Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de LeahEve : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
Taken, Tome 0,5 : Stolen Taken, Tome 0,5 : Stolen
Erin Bowman   
Before Gray Weathersby uncovered the truth about Claysoot and the Laicos Project, a girl named Bree came of age in the coastal settlement of Saltwater—and made her own surprising journey to the world beyond its borders. In Stolen, discover the story of Bree’s life before she was Snatched from her home, before she joined the rebellion, and before she met a boy named Gray…
Taken, Tome 1 Taken, Tome 1
Erin Bowman   
http://wandering-world.skyrock.com/3159767644-Taken-Tome-1-Taken.html

TAKEN est un très très bon roman. Débordant d'adrénaline, de rebondissements hauts en couleur, de personnages touchants et d'une intrigue qui tient vraiment la route, ce livre nous plonge au cœur d'un monde dystopique fascinant et haletant. J'ai adoré le personnage de Gray, son aventure, ses découvertes et son tiraillement entre Emma et Bree. J'ai complètement craqué pour les surprises qui s'entrechoquent sans arrêt et qui nous empêchent de respirer. C'était tellement bon de suffoquer en tournant les pages de cet ouvrage. Il n'y a vraiment aucun faux pas. Tout se déroule ultra logiquement dans TAKEN. Mais, étrangement, et j'en suis hyper frustré, même si tout est parfait, ce livre n'est pas un coup de cœur. Je ne saurais pas vraiment vous dire pourquoi, et pourtant je cherche une explication depuis hier soir. J'essaye de mettre un mot sur ce qui m'a manqué, mais je ne vois pas. Tout est vraiment très bien, mais je n'ai pas ressenti l'étincelle qui fait qu'une très bonne lecture devient une excellente lecture. Alors que, croyez-moi, TAKEN vaut vraiment le détour ! Donc en fait, je suis vraiment satisfait par ce roman, mais il m'a manqué un tout petit truc pour rendre ce livre encore plus exaltant.
Dès le départ, j'ai adoré pénétrer dans l'univers de TAKEN. Ce monde où tous les garçons de plus de dix-huit ans disparaissent mystérieusement m'interpellait depuis trèèèès longtemps, et j'attendais avec impatience de découvrir tous les secrets de Claysoot. C'est désormais chose faite, et ce grâce au héros de l'histoire : Gray. Bon alors déjà, cela faisait bien longtemps que je n'avais pas suivi une histoire derrière le regard d'un garçon... Et ça fait un bien fou ! Je me suis très rapidement identifié à lui et lié à ses émotions. Gray est un protagoniste masculin vraiment très convaincant. Il n'est pas agaçant du tout malgré son impulsivité, et il sait prendre les bonnes décisions lorsqu'un choix s'impose. J'ai adoré ses réflexions, ses prises de conscience, sa soif de connaissance et de vérité, ainsi que ses impressions sur les découvertes qu'il va faire. Vivre cette aventure aux côtés de Gray a vraiment été un pur plaisir. C'est un héros touchant et humain qui, même s'il voit son monde et ses croyances s'effondrer, garde la tête haute et continue d'avancer. J'ai beaucoup aimé cet aspect de sa personnalité, d'ailleurs. Il est fort tout en acceptant ses faiblesses et ses émotions.
Puis j'ai également complètement craqué pour son déchirement intérieur concernant ses sentiments amoureux. Car oui, TAKEN possède une part de romance qui, même si elle est placée au second plan, est vraiment bien maîtrisée. On sent bien que l'auteure n'a pas voulu se concentrer que sur ça, et c'est ultra rafraîchissant. Le trio amoureux Gray/Emma/Bree m'a énormément plu. Surtout qu'il se développe logiquement et naturellement. En plus dans le fond, ce n'est pas vraiment un triangle, mais plutôt deux couples qui se perdent entre amour, regrets, trahisons et décisions qui changent tout. Vraiment, les deux histoires d'amour que possède le récit m'ont enchanté. Surtout que Gray est perdu mais il sait que se retrouver à niveau-là n'est pas une priorité. Ainsi, nous découvrons un héros fort mais également intelligent. Qu'est-ce que ça fait du bien ! Bree et Emma sont deux jeunes femmes par lesquelles j'ai été subjugué, en plus. Elles sont fortes, matures et déterminées, tout en possédant des personnalités diamétralement opposées. Je me suis attaché à l'une comme à l'autre. Ajoutez à cela le désarroi de Gray qui me touchait déjà et imaginez ce que j'ai pu ressentir. Non vraiment, cet aspect de l'histoire est tout simplement parfait !
