Livres
528 910
Membres
549 219

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Bibliothèque de LeaBravin : Liste de diamant

Le destin d'une déesse, Tome 1 : Le Manoir des Immortels Le destin d'une déesse, Tome 1 : Le Manoir des Immortels
Aimée Carter   
http://wandering-world.skyrock.com/3091115787-The-Goddess-Test-Tome-1-The-Goddess-Test.html

Une lecture rafraîchissante. Une petite bulle d'oxygène. Un roman vraiment divertissant et prenant. Voilà ce que je retiendrai de The Goddess Test ! J'ai beaucoup aimé cet ouvrage ! Et pour une fois qu'un livre qui traite de la mythologie grecque me plaît ( en dehors de Starcrossed ), je dois bien avouer que je suis enchanté ! Surtout qu'après ma déception avec Abandon de Meg Cabot, j'avais très peur d'aborder le mythe de Perséphone ! Mais mes craintes ont vite été oubliées grâce à Aimée Carter et sa plume véritablement légère et passionnante.
Nous rencontrons ici Katherine Winters, surnommée Kate, personnage déchiré et mature, auquel on s'attache et s'identifie sans aucun mal. La mère de Kate est mourante, et sa maladie étant sur le point de l'emporter, elle va demander à sa fille de la conduire dans la ville d'Eden, lieu où elle pourra se reposer jusqu'à ce que vienne son dernier jour. Débute alors pour Kate une vie difficile et angoissante : elle ne possède ni ami ni connaissance à laquelle se raccrocher. C'est une toute nouvelle existence qui s'ouvre à elle, et elle promet d'être triste à souhait. Sauf que rien ne va se passer comme prévu.
Kate va très rapidement faire la rencontre de protagonistes tout aussi étranges que vifs et pétillants. Ava, James, Dylan et... Henry. Ce qui est bien avec ce livre, c'est que les rebondissements débutent à la première page et continuent jusqu'à la fin de l'intrigue, sans jamais connaître de baisse de régime. Le récit est réellement haletant et saisissant grâce à cet atout. Mais, ce qui va rendre l'histoire vraiment fascinante, c'est justement la façon dont Kate va rencontrer Henry.
En effet, la première fois qu'elle va lui parler aura lieu... Après l'atroce suicide d'Ava. Étrange, n'est-ce pas ? Mais le pire est à venir ! Henry serait en fait Hadès, le dieu des Enfers. Et il serait capable de sauver l'amie de Kate, ensanglantée et morte sous ses yeux. Il va lui redonner la vie, et, en échange, Kate va devoir vivre avec lui dans le Manoir des Immortels durant l'automne. Sauf qu'elle va également demander à Henry de lui accorder plus de temps pour profiter de sa mère. Ainsi, ce n'est pas une saison que Kate va devoir passer avec Henry, mais deux. Six mois coupée du monde. De la vie réelle. Des vivants.
Car le Manoir va se révéler un lieu à mi-chemin entre le monde des personnes en vie et celles décédées. Un lieu que Kate va devoir apprendre à connaître et auquel s'adapter. Et où elle va être confrontée à sept tests durant son séjour. C'est ce qu'elle doit faire en échange de quelques mois de plus avec sa mère. Ça... Et croire au fait qu'elle vit au Manoir entourée de Dieux grecs. Et là, ouaw ! J'ai littéralement été aspiré par l'histoire qu'Aimée Carter nous offre. Elle reprend et réinvente les mythes et légendes avec brio ! Comme vous le savez, j'étais un peu réticent... Hé bien l'auteure est parvenue à énormément me séduire de part sa plume et la manière dont elle a réécrit la mythologie ! C'était fabuleux de découvrir, en même temps que Kate, les secrets des Dieux et leurs histoires. A contrario, même si je ne suis pas un professionnel des récits ayant lieu pendant cette période, je suis sûr que madame Carter n'a pas utilisé les vraies bases des mythes pour son histoire. Ainsi, ne vous attendez pas à découvrir les faits véridiques de chaque légende. On plonge vraiment dans un univers purement inventé, qui m'a complètement subjugué.
Niveau romance, Kate et Henry ont le don pour nous toucher et nous émouvoir. La naissance de leur histoire est maîtrisée à la perfection. Leurs sentiments ne sont ni précipités ni brusqués. Le fait qu'ils soit tous deux des personnages humains au possible et profonds, qu'ils possèdent leurs propres failles et leurs défauts, rend la création de leur amour vraiment indescriptible. Tout est délicat, doux, et, étonnement, inattendu. Car leur relation ne va pas facilement voir le jour. C'est d'ailleurs une chose que j'ai beaucoup aimé dans The Goddess Test. Cette fois, les héros ne succombent pas l'un à l'autre en un claquement de doigt. Aimée Carter a su nous servir une belle romance possédant une intense impression de réalité.
Bizarrement, malgré les excellents points du livre ( la relation entre Kate et sa mère, celle avec Henry, la superbe mise en place des tests et la description de la vie de notre héroïne au Manoir ), il m'a manqué ce petit quelque chose qui fait qu'on adore un ouvrage. Voilà pourquoi je l'ai trouvé plaisant mais pas extraordinaire. Un poil trop prévisible ? Car même si les rebondissements se succèdent, j'en avais flairé certains de loin. Puis il y a tout de même quelques longueurs. Mais, attention, rien qui ne nous donne pas envie de continuer à lire ce beau petit livre.
En résumé, The Goddess se révèle entre un roman agréable et fluide qui, malgré quelques petits bémols de-ci de-là, se lit rapidement et nous permet de faire la connaissance de protagonistes attrayants et attachants. On voit à quel point Kate est dévouée à sa famille, ses décisions et ses choix à chaque étape du livre, ce qui m'a énormément plu. C'est un personnage réellement passionnant, qui ne peut que nous prendre aux tripes. L'histoire mise en place, saupoudrée d'une intéressante mythologie et d'une atmosphère ensorcelante, est véritablement excitante ! Une fois ancrés dans ce récit, difficile pour nous d'en sortir ! La fin du livre m'a beaucoup plu, et j'ai hâte de connaître la suite des aventures de Kate ! Au final, The Goddess Test est une lecture bien sympathique que je vous conseille de découvrir.

