Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Leaw : J'ai lu aussi

retour à l'index de la bibliothèque
Femen Femen
Femen    Galia Ackerman   
Ce livre je le conseil à tout le monde car il fait vraiment réfléchir. Ces filles sont courageuses et déterminées, elles se battent pour un monde libre, pour l'égalité. A nous de les soutenir en ouvrant les yeux!
Histoire des grands-parents que je n'ai pas eus Histoire des grands-parents que je n'ai pas eus
Ivan Jablonka   
J'ai bien souvent du mal avec les biographies, car je me sens souvent à l'écart de la vie de la/des personne(s), et parce que je n'arrive pas vraiment à accrocher, à m'intéresser à tous les événements. J'ai lu ce roman car c'est une lecture obligatoire pour un concours, et je n'était pas du tout motivée au début. Et puis, petit à petit, mon regard a changé sur ce roman.
L'auteur, Ivan Jablonka, fait ici la biographie de ses grands-parents paternels, juifs, qu'il n'a jamais connu. Pour cela, il utilise de nombreuses sources : témoignages de la famille, d'amis de la famille, récits de personnes ayant vécu les mêmes situations que ses grands-parents, et archives. Il trace leur vie depuis la Pologne, où ils ont vécu à Parczew, jusqu'à leur déportation à Auschwitz, en passant par leur immigration à Paris.
J'ai eu beaucoup, beaucoup de mal à me mettre à la lecture de cette oeuvre. L'époque, tout d'abord, m'a freinée, puisque, même avec mes cours d'Histoire, il y avait de nombreux événements que je ne connaissais pas. Ensuite, j'ai eu du mal à me visualiser Matès et Idesa, les grands-parents de l'auteur. Et je trouvais la narration longue, longue... Je n'arrivais pas à accrocher. En parallèle, on découvre aussi l'enfance de leurs enfants, Suzanne et Marcel (le père d'Ivan), et de leurs frères, soeurs, cousins, cousines... Certains viennent à Paris et son déportés, d'autres non, alors que d'autres vont en Argentine. Les enfants, quant à eux, vivent avec leurs parents, puis sont accueillis par différentes personnes. Cela faisait beaucoup de personnes à assimiler. J'étais un peu perdue. Mais ensuite, au fur et à mesure que la vie de cette femme et de cet homme changeait, j'ai commencé à m'attacher à eux, comme s'ils étaient de bons amis. Et les faits historiques décrits et vécus me devenaient de plus en plus familiers, et donc plus intéressant pour moi. Lorsque j'ai fini cet ouvrage, je me suis sentie comme si je connaissais vraiment Matès et Idesa, et que je venais d'apprendre leur mort.
J'ai finalement beaucoup apprécié les informations que cette biographie apporte sur de nombreux sujets: le communisme, l'immigration, la vie des Juifs en France pendant la Seconde Guerre mondiale, et la déportation. C'est une lecture enrichissante, notamment parce qu'elle apporte différents regards sur certains événements en croisant différentes sources. Même si je n'y étais pas obligée, je pense que j'aurais fait des recherches supplémentaires pour approfondir certains points qui me sont un peu flous.
En conclusion, même si je n'étais pas emballée au départ par Histoire des grands-parents que je n'ai pas eus, j'ai finalement réussi à apprécier un minimum ma lecture et à en retirer un nouveau regard sur certains épisodes historiques et de nouvelles connaissances.

par Prilla
Cher John Cher John
Nicholas Sparks   
Cher John;
en tout cas, ce roman sur l’amour et l’engagement est un coup de coeur.
Nicholas Sparks parle des sentiments avec force et émotion. Que ce soit les sentiments amoureux partagés par deux jeunes gens ou de l’amour entre un père et un fils. J’ai beaucoup pleuré au cours de ma lecture. C’est peut-être une histoire bourrée de clichés mais j’ai trouvé ça très beau. L’écriture de Nicholas Sparks est vraiment très plaisante (simple, sensible, passionnée…). Si la relation entre John et Savannah m’a fait craquer, j’ai également beaucoup aimé suivre l’évolution des sentiments de John pour son père .Une histoire aussi importante que celle des deux jeunes amoureux. Certaines scènes m’ont brisé le cœur .Romantique à souhait c'est tout moi ça! Mais qu’est-ce que ça fait du bien. Les personnages sont humains, à la fois faibles et forts, réalistes… touchants et attachants. Mais qu’est-ce que ça fait du bien. Les personnages sont humains, à la fois faibles et forts, réalistes… touchants et attachants. je le recommande il est vraiment très très beau mais que des larmes hou la là.
Magnifique!
L'amour sans visage L'amour sans visage
Hélène Waysbord   
« L'Amour sans visage est un récit autobiographique dont la structure est un peu comme celle d'un manège où tout tourbillonne. L'impulsion initiale est donnée par un événement dramatique et ineffaçable : à la sortie de l'école, un jour d'octobre 1942, c'est une autre main que celles de ses parents (« partis en voyage », lui dira-t-on) qui se saisit de celle d'une petite fille, et pour elle aussitôt, elle le comprend, tout bascule.
Sauvée elle passera la guerre dans un village de l'ouest, où ceux qui l'ont recueillie tiennent un café. Cette plongée dans la campagne de la France occupée, et ce qui lui fera suite, dans la prime jeunesse comme à l'âge adulte, tout repose sur un puits de silence - celui où ses parents ont disparu : le mouvement de ce livre est justement d'aller puiser à cette eau, de remonter de l'oubli vers la mémoire. »

par bridget
Jocaste reine Jocaste reine
Nancy Huston   
J'ai beaucoup aimé ce livre ! Je trouve ça génial que Nancy Huston ait donné la parole à Jocaste, personnage silencieux dans le mythe original. J'ai trouvé son point de vue très intéressant. Ce personnage est bien travaillé ! La lecture est fluide et les apparitions du Coryphée donnent un nouveau rythme.

