Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de lectrice54 : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
Ghost in Love Ghost in Love
Marc Levy   
Le nouveau roman de Marc Levy nous met en présence de Thomas, un célèbre pianiste. La veille d’un concert, Thomas, ne sachant pas où aller, finit par se retrouver chez sa mère (Jeanne) qui a prévu de sortir. Se retrouvant seul dans l’appartement, Thomas s’approche de la fenêtre et fume un joint. Soudain, une voix derrière lui se fait entendre, lui recommandant de ne pas trop se pencher. Il s’agit de la voix de son père décédé il y a 5 ans jour pour jour. Thomas est pris de vertige.

Marc Levy signe un roman comme on aime en découvrir, sur un sujet qui fascine tout autant qu’il déconcerte, déroute. Son livre mêle rationnel et irrationnel, rêve et réalité. Invité par France Info pour parler de son tout dernier livre, l’auteur a expliqué que l’idée de ce dernier roman lui était venue d’une photo de son père qui trônait sur son bureau, photo qui représente son père avec un sourire si expressif qu’il est souvent arrivé à l’auteur d’imaginer que son père allait se mettre à parler. Et c’est exactement ce qui arrive au personnage de Marc Levy, Thomas qui voit apparaître devant lui, le fantôme de Raymond, son père.

J’ai été charmée par cette histoire de « retrouvailles » entre un père et son fils, par cette expérience folle qu’ils vivent tous les deux, par les émotions qu’elle suscite en nous, par les dialogues entre Jeanne et Colette, la personnalité des différents personnages, les situations cocasses et les quiproquos, l’humour omniprésent, les sourires et même les rires, le style de Marc Lévy, son imagination, la fluidité de son écriture.
On accepte volontiers ce côté irrationnel de la situation pour le plaisir de découvrir une belle histoire, des retrouvailles qui disons-le nous seraient tellement agréables de connaître, de vivre ne serait-ce qu’une seule fois dans notre vie. C’est un moment de pure détente que nous offre Marc Levy, un récit aussi attendrissant que marrant, enfin, un bel hommage à son père.

par SuperNova
Tatoueurs, Tome 2 : Retiens-moi Tatoueurs, Tome 2 : Retiens-moi
Chelle Bliss   
Le tome 2 est encore mieux que le tome 1 dans l action les ressentis et l intrigue est vraiment differente du tome 1.Mickaël est un combattant mma mia est docteur urgentiste rien ne pouvait les mettre en contact sauf le destin. Leurs mondes vont se rencontrer et s affronter tellement ils sont différents et le passé de mickael risque de faire capoter le debut d une histoire vivement le tome 3.
Tatoueurs, Tome 1 : Secoue-moi Tatoueurs, Tome 1 : Secoue-moi
Chelle Bliss   
Un roman qui ce lis bien mais il ma manqué plus desplication sur la vie de City de son passer l'auteur aurait pu faire en sorte que son passé sois expliqué et cela ma manque. Concernant Suzy je trouve quelke na pas vraiment de personnalité elle se laisse emporter par la personne avec qui elle est. J'aurais préféré avoir une héroïne avec un tempérament plus fort. C'est dommage aussi City une grande famille et travaille avec sa sœur et ses frères mais on ne les voit pratiquement pas dans le roman je pense que l'auteur aurait pu mieux les intégrer ça aurait fait une plus belle romance
Irradié Irradié
Karine Giebel    Franck Thilliez   
Un recueil de nouvelles très percutant, et qui à son effet, et nous fait poser des questions!

par annick69
On Dublin Street, Tome 1 : Dublin street On Dublin Street, Tome 1 : Dublin street
Samantha Young   
Envoutant : Ado, Jocelyn a perdu ses parents et sa soeur. 8 ans après, elle n'a toujours pas fait le deuil et refuse de s'attacher à quelqu'un pour ne pas avoir à le perdre. En prenant un appart en coloc à Dublin Street, elle ne pensait pas que sa vie allait être chamboulée et mettre ses principes à rude épreuve face aux sentiments qu'elle éprouve pour Ellie sa colloc et surtout pour son frère Braden qui l'attire comme un aimant...Une histoire fluide, sensuelle et captivante avec des personnages profonds et attachants ainsi qu'une multitude d'émotions à ressentir.

