Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de LeatherJacketGirl : Je n'ai pas apprécié

retour à l'index de la bibliothèque
Carabosse : La Légende des Cinq Royaumes Carabosse : La Légende des Cinq Royaumes
Michel Honaker   
Il y a tellement de reprises sur les contes, et celle-là est bien loin d'être la meilleure. Paradoxalement, ça se laisse lire plutôt bien, mais c'est à peu près tout ce que je retiens de positif.

Le concept était pourtant pas mal. L'auteur a décidé de rester plutôt fidèle au conte original, et de ne pas trop prendre de libertés quant au scénario, si ce n'est des développements, afin d'avoir quelque chose de plus détaillé, et peut-être plus crédible. Le fait qu'on en sache plus sur Carabosse notamment, aurait pu être intéressant si les choses avaient été traitées différemment.
Mais malheureusement, les défauts qu'on pourrait reprocher au conte sont présents dans ce livre, et en bien plus accentué.

Pour commencer, les personnages. C'est une catastrophe, j'ai envie de dire. Les personnages plats et insipides dans un conte de trois-quatre pages, c'est normal. On n'a pas le temps de s'approfondir sur leur caractère. Ici, c'est le cas. Et ils n'ont pas la moindre nuance. Que ce soit n'importe quel personnage. Cara est la méchante typique qui n'a rien pour la faire tenir. Sa rage et sa rancœur sont beaucoup trop exagérées par rapport à ce qui lui arrive. Le roi préfère épouser sa soeur plutôt qu'elle ? Ok, et en quoi ça justifie qu'elle pète les plombs à ce point ? Rien du tout. C'est juste le personnage méchant pas crédible qui est méchant juste parce que l'histoire demande un méchant. Et vu qu'on avait un peu du point de vue de Cara, j'aurais au moins espéré qu'elle soit un minimum réhabilitée. C'est loin d'être le cas, c'est juste le personnage par excellence qui n'a aucun intérêt.
Mais s'il n'y avait qu'elle.
Non, non, tous les personnages sont du même acabit.
Clèves est presque pire qu'elle : il est méchant, et pour lui, on n'a même pas un semblant d'explication. Il ne fait qu'écouter sa mère, et prend un peu trop de plaisir à la tâche.
Et du côté des personnages "gentils", ils sont encore plus ridicules. Prenons Léonore, la fille sotte, niaise, écervelée, inutile, qui n'a rien d'autre pour elle que son apparence physique avantageux. On n'a pas beaucoup d'éléments pour Aurore, mais ça semble d'être grosso modo la même chose.
Le roi est tout aussi plat et superficiel. Les fées aussi, en plus d'être superflues.
Bon, inutile de continuer à faire une liste, tous les personnages, ils sont tous plus superficiels les uns que les autres, et tous détestables.

Et donc forcément, l'histoire prend parfois cette tournure, notamment en ce qui concerne les histoires d'amour. On peut justifier ça du fait qu'on soit dans un conte, et effectivement, les protagonistes ont tendance à "tomber amoureux" au premier regard, sans même se connaître, juste parce que la personne aimée est belle. Génial... Dans un roman, y'avait quand même la place de développer un peu le processus...

Mais si on retire ça, l'histoire avait quelques bons points, mais a malheureusement été gâchée par le reste. Et sans doute par la fin. Je la trouve vraiment bâclée, elle est très courte par rapport au reste du livre. Et je trouve vraiment que c'est beaucoup trop facile [spoiler]Clèves a été tué en moins d'une page, alors que bon, c'est pas censé être quelqu'un qui se fait battre facilement. Et à partir de là, tout se conclut tellement facilement... Le type qui n'était pas prince qui peut sauver Aurore sans problème alors que : 1) ce n'est pas un prince. 2) Amour pur et sincère ? J'ai de sérieux doutes là-dessus. Quant à Carabosse qui périt aussi facilement après tout ce temps de tyrannie, c'est pas du plus vraisemblable.[/spoiler]

Bon ensuite, pour finir avec la forme, et le style d'écriture, ça m'a un peu perturbée au début, mais je n'aime pas du tout cette écriture. Le vocabulaire est un minimum recherché, tout en restant simple et accessible à tout le monde. Et pas du tout adapté à la syntaxe bien trop simple employée. Sans parler de tous les adjectifs superflus et inutiles qui alourdissaient considérablement le texte, ainsi que les effets de style pas forcément appropriés. Cette écriture, on s'y fait, mais au début, je dois dire que ça a été difficile.


par Jenna95
Blackwood, le pensionnat de nulle part Blackwood, le pensionnat de nulle part
Loïs Duncan   
Ma chronique complète est à venir, mais en voici un bref résumé: Histoire moyennement immersive, avec des personnages secondaires pas assez approfondis, mystères trop aisément résolus, pas d'action. Un personnage principal fade avec des réactions frôlant parfois le surfait.

