Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de lea-lamini37 : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
L'École de la nuit L'École de la nuit
Deborah Harkness   
Whaouuu, whaouuu et que dire d'autres si ce n'est encore whaouuu ? Ce livre est un chef d’œuvre, après un tome 1 plus que grandiose, je pensais pas pouvoir dire cela, mais nul ne peux le nié, le tome 2 est encore meilleur.

La plume est toujours aussi parfaite nous emportant avec délices et précisions sur les rives du temps. L'auteur maitrise tant l'aspect historique et architecturale que celui de la science et de l'alchimie, sans pour autant et bien au contraire reniée la base romantique et fantastique de son œuvre !

De nouvelles émotions nous sont offertes, des beaux moments aux tristes et poignantes épreuves. De nombreuses découvertes sont faites tant par Diana et ses yeux avides d'historienne que du coté de ses pouvoirs ou des origines de Mathew.

Secret, romance, danger, alchimie, architecture, science, histoire, pouvoirs, sentiments, voila de quoi est fait ce roman oh combien réussi et attractif !

Prenez bien garde a vous si vous l'ouvrez, l'ashmole a bien des pouvoirs mais ce livre ci a le don de vous tenir en haleine, prisonnier de son attraction, il ne vous relâchera qu'une fois la dernière page lue. Et dans le fond vous ne saurez plus jamais libre, tant l’adoration que vous lui porterez vous poussera a le lire encore et encore ...

Ma fois c'est a se demander si Diana n'a pas glissé quelques un de ses pouvoirs dans cet ouvrage !
Alexia Hope, Tome 1 : La Prophétie d'Agata Alexia Hope, Tome 1 : La Prophétie d'Agata
Florence Gérard   
Livre sympa , mais je trouve que tout se passe trop précipitamment. Pas que rentrer dans le vif du sujet me dérange, mais là je trouve sa un peu... simple, Alexia prend les choses trop normalement pour moi. Elle flippe pas vraiment , elle est plus du genre , Ah ? ..bah ok pourquoi pas . Sa perd un peu de crédibilité, de réalisme. Dans le sens ou si un truc aussi flippant et dingue arriver on réagi pas comme ça , et on s'habitue pas d'un claquement de doigt a la situation ! Second point qui ma déranger , c'est ses coups de coeurs. Un triangle amoureux ok pourquoi pas ; c'est courant surtout dans les romans fantastiques. Mais la c'est carrément un carré amoureux ! Elle est avec un tel , mais est attiré par l'autre et en même temps elle veut embrasser machin ! 2 ans de célibat et boum elle tient plus en place et a a disposition un presque harem de mecs surnaturels ! Et franchement, je peux comprendre qu'elle c'est senti trahis a la fin par vous allez voir qui , (vu ce qu'il a fait en douce , même si c'était parti d'une bonne attention ) mais ce qu'elle a fait juste quelques heures après ! Et bah , elle a mis un peu sa moralité et ces principes de côté sur ce coup ci , pas quelle d'ailleurs. Mais elle se sent pas coupable du tout même si elle a admis que c'était salaud ! Non franchement j'ai pas tellement accroché , tout se déroule trop normalement, et en même temps j'ai l'impression que sa pars dans tout les sens et qu'on attend que sa se passe. Et même si les personnages on l'air sympa , on l'ai connaît pas tellement et j'ai pas vraiment pu m'y attacher... Apres je lirai peut être la suite pour voir , mais je suis pas vraiment pressé.
Le Cycle de Drenaï : Waylander Le Cycle de Drenaï : Waylander
David Gemmell   
Encore un livre que je regrette de n'avoir pas lu plus tôt ! (Décidément...) Contrairement aux histoires de fantasy classiques qui narrent la quête d'un homme ou d'un adolescent, devenu héro presque malgré lui, le personnage de Gemmell, Waylander est l'image même du anti-héro ! Sarcastique, acerbe, asocial, il n'aime personne et le monde le lui rend bien !
De plus, ce anti-héro est même un assassin. Ancien fermier reconverti à la mort de sa femme et de ses enfants, Dakeyras devient finalement Waylander l'Assassin, le Voleur d'Ames, acceptant de tuer n'importe qui contre de l'argent !

Le fait que ce héro malgré lui soit un assassin à la réplique cinglante donne un tout autre goût à l'histoire et nous change vraiment de ce genre de héro un peu stéréotypé que l'on peut retrouver dans les histoires de fantasy.