Côté rebondissements, c'est encore mieux ! Haaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa !!! Seigneur !!! Que de surprises ! Que de révélations !!! En démarrant TAKEN, je ne m'attendais pas à découvrir de telles machinations et de tels renversements de situation ! C'est tout simplement un truc de dingue. A chaque fois qu'on pense enfin pouvoir souffler et toucher la vérité du doigt, Erin Bowman fracasse complètement nos convictions et nos idées. Je suis resté bouche bée à des dizaines de reprises ! Tout est tellement bien pensé, tellement bien construit, tellement bien mené, qu'il est impossible de ne pas prendre de claques lorsque tout s'écroule. C'est juste... Ouaw !!! Puis les révélations qui nous sont faites sont réellement surprenantes. Jamais je n'aurais pensé que l'histoire prendrait un tel tournant. C'est tellement inattendu et tellement choquant ! Puis j'ai adoooooooooooré en apprendre toujours plus sur Claysoot, sur les Enlèvements et sur le monde qui entoure Gray. Vraiment, c'était jouissif ! Les coups de théâtre s'enchaînent de la première à la dernière ligne. Tout est fait pour nous tenir en haleine d'un bout à l'autre de l'histoire. C'est sans doute là que se cache le point fort du livre, d'ailleurs. Les rebondissements sont parfaits, dévastateurs, éblouissants et gorgés d'adrénaline. Pour tout vous dire, cette atmosphère explosive m'a beaucoup rappelé celle du roman DIVERGENT. Tout est prenant, à couper le souffle, et complètement excitant ! On en veut toujours plus ! Haaaaaaaa, c'était tellement tellement tellement bon ♥
Comme vous le voyez, tout m'a vraiment plu dans cette histoire. Mais pourtant, il m'a manqué quelque chose. Dans le fond, je pense que je suis un peu frustré par la direction qu'a pris l'intrigue. Même si l'auteure nous emmène avec elle au cœur d'un monde que je n'avais pas vu venir et nous livre des retournements de situation juste destructeurs, je crois que ce chemin est légèrement en-dessous de celui que je m'attendais à découvrir. La voie pour laquelle a opté Erin Bowman n'est ni mieux ni moins bien que celle que j'attendais, mais je ne sais pas... C'est vraiment très étrange ! Parce qu'il y a tout, absolument tout, pour nous convaincre et nous faire craquer dans cette histoire. En fait, je pense que je suis frustré d'être frustré. Je m'explique : j'en attendais énormément de ce livre. Même s'il est excellent, je n'ai pas éprouvé le grand frisson auquel je m'étais préparé. Donc ça m'agace :p Mais dans le fond, le problème vient de moi.
En résumé, TAKEN est une lecture prenante et passionnante qui, même si elle ne m'a pas entièrement convaincu alors que tout est vraiment très bien maîtrisé, en fera craquer plus d'un. Le héros, Gray, est ultra sympathique à suivre, le trio qu'il forme avec Bree et Emma est touchant et profond, on croit à chacune de leurs émotions respectives, les rebondissements sont tout simplement parfaits, exaltants, et saisissants au possible. Tout est captivant, vraiment. Même la fin est géniale, et je ne peux pas m'empêcher de me dire qu'attendre pour lire la suite va être une véritable torture. Ne vous arrêtez donc pas à mon ressenti concernant ce "truc" qui manque, je pense juste que j'ai un problème psychologique et que je dois aller prendre rendez-vous chez un médecin livresque. TAKEN est une lecture intense et renversante, à la fois émouvante et palpitante, que je vous recommande chaudement !

par Jordan
Taken, Tome 2 : Frozen Taken, Tome 2 : Frozen
Erin Bowman   
“That word. I would have given anything to hear her say it over the summer, to have had the chance to say it back, but now, more than ever, I understand its true power. How it can make you ache as much as it can make you soar. How it shouldn't be said in return unless you mean it as deeply as the speaker. And that's not something you can ever know. Not truly. There's too much blind faith involved and that word is always, always a risk. You'll get hurt. Or the other person will. You'll stomp on someone's heart without meaning to. Loving is foolish and risky, like trying to raise a building in a bog. Emotions don't make strong foundations.”

par MilieP
Taken, Tome 3: Forged Taken, Tome 3: Forged
Erin Bowman   
Gray Weathersby and his group of rebels must make their final stand in the epic conclusion to the Taken trilogy, which New York Times bestselling author Marie Lu called "an action-packed thrill ride from beginning to end."