Je suis vraiment déçue et triste de ce livre. J'en attendais beaucoup...
Monsters of Verity, tome 1 : This Savage Song Monsters of Verity, tome 1 : This Savage Song
Victoria Schwab   
«I live in a world where shadows have teeth.»

YES!! Enfin, enfin!!! Un livre sans romance. Autant vous prévenir tout de suite. Ces derniers temps j'ai un GROS problème de romance. Je les trouve insipides ou au moins je trouve toujours quelque chose qui me déplait.

Eh bien avec This Savage Song le problème est vite réglé: pas de romance donc pas de Louan qui joue la rabat-joie.

Ou presque.

Bref, je tenais à commencer par ça. Et maintenant je vais vous expliquer pourquoi selon moi This Savage Song mérite largement son 9/10 mais pourquoi je ne lui ai pas donné la note maximale. (Parce que j'ai envie. De vous le dire, pas de lui donner la note maximale.)

∇ This Savage Song est un roman de Victoria Schwab ou l'auteure de la trilogie Shade of Magic, donc c'est déjà un excellent point dans la mesure où cette trilogie est une tuerie!

∇ "Sin City PLUS Romeo and Juliet MINUS romance PLUS monsters."

Kate est humaine, August est un monstre. Ils vivent à Verity, un territoire divisé en deux - le nord est dirigé par Callum Harker le père de Kate et le sud est dirigé par Henry Flynn le père adoptif d'August. Concrètement, les deux adolescents ne devraient pas avoir la moindre chance de se connaître dans la mesure où ils sont "ennemis" et pourtant ils vont se lier d'une amitié interdite.

Donc clairement, c'est bel et bien Roméo & Juliette sauf qu'au lieu de vivre un amour impossible et déprimant, Kate et August vont vivre une amitié pour le moins inattendue et interdite dans un monde où les monstres naissent de véritables actes de violence (des actes criminels quoi) (littéralement, sérieux) et où les humains ne sortent plus à la nuit tombée dans l'espoir de ne jamais avoir à faire face à l'un d'eux.

Une lecture d'enfer, quoi.

∇ Premier point que j'ai adoré: les personnages. Sérieusement, je crois que je vais tomber amoureuse de chaque personnage que cette auteure décidera de créer.

Δ Kate est géniale. Au début on dirait juste une adolescente rebelle qui se prend pour la princesse de la délinquance. Mais en vérité il y a une part d'elle qui essaie d'être la fille de son père (qui n'est pourtant pas franchement un modèle à suivre), et elle se retrouve à être mi-monstre mi-humain (au sens figuré du terme, techniquement elle est totalement humaine). En tout cas, je l'ai trouvé badass, déterminée, et loin d'être stupide.

Δ August est un monstre qui a un véritable désire d'être humain. D'autant plus qu'il appartient à l'espèce - les Sunai qui justement ressemblent à peu de choses près aux humains.

Je l'ai trouvé vraiment intéressant à découvrir et au final c'est un personnage que j'ai adoré. Tout bêtement.

Δ Kate et August cherchent tous les deux le bon équilibre entre leur côté humain et leur côté monstre. Cela fait d'eux des personnages imparfaits donc réalistes, et attachants d'une manière qui leur est propre.

∇ This Savage Song est donc un roman qui met en avant l'amitié entre deux personnages et autant dire que j'ai adoré le duo que propose Victoria Schwab. C'est aussi plutôt rafraîchissant de découvrir un roman où il n'y a pas de sentiment amoureux entre les protagonistes. Ça change un peu de ce qu'on a l'habitude de voir et qui ne nous surprend plus.

∇ Il y a donc DES MONSTRES dans ce bouquin. J'adooooooooooooooore les monstres et ayant adorer ceux de This Savage Song, je me dois d'en parler.

Il y a trois espèces de monstres, ce qui n'est ni trop ni trop peu. Ça nous permet de bien retenir qui fait quoi et de ne pas finir avec une tonne d'informations qu'on ne saurait plus placer.

Δ Les Corsai ou si les ombres avaient des dents. Ils se nourrissent de chair et d'os. Et naissent d'actes violents.

