Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Leane-Belaqua : Ma PAL(pile à lire)

retour à l'index de la bibliothèque
Le Cinquième Fils Le Cinquième Fils
Blaine D. Arden   
un petit conte féerique avec de la magie, un prince, un beau capitaine, une méchante fée, une touche de fétichisme, une pincée de bondage , c'est court et sans prétention mais j'ai trouvé agréable et rafraîchissant à lire.

par smalad
Le Prince de la Planète oubliée Le Prince de la Planète oubliée
J.K. Pendragon   
Merci aux éditions Reines-Beaux pour m'avoir fait découvrir ce roman en service de presse.

Quelle excellente surprise ! En voyant ce livre (auteur inconnu, couverture assez sobre, sans fioritures, résumé alléchant mais sans plus) je m'attendais à une lecture sympathique mais sans trop. Quelle erreur ! J'ai vraiment passé un très très bon moment avec ce roman !

Concernant les personnages, j'ai beaucoup aimé Valfe, c'est quelqu'un qui, à cause de ses ascendances Vashras, a dû se battre pour survivre. Il est amer, abîmé, désespéré mais c'est un personnage avec une grande force de caractère, très loyal à sa famille et sa race. Il reste mon personnage préféré, bien plus que le prince Daeshun qui j'ai trouvé un peu neuneu (bon, il a passé 500 ans dans une espèce de coma, ça peut se comprendre qu'il soit un peu dépassé certes).
J'ai trouvé l'établissement de la romance entre Valfe et Daeshun assez rapide, même si c'est probablement lié au fait que l'histoire globale se déroule sur quelques jours seulement.

L'écriture de J.K. Pendragon est très claire, très concise, sans maladresses, elle va droit au but, ce qui crée un rythme assez soutenu sans pour autant hacher le récit. Ici, on ne se perd pas dans d'interminables descriptions, le récit est plutôt centré sur l'action.

Il est assez rare que je dise ça mais l'auteure n'aurait pas manqué de détailler un peu plus les choses quand même, d'écrire quelques chapitres complémentaires, comme par exemple un prologue centré sur le prince Daeshun, la vie sur Nemaida et le début de la Canthra qui a forcé les Vashras à s'exiler, ainsi qu'un ou deux chapitres d'"introduction" dans lesquels on aurait pu suivre Valfe au cours de sa vie quotidienne pour pourvoir mieux nous immiscer dans ce monde, et aussi un petit épilogue pour savoir comme est leur vie ensuite, ce qu'ils ont reconstruit et comment.
Parce que oui, malgré quelques descriptions sur la faune, la flore et l'urbanisation de la planète Gatar, on ne sait que peu de choses de ce monde, ce qui est un petit peu dommage, il y a vraiment de bons éléments qui auraient mérité d'être creusés un petit peu plus.
Malgré ça, le style d'écriture de J.K. Pendragon, toujours focalisé sur l'action, fait que ces éléments passent au second plan, on est happés par notre lecture et les pages se tournent toutes seules.

C'est une critique qui peut paraître un peu négative mais les éléments détaillés ici sont vraiment des points qui ne dérangent en aucun cas à la lecture mais qui viennent plutôt ensuite. J'ai réellement passé un très bon moment, et je conseille vraiment ce roman dans lequel l'auteur réussit à nous entraîner dans un autre monde, à croquer des personnages attachants et à développer une intrigue et une romance intéressante dans un style très direct. Je ne connaissais pas l'auteure mais je vais m'intéresser à ce qu'elle fait !

par Moridiin
Les Déviants Les Déviants
Westley Diguet   
Ce n'est pas une histoire que je lirais une seconde fois. Pas parce que je n'ai pas aimé, mais parce que le sujet est vraiment difficile. Je ne savais pas à quoi m'attendre. J'avais lu de nombreux avis dessus (tous positifs) mais je savais que l'histoire en elle-même était triste de ce fait, je voulais une seconde lecture pas trop longue afin de combler celle-ci dans le cas où je finirai au sol, entouré par des centaines de mouchoirs et...

Je n'ai pas fini au sol entouré de centaines de mouchoirs, mais bon sang j'ai jamais eu aussi mal au ventre en lisant une histoire. D'habitude je laisse les larmes déborder (ne mentez pas, vous le faite aussi), mais ici je n'ai pas réussis. Juste cet horrible mal de ventre et ce nœud dans la gorge qui se resserre au fur et à mesure.

J'ai été surprise de voir la taille. Je lis pas mal de livres dans le genre dystopie et généralement ils sont très longs, cependant l'auteur avait deux choix. Épiloguer ou aller à l'essentiel. Deuxième option, bon choix pour ma part. Parce que finalement, l'essentiel est là. Oui, il y aurait pu avoir plus de détails, mais je n'en ai finalement pas trouvé l'utilité. Les détails, les descriptions c'était suffisant (pour ma part, une nouvelle fois). Et je pense que l'histoire est suffisamment dure. Je découvre un auteur, je découvre une plume incroyable et sensationnelle. J'admire cet auteur pour sa force et son courage d'avoir écrit cette histoire. Parce que disons les choses comme elles me viennent : M*rde il faut du cran pour oser écrire sur des douleurs aussi violentes. Reprendre les démons du passé et réécrire l'histoire dans un sujet actuel où l'homophobie est encore si présente dans notre société.

J'admire le courage dont fait preuve Alexandre. Celui dont fait preuve Tyler. Je suis admirative de l'auteur, tout simplement.

