Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Leeloo-5 : Ma PAL(pile à lire)

retour à l'index de la bibliothèque
Insupportable coloc Insupportable coloc
Jeanne Pears   
“Insupportable coloc” de Jeanne Pears est un roman surprenant et qui sort indéniablement du lot dans le monde parfois redondant de la New Romance ! On pourrait croire qu’il s’agit encore d’une sempiternelle histoire de colocataires et pourtant, Jeanne Pears a réussi à casser les codes et à nous offrir une histoire qui se démarque indéniablement !

J’ai adoré le personnage féminin Dominica, une sorte de “rebelle” au crâne rasé. Alleluia, enfin une héroïne qui n’est pas nunuche et ne tombe pas amoureuse du mec dès qu’elle voit ses abdos ! Je dirais même que Dominica ne ressemble à aucune autre (quoique peut-être à Abby de “Beautiful Disaster” de Jamie McGuire et encore). En effet, lorsque Dominica rencontre Rim, le personnage masculin, il lui inspire plus du dégoût que du désir. Nous sommes donc très loin des romans où l’héroïne décrit l’homme comme un apollon ou un dieu grec ! Outre le fait qu’elle ne soit absolument pas attirée physiquement par Rim au début du roman, Dominica enchaîne les coups d’un soir et ça aussi c’est une nouveauté ! En effet, habituellement, et pour ne pas dire 99% du temps, c’est toujours l’homme qui enchaîne les conquêtes !

La particularité de Rim est qu’il possède une barbe plutôt fournie, et c’est ce qui rebute en grande partie notre chère Dominica. Justement, j’ai aimé Rim pour son look “atypique”, “négligé” comme le dit si bien Dominica. C’est un homme à la barbe fournie et à la voix rauque. Je l’imaginais un peu comme un hipster et j’avoue que je fonds pour ce type de personnage !

L’autre particularité de ce roman c’est qu’ici nous n’avons accès qu’au point de vue de Dominica du début à la fin alors qu’habituellement nous avons un point de vue alterné entre les deux personnages.

J’ai adoré retrouvé des références aux années 2010 comme les chansons “Grenade” de Bruno Mars et “Born this way” de Lady Gaga qui m’ont rappelé mes années collège (mention spéciale aussi à “We no speak americano” de Yolanda Be Cool et aux joggings Panzeri) ! Il y a également tout un passage avec plusieurs chansons des Imagine Dragons avec les paroles ainsi que leur traduction en français !

J’ai adoré les citations à chaque début de chapitre qui sont toujours en lien avec le titre dudit chapitre. Nous avons ainsi des citations de Martin Luther King ou encore de Amélie Nothomb !

Jeanne Pears a également réussi à me faire voyager aux travers de ses descriptions. C’est ainsi que j’avais l’impression moi aussi d’enfourcher la moto de Rim et de faire des kilomètres avec lui, au travers de paysages magnifiques comme les plages de sable fin. C’était magique !

L'auteure délivre également des messages importants notamment au niveau de la sexualité et du fait de se protéger et de faire des tests de dépistage. Jeanne Pears nous montre la sexualité sous toutes ses formes. Qu'elle soit bestiale ou tendre, l'important reste le consentement et elle nous rappelle que le dépistage est important.

Alors certes, je pourrais aussi vous dire qu’un élément en particulier était prévisible à cause des trop nombreux indices, qu’il y a eu quelques longueurs dans le dernier quart du roman et que j’aurais aimé un épilogue mais vous savez quoi ? Malgré cela, l’auteure a réussi à me faire vibrer pendant deux jours en compagnie de Dominica et de Rim. Oui, ils m’ont parfois donné envie de m’arracher les cheveux mais c’est aussi pour cela que je les aime.