par Folize
Don't tell, tome 5 : Le lys rouge Don't tell, tome 5 : Le lys rouge
Karen Rose   
Thriller romantique avec tous les ingrédients du genre (voire les clichés!) :
-une héroïne, jeune femme célibataire, intelligente, tourmentée, victime d'un complot
-un bel homme, policier ; il la déteste au départ mais rapidement tombe amoureux et se transforme en chevalier servant défendant sa belle
-un méchant machiavélique .On se doute que c'est un proche de la victime (à vrai dire je l'ai découvert assez rapidement mais il faut attendre les explications de la fin pour comprendre les raisons)
-une intrigue complexe
Le style est agréable à lire mais il y a quelques longueurs.
A lire pour passer un bon moment mais rien de transcendantal !

par ptitepuce
Good Girls Love Bad Boys - Tome 1 Good Girls Love Bad Boys - Tome 1
Alana Scott   
Ce n'est pas le roman de l'année mais on en deviens vite accro.
Dans cette première partie on découvre Elodie qui se voit obliger de déménager avec sa famille puisque son père vient d'être muté à Saint-Louis dans le Missouri. Dans cette nouvelle ville Elodie et sa petite sœur, Sara vont vite comprendre que rien ne va à Saint-Louis, que cet endroit est réputé pour être un endroit dangereux à cause de personne pas du tout fréquentable. Le niveau de dealers, de violeurs est en hausse à Saint-Louis. Et dans leurs nouveaux établissements scolaire, c'est la loi du plus fort. Personne ne s’intéresse au cours, les profs ne font rien pour que leurs élèves s'intéressent un temps soit peu au cours. Les élèves font juste actes de présences rien de plus. Elodie va vite être plongée dans une dure réalité mais elle, elle ne compte pas se laisser faire même face au plus grand danger de l'école: Zach. La rencontre entre eux deux est aussi bien troublante que terrifiante pour Elodie. En effet, Zach qui a fait de la prison pour une raison inconnu par tous ne laisse pas indifférente Elodie. Cette dernière très têtue ne se laisse pas se démonter par les conseils de certains élèves qui lui disent de ne surtout pas l'approcher. Elle va tout faire pour savoir le pourquoi du comment en ce qui concerne Zach.
Un début de tome bien accrocheur. On deviens vite pris par la vie d'Elodie ce qui fait que l'on en devient accro sans s'en rendre compte. Mais il faut bien avoué que même si dans la globalité l'histoire est bien ficelé et qu'on en demande toujours plus, je dois dire qu'il y a deux gros éléments que l'on ne peux pas louper, qui ne sont pas crédible et qui sont beaucoup trop énervant.
La première c'est le harcèlement que fait preuve l’héroïne sur Zach. Elle en devient complètement obsédée que ça en devient un peu malsain. Elle en fait beaucoup trop à mon gout que c'est très vite énervant et terrifiant. Le pauvre Zach.
Et le deuxième est la soirée de Thanksgiving qui est un grand n'importe quoi de A à Z. La petite sœur qui part de chez elle le soir, Elodie qui essaye de la rattraper tant bien que mal alors que la mère lui dis de laisser Sara s'en aller de chez elle. Non mais c'est sérieux les parents ? Surtout dans une ville où le taux de danger est en forte hausse, la mère laisse sa fille partir. Non mais c'est n'importe quoi ! Je trouve que les parents d'Elodie sont beaucoup plus sur son dos (parfois pour pas grand chose) que sur Sara. Le comportement excessive des deux parents est à se tirer les cheveux. Et même Sara parfois je trouve que son comportement est un peu le comportement d'une fille superficiel, ce qui m'agace. Alors que pourtant parfois elle est vraiment une crème et compréhensive avec sa grande soeur.
Malgré ces deux problèmes, j'adore la relation qui se construit entre Zach et Elodie. Zach n'est pas du tout ce qu'il prétend être et j'adore voir petit à petit le vrai visage d'un personnage qui s'est construit une apparence de Bad Boy par obligation ou par choix.
J'adore la famille de Zach. On en apprend beaucoup plus sur lui que sur sa famille pour mon plus grand plaisir.
Un personnage que j'ai détesté et qui m'a donné envie de lui faire retirer son air condescendant est: Alex. Je ne m'attendais pas à ce qu'il soit comme ça au premier abord.
Le père d'Alex je le trouve un peu rend dedans avec Elodie. En tout cas j'ai un mauvais feeling avec lui. Il me met mal à l'aise ce qui fait que je n'arrive pas du tout à l'apprécier.
Quand à Elodie, beaucoup l'on critiqués d'enfant gâtée. Je ne l'ai pas ressenti dans ma lecture. Justement je pense le contraire. Elle s'adapte au gens de Saint-Louis avec facilité. Elle a du caractère ce que j'adore, elle ne se laisse pas faire et est très têtue.
Une première partie intéressante dans sa globalité mais qui peut être amélioré sur beaucoup de points. Je vais continuer ma lecture sur la partie deux malgré tout.

