Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Leaw : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
Un long dimanche de fiançailles Un long dimanche de fiançailles
Sébastien Japrisot   
Ouvrir ce magnifique livre, c'est piocher des petits bouts d'histoire écrit à l'encre sur du papier bruni, chacun à son tour, revenir dans le passé et tomber sur une lettre du front, ou un peu plus tard connaître ce qu'il en est des recherches de Mathilde. Il s'échappe de cette boîte à souvenirs une douce odeur salée, le bruit des bottes dans la boue... quand ce n'est pas coupé net par les explosions ou les phrases tranchantes de l'auteur.
Attention au fil.
Miss Peregrine et les enfants particuliers Miss Peregrine et les enfants particuliers
Ransom Riggs   
Fait rare, j'ai acheté ce livre tout juste deux semaines après sa sortie. C'est un magnifique objet, parsemé d'images, décoré... Bref, de très bonne qualité et qui m'a attiré tout de suite de par sa couverture mystérieuse. N'ayant pas vu le résumé à l'intérieur du rabat, je me suis contentée de lire les quelques lignes derrières, disant que nous allions évoquer le nazisme, la persécution des juifs, l'enfermement et l'immortalité. Publié aux Editions Bayard, ce premier roman de Ransom Riggs est à vendre à 14,50€ et je n'ai qu'une chose à dire : de par la qualité et la beauté de l'objet et aussi pour son histoire particulière, foncez vous le procurer !

Je ne vous résumerais pas l'histoire. Un des attraits du roman est justement ce côté mystérieux. Si certains l'ont jugé légèrement inquiétant par sa couverture, il n'en fut rien pour moi et c'est plutôt intriguée que j'ai commencé ce livre. Je ne savais absolument pas à quoi m'attendre ! Et j'ai avalé tout bonnement ces 450 pages.

450 pages qui se lisent relativement vite car nous n'avons pas affaire à de grandes narrations. Les pages sont aérées, la police n'étant pas spécialement grande mais les interlignes sont plutôt espacés. De plus, certaines pages ne comportent qu'une photo, ou le numéro du chapitre.
Puisque j'évoque ces photos, si étranges et si bizarres mais qui attirent immédiatement l'attention, je tiens à préciser, pour augmenter l'étrangeté du bouquin, qu'une note en fin de roman nous apprend que très peu d'entre elles sont truquées. Je serais curieuse de savoir lesquelles !
Ces photos apportent un plus à l'histoire. Elles nous permettent de mieux entrapercevoir les choses, les personnages, les lieux. Elles m'ont permis de mieux me figurer ce "monde".

Les personnages sont attachants mais je ne sais pas trop sur quels pieds danser avec eux. Comme tout dans le livre, ils possèdent leur part de mystères, ce qui les rends difficiles à les cerner, autre que Jacob, notre protagoniste.
Les idées de l’histoire sont très intéressantes, mais encore survolées dans ce premier tome. Ne sachant pas qu'il s'agissait d'une série, j'ai lu ce roman comme un one-shot et j'ai été un peu déstabilisée vers la fin, ne comprenant pas où l'auteur voulait en venir (mais quand j'ai appris que c'était un premier tome, j'ai mieux saisi ^^). On peut reprocher à ce roman, pourtant addictif, les défauts d'un premier tome : une histoire un peu longue à s'installer. C'est vrai et nous ne savons pas grand-chose en refermant le livre : il reste un part entière de mystères à découvrir !
Sans trop vous évoquer l'histoire en elle-même, je tiens à préciser que les horreurs de la seconde guerre, la persécution des juifs ainsi que le nazisme, sont très en arrière-plan dans ce premier tome, mais seront mis certainement davantage en avant dans le second. Contrairement à la classification du futur film (il va peut-être être adapté pour Tim Burton), je ne qualifierais pas ce roman d'épouvante ou d'horreur. Certes étrange, je ne l'ai pas trouvé effrayant, et il demeure dans le genre fantastique pour moi. Mais le film peut être adapté d'une autre manière...

L'écriture n'est pas un atout du livre, elle se fond avec le reste. Fluide, simple et sans attrait particulier, c'est tout de même elle qui nous entraîne, à l'aide des photos. On arrive rapidement au milieu de l'histoire sans s'en rendre compte !