Dès les premières pages, Gemmell nous entraine dans un univers sombre, où la guerre fait rage. Un univers impitoyable de meutres et de barbarie, décrit d'une manière telle que l'on s'imagine parfaitement le décors. C'est au milieu de ce chaos que Waylander vit, ou plutôt survit, échappant à ses ennemis pour en fuir d'autres. Le style imagé de l'auteur fait que l'on plonge dans l'histoire si bien qu'on a l'impression de vivre les aventures en même temps que les personnages.

La plume de Gemmell est fluide et très agréable à lire. Les scènes sont détaillées de façon à ce que l'on puisse la visionner en même temps qu'on la lit, mais sans plomber le livre. On reconnait son style d'écriture par le vocabulaire qu'il emploi. C'est du lourd ! Il a pas peur des mots et cela se vérifie dans le langage parfois cru qu'il utilise !
J'ai aussi aimé la façon dont il a construit son histoire, les retournements de situation à la dernière minutes. A chaque instant, on pense qu'il va se passer telle chose et finalement, il s'en passe une autre. Un personnage apparaît, mais jamais celui auquel on s'attend !

Pour conclure, je dirais que j'ai passé vraiment un très bon moment à lire cette histoire ! Vraiment un très bon livre !!

par Fantasyae
Au nom de l'Harmonie,  Tome 1 : Zéphyr Au nom de l'Harmonie, Tome 1 : Zéphyr
Nathalie Chapouille   
Tout d’abord revenons aux origines de ma découverte de « Zéphyr », une façon assez originale de faire connaissance, mais non moins passionnante et divertissante.

J’étais pour ainsi dire tombée sur un prologue sur le net qui m’avait d’entrée enthousiasmé, malheureusement, je n’avais pas noté l’adresse du site et du coup avais pesté face à ma maladresse de ne pouvoir le retrouver. Ce n’est que quelques mois plus tard en octobre 2012 précisément que la chance me sourit et que je mettais enfin la main sur le texte tant convoité. C’est à partir de ce jour que je suivis avec intérêt chaque chapitre que l’auteur nous offrait au compte-gouttes. J’assaillis d’ailleurs cette dernière d’une myriade de questions au sujet de son œuvre et c’est avec passion et surtout beaucoup de patience qu’elle y répondit, par ce biais, j’appris que son histoire s’épanouissait dans le genre Urban Fantasy et serait le premier d’une saga. Totalement accro à son univers, j’accueillis avec joie la proposition inattendue de Nathalie Chapouille, découvrir en avant-première son bébé en intégral, une occasion que je ne pouvais refuser au vu de l’état de manque que me procurait ce titre après ce lent effeuillage bel et bien calculé pour nous mettre l’eau à la bouche. Ne dit-on pas que le point commun des bons auteurs est le sadisme, peut-être était-ce un signe avant-coureur, en tous les cas, au vu de la façon de procéder de la demoiselle, cette dernière avait déjà de bonnes prédispositions quant à nous faire rager et saliver après chaque fin de chapitre. Il ne me restait plus qu’à savoir si les premières impressions seraient les bonnes ou se révèleraient, malheureusement, n’être qu’une énième poudre aux yeux…

Passons dès à présent à mon avis qui je le souhaite vous donnera envie de tenter cette aventure qui ne vous laissera aucun répit, car une fois à l’intérieur de cet ouvrage difficile d’en ressortir s’en en avoir terminé avec lui. Vous voilà avertis.

  Melinda Violette, jeune fille de 15ans vient juste de fêter son anniversaire. C’est en sortant de sa soirée qu’elle sera sauvagement agressée par une jeune femme portant un katana. Sauvée in extremis par un homme arborant une étrange cicatrice sur la main, Mélinda gardera néanmoins quelques traumatismes de cette fameuse nuit. Nous la retrouverons 10 ans plus tard, la jeune fille ayant laissé place à une jeune femme qui n’a certes pas oublié cette douloureuse nuit, mais qui est tout de même parvenue à prendre le dessus. Entourée par sa famille, ses fidèles amies, mais surtout soutenue par son complice et meilleur ami Nathan, Méli a fait table rase du passé. Bien évidemment et fatalement, Melinda devait tôt ou tard être rattrapée par son passé, et c’est par le biais d’un collier offert par Nathan dont le motif ressemble étrangement à la cicatrice de son sauveur que les hostilités pourront bel et bien débuter, apportant son lot de tristesse, malheur, trahison, désillusion et effets secondaires…

  C’est porté par une plume fluide, agréable et incroyablement addictive que l’auteur nous emporte dans son univers flirtant habilement entre réalisme et fantastique. Un style grisant, malicieux et dynamique nous présentant une mythologie originale et rafraichissante. L’auteur nous offre un premier roman se trouvant néanmoins bien loin des premiers balbutiements, tenant fermement les rênes de son intrigue du début à la fin. Nathalie Chapouille nous fait chavirer dans son œuvre menée tambour battant et dont le suspense rondement mené nous maintient fermement captif de son fracassant prologue à sa déstabilisante et rageante conclusion. Nous vacillons page après page, dévorons chaque chapitre non sans déplaisir avec une avidité ne cessant de croitre. Un monde pourvu de personnalités réalistes et attachantes dont la psychologie travaillée avec beaucoup de minutie rend leurs interactions et réactions plus que crédibles. Des personnages profondément humains tant dans leurs qualités que leurs défauts.