Δ Les Malchai ou ceux qui ressemblent plutôt à des cadavres. Ils se nourrissent de sang mais ne sont pas des vampires. Ouais. Les Malchai naissent de meurtres. Sympa, n'est-ce pas?

Δ Les Sunai sont plus rares puisqu'ils naissent d'horribles moments (les massacres par exemple), et ils ressemblent à des humains. Ils se nourrissent des âmes des pêcheurs (meurtriers, etc) et ont besoin de la musique pour ça - August se sert d'un violon. La musique qu'ils font est lié à ce qu'ils ont entendu lors de leur naissance. Ou un truc comme ça.

Bref, tout ça pour dire que je les adore. Ils sont un peu inquiétants (quand-même) mais je suis fan. Et puis j'aime beaucoup l'idée de comment ils viennent au monde. Je trouve que ça dégage une certaine classe. ;)

∇ L'univers qu'a créé Victoria Schwab est tout simplement fascinant et assez complet. Il a un vrai petit côté sombre, dystopique, mais croyez-le ou non, je me sentais comme chez moi! Ou au moins depuis notre pauvre petit monde en sécurité depuis ma terrasse au soleil, je m'y sentais comme chez moi. ^^

∇ Je n'ai rien de spécial à dire sur la plume de Victoria Schwab. Je l'aime beaucoup, c'est tout. Elle est fluide et entraînante. Et puis, il est toujours très simple de visualiser les scènes dont elle parle. C'est ce qui s'appelle écrire avec un talent naturel. En plus, elle sait mettre en place l'atmosphère de l'histoire à la perfection.

∇ Alors pourquoi ne pas avoir donné 10/10 à cette lecture si tout semble m'avoir plu? Eh bien, même s'il est vrai que tout m'a plu. Il y a tout-de-même un léger détail que je trouve sincèrement dommage. Ce détail n'a pas gâché ma lecture mais quand-même. L'intrigue. Δ L'intrigue. L'intrigue. L'intrigue. Ce n'était pas vraiment une intrigue de dingue et ce n'est pas comme si le tout était bourré d'action. Ça ne me dérange pas. Mais parfois j'avais l'impression qu'il n'y avait simplement pas d'intrigue. Au final, je ne suis toujours pas sûre qu'il y en ait véritablement une. Enfin si, mais... AHR!!!! Je n'arrive pas à expliquer mon de vue. Mais si vous avez lu ce roman, vous comprenez peut-être où je veux en venir. Disons que c'était une intrigue assez simple dans le fond et pas spécialement toujours mise en avant. VOILÀ.

∇ En conclusion, Victoria Schwab a signé un autre diamant brute dont j'ai hâte de découvrir la suite. J'ai trouvé cette lecture fascinante et addictive, ce qui me pousse officiellement à me dire qu'il faut VRAIMENT que je lise Vicious cette auteure.

This Savage Song est le roman qui vous prouvera qu'être un monstre ne fait pas forcément de vous une personne monstrueuse et qu'un être humain peut renfermer un monstre. (OK, j'avais écrit mieux sur mon brouillon mais je l'ai supprimé par erreur et du coup, c'est tout ce que vous aurez. ^^)

«Corsai, Corsai,
tooth and claw,
Shadow and bone
will eat you raw.
Malchai, Malchai,
sharp and sly,
Smile and bite
and drink you dry.
Sunai, Sunai,
eyes like coal,
Sing you a song
and steal your soul.
Monsters, monsters,
big and small,
They're gonna come
and eat you all.»

https://theblacksunshineblog.wordpress.com/2017/05/17/this-savage-song-victoria-schwab/

par Sheo
Twilight, Tome 1 : Fascination Twilight, Tome 1 : Fascination
Stephenie Meyer   
Que dire de plus ???? Moi je l'ai ouvert la première fois dans le train, il était tard, j'avais passé une journée de m.... sur Paris, et là.... je l'ouvre, (le contrôleur a du m'appeler à plusieurs reprises je crois), et pouf j'étais arrivée à la maison ! J'ai dû le finir dans la nuit...
ATTENTION : Addictif +++, le lire entraine une forme d'autisme lectique grave pouvant entrainer agressivité en cas de sevrage trop rapide...