Conclusion :

Pour décrire ce livre, un seul mot me vient : particulier. L'histoire en elle-même n'est peut-être pas innovante, bien que je n’aie jamais lu de roman lui ressemblant. Mais ce livre prend sa force de part un magnifique travail d'édition qui lui a donné une couverture intrigante qui attire l'œil. C'est vraiment un magnifique objet, parsemé de photos authentiques pour la plupart, qui augmentent le mystère. Si on peut lui reprocher quelques défauts d'un premier tome, à savoir un début un peu lent le temps d'installer l'histoire, il n'en fut pas moins une lecture addictive et très mystérieuse ! Le nazisme et la seconde guerre sont plutôt en second plan, mais ils vont prendre de l'avant dans le second tome (la fin le suggère...)
Vous l'aurez compris, ce roman est à découvrir pour tous les amateurs de fantastiques, à ceux qui aiment Tim Burton (ce qui n'est pas mon cas) et à tous ceux qui hésitent encore : laissez-vous tenter !

par Freelfe
Meursault, contre-enquête Meursault, contre-enquête
Kamel Daoud   
Ce livre, qui est passé à deux doigts du Goncourt, repose sur de fausses prémisses : une assimilation du narrateur, Camus, à son personnage, Meursault. S'indigner du meurtre d'un arabe anonyme tiré comme un lapin par un abruti écrasé de chaleur ne peut être un acte original. Ce meurtre n'est pas une image de la colonisation, c'est la démonstration par l'absurde de l'autisme du personnage, de sa déconnection du monde auquel il est étranger. Le choix de l'arabe allongé sur la plage n'a pour but que de rendre plus odieux le meurtre et ce, même si on n'est pas Algérien.
Et donc, comme dénonciation du colonialisme, c'est raté, surtout lorsqu'on connait les ides généreuses d'Albert Camus. En dehors de cette imposture, le livre est remarquablement écrit et fort intéressant sur les dérives de l'Algérie religieuse, entre autre. Les pages sur l'athéisme sont remarquables. A lire, mais en gardant la tête froide

par Octavio
Alter égaux : invitation au féminisme Alter égaux : invitation au féminisme
Clémentine Autain   
Aux dernières élections municipales, Clémentine Autain, candidate dans le XVIIe arrondissement face à Françoise de Panafieu, s'est imposée comme l'une des personnalités majeures de la relève en politique. Aujourd'hui, à vingt-sept ans, elle est conseillère de Paris et adjointe au maire chargée de la Jeunesse. Femme politique, journaliste, elle a créé un nouveau courant féministe, Mix-Cité, une association où hommes et femmes se battent au coude à coude contre le sexisme.

par Aude
Le plus beau des chemins Le plus beau des chemins
Nicholas Sparks   
Une histoire aussi passionnante que les autres, même si elle n'est pas ma préférée.
J'ai beaucoup aimé les passages entre Luke et Sophia, mais un peu moins ceux de Ruth et Ira, que j'ai trouvé trop longs. Néanmoins leur histoire d'amour, reste très belle et j'ai apprécié que leur passé interfère avec le futur de Luke et Sophia. Très belle histoire, qui m'a beaucoup touché.

