Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de LeBoiteux : Liste d'Or

retour à l'index de la bibliothèque
Running Man Running Man
Stephen King   
C'est le deuxième livre de Stephen King que je lis et j'ai beaucoup aimé !
Ce monde futuriste est très réussi et la traque est pleine de suspens...
Très bien !!!

par _Ambre_
Le Porteur de lumière, Tome 4 : Le Miroir de sang Le Porteur de lumière, Tome 4 : Le Miroir de sang
Brent Weeks   
Un tome qui a vraiment su remonter dans mon estime par rapport au précédent qui, sur le long terme, m'avait laissé un peu plus dubitative en comparaison des premiers (malgré la bonne note que je lui avait donné à l'époque).
Evidemment je ne vous cache pas que pour une série du genre, basée sur les révélations et les changements de situations, il va forcement y avoir du spoiler sur les tomes précédents. Difficile de l'éviter, vous êtes prévenus.


Quand on commence ce tome, aucun des personnage que l'on suis n'est vraiment en bonne situation. Karris vient de devenir le blanc et vu que ça c'est fait très vite elle n'a encore aucune idée de comment gérer son nouveau rôle, Kip vient de s'enfuir avec sa nouvelle femme dans le but d'agir la ou la chromerie ne fait plus rien (entre autre) et Gavin lui a de nouveau été enlevé par on ne sait qui et n'a aucune idée de ce que l'avenir lui réserve.

J'avoue que j'avais un peu peur en commençant. J'ai longtemps repoussé cette lecture, vu que j'avais même prévu d'acheter l'ebook VO pour le lire dés sa sortie en 2016 et finalement j'ai attendu 2019 pour le sortir.

Mais je suis maintenant vraiment rassurée, ce tome a été à la hauteur. A nouveau on est vraiment plein de révélations, moins de lenteurs, plus de rythme, un peu moins brouillon ... Au final je trouve que ce tome est vraiment passé plus vite.

******

Le gros point fort de ce tome a été toute la partie avec Gavin. Et heureusement je dirais vu que c'était le point faible du tome précédent.
On assiste ici a toute une série de révélations fracassantes qui nous font vraiment réaliser à quel point on c'était trompé sur toute la ligne le concernant jusqu'ici.

Ha Gavin (je continue à l’appeler par ce nom la, ne m'en voulez pas), j'adore ce personnage, même maintenant. Il est dual, un gros mélange entre le héros parfait, celui plein de courage, qui lutte, qui est bon, qui a un charisme de malade, ... et un grand méchant, qui n'hésite pas à tuer pour parvenir à ses fins, qui embrouille tout le monde, qui avait tout prévu ou presque depuis le début et qui c'est même joué de lui même.

J'ai été effarée et une partie de moi est resté limite incrédule face à ce qu'on apprend sur lui dans ce tome, waou. Et le pire c'est que la source des révélations n'est pas vraiment fiable donc l'auteur fait exprès de nous laisser le doute jusqu'au bout !

En plus on se méfie, à force de se faire retourner dans tout les sens, du coup ça amplifie notre doute. Et il y a aussi le fait qu'on n'a pas vraiment envie d'être convaincu même si ça tien plus du génie sur ce point la. Bon, je suis quasiment convaincue en fait, mais il reste toujours cette étincelle, on verra bien pour la suite.

Ce qui est doublement bien c'est aussi que ces révélations nous font découvrir aussi un nouvel Andross. Cet homme est limite en totale contradiction avec l'image qu'on avait de lui avant. Non pas qu'il ne fasse plus peur, parce que ça reste un enfoiré de première, mais on comprend maintenant ses motivations, le pourquoi de ces décisions passées et présentes. J'ai adoré ces passages.

La partie de Karris a aussi été mouvementé, la pauvre ne sait plus du tout à qui se fier, tout se ligue contre elle et elle en est réduite à se lancer sur de vagues suppositions, même aidée par Teia qui prend vraiment du grade dans ce tome. Les deux femmes font leur possible pour s'entre-aider mais la pauvre Teia n'a toujours pas de chance et est bringuebalée entre ces divers maitres.