     Parlons dès à présent de ces acteurs appelés à nous faire frissonner, intriguer et passionner.
Pour commencer, Mélinda l’héroïne de ce roman.
C’est par le biais de la narration de cette jeune femme que nous pénètrerons dans l’antre de « Zéphyr », un voyage exaltant, mais également douloureux pour cette dernière n’ayant pas été préparée à affronter le pire. Catapultée au cœur même d’enjeux lui étant inconnus et qui la dépassent, Meli n’aura de cesse de se débattre et de combattre un destin dont elle ne veut pas. Petit bout de femme attachant, drôle et n’ayant pas la langue dans sa poche, Mélinda aura toujours une répartie bien placée pour nous faire sourire nous offrant des passages parfois hilarants. J’ai d’ailleurs plus d’une fois gloussé, voir pouffer de rire, lors de ses interactions avec Nathan. Un humour se voulant communicatif et tombant à pic, sachant désamorcer certaines situations.
Deuxième protagoniste très important, laissant planer une aura de mystère autour de lui, Nathan. Je dois dire que je me suis très vite attaché à ce personnage même si certaines de ses actions m’ont tout bonnement excédée au même titre que Méli. Meilleur ami de l’héroïne, présent auprès d’elle depuis de nombreuses années, ce dernier cache néanmoins beaucoup de choses, mais dans quel but ? Personnage assez protecteur, jaloux et dévoué à sa meilleure amie dans les bons et mauvais moments. Homme assez drôle et taquin, Nate dévoilera cependant une part d’ombre fermement ancrée dans ses origines. Sa relation avec Méli se voudra douce, tendre, complice et surtout ambiguë, nous plongeant dans une ambiance romantique et sensuelle qui s’intensifiera et les consumera peu à peu.
Le dernier personnage important de cette histoire se nomme Alex. Oui, je vous vois déjà lever les yeux aux le ciel en vous disant « pitié pas un énième triangle amoureux ! » J’ai également eu la même réaction que vous, mais heureusement, l’auteur a su habilement bien l’amener sans jamais lasser au vu des rebondissements et de la tension croissante et omniprésente. Meilleur ami de Nate, Alex est un être assez égocentrique, fier, arrogant et pourvu de beaucoup d’humour, il deviendra celui que vous adorerez détester, mais qui parviendra également à titiller votre curiosité. Tour à tour détestable et attachant, Alex insufflera le chaud et le froid à sa convenance et démontrera qu’il est prêt à tout pour obtenir ce qu’il désire. Homme assez complexe et dangereux qui m’a fait fortement penser à un lion en cage, une fois la garde baissée s’en est terminé. Un rapport conflictuel mêlé de haine et de désir s’instaurera entre Méli et ce dernier, nous gratifiant de passages croustillants dont la tension sexuelle ira crescendo.
   Nathalie Chapouille a su équilibrer son récit entre aventure, fantastique, romances et érotisme. Les scènes d’amour se veulent bien décrites, sensuelles et saupoudrées d’une pincée d’érotisme. Un trio qui s’assombrira au même titre que l’intrigue et se voudra plus torturé que jamais nous offrant des scènes poignantes et désespérées.
Un petit dernier pour la route sans toutefois vous dévoiler son identité sera l’une des personnes qui tentera de tuer Mélinda au cours de ce récit. Cette personnalité psychopathe m’a à la fois glacée et fait pitié au vu de son passif. Personnage consumé par la folie, la rage et la vengeance qui n’hésitera pas à tuer qui que ce soit se mettant sur sa route.

   Ce tome introductif sera également pourvu de beaucoup d’autres personnalités appelées à croiser de manière douce ou douloureuse Mélinda, Nate et Alex. Je tairai donc sciemment leurs identités afin de conserver le suspense, car l’une des qualités primordiales de « Zéphyr » est le fait d’être dans l’incapacité d’anticiper la mythologie née de l’imaginaire de l’auteur, chaque théorie se révélant au bout du compte fausse. On est donc à la fois frustré, mais totalement satisfait de n’avoir pu deviner comment se déroulerait cette histoire.

