Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de LeGrimoiredePenryn : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
Bad for me, Tome 2 Bad for me, Tome 2
Anita Rigins   
J'ai préféré le premier tome. Je reste sur ma faim avec l'épilogue. Ça manque de détail, j'aurais voulu en savoir plus sur le retour de Julian et avoir un aperçu quelques années plus tard.

par gervalou
Toi et moi à jamais Toi et moi à jamais
Ann Brashares   
Pas mal !
J'ai beaucoup aimé l'histoire mais, il ne faut pas s'attendre a une grande histoire d'amour. Je dirait que ce livre parle surtout du passage a l'age adulte de trois amis d'enfance. Je trouve que Paul a l'esprit assez torturé. J'ai passer un bon moment a le lire alors je vous le conseil pour passer le temps

par thavany
Le Feu secret, Tome 1 Le Feu secret, Tome 1
C.J. Daugherty    Carina Rozenfeld   
http://wandering-world.skyrock.com/3255713552-THE-SECRET-FIRE-T-1-THE-SECRET-FIRE.html

OH. MON. DIEU. THE SECRET FIRE est un énorme coup de cœur, une lecture palpitante et addictive qui m'a complètement ensorcelé. Ce n'est pas compliqué : j'ai absolument tout aimé dans cette histoire. Les personnages sont touchants et émouvants au possible, l'intrigue est extrêmement prenante et hyper saisissante et l'ambiance du récit m'a juste passionné. C.J. Daugherty et Carina Rozenfeld nous livrent ici un roman haletant et enivrant grâce à leurs plumes vives et aiguisées. Une chose est sûre : si ce fût un véritable honneur et un vrai plaisir de lire ce livre en avant-première, devoir attendre encore plus longtemps que tout le monde pour sauter sur le tome 2 va être une vraie torture.

Dès les premières pages, je me suis senti comme absorbé par THE SECRET FIRE. J'étais déjà fan de la manière d'écrire des deux auteures séparément mais alors ensemble, le résultat est tout simplement explosif. J'ai trouvé ce cocktail des deux plumes exquis et vraiment entêtant. Immédiatement, l'atmosphère mystérieuse et ultra électrisante du roman nous enveloppe. C'est grisant, exaltant et renversant. J'ai adoré me perdre dans chaque chapitre, me laisser guider par chaque mot et être complètement investi dans l'histoire. Carina Rozenfeld et C.J. Daugherty sont irrévocablement des maitresses dans l'art d'attirer leurs lecteurs dans un récit et de les y enfermer.

Évidemment, rien de tout cela n'aurait été possible si THE SECRET FIRE n'était pas porté par deux héros tout bonnement extraordinaires et adorables. Taylor et Sacha m'ont tellement, tellement plu et bouleversé. Je suis tombé amoureux de leur personnalité, de leur caractère et de leur humanité. Bien que très différents, ils sont tous les deux matures, intelligents, drôles, sincères et hyper craquants. On sent bien que les auteures ont tout mis en place pour leur conférer une vraie profondeur. Tout ce qui les concerne est extrêmement bien décrit, extrêmement bien construit, extrêmement solide. Des éléments comme leurs amis, leur famille, leur scolarité et toutes ces petites choses qui font d'eux des adolescents ne sont JAMAIS mis de côté. Rien n'est oublié. Ainsi, l'impression de réalité est carrément palpable. On se sent alors irrémédiablement proche d'eux, de leurs sentiments, de leur désarroi, de leurs craintes et on veut sans cesse les rassurer. C'est vraiment un plaisir de pouvoir autant s'identifier à des héros et de vivre leur aventure avec eux. D'être eux. Sacha et Taylor me manquent déjà énormément et j'ai vraiment hâte de les retrouver. Cette expérience à leurs côtés a été fabuleuse et fantastique.

La force de THE SECRET FIRE réside également dans sa capacité à nous livrer ses secrets au compte-gouttes. Les choses évoluent à un rythme absolument parfait : ni trop rapidement, ni trop lentement, juste ce qu'il faut pour nous tenir en haleine à chaque fois. Impossible pour moi de ne pas lire une centaine de pages quand je reprenais ma lecture. Les rebondissements s'enchaînent, le mystère s'épaissit sans arrêt et, ainsi, nous sommes comme pris dans une sorte de frénésie incontrôlable. On en veut toujours plus : plus de révélations, plus de noirceur, plus de coups de poing, plus de coups de théâtre inattendus. Carina Rozenfeld et C.J. Daugherty tiennent leurs promesses à chaque fois et nous permettent de vivre un voyage époustouflant et captivant. J'ai adoré voir le fil conducteur de THE SECRE FIRE se dérouler sous mes yeux, en apprendre constamment plus sur les origines de cette histoire et voir l'intrigue prendre vie devant moi. Tout est vraiment bien dosé, parfaitement maîtrisé et extrêmement clair. C'est net, concis, saisissant et passionnant.