par lilo7788
Amours en ligne, Tome 1 : Rencontre virtuelle Amours en ligne, Tome 1 : Rencontre virtuelle
Santino Hassell    Megan Erickson   
Ce n'est pas un coup de coeur pourtant je dois avouer que j'ai eu pas mal de point positif avec ce livre.

Le concept est plutôt pas mal même si je dois avoué que c'est ce qui l'a fait trainé dans ma Pal un très très très long moment. J'avais un peu de mal à me jeter dedans de peur de tomber sur des "correspondance" longue et interminable. Enfaite pas du tout, bien que je sois pas très fan de la première partie du livre.

Ensuite j'aurais aimé que la partie Garette en tant que militaire soit mieux exploitée faut quand même avouer que ces un milieu hyper intrangisant sur l'homosexualité bien qu'on voit une amélioration ces dernières années.

Quand a Kai, j'ai beaucoup aimé son personnage, sa psychologie bien que la encore on entre pas assez dans les détails on survole.

C'est un livre torride pour ceux qui sont pas adepte du genre MxM je le conseillerais pas pour une première lecture.

Ensuite j'ai été sidéré par la fin. Tout ce passe à une vitesse incroyable et ça m'a franchement déçu surtout que je commençais vraiment à accroché. J'ai vraiment été surprise de la vitesse à laquelle est expédié l'histoire. Ce qui m'a laisser un goût d'inachevé et de déception du coup.

Je pense que le livre si il avait mieux été travaillé aurait pu être vraiment bon mais j'ai la sensation qu'il a pas été poussé au maximum de ses capacités.
La Voix de mon père La Voix de mon père
Brigitte Lechanteur   
Coucou à tous ! En cette douce matinée de printemps, nous allons nous plonger dans l'écoute de vieilles cassettes. C'est parti, on allume le dictaphone de Brigitte Lechanteur pour écouter « La Voix de mon Père ».


La Voix de mon Père est un roman qui est tout frais puisqu'il est paru hier. J'ai eu le privilège de le lire avant sa sortie et j'en remercie beaucoup Brigitte.

Un premier roman pour l'auteure, qui nous livre à travers ces pages une quête sur des secrets enfouis. Une poursuite des souvenirs d'un temps qui s'est si vite envolé...
Dès fois, il faut laisser le temps au temps, voila ce que pourrait vous dire Patricia Médéric, notre héroïne. 15 ans ! C'est le temps qu'il lui aura fallut pour remonter le fil de sa mémoire et revivre les souvenirs douloureux des événements qui ont causé la mort de son père. Henri Doustin, était marié et père de deux enfants.
Il était avocat et défendait les intérêts de grosses compagnies d'assurance, un travail qui assurait à la famille une certaine sécurité financière. Il vouait un amour sans limite à sa famille et semblait sans histoire. Pourtant il va disparaître et mourir tragiquement le jour de son cinquantième anniversaire. Patricia, son aînée, qui est maintenant mariée à son tour et mère de famille, décide à l'approche de la quarantaine de se replonger dans les affaires personnelles laissées par son père.
Elle va retrouver des minis cassettes de dictaphone qu'il utilisait pour résumer ses entretiens professionnels. Elle va replonger dans le passé et écouter cette voix qui lui manque tant et qui à su si bien bercer son enfance.
Mais, elle va entendre également sur ces bandes des choses qu'elle n'aurait jamais du savoir.
À partir de là, plus rien ne sera comme avant pour Patricia. Elle va devoir chercher et découvrir la vérité sur un passé vieux de plusieurs décennies.
Et si ce père si aimant et attentionné n'avait pas été pas la personne qu'elle croyait ? Complots, magouilles et secrets de famille bien cachés, voilà à quoi Patricia va être confrontée. Elle va se mettre en quête de vérité, mais celle-ci à un prix ... et il sera élevé... et lourd de conséquences.