The Order is building an unstoppable army, with every generation of Forgeries harder to detect and deadlier than the one before. It’s time for Gray and his fellow rebels to end the Order's world of lies. But when the most familiar faces—and even the girl he loves—can’t be trusted, Gray will have to tread carefully if he wants to succeed. Or survive.
Lady Helen, Tome 3 : L'Ombre des mauvais jours Lady Helen, Tome 3 : L'Ombre des mauvais jours
Alison Goodman   
Ce tome 3, je l'ai adoré, je l'ai dévoré, je l'ai mangé tout entier, si j'avais pu le boire ou me l'injecter en intraveineuse, je l'aurais fait. Sauf qu'alors je l'aurais terminé trop vite à mon goût.

Le côté historique est vraiment très présent, c'était un vrai plaisir de me promener dans l'Angleterre des années 1800.
L'hébergement de Lady Helen dans un grand manoir donne au roman un petit goût de Downton Abbey. Cela ajoute encore une saveur supplémentaire à ce récit truffé de rebondissements et de suspense qui m'a poussée à lire bien trop tard le soir...

Lady Helen est un personnage que j'adore, ses doutes, ses passions, ses dilemmes, son courage, sa loyauté, tout nous donne envie de la suivre, de la soutenir, d'être son amie.
Et quand le carcan des conventions lui tombe dessus comme un couperet, on se sent emprisonné comme elle dans ses mailles trop étroites.

Un grand roman auquel je donne la note maximale.

par Dune_
Splendide Splendide
Julia Quinn   
Niveau ambiance historique, on est bien loin des codes de l'époque, je dirais même qu'il est bourré d'incohérences… donc moi qui aime être imprégnée dans l'ambiance c'est complètement râpé. C'est un des critères qui fait que j'aime la RH, alors que la romance me gave souvent.

C'est une lecture distrayante, je ne peux lui enlever ça, avec de l'action et de l'humour (qui devient très vite très 'théâtrale' et donc un peu lourd), elle fera passer un moment de lecture simple et léger. La plume est efficace et le rythme est pas trop mauvais, il y avait quelques longueurs mais ça passe vite globalement.

Les personnages sont très hauts en couleurs, ça manque du coup souvent d'authenticité : l'amourette arrive vite, les situations sont rocambolesques, les dialogues amoureux sont vite mièvres… Puis, la nana qui a les yeux violets… VIOLET ? *roule des yeux*

J'ai aimé les moments où les personnages doutent, se posent des questions car là, on arrive à se mettre à leur place. En effet, à chaque nouvelle histoire on se demande : est-ce qu'il pense à moi, est-ce que je lui manque… est-ce que je l'aime ? Ce genre de raisonnement est essentiel pour passer de l'attraction à l'amour. Julia Quinn propose également un déroulement un peu différent et des rebondissements qui font qu'elle n'a pas fait dans la facilité pour autant.

Un truc sans prétention qui fait passé un moment sympa mais loin d'être authentique.