Par contre le film, j'accroche pas vraiment...

par Lilwen
Angelfall, Tome 1 : Penryn et la fin du monde Angelfall, Tome 1 : Penryn et la fin du monde
Susan Ee   
Attention, ce livre prendra sans doute une place dans votre coeur aux côtés de vos favoris !
Pour ma part cela faisait bien longtemps que je n'avais été aussi envoûtée à la lecture d'un livre, enchaînant la turbo-lecture et me lamentant de ne pouvoir lire la suite dans la foulée.

Les ingrédients de départ vous rappelleront certainement bon nombre de vos lectures : un monde post-apocalyptique, une jeune fille responsable, une mère "incapable", une petite sœur fragile, handicapée, une rencontre improbable avec un être masculin dangereux...

Et pourtant il n'y a rien de cliché dans le développement de cette histoire. Susan Ee, avec un talent incroyable, a su rendre touchants et crédibles ses personnages, saupoudrant le tout d'une touche d'humour bienvenue dans cette aventure pleine d'action dramatique, et de surprises à la fois horribles et réjouissantes.

Le contexte est classique mais assez étonnant : l'apocalypse est venue, avec son lot de cataclysmes et d'anges vengeurs. Ces derniers terrorisent la population survivante, alors que le monde sombre dans le chaos. Les anges sont beaux mais effrayants et chacun craint de les croiser.

Penryn fera bien entendu connaissance d'un de ces anges pour une aventure mouvementée, teintée de romance très débutante et très émouvante, alors qu'elle part à la recherche de sa petite sœur disparue. Ce moteur classique est ici pleinement justifié par le déroulement de l'histoire, tout comme l'évolution des sentiments des deux personnes.

L'ambiance est très réussie, très évocatrice, avec un traitement sans longueurs et sans stéréotypes (je me répète mais arriver à faire du neuf avec du vieux, c'est admirable !).

J'ai particulièrement apprécié comment était justifié le profil psychologique de l'héroïne, ainsi que ses aptitudes physiques inhabituelles. Sa personnalité a été façonnée par celle de sa mère, une mère aimante mais aussi... dangereuse.
Cet abord intelligent et subtil est rare en littérature young adult, où les clichés sont souvent brassés sans complexes (et à mon âge, hélas, cela m'empêche souvent d'apprécier pleinement ma lecture).

Le déroulement de l'intrigue est très riche, nous permettant de découvrir plusieurs aspects des nouvelles organisations sociales (résistance et collaboration pour simplifier) tandis qu'une sinistre opération mystérieuse se dévoile peu à peu en arrière plan...

Le rythme est très soutenu, laissant pourtant la part belle à la psychologie. Plusieurs registres sont utilisés (fantastique, thriller, romance, road-movie) pour un style mi romantique, mi pragmatique, mâtiné d'horreur. Ce mélange étonnant est très réussi.

L'évolution finale du récit a de quoi surprendre, l'auteur sait mélanger les genres avec brio, n'hésitant pas à travailler sur plusieurs registres.
Ce livre se clôture ainsi sur un point d'orgue, promettant une suite qui s'annonce passionnante.

Ce roman américain est initialement un livre auto-édité, qui a été accueilli avec enthousiaste par les lecteurs, et dont les droits ont été rachetés au cinéma, ce qui peut nous faire espérer une traduction très très vite !


par milabette
Cathy's book Cathy's book
Jordan Weisman    Sean Stewart    Cathy Brigg   
J'ai beaucoup aimé, l'idée de mettre des "preuves" est géniale et montre que les auteurs ont de l'imagination !!! L'histoires des immortels tient debout, je le conseille vivement aux amateurs de "journaux intimes" (les gribouillis dans les marges donnent l'impression que c'est un vrai journal ;p)
Les Anges déchus, Tome 3 : Silence Les Anges déchus, Tome 3 : Silence
Becca Fitzpatrick   
Il est très dur de parler de ce livre sans spoiler puisque le résumé est délibérément très vague mais ce qui est certain c'est que si vous avez aimé Hush, Hush et Crescendo, Silence ne vous laissera pas indifférent. Et d'ailleurs si Crescendo s'arrête à un moment critique, l'intrigue de Silence commence à un moment tout aussi critique ;)
Le livre se lit très facilement et l'intrigue est assez bien ficelée pour retenir notre attention tout au long du roman et de l'évolution qu'a Nora dans ce tome. La fin est également délectable et promet un tome 4 des plus savoureux qui va sûrement détonner ! Vivement 2012 :)

par Althea
Red Queen, Tome 1 Red Queen, Tome 1
Victoria Aveyard   
Je sens qu'on va me lancer des tomates pourries en raison de mon avis sur "Red Queen", mais je crois encore à la liberté d'expression.