J'ai aimé cette lecture qui démontre si bien que notre vie peut être chamboulée à tout moment. Une simple cassette peut changer le cours d'une vie entière.
Le récit est bien construit, une belle découverte. Des personnages secondaires intéressants qui renferment chacun leurs propres démons. L'auteure nous fait également voyager au fil de cette histoire.
De la fraîcheur Parisienne, à la chaleur de la jungle équatoriale sud-américaine, en passant par la Belgique... des bordures de la forêt Amazonienne aux villages côtiers turquoises de Grèce, voilà le voyage qui vous attend, chers lecteurs ! À souligner également, la magnifique couverture du livre signée Matthieu Biasotto, superbe !!!
En refermant ce livre on ne peut que se poser cette question : jusqu'où serions-nous prêts à aller pour découvrir les secrets de notre passé ? En aurait-on le courage ? Serions-nous prêts à bouleverser par cette quête de vérité, notre vie, ainsi que celle de notre famille ?
Alors, imaginez que vous ayez ces cassettes entre les mains... Tentant, n'est-ce pas ?
Mais attention !! Une fois la lecture enclenchée plus rien ne sera comme avant...


Résumé : La Voix de mon Père, trop tard. Elle a enclenché la cassette. La voix de son père, disparu quinze ans plus tôt, s'élève. Rien ne sera jamais plus comme avant. Avant qu'elle ne découvre ce secret de famille, avant que sa recherche de vérité ne l'emmène aux confins de la désillusion. De Paris en Belgique, d'Equateur en Grèce, elle tire le fil d'Ariane, mais la vérité a un prix : ce père qu'elle à aimé à la folie, cet homme de devoir, a-t-il vraiment fait cette chose monstrueuse ?
Last Ride Last Ride
Ana Scott   
Le prologue reprend un passage de Dark Rider, mais du point de vue de Stan. Un monde de biker dangereux, une romance légère et passionnelle.

Les BlackAngels sont prêts à récupérer Travis dans un des repères d’Alejandro Dominguez. Alors qu’ils s’apprêtent à rebrousser chemin avec Travis dans les bras, une fille, pieds nus en chemise de nuit court vers eux. Elle est recouverte de cicatrices, ils repartent avec elle.
Stan désire cette femme passionnément, il la met sous sa protection. Julia est apeurée, elle a vécu l’enfer. Après voir aidé Trav, elle est acceptée au sein du club.

Stanley Cooper, deviendra la VP d’Aaron quand celui-ci prendra la place de Sam. Élevé au sein du club, il est loyal et a des principes comme ne jamais passer un moment avec les brebis. Il préfère les femmes mariées pour plus de liberté.
Julia Rodriguez, vingt-quatre ans est infirmière. Elle a perdu sa famille dans un incendie, et son frère l’a vendu. Elle s’est endurcie, et devenue forte. Elle a du caractère enfin assez pour tenir tête à un biker.

La narration est à la première personne, le point de vue varie entre Stan et Julie. Les changements sont annoncés par leur prénom.
L’intrigue est travaillé, en restant très légère malgré les thèmes difficiles. Julia est seule, puisque son frère l’a vendu à Dominguez. Stan prend Julia sous sa protection au sein du club, mais elle le repousse au fait de ses agressions passées. Ils vont jouer à un jeu tentant la séduction et de dénie. Les mexicains sont loin de laisser encore une de leurs femmes partir de la sorte, la vengeance se prépare.
La plume est fluide, c’est très facile à lire. La romance est agréable, mais j’ai des doutes sur la passion. Les durs bikers tuent, mais restent des gros nounours. Certaines scènes d’action m’ont laissé perplexe sur leur déroulement. Le rythme est plaisant, les rebondissements s’enchaînent.
Les émotions sont intenses par moment, et trop surjoués par d’autres. Stan se sent vulnérable, il a peur d’aimer, et change d’avis trop régulièrement. Julia cède sans dire un mot. Entre la frustration et la colère, peur et souffrance, ils sont indécis. Les relations intimes ont torrides et explicites, en restant sages.
Les personnages secondaires sont les mêmes que dans le Dark Rider, Samuel et Angela, Trav et Cassandra, Elliot, Bill, Lohann et Kurt,...

Une romance très marquée, un fil rouge réussi avec l’histoire d’Angela, une plume légère, une intrigue menée dans la simplicité. Un moment de lecture plaisant !

https://meslivres-monplaisir.blogspot.com/2019/03/blackangels-2-last-ride-ana-scott.html

par Matoline