La partie qui finalement à le moins de portée en comparaison avec les autres a été celle de Kip. Non pas qu'il ne se passe pas des choses, car il va en voir de toutes les couleurs.
Mais au final ce n'est qu'une suite logique. Le personnage n’évolue pas plus qu'avant, il ne fait que continuer sur la lancée de ce qu'il était déjà capable. En plus j'avoue que Tisis est trop parfaite, il lui manque un truc pour se démarquer, et sortir de l’héroïne YA qu'elle fini par être dans ce tome.

En fait c'est le seul point un peu moins positif de ce tome, c'était trop lisse, surtout quand on a la force de la partie de Gavin au milieu.

Par contre j'ai vraiment bien apprécié la grosse bataille dans laquelle il est impliqué, les différentes phases sont suivies de façon claire par Kip qui a tout planifié et du coup elle paraissait vraiment épique !


Mais finalement ce qui renforce ce tome c'est surtout le fait que son rythme global est bien meilleurs. Les différentes parties s'enchaînent bien, il n'y a pas de temps mort ou de passages longuets.
Il y a toujours quelque chose qui se passe pour attirer notre attention et chaque point de vue est également réparti et a droit à son moment de gloire. Même Liv fait un petit retour, quoi que court, mais qui nous montre qu'elle fait son bonhomme de chemin de son coté.


Ce tome est une réussite, il m'a redonné foi en la série et en son potentiel. Il n'est certes pas parfait suivant ce que vous y cherchez, mais les moments "waou" ont été suffisants pour moi et j'en redemande. Il va être long d'attendre la fin de l'année pour la sortie du dernier tome !


17.5/20

https://delivreenlivres.blogspot.com/2019/01/le-porteur-de-lumiere-tome-4-le-miroir.html

par lianne80
Le Porteur de lumière, Tome 3 : L'Œil brisé Le Porteur de lumière, Tome 3 : L'Œil brisé
Brent Weeks   
Troisième tome avalé.
Alors j'ai été content de retrouvé les différents personnages, je dirais même qu'ils m'avaient manqué. Tout d'abord Kip, on voit une certaine évolution, et puis avec les cartes (j'en dis pas plus), mais voilà huhu enfin c'est pas mal. Et puis dans ses relations avec les autres aussi, Teia ou son grand-père. Même si tout semble compliqué.
D'ailleurs en parlant de son grand-père, même si c'est un con***d fini, j'ai adoré la scène qui se passe chez lui quand il est tout seul dans le bureau.
Teia, avec Kip, c'est celle qui je trouve fait le plus avancé l'histoire, grâce à eux deux on en apprend un peu plus sur la mythologie du porteur de lumière et tout ça.
Ensuite, Karris, sur la fin du livre elle prend vraiment son essor, hâte de la retrouver dans la nouvelle position qui est la sienne maintenant dans le prochain tome.
Et puis Gavin, le pauvre avec ce qui lui arrive tout au long de ce tome, et surtout sur la fin, c'est assez triste, j'espère qu'il aura encore un rôle à jouer par la suite
Et puis il y a Zymun, on le voit pas beaucoup dans ce tome, mais tout ce qu'il fait me le rend antipathique au possible. J'espère qu'il aura une morte lente et douloureuse. XD
Et enfin l'ordre de l'oeil brisé, alors eux on pourra dire qu'ils nous auront pas dévoilé grand chose, sauf à la toute fin, où l'on apprend que quelques personnages en font partie.