par Jordan
Animae, Tome 2 : La Trace du coyote Animae, Tome 2 : La Trace du coyote
Roxane Dambre   
Aussi drôle et fou que le premier tome voir plus.
nous retrouvons la bande des services secret français, toujours aussi motivé et spéciale.
La pauvre Lou n'est pas au bout de ses surprises et les histoires se superposent très rapidement au point qu e nous n'avons pas le temps de nous ennuyer.
Arthur fait de plus en plus de gaffes qui sont à mourir de rire.
en parlant de mourir de rire, si vous lisez ce livre, ne le faite surtout pas en mangeant ou en buvant. après c'est à vos risques et périls.
il est bien entendu inutile de préciser que j'attends le tome trois avec impatience !
Tara Duncan, Tome 5 : Le Continent interdit Tara Duncan, Tome 5 : Le Continent interdit
Sophie Audouin-Mamikonian   
Il faut pas être décourager par le nombre, parfois, les meilleur saga sont celle qui ont le plus de tome, et puis si vraiment tu est découragé par le nombre, tu peut toujours t'arréter, mais essayer ne coute rien :)
Personnellement, je trouve ces bouqins vraiment agréable a lire, et pour tout dire, j'ai du mal a m'arréter le soir !
Nés à minuit : Renaissance, Tome 3 : Délivrance Nés à minuit : Renaissance, Tome 3 : Délivrance
C.C. Hunter   
Je suis triste. Et en meme temps, je suis heureuse. C'est étrange cette sensation. Je suis triste parce que je me dis "ça y est, c'est fini". Je ne l'espère pas, j'ai un petit espoir que C.C Hunter nous sorte une troisième série sur Miranda, mais j'en doute, une intuition. J'espère me tromper. Ce serait la fin d'un univers tout entier. La plume de cette auteur est tellement incroyable que quand on lit ses livres, on a réellement l'impression d'etre le personnage principal. De ce fait, quand le livre se finit, on redescend sur Terre, et on se dit "merde". J'avais tellement envie d'etre elle! Je me suis tellement attachée à ce monde, à ces personnages! C'est le premier livre qui me fait cet effet à ce point. En meme temps, je suis heureuse, parce que, 7 livres et des années plus tard, je suis toujours aussi conquise et incroyablement amoureuse de cette saga. L'histoire est passionnante, les personnages attachants comme pas possible, et l'écriture est merveilleuse, faite pour attirer le lecteur à toujours en vouloir plus. Il est pour moi l'un des rares livres considéré comme pour un public adolescent (bien que je pense de mon coté qu'il n'y a pas d'age pour aimer ce livre) que j'ai adoré, on n"y retrouve pas ce coté niais à outrance qui figure parmis nombre d'entre eux. De meme niveau que les tomes précédents, une perle à ne pas manquer!
Chroniques de Bonfire, Tome 2 : Code Noir Chroniques de Bonfire, Tome 2 : Code Noir
Imogen Rose   
Je ne sais pas si ce tome est la fin des chroniques de Bonfire mais du moin ça y ressemble pas mal!
Comme d'habitude ce volume commence et nous sommes déjà perdu. Le tome démarre avec le couronnement de Faustine. Oups mais j'ai loupé un épisode ou quoi car le dernier finissait avec la cérémonie des diplômes et la Faustine est couronnée, son père à disparue, bref bizarre mais non en fait Jagger nous remet dans l'histoire en disant que Cordelia avait été sévèrement attaquée ce qui était prévu dans l'épilogue du dernier tome!
Donc cette fois ce volume nous raconte la séquestration des hauts dirigeants de Londres, l'activation du code noir visant à protéger l'académie et le reste des hauts dirigeants et la bataille pour sauver ce qui. Bref de l'action et que de l'action dans tous le tome. Nous retrouvons notre bande d'élève prêt à tous pour se battre et gagner contre Katherina la méchante sorcière démon. Faustine semble avoir grandie, je dit bien semble car je la trouve toujours aussi inconsciente et bébé ( je ne l'ai jamais vraiment aimé cette petite pourrie gâtée qui pense qu'à elle). Jagger et Cordélia sont toujours ensemble, plus lier que jamais ( à mon grand regret il n'y a pas assez de scènes intimes entre eux deux), Qu'innocents réapparaît du bon côté ( en fait il ne l'avait jamais quitté) mais il a toujours du mal à supporter la synchronisation de Jagger et Cordélia.
Plusieurs questions sont résolues, les gentils [spoiler]gagnent du moin pour le moment [/spoiler]mais il reste toujours en suspend ce qu'il advient des amis de Katheriana dont Mason. Ce tome sonne comme la fin de la série du moins elle pourrait s'arrêter la mais le fait que nous ne savons pas ce que deviennent les acolytes de Katheriane et le fait qu'il y'a un épilogue laisse présager un prochain volume ( je ne sais pas quand il sortira par contre).
Toujours bien écrit, ce qui ma déplue dans ce tome c'est le changement de narrateur, tout d'abord on commence avec Faustine puis avec Cordélia, de nouveau Faustine et de nouveau Cordélia. Je n'avait qu'une envie c'était passer les passages de Faustine, trop long et trop insipide!