L'autre originalité de cette œuvre se situera dans le traitement, Nathalie Chapouille ne se cantonnera pas uniquement aux mésaventures et destin fantastique de Mélinda, mais nous immergera également dans sa vie de tous les jours, mêlant étroitement sa famille et ses amies. Nous assisterons ainsi à ses sorties avec ses loufoques copines, en soirée ou à domicile, ses déplacements chez ses parents et même ses déboires au travail en début de roman.

  Il est temps à présent de parler des petits défauts, et oui il faut bien rester objectif, il n’y a pas de livres parfaits.
  J’ai pu relever quelques coquilles çà et là, des erreurs concernant le temps, mais pas de quoi nous piquer les yeux. Autre petit point, quelques facilités usées parfois, mais ne décrédibilisant nullement les fondements de l’histoire.

    Ce titre a-t-il comblé mes attentes et exigences ? La réponse est oui et même au-delà. Je me suis retrouvée totalement absorbée par cette ambiance grisante nous mettant un pied dans le réel et l’autre dans l’imaginaire. Un univers à la fois léger et sombre teinté de romances torturées et sensuelles. Une plume simple, mais fluide et surtout délicieusement addictive dont le récit se déguste et se dévore en même temps.

Un roman se révélant passionnant, touchant et poignant mettant en place les bases d’une mythologie vaste et complexe, promettant une suite riche en surprises. J’ai été charmée par cet univers apportant une bouffée d’air frais au genre, et c’est avec un sentiment de satisfaction mêlé de frustration que je refermais ce livre au vu du dernier chapitre oppressant et de cette conclusion bouleversante. Une œuvre unique tout en émotion qui engloutira vos soirées sans que vous ne vous en rendiez compte et ne puissiez rien y faire. Un titre d’Urban Fantasy made in France que je vous recommande très chaudement.

par Luna05
La Femme du vampire La Femme du vampire
Nina Blazon   
Paru depuis un moment, je ne connais personne qu’il l’ait lu. Donc je me suis lancée dans ma lecture sans savoir ce que je trouverai. Amateur de vampires sexy passez votre chemin, vous seriez déçus.

Tout d’abord le simple choix du lieu géographique est original, des termes précis (l’auteur a fait bon nombre de recherches) et une histoire qui se tient sont les ingrédients de ce roman. Le style est assez simple, presque pour ado, mais ne gêne pas à la lecture.

Quant au scénario…on est plus proche de Dracula que d’Anita Blake ! Jasna est jeune et impulsive, cela se ressent dans ses actions ou ses paroles. Mais elle est fidèle à sa parole et envers ceux qu’elle aime. Mariée de force à un inconnu, qui ne veut pas plus d’elle qu’elle ne veut de lui, elle semble se résigner à une vie malheureuse. Rejetée de l’église et des villageois, seules les rencontres avec Dusan, un étrange vagabond, lui permettent d’avoir un peu de distraction. Alors quand d’étranges phénomènes se déroulent au domaine, elle mène l’enquête, bien décidée à avoir le fin mot de l’histoire. De meurtre en tragédie, trahie par son mari et rejetée, elle va pourtant faire preuve de beaucoup de courage et d’intelligence. Mais il faut garder le secret du Vampire et face aux dangers et aux trahisons, Jasna ne s’en sortira pas seule.

On se laisse volontiers happer par cette histoire du passée où l’on ne comprend pas qui est le vrai coupable et ou se cache la vérité, d’autant plus quand elle a de multiple visages.

Bref une lecture intéressante, qui ne laissera pas un souvenir impérissable, mais que je ne regrette certainement pas.

par Ceinwèn
Chroniques des Arcanes, Tome 1 : Princesse Vénéneuse Chroniques des Arcanes, Tome 1 : Princesse Vénéneuse
Kresley Cole   
Le début est un peu lent, l'action n'étant pas présente.
Mais une fois que l'histoire est bien lancée, le récit devient très intéressant. L'apocalypse a tout ravagé, tout n'est que tristesse, désolation.
L'auteur nous imprègne de ces sentiments de pertes, de doutes, de peurs.
Les révélations des 150 dernières pages nous permettent de comprendre dans quel univers l'auteur nous a embarqué. Un monde où nos héros sont destinés à s'entre tuer jusqu'à qu'il n'en reste plus qu' UN.