Au final, ce tome est assez bon, mais je trouve que ça manque quand même un peu d'action, le seul moment où il y a de l'action pur jus, c'est dans les 150-200 dernières pages à mon sens. Et puis ce tome m'a laissé comme un goût de transition vers le prochain. Je me dis que le prochain risque d'être épais avec tout ce qu'il a à résoudre...

par Gkone
Le Porteur de lumière, Tome 2 : Le Couteau aveuglant Le Porteur de lumière, Tome 2 : Le Couteau aveuglant
Brent Weeks   
Le premier faisait vraiment office d'introduction quand on lit ce deuxième tome. Celui-ci est juste époustouflant. J'avais envie de commencer mon commentaire en disant que j'étais juste très surpris par la fin, enfin on se dit que ça pouvait être une bonne fin en attendant le troisième tome, mais dans les 20 dernières pages tout est chamboulé, et quelle fin *OMG*

Ce deuxième tome est mieux géré donc que le premier, on suit différents personnages suivant les chapitres, mais j'avoue que mon ordre de préférence va à Kip et Gavin, et certains autres personnages comme Teia. L'action est bien dosée, je n'ai pas été déçu. J'avais juste un peu de mal avec les passages de Liv, c'est ceux que je trouvais le moins intéressant !

Mais pour revenir à la fin, quelles révélations, avec Zymun et Kip à la fin, le petit soulagement pour Gavin (vous comprendre pourquoi soulagement et pourquoi seulement petit), et puis aussi sur Andross (le sal**d).

Enfin bref, j'espère que l'auteur va vite écrire le dernier tome de la trilogie du porteur de lumière. Je veux ce dernier tome ! Nom mais c'est vrai on peut pas nous laisser comme ça avec cette fin !!!

par Gkone
Le Porteur de lumière, Tome 1 : Le Prisme noir Le Porteur de lumière, Tome 1 : Le Prisme noir
Brent Weeks   
Je viens de terminer ce premier tome et tout ce que je peux dire c'est que Brent Weeks est vraiment un très bon écrivain.
Ça faisait longtemps que je n'avais pas lu un livre aussi vite sans m'ennuyer une seule seconde.
Alors certes comme beaucoup, d'après ce que j'ai lu, au début j'ai cru que je n'y arriverai jamais.
Brent Weeks a créé un monde de toutes pièces avec un système de magie totalement inédit et assez complexe il faut le dire. Beaucoup de termes nous sont donné sans réel explication et on peut ce sentir vite perdu surtout quand on voit l'épaisseur du livre mais au fur et à mesure de la lecture tout devient plus claire et on rentre complètement dans le monde des sept satrapies.
Cependant un petit index à la fin du livre n'aurait pas été de refus.
Pour ce qui est des personnages, ils sont tous géniaux et bien travaillés.
J’avoue être totalement tombée sous le charme du prisme, Kip est aussi un jeune garçon attachant même si ça manière de se dévaloriser constamment peut être un peut agaçante.
Pour ce qui est des filles, j'ai un petit faible pour Karis.
Je n'ai qu'une hâte maintenant c'est de me plonger dans le deuxième tome, ce que je vais faire de ce pas.

par Jjong29
The Farseer Trilogy, Book 3: Assassin's Quest The Farseer Trilogy, Book 3: Assassin's Quest
Robin Hobb   
The last book of the Farseer Trilogy, yes, but not the ending of the story. Read about what happens next to Fitz with the Tawny Man's Trilogy, but you should read the The Liveship Traders Trilogy that takes place in between, but on the Cursed Shore, south of the Six Duchies and of Chalced.

par koupiz
The Farseer Trilogy, Book 2: Royal Assassin The Farseer Trilogy, Book 2: Royal Assassin
Robin Hobb   
Vraiment génial, j'ai adoré d'un bout à l'autre. [spoiler]Je ne sais pas si je confonds avec celui d'après mais il me semble que c'est celui où Fitz va dans les montagnes et meurt presque. En tout cas, j'ai a-do-ré ce passage.[/spoiler]

par koupiz
The Farseer Trilogy, Book 1: Assassin's Apprentice The Farseer Trilogy, Book 1: Assassin's Apprentice
Robin Hobb   
The Farseer Trilogy is about a boy named FitzChivalry Farseer, which basically means King-to-be Chivalry's bastard. And so he is. In a world of politics and cold-blooded murder, the young Fitz will learn to survive and become an assassin to deliver the king's justice, the traditional but unspoken of way of dealing with royal bastard's. Moreover, the King's Fool, a weird milky-white man, seems to prophecy a future of greatness for him in wierd, unenderstandable ways. But will he manage to survive long enough to accomplish it?