par kaedelia
Noirs démons, Tome 1 : Tout ce qui brûle Noirs démons, Tome 1 : Tout ce qui brûle
Suzanne Wright   
Alors. D'après les quelques indices que j'ai pu glaner ici et là à travers l'histoire, il semblerait que Knox soit relativement possessif. No shit, me direz-vous, et c'est vrai que c'est un trait de caractère qui est assez discret chez ce personnage... Bon allez, trêve de plaisanterie, ce mec doit dire au moins 300 fois "tu es mienne" (ou toute autre phrase ayant la même signification) dans tout le tome, sans oublier toutes les autres formes de... euh, masculinité j'imagine, que l'auteure a égrenées durant son récit (comme des ordres à tout bout de champ, une arrogance incroyable, un besoin de contrôle vraiment pathologique et une certitude absolue que les femmes sont des poupées gonflables). Ah, mais parlons-en, de la poupée gonflable en chef, d'ailleurs ! Harper, si prometteuse, si sarcastique, si indépendante, si pleine de doutes... qu'est-ce qu'il t'est arrivé, chérie ? Pourquoi cette perte totale d'indépendance, pourquoi cette obéissance totale aux ordres de Knox, pourquoi ce semblant de personnalité qui, au final, ne ressort jamais aux bons moments ? Ceux qui liront ce commentaire me trouveront certainement méchante, mais sachez que ce roman m'a vraiment agacée. Agacée étant ici un euphémisme. Je n'imaginais évidemment pas une histoire bien originale ou pleine de suspense, heureusement pour moi, mais quand même, tomber sur ça ? C'est douloureux pour les yeux, des romans comme ça ! C'est ce genre de mecs qui est censé faire fantasmer ? Un milliardaire surpuissant maniaque du contrôle donneur d'ordres et de leçons habitué à obtenir tout ce qu'il veut et obsédé par le cul ? Je sais bien que Fifty Shades a initié un genre de culte mais quand même, faut se faire soigner.