par Adèle
Chasseuse de vampires, Tome 1 : Le Sang des anges Chasseuse de vampires, Tome 1 : Le Sang des anges
Nalini Singh   
Certains penseront que j'ai noté ce livre un peu large mais c'est ainsi, que je le veuille ou non, il fait incontestablement parti de " mes protégés ".
Malgré un début un peu délicat quant à l'écriture et la construction des phrases, j'ai été emportée par cette histoire de Chasseuse, d'Anges, d'Archanges et de vampires.
Raphaël, cet Archange à la séduction sensuelle et létale est auréolé de mystère, de froideur et d'impassibilité... sauf au contact de notre guerrière Elieanora qui semble le touché dans la solitude et l'ennui de ses siècles d'existence.
Bien que nous ayons à peine effleuré le passé torturé de l'héroïne et de l'Archange, on se doute que les prochains tomes ne manqueront pas de répondre à nos interrogations et expliqueront le comportement et les choix de chacun.
Un final SUBLIME...
A LIRE ! VRAIMENT !

par ccmars
Chroniques des Nephilim, Tome 1 : Les Ailes de la nuit Chroniques des Nephilim, Tome 1 : Les Ailes de la nuit
Heather Terrell   
Ce livre me laisse sceptique, je ne sais pas comment m'expliquer, on est dans le monde des anges déchus avec leur enfant des Néphilims , on commence avec l'héroïne Ellspeth « Ellie » et le héros Mickaël encore quelque chose qui devient assez fréquent ils ont des supers pouvoirs, rien qu'eux deux c'est un peu trop tirer sur les cheveux, leur rencontre me laisse encore sans voix, ça c'est fait comme ça, un mot échanger, deux répliques et nous voilà on se voit de temps en temps et commence à sortir ensemble on découvre qu'on est des êtres à part et doublé la moitié d'un de l'autre...

Je ne sais pas ce que l'auteur cherchait à démontré pour ma part pendant un moment pratiquement jusqu'à la fin je n'étais pas trop emballer par la lecture du livre, je ne dis pas c'est du déjà vu parce que ce n'est pas le cas, mais il y a quelque chose qui me dérange va savoir si c'est le fait que ça soit les deux protagonistes qui tire les ficelles voir plutôt l'héroïne ou bien qu'il est un mystère mal entretenu ....

Que je m'explique, Ellie était dans le noir total pendant tout le livre sur ce qu'elle était, elle et Mickaël, moi aussi me disait bien ce qui se passait, « ses parents » on fait lumière sur certaine chose, mais on bien couvert d'autre, un méchant finit par nous éclairé sur toute cette histoire, mais comme je dis je trouve tout ça tiré sur les cheveux, Ellie est l'élue pour quelque chose, mais faudra le lire pour savoir, et Mickaël est juste notre chevalier servant ...

Bref je pourrais continuer mon avis encore un bon moment, je ne sais pas je n'ai pas vraiment pris goût à la lecture, ok c'est encore des anges, mais l'intrigue en elle-même me laisse sans voix... L'Élu, le chevalier servant, les deux seuls êtres de leurs espèces oui, oui, on va tous le genre...

par Sexy'Lo
Luxuria, Tome 2 : Khaos Luxuria, Tome 2 : Khaos
Frédérique De Keyser   
EPROUVANT & ADDICTIF
Jamais un titre n'a été si bien porté !
Le chaos règne sur l'ensemble des pages de ce tome. L'équilibre précaire que semblait avoir trouvé Slaine à la fin du T2, est pulvérisé à une vitesse allucinante.
Si l'auteur nous a déjà montré avec quelle facilité elle joue avec nos nerfs, dites vous qu'elle les mettra à rude épreuve dans cet opus.
C'est la douleur morale qui est expérimentée ici, sous tellement de formes et sur tant de sujets qu'on ne peut qu'avoir le cœur serré face au martyr subit par les personnages. Des personnages auxquels on s'est attaché, Sio, Voan, Slaine, Siatris, aucun ne sera épargné et chacun devra mener son propre combat.
Un tome éprouvant mais qui nous laisse espérer un dénouement moins chaotique pour le prochain volume.

par ccmars
La Loi du Millénaire, Tome 2 : L'Ange des Tempêtes La Loi du Millénaire, Tome 2 : L'Ange des Tempêtes
Trudi Canavan   
Enfin l'histoire se précise !
J'étais clairement restée sur ma faim lors du premier tome, il y avait quelques longueurs qui ne m'avaient pas plues, et ce qui m'avait le plus frustrée était l'incessante alternance entre les deux personnes (style propre à l'auteur).
Mais là, on voit enfin le lien entre les deux protagonistes, il y a plus d'actions et l'on est bien plus immergé dans cet univers. Bref, ma seule déception est de l'avoir lu trop vite et de devoir attendre un peu plus d'un an pour le dernier tome.

par Narube