par koupiz
Les Aventuriers de la mer - Intégrale, tome 3 : L'arche des ombres Les Aventuriers de la mer - Intégrale, tome 3 : L'arche des ombres
Robin Hobb   
Un énorme coup de cœur pour cette saga avec une fin extraordinaire qui conclut cette histoire de la plus belle façon qui soit.
Que de batailles navales épiques, de troubles politiques et de conflits familiaux, que de personnages courageux et rusés et de magnifiques dragons.
Et surtout une palette de personnages féminins ici proposées par Robin Hobb, tellement bons qu'on en redemande. De Keffria à Althéa en passant par Ambre, Robin Hobb nous offre un bel hommage aux personnages féminins forts, déterminés, courageux et plein d'audace. Une oeuvre féministe pour ma part : les hommes sont défaillants mais les femmes tiennent la barre.
Encore une fois, je suis époustouflée par l'univers foisonnant de Robin Hobb, ce qu'elle nous propose avec les dragons et le désert des pluies donne une idée de son potentiel créatif incroyable et une folle envie de se jeter sur la Cité des Anciens.
Robin Hobb ne déçoit pas dans les dernières pages, elle vous emporte sur ses vivenefs avec ses personnages et vous êtes heureux d'avoir fait partie du voyage.

par Pulusuk
Les Aventuriers de la mer - Intégrale, tome 1 : L'arche des ombres Les Aventuriers de la mer - Intégrale, tome 1 : L'arche des ombres
Robin Hobb   
Moi qui ai adoré les cycles de L’Assassin Royal, j’ai pris du temps avant de me lancer dans la lecture des Aventuriers de la Mer, trilogie prenant place dans le même univers que l’AR et au milieu des deux premières trilogies de l’AR. Et j’ai regretté de pas avoir lu avant ! Effectivement, il s’écoule 15 ans entre les deux trilogies de l’AR et les Aventuriers de la Mer les comblent en partie, mettant en scène des personnages que l’on retrouve ensuite dans l’AR (notamment dans Le Fou et l’Assassin, dernière trilogie de l’AR). Et je pense que j’aurais bien mieux apprécié et compris les personnages croisés dans le Fou et l’Assassin si j’avais lu les Aventuriers de la Mer avant… enfin, tant pis.
J’en ai pensé quoi, finalement ? Benkecétébi1kool. Quelques longueurs à la lecture, avec des dialogues redondants, des états de conscience des personnages qui se répètent, des scènes plus ou moins longuettes… mais, globalement, chaque discussion, chaque action, chaque scène a son impact sur la narration du livre (une idée de « destin » qui sied bien à l’univers de R. Hobb) et mène à ce final dingos du tome 1. Si j’ai pris mon temps pour lire les ¾ du livre (il est plutôt costaud faut dire), le dernier quart a été dévoré en une soirée tant les événements, les personnages, convergeaient dans une même direction pour se rencontrer en explosant.
Ce tome 1 a un goût d’introduction des personnages (R. Hobb ayant analysé et présenté ses personnages le plus finement possible, mettant aussi bien en scène une jeune femme égoïste, mais indépendante, un homme autant dévoré d’ambition que d’affres du passé, un père de famille persuadé qu’il faut éloigner les femmes de la gestion de la société pour les protéger des souffrances de celle-ci, une Vivenef (un bateau vivant quwé) déchirée entre ses peurs et ses espoirs, une enfant souhaitant devenir une adulte trop tôt au goût de sa mère, un jeune homme écartelé entre sa foi et ses devoirs… bref, des personnages aussi variés que hauts en couleur, avec jamais un personnage qui ne semble creux) mais promet pour les deux prochains tomes un concentré d’action, d’approfondissement des personnages et de convergences des événements.

par louji