Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Leavl : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
Cinna Cinna
Pierre Corneille   
J'ai plutôt bien aimé ce livre, enrichissant, il nous en apprend plus sur Rome. J'ai voulu le lire en lecture personnelle (je l'avais dans ma bibliothèque depuis un petit moment déjà) et je ne suis pas déçue !

par loana585
Frankenstein Frankenstein
Mary Shelley   
Un excellent livre avec son lot de monstruosité et parfois surpris par ce récit vraiment bien écrit et pas toujours facile, car le monstre n'est pas toujours celui qui a l'apparence du monstre excellent !
qui ne connaît pas Frankestien un livre choc j'ai adoré!
David Copperfield David Copperfield
Charles Dickens   
j'en garde un affreux souvenir, ma mère me forçait a le lire a haute voix j'avais 7ans, depuis j'ai repris le dessus je l'ai relu et j'ai adoré.

par brausten
L'Amour fou L'Amour fou
André Breton   
Suite intéressante de Nadja. Quoiqu'il ne développe pas suffisamment l'impact de Jacqueline Lamba sur lui, il décrit à merveille les aspects du surréalismes si chers au fameux manifeste.
Le Mariage de Figaro Le Mariage de Figaro
Pierre-Augustin Caron de Beaumarchais   
Je n'aime pas vraiment le théatre mais j'ai pourtant appréciée cette piéce, j'ai moi aussi du le lire pour les cours, mais je l'ai trouvé intéréssant sur bien des points de vue !
En attendant Godot En attendant Godot
Samuel Beckett   
"En attendant Godot", est une pièce de théâtre en prose et en deux actes mettant en scène Vladimir et Estragon, deux vieux clochards vagabonds qui croisent la route de Pozzo et Lucky respectivement maître et "esclave", et celle du messager de Godot. Le décor est dépouillé, quasi inexistant, en un lieu indéfini, sur une route de campagne avec un seul arbre. Deux clochards discutent pour tuer le temps, échangent des propos superficiels et plats, ressassent leur malheur et leur ennui. Ils attendent l'arrivée d'un certain Godot qui devrait les secourir et avec lequel ils croient avoir rendez-vous.

Un théâtre de l'Absurde, un nouveau théâtre en rupture avec le théâtre "traditionnel", une pièce qui présente quelques thèmes majeurs : l'absurdité de l'existence (Vladimir et Estragon sont totalement abandonnés et voués à une misère totale), l'immobilité du temps (du premier acte au second, le temps a passé, l'arbre s'est couvert de feuilles, mais ce temps est immobile, rien n'a changé sauf que Pozzo est devenu aveugle), l'inutilité de la mémoire (le passé évoqué par les deux clochards n'ouvre aucune perspective ni sur le présent ni sur l'avenir)... On aime ou on n'aime pas mais il s'agit d'un genre nouveau, une pièce avec son lot de réflexions philosophiques, une lecture intéressante.

par SuperNova
L'Avare L'Avare
Molière   
Après Les fourberies de Scapin, c'est mon Molière préféré. Comparé à d'autres pièces de l'écrivain, cette pièce est remplie d'humour. Le personnage de Frosine m'a plue.
L'adaptation cinématographique, avec Louis de Funès, est aussi à voir.

par myra44
Journal d'un vampire, Tome 4 : Le Royaume des ombres Journal d'un vampire, Tome 4 : Le Royaume des ombres
L.J. Smith   
ben voilà, déjà fini. J'ai beaucoup aimé ce tome, même si quelques petits trucs me gênent.
[spoiler]Tout d'abord, je ne comprends pas trop tout le foin fait autour de cette fameuse nuit au motel, après tout il ne s'y est pas passé tant de chose que ça, en tout cas rien de plus que ce qu'il ne se passe tout au long du livre entre Damon et Elena...A moins que quelque chose ne m'ait échappé.
Ensuite la fin me chiffonne un peu,pas trop que Damon soit humain mais surtout après tout ce qu'il s'est passé entre lui et Elena, elle retourne dans les bras de Stefan comme si de rien n'était, sans que Damon ne soit gêné ou triste...

J'aurais peut être plus de réponse dans le prochain, ça va être long... [/spoiler]

par Puce880
La Bien-Aimée La Bien-Aimée
Thomas Hardy   
Alors, j'avais moyennement apprécié Tess mais je me suis décidée à retenter l'aventure Hardy. Bon, j'avoue que j'ai préféré ce roman. Le personnage de Jocelyn est à la fois naïf, antipathique et pitoyable... En fait, on a un homme girouette qui se veut hors du temps et ne reste jamais fixé bien longtemps sur le même objet d'amour. Jocelyn papillonne à la recherche de "la bien aimée" même si un fil rouge se dessine à travers trois génération d'Avice Caro... La première dont il aime l'âme mais qu'il abandonne, la seconde dont il aime le corps mais qui le repousse et la dernière qui fusionne ce que les deux précédentes ont de meilleur et qui finit par l'abandonner devant l'autel. J'ai beaucoup aimé la manière dont l'auteur rend les sentiments (souvent exaltés) de Jocelyn envers ces trois Avice... Mais j'apprécie aussi le fait qu'une dernière femme, Marcia, celle pour qui il abandonne la première Avice avant de l'abandonner elle aussi, soit au final auprès de lui à la fin (et j'imagine qu'il a enfin réalisé à quel point sa quête était vaine. Le fait que Marcia soit indirectement liée à la renonciation de la dernière Avice m'a également beaucoup plu. Le roman se lit rapidement et on sourit souvent devant les pensées de Jocelyn entre naïveté, bêtise et vanité (surtout dans la dernière partie).


Ce que j'aime : la manière très acide dont l'auteur décrit la quête de perfection, de l'objet bien aimé par Jocelyn, le fait que ce soit à la fois une recherche d'esthétisme mais aussi d'âme. Le fait que l'on devine l'immense prétention de Jocelyn à travers sa recherche. La dernière version d'Avice est ma favorite, le fait que Marcia revienne dans l'histoire et la manière dont Jocelyn gâche entièrement sa vie dans sa poursuite d'un idéal qu'il n'atteindra jamais : il est trop papillonneur


Ce que j'aime moins : bon j'avoue que j'ai encore une fois du mal avec le style de Thomas Hardy qui n'est pas mon auteur favori


En bref : Un roman souvent drôle, porté par un héros intéressant à défaut d'être attachant


Ma note


7/10

par JessSwann
Nadja Nadja
André Breton   
Je n'ai rien compris. La relation entre Nadja et le narrateur est tordue et j'ignore quel est le but de cette histoire. Il doit y avoir quelque chose que je ne capte pas...

par TheKraken