par Avalon
Carmilla Carmilla
Joseph Sheridan Le Fanu    Isabella Mazzanti   
OH mon DIEU mais comment est-ce POSSIBLE !
J'aime tout, absolument tout. Quand je lisais ce bouquin il y avait toujours quelqu'un derrière moi pour regarder l'illustration de la page d'après. Ce livre est le plus beau (et le plus cher aussi) de ma bibliothèque. Je ne sais pas trop par quoi commencer entre la sensualité et l'attirance flagrante entre Carmilla et Laura et le cœur du sujet, le vampirisme.
Si on m'avait dit un jour que j'allais adorer un livre sur le vampires, je ne l'aurai pas cru. C'est triste à dire, mais je n'avais pas envie de rentrer dans cette mode et cet engouement (après Twilight je suppose) que tout le monde a soudainement eu pendant une période. Seulement, ce livre (avec, déjà, sa magnifique couverture) aux allures sombres et gothiques de la vieille Angleterre m'a tout de suite séduite. Ce qui a fini de m'achever (ou du moins ce n'était que le début !), c'est l'histoire d'amour entre les deux jeunes femmes. Homme/Femme c'est bien gentil, mais un peu d'originalité ne fait pas de mal.
Quand je l'ai ensuite eu dans les mains, et après avoir feuilleté quelques pages, j'étais vraiment heureuse d'avoir trouvé un livre qui me corresponde et qui me plaise, avec un univers unique, sombre et romantique. Un livre qui commence par un poème de Charles Baudelaire d'un côté avec une jeune fille tenant une rose dans sa main de l'autre va forcément me plaire. Et il m'a plu.
On a le droit pour le coup à une héroïne vraiment naïve et, il faut le dire, un peu idiote sur les bords. Mais elle reste tout de même une personne équilibrée et intelligente. Et puis vient Carmilla, cette petite [spoiler]vampire [/spoiler]envoûtante aux longs cheveux noirs. Et tout va très vite en fait ! [spoiler]Elles se plaisent et c'est réciproque. [/spoiler]
Et puis le Général fait son entrée et on comprend tout. Laura reste fidèle à son poste avec l'air innocent de la jeune file qui ne comprend pas [spoiler](qu'elle vient de passer à côté de la mort, soit !).[/spoiler]
Les dessins de Mazzanti sont tous simplement fabuleux. J'ai pris je ne sais combien de photos de je ne sais combien de pages tellement ils sont... époustouflants.
Un livre délicieusement macabre et une histoire mystérieuse qui m'a fait adoré et découvrir le style de la littérature vampirique du XIXe siècle.

par Cathy-
Swing à Berlin Swing à Berlin
Christophe Lambert   
Ce livre est juste magnifique, je n'aime pas trop les romans sur la seconde guerre mondiale mais je dois bien avouer que celui là était exceptionnel.
Je me suis laisser embarquer dans un magnifique voyage dans l'Allemagne nazi et je n'ai pas du tout été déçue de ce bouquin.
La fin est très émouvante et je relirais sûrement le livre à l'occasion.
À lire au plus vite

par Deryn
Broken Soup Broken Soup
Jenny Valentine   
Un roman sociétal comme j'en ai déjà lu une bonne dizaine... je commence à m'en lasser.
Ceci-dit, il est bien écrit et c'est l'un de mes préférés (dans cette catégorie). Je trouve Rowan déprimante, mais à part ça c'est un bon livre! Il est touchant, plein d'amour, c'est adorable.
Mais à la fin j'avoue que j'ai trouvé cette histoire de filiation sans queue ni tête... enfin bon.
Je vous le conseille (j'ai tendance à faire beaucoup ressortir les points négatifs et à ne pas m'épancher sur les qualités, mais faites pas attention à moi :) ).

par Hope-S
Tu me plais tout simplement Tu me plais tout simplement
Marie-Claude Bérot   
Manon, 15 ans, souffre d’un cancer au nom imprononçable. Un jour, alors qu’elle est chauve et mal en point, Quentin, le plus beau garçon du lycée, vient lui rendre visite et lui déclare sa flamme. Elle ne comprend pas tout de suite, vu que, à part Sarah et Lucile, ses autres « amis » la délaissent de plus en plus. Puis, un jour, alors que Sarah et Lucile viennent lui rendre visite, et il y a dans leur ombre une troisième personne. L’énigmatique Eva. Celle-ci va commencer à venir la voir de plus en plus souvent et finit par lui avouer son lourd secret.
Dés ce moment-là, Manon se sent prise d’une mission, sauvée sa nouvelle amie.

De prime abord, en regardant la couverture et le titre de cet ouvrage, on s’attend à un petite hisoire d’amour comme tant d’autres. Mais ce roman va plus loin, oui, il y a bien un côté sentimental, mais surtout, il y a une très belle histoire d’amitié entre deux jeunes filles que tout sépare mais qui ont tant besoin l’une de l’autre.
Très bien



par vally
Un grand amour peut en cacher un autre Un grand amour peut en cacher un autre
Kristan Higgins   
je suis très ennuyée par rapport à ce livre.
j aime beaucoup kristan higgins, je les ai tous lu. on retrouve tous ces codes, l humour, les descriptions,....mais pour celui là j avoue que je me suis ennuyée une grosse partie du livre. l action n est pas des plus palpitantes au début.
un autre reproche que je lui ferais aussi et surtt qd on la lit souvent c est qu on devine directement ce que sera la fin dans 90% de ces livres, dc il ns reste plus qu à se laisser surprendre par le reste.
il n en reste pas moins, qu il est agréable à lire

par sissou83