par Peche
Les Faux-monnayeurs Les Faux-monnayeurs
André Gide   
Tristesse que de voir bon nombre de gens lire ce livre dans un contexte scolaire, forcé et ne pas apprécier un tel chef-d'oeuvre. Tristesse aussi de lire dans la catégorie "Livres ayant des thèmes similaires", Les Faux Monnayeurs se retrouve comparé à des échecs tels que "Fedeylins". Ce livre demeure pourtant un des plus marquants du 20e, une histoire fragile, triste, symbole de la jeunesse de l'époque. Un style puissant, visuel, ce livre nous happe. Une lecture fluide, agréable, un scénario simple mais absolument sublime.
Boule de suif Boule de suif
Guy De Maupassant   
Un livre très bien. Je devais le lire pour l'école, et au fond je n'ai pas été déçu. Le plus intéressant est de voir jusqu'où les hommes peuvent aller afin d'assurer leur propre survie..
Œdipe roi Œdipe roi
Sophocle   
quelle tragédie horrible que celle d'oedipe qui commet l'inomable en toute innocence, et finit par accomplir son terrible destin prédit par l'oracle

par magdave
Manon Lescaut Manon Lescaut
Antoine-François Prévost   
Comme beaucoup de personnes, je suis souvent réticente à lire les livres proposés par nos chers professeurs de français … Mais contre toute attente, j'ai adoré celui là ! Je me souviens même l'avoir relu deux ou trois fois !

Le chevalier Des Grieux est un simple jeune homme de 17 ans, vertueux et innocent. Sa rencontre avec Manon ne peut être résumée que par cette phrase :

« Elle me parut si charmante que moi, qui n’avais jamais pensé à la différence des sexes, ni regardé une fille avec un peu d’attention, moi, dis-je, dont tout le monde admirait la sagesse et la retenue, je me trouvai enflammé tout d’un coup jusqu’au transport. »

La suite de l'histoire est alors celle d'un amour fou, vue au travers des yeux de Des Grieux. Ce dernier brûle littéralement, et cette passion ne faiblit pas à un seul moment du récit. C'est ce qui me touche à chaque fois que je relis ce roman : l'amour enflammé qui unit Des Grieux à Manon ; cet amour extrême ; fait oublier tous les principes de morale et de vertu au héros. Une seule chose compte : vivre avec Manon, heureux et amoureux, quels que soient les obstacles. Le personnage se donne entièrement, sans concessions, sans limites, oublieux de lui même, et c'est cet absolu qui me fascine. Qui n'a jamais désiré vivre une passion d'une telle intensité ? Ce roman m'a vendu du rêve. Tout simplement.

Cependant, l'amour qu'éprouve le héros ne le rend pas aveugle aux défauts de Manon. Sa bien-aimée est d'une insouciance touchante, adorable, mais qui va causer leur perte, et les emmener coup sur coup au devant d'ennuis. Au fil des épreuves que ces deux personnages traversent, le lecteur les voit évoluer : on constate d'abord les changements qui s'opèrent au sein du chevalier Des Grieux, l'amour le faisant transgresser petit à petit toutes les lois de l'honneur et de la vertu. Parallèlement, Manon mène une trajectoire ascendante en apprenant la fidélité.

D'un côté, les actes des amoureux semblent totalement débridés, et d'un autre côté … le « Ciel » est constamment interpellé, et mis au centre de beaucoup des questions. Plusieurs personnages secondaires (le père de Des Grieux et son ami Tiberge notamment) sont des ambassadeurs incontestés de la vertu, et font à plusieurs reprise des discours enflammés sur les bienfaits de la religions et de la morale.

L'opposition entre l'amour et l'honneur est un pivot central du roman. Il est d'ailleurs parfois étouffant, et certains passages sont un peu lourds à lire. Je pense que c'est ce qui peut principalement rebuter. Un autre point négatif du roman, est la répétition du scénario : les personnages principaux basculent de nombreuses fois de la richesse et du bonheur à la pauvreté et au désespoir. Au bout d'un moment, le livre commence à devenir un peu long à cause de ce manque d'originalité, les péripéties se ressemblent souvent.

Quant à l'écriture, je l'ai trouvée fluide et agréable, malgré son côté soutenu. La chose qui m'a principalement marquée est le fait que l'histoire se déroule très rapidement : les évènements s'enchaînent assez vite, et l'auteur ne nous raconte que les moments qui ont un rapport direct avec l'histoire. A aucun moment le lecteur n'assiste à un dialogue banal entre Des Grieux et Manon. Chaque passage narré a forcément son rôle à jouer pour la suite de l'histoire. Malgré cela, le roman est riche de détails et de précisions, notamment concernant les émotions ressenties par le héros.

Ce livre est excellent, et me marque toujours par son intensité. J'aimerais vous le conseiller, mais j'ai conscience que l'histoire est un peu particulière, et que si elle m'a beaucoup touchée elle ne peut pas avoir cet effet sur tout le monde !

par Grenette
Dom Juan Dom Juan
Molière   
Un classique à lire.

Relu pour le français il y a peu, l'histoire m'a autant happée que la première fois.

Malgré le caractère peu consciencieux dépeint par Molière en le personnage de Dom Juan, on ne peut s'empêcher de le trouver juste.
Certes, le libertinage du (anti) héros nous indigne, mais les descriptions de la société du temps de Molière sont habilement restituées, et surtout critiquées.

Fabuleuse pièce de théâtre, à lire et à voir.

par Ophie