par LLyza
La Chronique des Bridgerton, Tome 1 : Daphné et le duc La Chronique des Bridgerton, Tome 1 : Daphné et le duc
Julia Quinn   
Je découvre cette auteure à la plume franche et drôle et dont le style d'écriture est un vrai régale.
Daphné est une jeune femme tout à fait charmante, entière et pleine d'humour. Elle est issue d'une fratrie importante (8 enfants) et nourrie l'espoir de fonder à son tour une famille nombreuse auprès d'un homme qui saura l'aimer toute entière.
Simon, enfant traumatisé par le rejet de son père à cause de son bégaiement, a grandi seul, à l'écart de l'héritage qui aurait dû être le sien et s'est forgé un caractère particulier qui l'amène à tout faire pour ne surtout pas être ce que veut son père. Lorsque le père décède, Simon hérite du duché qui lui revient mais refuse d'en assumer l'étiquette. Puis, il rencontre Daphné...
C'est une romance drôle, envolée, charmante et charmeuse. Les deux héros sont complexes, différents et pourtant tellement complémentaires.
J'ai été entraînée dans ma lecture dès les premières pages qui révèlent la toute jeune enfant de Simon et on se prend d'affection pour le jeune garçon qu'il était alors.
Au-delà de cela, naissent de véritables sentiments entre Daphné et Simon. Leur relation prend de l'ampleur crescendo jusqu'à la faille terrible où l'inadmissible pour Simon se produit – l refuse d'avoir une descendance.
Une lecture prenante, amusante, tendre et touchante. J'ai hâte de lire la suite des aventures de la famille Bridgerton !

par Christy
Les Rokesby, Tome 1 : À cause de Mlle Bridgerton Les Rokesby, Tome 1 : À cause de Mlle Bridgerton
Julia Quinn   
On ne présente plus Julia Quinn dans la romance Historique, c'est une auteure incontournable du genre et encore une fois elle nous emmène avec son récit dans une époque lointaine fin du XVIII° siècle avec bonheur. dans cet opus elle nous raconte l'histoire de Sybilla Bridgerton, famille bien connue des adeptes de Julia Quinn, et des Rokesby. c'est tout miel, tendre, les pages se tournent d'elles même. Billie est un personnage indépendant, sûre d'elle qui n'a pas peur d'exprimer ses opinions ou ses préjugés, elle est rafraichissante connait ses qualités comme ses défauts, mais s'en accommodent. elle a 23 ans n'est pas mariée mais rester vieille fille ne lui fait pas peur. George Rokesby lui est plus terre à terre étant l'ainé de sa fratrie et héritier du comté il sait que certaines choses lui sont interdites dû à son rang mais pourtant ça ne l'empêche pas de se sentir mis à l'écart vis à vis de ses frères qui se sont engagés militairement. Elle effleure la scission de l’Angleterre et des Etats-unis qui je pense sera plus développé dans le 2e tome. Quand à leur relation elle se tisse au fuir & mesure et devient obsessionnelle pour les deux. les autres protagonistes ne sont pas en restent j'ai aimé les échanges entre Andrew/Billie.
et pour les amoureuses des chroniques de bridgerton et leurs inlassables compétitions de Pall Mall vous ne serez pas en reste dans ce livre Billie à dû refiler le virus à Anthony Bridgerton & co car elle est toute aussi compétitive qu'eux :).

par tyka
Journal intime d'une duchesse, Tome 1 : Rose Journal intime d'une duchesse, Tome 1 : Rose
Karen Hawkins   
Dire que j'ai aimé ce 1er tome de la série est un euphémisme. J'ai positivement adoré ce bouquin de la 1ère page à la dernière page. J'ai ri aux larmes aux mésaventures aquatiques (entre autres) du bien mal nommé lord Sin. Dans un autre avis, j'ai évoqué mon goût pour les héroïnes qui ne s'en laissent pas conter, et bien avec Rose j'ai été servie !

L'intrigue en quelques mots : Six ans auparavant, lord Sinclair a fait la connaissance de Rose Balfour au cours d'un bal fort ennuyeux. Charmé, il l'a entraînée à l'extérieur et l'échange d'un baiser passionné s'est soldé pour lui par une chute dans un bassin et une fuite éperdue pour elle. Alors que Rose a disparu de la surface de la Terre, Sin continue à souffrir de cette humiliation publique quand six ans plus tard, l'occasion de se venger se présente. Le décor est dressé, la comédie peut débuter, que la fête commence !