Jeanne Pears a réussi le pari fou de renouveler le genre en créant une héroïne atypique. C’est un roman qui en vaut la peine ! Il est sorti initialement en format numérique sous le nom de “Colocs & complications” mais je vous dirais plutôt de vous procurer le format broché car vous aurez forcément envie d’avoir cette histoire dans votre bibliothèque. Il est certain que je lirais d’autres romans de cette auteure !
Dark Heart Dark Heart
Karine Anselme   
L’ombre et la lumière... la victime et le coupable. La force et la faiblesse... le passé et l’avenir... la raison et la folie...
Ce livre est un combat. Une lutte. Entre deux âmes torturées, entre deux corps meurtris d’avoir trop lutté. Lutté contre le destin, lutté contre l’amour, lutté contre l’évidence.
Mais le destin, qui peut s’avérer dur et sans pitié, uni toujours ceux qui s’aiment...

Wait for You, Tome 1.5 : Jeu de confiance Wait for You, Tome 1.5 : Jeu de confiance
Jennifer L. Armentrout   
J'ai encore plus aimé ce tome que le précédent, être dans la tête de Cam est un vrai plaisir.
Son personnage est très charmant et charismatique.
Si vous avez aimé Wait for you, vous adorerez ce tome.
Après c'est exactement la même histoire, donc certains pourraient ne pas apprécier, moi j'aime bien relire une histoire qui m'a plu d'un autre point de vue, ça offre d'autres perspectives.
Nous avons quand même introduction des personnages qui seront les héros du tome suivent à savoir Teresa la sœur de Cam et Jase son meilleur ami.

par Do83
À première vue À première vue
Colleen Hoover   
C'est le premier livre de Colleen Hoover que j'ai du mal à noter car je n'ai pas été transporté comme tous ses autres livres. C'est vrai que le fond de l'histoire est bon, la morale est belle. Mais la trame est pleine d'histoires dans l'histoire, ce qui ne m'a pas permis d'apprécier les personnages ni mêmes les quelques situations qui auraient pu être marquantes. C'est un bon livre "pour ado" qui se lit simplement.

par Maye2009
Le Baiser de l'ange, Tome 2 : Soupçons Le Baiser de l'ange, Tome 2 : Soupçons
Elizabeth Chandler   
Oui pas mal mais je trouve que les personnages tournent un peu en rond,j'espère que la suite nous donnera plus de réponses pour ce qui c'est passé avant l'accident.