Sincèrement, l'idée de base avec les démons, les alter ego etc. est vraiment sympa ! C'est différent des loups-garous et de leurs âmes sœurs tout en restant sensiblement sur la même branche, et on découvre des tas de nouveaux croisements, une société secrète et tout un tas d'espèces trop cools venues de la mythologie chrétienne. Mais voilà, tout tourne évidemment autour du lien entre Harper et Knox, et voir cette pauvre fille être contrôlée par ses hormones dès le chapitre 2, se targuer d'être quelqu'un d'insupportable et rebelle pour ensuite s'agenouiller quand il le faut et trouver ça totalement normal, ça fait juste mal au cœur. C'est peut-être un jugement très dur mais la première scène érotique (au chapitre 6, hein, alors qu'Harper avait juré ses grands dieux qu'elle ne coucherait jamais avec Knox) m'a limite paru être un viol tellement elle se fait manipuler dans tous les sens (oui, tu as bien lu) par ce... type. Et je pèse mes mots.

L'idée principale est passée donc je vais arrêter les frais. Si tu cherches l'histoire d'une relation malsaine, un mec ultra-possessif (genre vraiment), une explosion d'hormones tous les 3 lignes et des scènes très clichées agrémentées de "Harper est à moi, tu la blesses je te bute", bravo ! Ce roman est fait pour toi ! Sinon vraiment, passe ton chemin.
Tara Duncan, Tome 3 : Le Sceptre maudit Tara Duncan, Tome 3 : Le Sceptre maudit
Sophie Audouin-Mamikonian   
Pour moi, voici le tome le plus réussi, l'auteure a su nous emmener sans son univers et a nous en rendre accrocs!
Nés à minuit : Renaissance, Tome 1 : Métamorphose Nés à minuit : Renaissance, Tome 1 : Métamorphose
C.C. Hunter   
J'attendais ce livre depuis bien longtemps. Mes attentes étaient relativement élevée, après avoir lu Turn at Dark et Saved at Sunrised que j'avais adoré. Malheureusement, j'ai été un peu déçu.
On retrouve Shadow Falls exactement là ou on l'avait laisser, la seule différence est que le point de vue est désormais celui de Della. On n'entre pas tellement dans les détail du camp, ni des diverses espèces, ce qui peut être déstabilisant pour un non-initié. Tout commence très... Trop lentement, L'auteur lance l'intrigue, mais je n'embarque pas. Il manque quelque chose pour que j'accroche. Ensuite, il y a le tourment intérieur de Della face à son père, à Steve et la FRU, sincèrement sa ma taper sur les nerfs, on y revenait trop souvent. Tout comme Della et son attitude entêter. Vers la moitié du livre, HEUREUSEMENT sa s'améliore grâce à Chase qui prend de plus en plus de place dans l'histoire, un touche de fraîcheur, on avait tout de suite vue qu'il y avait quelque chose qui clochait, mon intérêt est revenu. À partir du moment où ils partent en mission pour la première fois, tout s'accélère et monte en crescendo jusqu'à la finale pour le moins intrigante.
J'ai aimer retrouver le style de l'auteur, et l'univers de Shadow Falls, mais je m'attendais à plus. Par contre, les révélations de la fin promette pour la suite, je compte bien la lire.
Vestiges, Tome 4 : La Reine libérée Vestiges, Tome 4 : La Reine libérée
Rose Royl   
Je remercie les éditions Anyway éditions ainsi que Sylvie pour l'envoi de ce service presse numérique dans le cadre de notre partenariat. Je ne sais pas pourquoi j'étais focalisée sur une trilogie, surtout que la fin du troisième tome était pour moi une véritable fin. Alors lorsque le quatrième a fait son apparition, forcément j'avais très envie de savoir ce qui allait se passer.