​Et finalement c'est en écrivant cet avis que je vois tout flou d'un coup...

par Linkward
Les pépites du bac Les pépites du bac
Collectif   
Chaque année, nombreux sont les correcteurs qui relèvent les petits bijoux de naïveté, de poésie et d'incompréhension qu'ils découvrent à la lecture des copies des futurs bacheliers
Des phrases phonétiques « Le con flî comment ça en 39 », des confusions géographiques « L'espace Schengen est une région de la Chine où on fabrique des tee-shirts »... ou encore le cri du coeur d'un élève réalisant toute l'horreur de la guerre au cour de l'examen

par bebi
Les Rêveurs, tome 1 : Le réveil des anciens dieux Les Rêveurs, tome 1 : Le réveil des anciens dieux
David Eddings    Leigh Eddings   
En comparaison des oeuvres précédentes de David Eddings ce premier tome de cette série est vraiment décevant. L'histoire est longue à démarrer, les personnages sont quelconques. J'ai eut l'impression de lire un bout de livre et non un tome complet.
Pour ce qui ne connaisse pas Eddings, cela pourrait être un bon livre mais à déconseiller au Fan, surement le pire de l'auteur.
C'est bien dommage, jusqu'ici Eddings était un gage de qualité.

par manu74
Les Rêveurs, tome 4 : La folie des Dieux Les Rêveurs, tome 4 : La folie des Dieux
David Eddings    Leigh Eddings   
Dans la lignée du troisième tome. Peut être un peu plus dynamique mais cela reste assez mou.
[spoiler]La disparition d'Aracia est un point important et pourtant c'est réglé en même pas une page. Je ne parle même pas du "combat final" contre le Vlagh. Allez hop papa dieu et maman dieu claque des doigts et c'est réglé.[/spoiler]
Même si cela reste du Eddings, c'est quand même une déception.

par Akisame
Les Rêveurs, tome 2 : La dame d'atout Les Rêveurs, tome 2 : La dame d'atout
David Eddings    Leigh Eddings   
La venue de nouveaux personnages met un peu de piments à l'intrigue qui semble par moment toute tracée et prévisible dès le début de l'histoire, grâce/à cause des Rêveurs. De plus, la façon d'expliquer, de retracer l'histoire des différents nouveaux personnages permet aussi d'éclairer leurs actions, et de les comprendre mieux.

Cependant, alors que l'intrigue aurait vraiment pu être intéressante à un certain point ([spoiler]lors de l'invasion par les troupes de l'Adnari Estarg[/spoiler]), les auteurs ont cédé à la facilité ([spoiler]qu'ils s'exterminent entre méchants grâce à un super puissance qui dirige tout[/spoiler]). Cela m'a fort déçu, car un grande partie de l'action qui aurait pu être développée est passée à la trappe.

Cela dit, le livre reste agréable à lire, facile, et l'avantage d'une intrigue "prévisible" est qu'on avance plutôt bien, avec un certain sentiment de contentement.

par Indri
Les Rêveurs, tome 3 : Les gorges de cristal Les Rêveurs, tome 3 : Les gorges de cristal
Leigh Eddings    David Eddings   
Grâce à ce troisième tôme, on commence vraiment à en savoir plus sur le pays de Drahll, puisqu'après les domaines de Zelana et Veltan, c'est celui de Dahlaine qui est maintenant le point d'entrée du Vlagh.
Un des points positifs du livre et qu'enfin une des civilisations de Drahll a l'air d'être un peu plus travaillée, avec quelques luttes intestines, et les trois nations du domaine du Nord. Cela permet de développer différentes qualités des natifs du pays, et d'explorer un peu plus le pays sans l'aide des Extérieurs qui avaient jusqu'à présent quasi le monopole de l'innovation dans leur civilisation.

Je suis par contre un peu déçue de la bataille finale : comme lors des deux tômes précédents, il semble que les auteurs cèdent à la facilité pour la résoudre, recourant une fois de plus à une fin précipitée où on se demande un peu ce que les gens de toute nation venaient faire là (vu qu'ils semblent par moment ne servir à rien...). La lecture reste cependant agréable.

En avant le quatrième tôme!

par Indri
Les Secrets de l'Immortel Nicolas Flamel, Tome 1 : L'Alchimiste Les Secrets de l'Immortel Nicolas Flamel, Tome 1 : L'Alchimiste
Michael Scott   
C'est vraiment un super livre,je suis impatient de lire les autres.On rentre dedans direct dés les premiers chapitres il y a de l'action ça bouge souvent c'est rarement mou,des surprises a tout moment et beaucoup de personnages historiques, sont présent sauf les jumeaux.A lire!

par xx26x
Déferlante Déferlante
Lily Haime   
Comme d'habitude avec cette auteure, ma lecture a été intense et bouleversante. Lily Haime a un don pour conter des histoires d'amour puissantes qui parlent directement au cœur. C'est un des très (très) rares auteurs où je vais acheter ses livres les yeux fermés.

J'ai adoré Lil, sa maturité, sa passion pour la mer et pour Aidan, son honnêteté et son courage et si j'ai eu plus de mal avec Aidan pendant une bonne partie du livre, ne comprenant jamais vraiment ses intentions et ses sentiments envers Lil, il m'a conquise et je suis totalement tombée sous son charme dans la 3ème partie, face à son abnégation et à la force de son amour.
Une 3ème partie, d'ailleurs, qui fait passer ce livre d'excellente lecture à coup de cœur.
Car, bien que j'ai adoré la totalité de ma lecture, les deux 1ères parties avaient comme un écho de ses précédents livres: une histoire YA, des personnages plus ou moins abîmés, un héro entouré d'une tribu soudée, des sentiments reniés dans un 1er temps....
Mais la 3ème partie est magistrale, superbe, d'une puissance à couper le souffle, et j'ai refermé le livre avec un petit pincement au cœur. Tout comme Mathias & Eden, Jamie & Alexandre, Lil & Aidan resteront gravés dans ma mémoire.