par electra
Zel, l'ange mercenaire, Tome 1 : La Clef Zel, l'ange mercenaire, Tome 1 : La Clef
Kalypso Caldin   
J'ai été déçue par ce livre.
Le résumé était super prometteur, les petits passages que j'avais lu aussi, mais le tout est vraiment... Moyen. Genre, moyen qui vaut pas 17€. Je considère qu'à ce prix là on peut s'attendre à une bien meilleure qualité !
Je vais d'abord donné une vision générale de ce que j'ai ressentis. J'avais l'impression que l'ensemble était assez superficiel : pas vraiment développement des personnages, ni des relations (outre celle de Zel et de Kendra)
En fait, je dirais pas que ce développement est inexistant mais il est décousu, superficiel au sens littérale : je n'ai ressentis aucun lien entre Kendra et Adam, je l'ai d'ailleurs trouvé très étrange et pas franchement proche : j'ai eu plus l'impression que ce sont des connaissances et non des personnes très proches ; en effet, je trouvai leurs échanges très "froids". Il y avait beaucoup de passages marrants mais pas où il y avait une vraie complicité : [spoiler]ils ne sont vraiment pas proches, ils ne se racontent rien du tout.[/spoiler]
Bon, j'ai pris l'exemple de cette relation mais je pourrais aussi prendre l'exemple de sa soeur aussi : dans ses pensées, elle dit qu'elle l'aime beaucoup, mais dans les actes, il n'y a aucune prise d'initiative. [spoiler]Quand sa soeur lui demande de l'aide, elle ne bouge concrétement pas le petit doigt.[/spoiler]
Puis, ce premier tome donne l'impression d'une longue introduction. [spoiler]Pendant tout le roman, Kendra nous sérine le fait qu'il s'est passé quelque chose de grave avec sa mère mais jamais en entrant dans le détail[/spoiler]
A un autre niveau, le personnage de Kendra est vraiment étrange et invraisemblable. Déjà, si sa mère l'a jeté dehors avant ses 18 ans, elle est supposée être dans une maison d'accueil ou autre, mais pas être lâchée dans la nature comme ça toute seule. Ensuite, elle se dit tout le temps pauvre mais j'ai l'impression qu'elle se permet toujours des trucs. Aussi, elle fait très immature et c'est vraiment invraisemblable avec le fait qu'elle vive seule et qu'elle travaille. Avant d'aller plus loin, j'aimerai m'arrêter sur son travail : elle est médium. Je ne sais pas quelles ont été les recherches effectuées sur ce domaine mais en tous cas, elles ne sont pas du tout exploitées par l'auteur : concrètement, on sait qu'elle donne des séances par skype et en direct mais je n'ai pas sentis toute la profondeur de son don dans ce premier tome. C'est vraiment superficiel comme approche : [spoiler]Déjà, elle ne dit pas à son amie qu'elle est possédée alors que c'est quelque chose avec laquelle il ne faut pas jouer et que si elle est possédée par un démon, il y a des chances pour que ça tourne mal pour le prêtre qui essaie de la guérir. En plus, elle savait qu'elle s'était retrouvée dans le champs et il faut pas avoir fait math sup pour comprendre, ce qui rend la fin totalement prévisible mais ça on le remarque dés qu'elle dit qu'elle est malade plusieurs fois et que c'était pas dans son habitude.[/spoiler]
Pour en revenir à son caractère, ça fait d'elle quelqu'un d'assez immature qui dans les faits vit des expériences difficiles mais en même temps, ça n'impacte pas sa manière d'être. [spoiler]Quand elle parle des relations avec sa mère, on ne sent pas qu'elle est spécialement triste, elle prend ça avec cynisme alors qu'elle est au lycée[/spoiler] En effet, elle est très altruiste pour ne pas dire complétement idiote [spoiler]elle accepte quand même de se sacrifier pour des gens qu'elle ne connaît absolument pas[/spoiler]
Cela nous amène à toute la partie théologique du livre que je ne vais pas détaillé car ce n'est pas ce qui m'intéresse mais c'est le rapport qu'entretient Kendra avec cette histoire : elle ne fait pas preuve d'assez de discernement ni d'assez de combativité envers [spoiler]les anges. Enfin, bon, si un prétendu archange m'annonce que mon destin est de mourir, et que j'apprends ensuite que ce sont eux qui ont les ailes de mon petit ami, je ne ressentirai absolument aucun remords à ne pas me sacrifier en rétorquant que s'ils veulent un sacrifice ils n'ont qu'à sauter dans cette porte eux même (oui parce qu'ils ne prennent jamais part aux combats directement, ils apparaissent comme des lâches avec leur mantra à la Leibniz du fait que chaque action à sa place car Dieu choisit le moins pire des mondes possibles ) [/spoiler]
Pour finir, je dirai que le principal problème avec Kendra c'est le genre du livre : c'est du young adult, elle n'a que 17 ans. Pourtant, c'est compéltement mélangé avec du new adult. Je l'ai dis au dessus, mais elle est très jeune, à un caractère proportionnel à son âge mais pourtant ses actions (regarder les auras des gens etc), son passé la font apparaître comme un personnage beaucoup plus âgé. Et je pense que ça aurait été bien mieux de changer le genre pour en faire un new adult où Kendra a vraiment vécu des choses horribles, sa mère l'a abandonné, elle galère comme pas possible donc elle cotoie les mauvais côtés de la vie, sa soeur n'est rien de plus qu'un soutien moral et est très contente de ne pas être à sa place et le fait de savoir que Kendra est très pauvre ne l'empêche pas de lui réclamer de l'argent. Donc, rien que cette situation donne naissance à un caractère totalement différent, avec une maturité différente et une personnalité bien plus affirmée. Mais on se rend vite compte qu'il faut changer tout le livre.
Donc, pour finir, je ne lirai pas le deuxième tome. Même si le premier est introductif et qu'il pose l'univers, il faut quand même avoir une cohérence et une qualité dans l'écriture, chose que je n'ai pas retrouvé dans ce livre. Et, j'avoue être très déçue des édition Hugo New Way. Même si d'une manière générale, je n'ai jamais apprécié les livres qu'ils sortent (d'ailleurs, à la librairie, j'hésitais à l'acheter car le résumé avait vraiment l'air pas mal, la couverture superbe mais je le sentais mal les édition Hugo new way). Bref, je suis vraiment déçue parce que ce livre aurait pu être génial, l'idée l'est ! Mais le passage à la réalité...