La couverture suit les trois précédentes, dans les mêmes tons, avec les deux personnages principaux de l'histoire, en quelque sorte. Comme indiqué dans le résumé, Cassie a disparu, laissant derrière elle ses amis en plein désarroi. Chacun est parti de son côté, continuant de vivre comme ils peuvent. Si certains se voient toujours, d'autres sont aux abonnés absents. Après plusieurs mois, Phocion a dorénavant la mainmise sur le monde, enfin presque. Il ne lui manque que la boite. Pandore est toujours coincée avec Arès. Et dans tout cela ? Les héritiers ont peur de ce qui pourraient bien leur arriver. Y-a-t-il vraiment de l'espoir encore dans ce nouveau monde ?

Ah la boite de Pandore, toujours cette fameuse boite qui est au coeur des préoccupation de Phocion. Il est le Dieu du pouvoir, mais sans cette boite, il n'est qu'un piètre Dieu qui a DU pouvoir, sans pour autant réussir à mettre tout le monde sous sa coupe. Lui qui désire tant jouer avec le temps, avec la vie des autres afin d'asseoir sa position. Les pouvoirs continuent dans la boite sont immenses. Il l'a veut pour lui, mais il va devoir se battre contre ceux qui veulent la détruire. Qui va pouvoir faire tout cela ?

Les amis de Cassie se regroupent afin de le contrer. De nouveaux vont étoffer ce groupe tel Liam sera un allié précieux pour lui-même et ceux qu'il protège. Et des anciens, comme Nahia refont surface. Un long périple les attends. L'Egypte, le Canada, les Etats-Unis, la Chine... Les informations sont de pires en pires. Pour retrouver la boite, il faut traverser tellement d'épreuves... Une surprise de taille arrive très rapidement et Klei n'est pas le dernier prévenu. Cette surprise peut tout changer, tant qu'elle reste secrète. Combien de temps vont-il réussir à la garder ainsi ? Et si tous ces efforts étaient vains ?

L'histoire ne cesse d'aller de plus en plus vite. Des choix sont faits, des promesses tenues et non tenues et les pouvoirs prennent de l'ampleur. Il suffit d'un grain de sable pour se retrouver du mauvais côté et faire le mauvais choix. Certains vont s'en mordre les doigts, les autres perdront la vie. Pour autant vivre libre est le meilleur choix, surtout lorsque l'on apprend ce que veut faire Phocion une fois la boite entre ses mains. Lutter devient crucial.

Un petit bémol, la transition entre les personnages lorsqu'ils parlent est plus difficile qu'avant. Il n'y a plus les prénoms au départ et c'est un peu embêtant entre deux paragraphes. Même si certains passages sont un peu plus longs que d'autres, j'ai beaucoup aimé découvrir Asgard, le fameux arbre qui cache trois personnages clés. Sans oublier la façon dont ils arrivent à détromper leurs ennemis en Chine. L'épilogue est avec Gabriel. J'ai beaucoup aimé ce passage où il raconte et montre ce qu'il a vu. Le futur semble prometteur et je pense qu'un dérivé est tout à fait plausible, surtout vu la façon dont une ouverture est faite.

En conclusion, un dernier tome qui finit mieux que le précédent. De l'action, des méchants qui sont de vrais méchants et une boite toujours là quand il ne faut pas ! Je le recommande pour l'aventure, la survie et les personnages !

http://chroniqueslivresques.eklablog.com/vestiges-tome-4-la-reine-liberee-rose-royl-a141223138
Le Clan des Nocturnes, Tome 5 : Noah Le Clan des Nocturnes, Tome 5 : Noah
Jacquelyn Frank   
http://just-love-books.wixsite.com/accueil/single-post/2016/12/12/Le-Clan-des-Nocturnes-Tome-5-Noah-Jacquelyn-Frank
Totalement fan.
J'ai eu de la nouveauté, de la passion, d'autres méchants, bref, je suis satisfaite !
Kestra est une humaine, un peu mercenaire sur les bords, petit caractère et casse-cou. Je l'ai tout de suite appréciée !
Et oui, vous l'avez deviné, c'est la compagne de notre grand roi démon ! Alors, Noah, je ne l'avais pas imaginé comme ça, pas aussi grande âme.
Ils vont très bien ensemble, y a eu beaucoup de passions et de frictions, j'ai beaucoup aimé l'alchimie dégagée.

Côté méchant, enfin, on fait une pause par rapport à Ruth. On a affaire dans ce tome à une bande de vampires rebelles.

Le petit plus que j'ai aimé ? Le développement du pouvoir de Leah et le débordement de Noah qui en a suivi !

par Thyda

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode