vous en dirai pas plus de peur de vous spoiler. Sachez juste que je ne me suis pas ennuyée une seule seconde lors de mon immersion au fil des chapitres, à Symphonie en compagnie de ses habitants et de leurs mélo-âmes (une très riche idée, très intéressante !).

Parlons un peu des personnages et surtout de Dylan, notre héros. Enfin héros, c'est un bien grand mot pour décrire cet adolescent pas comme les autres. Il tend plus du côté de l'anti-héros en fait... J'avais lu beaucoup de critiques négatives de lecteurs qui l'avaient détesté et je suis partie avec des à-priori, je l'avoue... Alors, oui, il ne prend pas les choses très au sérieux, donne beaucoup dans l'auto-dérision et l'humour noir, est immature, arrogant, ne se plie pas aux règles imposées... et a tendance à s'évanouir et à s'uriner dessus en cas de stress...
Oui, j'ai eu peur... mais au final j'ai bien accroché. Derrière tout ça, on ressent une certaine souffrance à cause de sa différence et du stress de devoir en permanence tout faire pour préserver son secret. Du coup, pour moi, il s'est forgé cette carapace pour se protéger.
Alors, oui, il ne plaira pas à tout le monde, c'est certain ! Mais, rassurez-vous, il mûrit quand même au fil de l'aventure (enfin un peu lol).

Avec lui, vous allez découvrir d'autres personnages comme Kana, Kellan, Logan, Ethan et Luca pour les principaux. Chacun a sa propre personnalité qui se démarque de celle des autres, apporte un plus au récit et sait se rendre indispensable et attachant. C'est d'autant pour ça que certaines scènes pourront faire mal.... mais je n'en dit pas plus. :p

Concernant la fin, je l'ai trouvé adaptée et bien amenée, malgré qu'elle soit ouverte et que je ne sois pas fan de ce genre de conclusion. Point positif, je ne me souviens pas être restée avec plein de questions en tête comme cela arrive parfois et c'est fortement appréciable d'avoir l'impression d'avoir tout compris, tout saisi.
Y aura-t-il une suite ? L'avenir nous le dira. ^^

En résumé, j'ai beaucoup aimé découvrir la plume exotique de Rawia Arroum qui m'a emmenée très loin. J'ai adoré me plonger entre les pages dépaysantes de son livre et me laisser emporter par son histoire bien construite, ses multiples rebondissements et révélations (certaines faisant plus mal que d'autres) et ses personnages attachants.
Alors oui, Dylan pourrait très bien ne pas vous plaire, mais si vous aimez les héros un peu (beaucoup) atypiques, la musique, le sang et les rebondissements, n'hésitez pas, je suis certaine que ce livre pourrait vous plaire ! ^^

http://booksfeedmemore.eklablog.com/le-voleur-de-coeur-rawia-arroum-a127662110
Par le Editer
norah_mackenzie Or
Note : 8/10
J'ai tout de suite accroché sur la couverture, et sur le résumé. Une histoire super, j'ai adoré voyagé avec Dylan, et son fidèle ami Ethan. Un livre vraiment plein de cachoteries qui nous tient en halène

Ajouter un commentaire

Ajoutez votre commentaire

Envoyer
Spoiler
Max 0/10000 caractères utilisés
  • aller en page :
  • 1
  • 2
  • 3
Inscrivez vous !
▶ Crééz votre propre bibliothèque virtuelle.
▶ Découvrez des conseils de lecture.
▶ Echangez avec des milliers de passionnés de lecture.