PS : je ne parle pas de Zel ou de sa relation avec Kendra parce que je la trouve assez bien réussi et j'avais rien à relever dessus

par MiruMira
Le Baiser de l'ange, Tome 3 : Âmes sœurs Le Baiser de l'ange, Tome 3 : Âmes sœurs
Elizabeth Chandler   
ce dernier tome est mon preferée des troix il et tout simplement captivant.je trouve juste d'ommage que l'on ne c'est pas ce que devien LACEY et comment ce passe la relation de IVY et WILL mais bon sa ne retire rien au charme de c'est troix tomes.

par moumouthe
Insaisissable - Saison 2, Tome 1 : Crois en moi Insaisissable - Saison 2, Tome 1 : Crois en moi
Tahereh Mafi   
Eh bien je sors de cette lecture ni tout à fait enjouée ni complètement déçue... J'avais énormément aimé la première trilogie, en particulier les deuxième et troisième tomes où Warner se révèle complètement. La complexité de ce personnage, sa profondeur et sa vision désabusée de son environnement ont fait de lui le personnage masculin de YA que je préfère. Donc pas la peine de vous dire à quel point j'étais ravie (et quelque peu inquiète) de le retrouver dans cette nouvelle trilogie. Ravie car j'avais lu que la moitié des chapitres seraient écrits de son point de vue et inquiète car je craignais que Tehereh Mafi ne saccage ce personnage en voulant relancer une nouvelle intrigue.

Les événements reprennent deux semaines après la fin d'Ignite Me et nous retrouvons une Juliette perdue face à l'immensité de la tâche qui lui incombe en tant que Supreme Commander. Ses doutes et peurs sont très bien retranscrits et totalement justifiés : comment une jeune fille de 17 ans totalement inexpérimentée peut-elle remplir ce rôle et être crédible aux yeux des autres Supreme Commanders ? Mais là arrive la première incohérence : au lieu de l'aider dans cette nouvelle position, les deux personnes à même de l'épauler convenablement la laissent se noyer. Tout d'abord Warner qui ne partage ni son expérience étendue ni des informations importantes sur les relations internationales mais surtout Castle qui joue aux énigmes et distille les informations au compte gouttes alors que la situation est plutôt inquiétante. L'auteur souhaite maintenir le suspense ce qui est une bonne idée en soi mais ici cela donne l'impression que les personnages manquent de bon sens. Par ailleurs, vu tout ce que sait Castle pourquoi n'a t-il pas donné toutes ses informations bien plus tôt, genre dès le tome 3 ? Bref.

Un des points positifs de ce tome et qu'on en apprend enfin (un peu) plus sur le monde dans lequel évoluent les personnages. Toutefois, je crains que Tehereh Mafi ait créé quelque chose d'un peu trop complexe et que le clap final soit bâclé ou bien invraisemblable, j'espère vraiment qu'elle sait où elle va ! Selon moi, les meilleures séries sont celles où l'auteur a tout planifié depuis le début et où chaque détail a son importance (pardon pour cette petite digression :p).

En ce qui concerne l'intrigue, l'auteur la relance de façon plus ou moins habile avec notamment l'arrivée de nouveaux personnages qui auraient peut-être mérités d'être un peu plus développés mais qui le seront sans aucun doute dans les tomes suivants. Par ailleurs, de nombreuses révélations jalonnent le récit, on en apprend beaucoup sur pas mal de personnages, cependant certaines de ces révélations semblent un peu superflues. Encore une fois, j'espère que l'auteur ne s'étale pas un peu trop, mieux vaudrait centrer son intrigue sur un point bien précis et le développer en profondeur.