Rien de novateur dans ce roman : intrigue et personnages ont été vus cent fois cependant, Karen Hawkins insuffle à son roman une fraîcheur qui m'a rappelée Amanda Quick au sommet de son art. Prenez le héros : un noble débauché, riche et blasé que tout ennuie, l'archétype du héros de romance Régence. L'héroïne, la jeune vierge délurée, à la langue bien pendue, qui n'a peur de rien, qui se sacrifie pour le bonheur de ses soeurs, un personnage vu mille fois ! L'intrigue : ils se sont rencontrés, attirés inexplicablement ils n'ont pas compris (à l'inverse du lecteur ;) ) qu'ils étaient tombés amoureux au premier regard. Aveugles, ils vont lutter contre l'inéluctable avant de succomber. Rien de neuf sous le soleil ou pour briller en société, nihil novi sub sole. Alors, quoi à quoi bon perdre son temps à lire ce roman ? Pourquoi lire ce roman plutôt qu'un autre ? Qu'a-t-il de si particulier ? Des personnage secondaires rusés et facétieux, des réparties pleines de verve, des situations du plus haut comique, des mésaventures désopilantes. Rien de plus drôle en effet qu'un héros sombre et débauché qui voit toutes ses tentatives de séductions se solder par des chutes ou des blessures ! Rien de plus jouissif qu'une héroïne qui peine à masquer son amusement tout en étant sincèrement désolée. Karen Hawkins exploite les situations les plus convenues, les explose et en propose une version à la fois novatrice et hautement divertissante. Ce premier tome de la série est un véritable feu d'artifice espérons que le second ne sera pas un pétard mouillé !

Karen Hawkins un auteur à découvrir de toute urgence et Rose, un roman à dévorer...sans modération !

Le baiser de la déesse – Tome 2 : L'amour de la déesse Le baiser de la déesse – Tome 2 : L'amour de la déesse
Aprilynne Pike   
http://www.my-bo0ks.com/2017/12/le-baiser-de-la-deesse-tome-2-l-amour-de-la-deesse-aprilynne-pike.html

Lorsque j’avais découvert Le baiser de la déesse, à la sortie du premier tome, j’étais vraiment très curieuse. La mythologie m’avait vraiment beaucoup plu et j’avais vraiment envie de passer au-delà de mes appréhensions et mes doutes en poursuivant avec ce second tome.

Tavia, déesse puissante et son âme sœur, Logan, doivent fuir la Rédiciata qui tente de détruire la planète. Seule Tavia à le pouvoir de les en empêcher. Alors qu’au fil des siècles, sa relation avec Logan perdure, son meilleur ami, Benson pourrait bien tout changer…

Lorsque j’ai commencé ma lecture de L’amour de la déesse, j’étais assez étonnée que concernant les sentiments de notre héroïne. Elle semblait de nouveau folle de Logan et prête à tout pour lui. J’ai donc pris la confiance et poursuivi sans craintes tout en profitant pleinement de l’avancée dans l’histoire.

Et puis, au fil des chapitres, j’ai déchanté. Comme pour son autre série, et le premier tome, voila que le très omniprésent triangle amoureux reprend ses aises et occulte totalement le reste. Finalement, mes doutes étaient véritablement fondés et même pire.

Notre héroïne, Tavia en devient l’exemple parfait de ce que je déteste dans les Young Adult. Une héroïne qui ne sait pas ce qu’elle veut, qui, au fil des pages change d’avis comme de chemise et finit par alourdir la lecture.

Car c’est bien là mon problème. Les auteurs aiment particulièrement ce cliché du triangle amoureux, censé donner un peu de suspense à leur histoire alors que finalement, tout ne tourne plus qu’autour de ça. Ajouté à cela le fait que celui-ci met en scène l’éternel meilleur ami qui se dévoile comme par hasard lorsqu’il a de la concurrence… Non vraiment, ce schéma repris maintes fois me pèse.

Ce second tome aurait gagné à être plus approfondi et plus développé dans sa mythologie, car honnêtement, il y avait vraiment matière à faire quelque chose de génial. Pour ma part, j’ai décroché assez rapidement et ai été au bout de ma lecture sans grande conviction. C’est dommage car le style de l’auteure, Aprilynne Pike est efficace et ses thèmes originaux. Mais comme avec sa première série (Wings), je m’arrêterais à ce second tome.

En conclusion, une série à découvrir si vous aimez la mythologie, mais si, vous n’êtes pas anti-triangle amoureux et assez conciliant avec les clichés du Young Adult…

par Carole94P
  • aller en page :
  • 1
  • 2