Comme vous pouvez le constater, ce livre fut une grosse déception pour moi. J’avais tellement eu du mal à le finir que ça m’avait pris des mois pour pouvoir atteindre la dernière page.

Au départ, j’en avais beaucoup entendu parler sur certains sites et les critiques étaient majoritairement positives. Rien qu’avec la magnifique couverture et le résumé alléchant, je croyais que j’allais lire un roman rempli de personnages vifs et uniques et de non-stop action. Malheureusement, je suis tombée de haut. Très haut.
L’idée que Red Queen soit un roman Young Adult mélangeant dystopie et fantasy semble intéressant, quoique pas nécessairement original. En fait, le problème est qu’il n’y a pas de world-building. Nous ne savons absolument rien sur le comment et le pourquoi du monde dans lequel vit Mare. Comment les Argents sont-ils apparus? Comment ont-ils eu des pouvoirs surnaturels? Qu’est-ce qui est arrivé à notre monde pour devenir ce qu’il est? Aucune de ces questions ne sont répondues, ce qui est fort dommage.

Ennuyeux est le meilleur mot pour décrire le scénario. Il n’y a quasiment pas d’action, ni de suspense, sauf aux trente dernières pages. De plus, le retournement de situation est très prévisible, ce qui est rare pour moi de le savoir à l’avance.
En plus, j’ai même trouvé que certains éléments m’ont vraiment fait penser à ''Shadow and Bone'' de Leigh Bardugo.:
- Mare/Alina a un ami d’enfance qui s’appelle Kilorn/Mal.
- Mare/Alina découvre leur pouvoir unique devant les Argents/Grisha et est arrachée de tous ceux qu’elle aime.
- Evangeline/Zoya, la garce qui agace pour aucune raison Mare/Alina.

Je n’ai pas aimé le personnage de Mare. Je l'ai trouvé agaçante et égoïste. On dirait que l'auteur a voulu la montrer comme une personne dure à cuire, mais j'ai plutôt vu l'opposé. Pendant plus de la moitié du livre, elle se plaint de sa nouvelle vie dans le palais des Argents et fait rien du tout sauf flirter avec Maven (le cliché du petit frère prisonnier dans l’ombre de son frère) et Cal (le prince aussi charismatique qu’une feuille de carton). Je comprends ce que ça fait d'être arrachée de sa famille d'une façon si injuste. Oui, elle a le droit de se plaindre pour cette raison. Mais quand ça commence à devenir répétitif ET qu'elle commence à critiquer sa famille (en particulier sa soeur Gisa qui n'a absolument rien fait de mal), ça en devient ridicule.

Pour ce qui est des autres personnages, ils sont peu décrits, plats et stéréotypés. Toutefois, les seuls que j’ai appréciés sont Julian, le professeur de Mare et Lucas, son garde du corps. Malheureusement, ils n’apparaissent que très brièvement dans le livre et sans faire de spoilers, ils ne seront probablement pas présents dans la suite. Je dois aussi admettre que l’écriture est fluide et simple, mais tous ces faits n’ont pas un impact assez grand à côté d’un scénario fade et de personnages manquant sérieusement de profondeur.
Avec toute cette déception que j’ai ressentie en lisant le premier roman d’Aveyard, je ne penserai pas lire la suite et j’en suis bien triste que ce soit ainsi.
Visions, Tome 2 : La Dernière Danse Visions, Tome 2 : La Dernière Danse
Linda Joy Singleton   
Peu de temps après avoir lu le premier tome, c'est en lisant le tome 2 que je m'étais rendu compte que cette série n'était pas faite pour moi. De nombreux passages m'avaient ennuyé et j'ai abandonné vers la moitié. J'avais tout simplement perdu intérêt envers cette série.
Sentence 13, Tome 1 : Sentence 13 Sentence 13, Tome 1 : Sentence 13
Shannon Delany   
Je ne vais pas mentir : ''Sentence 13'' fut une véritable perte de temps pour moi.
J'ai lu ce livre, il y a plus de 2 ans, et je dois dire que l'ensemble du récit est ennuyeux, insipide et cliché, tout comme les protagonistes. Déjà que le roman possède de nombreuses similitudes avec ''Twilight'', on dirait que ça frôle le plagiat.
Dernier point à ajouter avant de conclure cette petite review, j'ai trouvé la traduction catastrophique.
  • aller en page :
  • 1
  • 2