Enfin, du côté des personnages j'ai été déçue par Juliette que j'avais appris à apprécier depuis le milieu du tome 2 - moment où Warner revient dans sa vie. Avec lui, elle devenait plus forte, plus sûre d'elle, il l'a aidée à se révéler tout au long du tome 3 et leur duo était juste parfait. Dans ce tome leur relation amoureuse a bien été exploitée (chose qui m'a plu) mais le côté "équipe" a été totalement absent ! Juliette a fait trois pas en arrière dans ce tome et me fait penser à celle qu'elle était pendant sa relation avec Adam. Ses réactions manquent de maturité (ok elle n'a que 17 ans) et elle est plus centrée sur ses problèmes personnels (qui sont importants je l'avoue) que sur la situation périlleuse dans laquelle elle et ses amis se trouvent. Quant à Warner... Partager ses pensées a été un vrai plaisir, j'avais hâte de lire les chapitres dont il était le narrateur ! S'il n'y avait pas son manque de partage avec Juliette au niveau des problèmes politiques qu'il justifie par une confiance aveugle en elle - confiance qu'il a toujours manifestée mais comment Juliette peut-elle mener à bien sa mission s'il ne la forme pas un minimum ? - je serais totalement satisfaite de son comportement. J'espère qu'il gardera toujours cette prestance et froideur extérieure et qu'il ne deviendra pas un amoureux transi ne pensant qu'à ses problèmes amoureux.

Pour conclure, cela a été un plaisir de retrouver Warner même si je n'ai pas trop apprécié la direction que prend sa relation avec Juliette et l'intrigue mise en place par l'auteur est intéressante. Toutefois des incohérences m'ont dérangée et je reste perplexe quant à pas mal de révélations. Je lirai la suite avec plaisir pour voir comment tout cela va se démêler ! Je vous conseille de donner une chance à ce livre car il y a de très bons passages (notamment grâce à Kenji et Warner) et de vous faire votre propre avis ;) !

par Aurore.
Romance avec un milliardaire Romance avec un milliardaire
Camile Deneuve   
Histoire des hommes de la famille Mallory de Seattle. L’aîné, Jakob, rencontre la belle et très jeune Quilla à Venise au moment où il s’apprête à mettre fin à ses jours. Ils tombent très vite amoureux et les voilà de retour à Seattle prêts à commencer une nouvelle vie. Sauf que Gregory Fisk, l’associé de Jakob, tombe dans la psychose et se met à vouloir détruire toute la famille Mallory.
Bon. L’histoire commence assez fort mais beaucoup de choses la plombent. D’abord, l’auteur a créé une ribambelle de personnages dont elle s’épuise à trouver des compagnons de lit/vie, parfois au milieu de moments archi tendus. Ensuite, le méchant, tout-puissant pendant les 9/10e du bouquin, n’est pas vraiment réussi. L’auteur pense qu’en multipliant les coups tordus, les agressions, les enlèvements (et pire), elle arrive à vraiment tenir en haleine son public. En fait, on décroche assez vite parce qu’elle ne sait pas gérer les actes méticuleux, froids et réfléchis du bonhomme, avec son évidente psychose. On tombe donc progressivement dans le glauque, sans trop savoir pourquoi. Car, et c’est un autre problème, les péripéties s’enchaînent littéralement sans transition. La narration est plusieurs fois prise en défaut. L’écriture n’est pas non plus enthousiasmante. Bref, une lecture qui s’oubliera vite.

par santho
Dark Soldiers, Tome 2 : Sexy Wild Rider Dark Soldiers, Tome 2 : Sexy Wild Rider
Sara June   
ah ben voila !!!! je l'attendais cette suite de série et Path est exactement comme je le pensais , beau et tendre , j'ai adorée ce tome . Mais quels histoires faites de rebondissement et la fin est des plus saisissante car on est tres loin de s'imaginer cette histoires se terminer ainsi , Bref Sara June encore encore sur Kill et Dee

par Lydie-9