Du début à la fin, le roman suit cette idée. Dès lors, les pages se tournent d'elles-mêmes et très/trop rapidement, nous parvenons à la conclusion de l'histoire. Tout s'enchaînent logiquement, tout s'accélère et explose pour une livrer une fin parfaite et qui promet de magnifiques choses pour la suite. Si nous avons déjà quelques réponses à nos questions, les plus grosses interrogations restent en suspens, ce qui me rend encore plus enthousiaste et excité pour le tome 2 ! Après 400 pages d'émotion et de surprise, je dois bien avouer que je suis ressorti de ma lecture à la fois déboussolé et embrumé. J'aurais aimé que cette histoire ne se termine jamais et que l'aventure continue. Vivement l'année prochaine !

En résumé, THE SECRET FIRE est une excellente lecture. C.J. Daugherty et Carina Rozenfeld ont réussi avec brio leur pari d'écrire une série à quatre mains. Les protagonistes qu'elles ont créés sont sublimes, l'intrigue qui naît au fil des pages est à la fois énigmatique et ultra poignante et l'atmosphère qui émane du roman est tout aussi oppressante qu'elle est addictive. C'est un joli coup de cœur que nous offrent ici deux auteures incroyables et dont il me tarde énormément de connaître la suite !

par Jordan
Phaenix, tome 2 : Le Brasier des souvenirs Phaenix, tome 2 : Le Brasier des souvenirs
Carina Rozenfeld   
Je viens de le terminer, et je suis encore sous le coup de toutes les émotions que ce livre m'a fait éprouver, tant du côté de la joie, de l'amitié, de l'apaisement, de la tension, que de la tristesse. Si peu de livres ont le mérite d'aviver tant d'émotions et de me tirer des larmes,de joie comme de peine... celui ci en a fait partie.

J'ai trouvé que le choix de l'auteure de nous faire découvrir peu à peu, avec Anaïa, dans ses rêves, ce qu'elle a été et qui est celui qui la hante nous emporte avec elle et nous laisse, comme elle, nuit après nuit, sur notre faim, dans le désir de savoir, la frustration de ne pas y arriver, le combat pour renouer avec ce passé. L'absence d'Eïdan, bien que présent d'une certaine manière, laisse un vide, un gouffre même, chaque jour ranimé. Au plus le livre avance au plus le manque, le vide, est là, enfle, mais avec toujours l'espoir en fond, jusqu'à ce que certaines choses changent chez Anaïa.

Et puis il y a Enry, grand mystère lui aussi, car finalement, 2 oiseaux, qui sont ils vraiment, et parfois, il y a un léger doute qui s'insinue, qui survole et je me disais : "et si..."

Ce tome voit tout changer, advenir et réadvenir, autrement, brisant d'une certaine façon le cycle du Phaenix, le revisitant, le recréant, le ravivant, lui donant un nouvel envol et une nouvelle flamme. Les souvenirs, peu à peu, reviennent, les sentiments et les émotions explosent, ils se déplient, enflent, grandissent.... on est submergés et entrainés dans cette tourmente tout autant que dans cet amour inconditionnel et éternel qui vient nous habiter tout en même temps qu'Anaïa, on redoute avec elle de le perdre, de se perdre , de mourir , partir ..... On rit avec elle, on pleure avec elle, on avance avec elle avec le plus grand bonheur ....

Et toujours la playlistsuperbe qui nous accompagne et nous fait éprouver les choses autrement, plus intimement, même si pour moi la musique de cette bilogie sera et restera toujours Sia "i'm in here", celle qui j'écoute avec plaisir, nostalgie, amour... celle qui vient raviver tout les sentiments qu'a réveillé en moi ce livre novateur, original, et , au delà de tout , superbe.



par chrysta
Phaenix, tome 1 : Les Cendres de l'oubli Phaenix, tome 1 : Les Cendres de l'oubli
Carina Rozenfeld   
http://wandering-world.skyrock.com/3106475547-Phoenix-Tome-1-Les-Cendres-De-L-oubli.html

Ouaw. Ouaw ouaw ouaw ouaw ouaw. Je suis juste incapable de dire autre chose, là tout de suite. Quel roman ! Mais quel roman ! Phænix est un ouvrage ardent, saisissant, intense, palpitant, et diablement obsédant ! Je peux vous assurer que ce livre est un coup de coeur. Un énorme coup de coeur, même. Cela faisait des mois que je n'avais pas pensé à un roman de cette façon. Il me hantait littéralement. A table, avec des amis, en famille, les personnages et l'intrigue de Phænix me poursuivaient partout ! J'ai vécu tellement de merveilleuses choses durant cette lecture que toutes les coucher à l'écrit risque d'être une expérience compliquée !
Dès le départ, en pénétrant dans l'univers du roman, j'ai senti que le coup de coeur n'allait pas être très long à venir. On pénètre dans un monde enchanteur et envoûtant. Carina Rozenfeld possède réellement un don avec les mots. Chaque description est solaire, fascinante et ultra visuelle. On ne peine vraiment pas à plonger dans chaque paysage, chaque situation et chaque lieu où l'auteure a voulu nous embarquer. Dès que je mettais à lire, la réalité autour de moi disparaissait. Le monde fantastique de Phænix effaçait le temps autour de moi. Je me suis retrouvé à de très nombreuses reprises sur un nuage de coton, engourdi, comme lorsqu'on se réveille après une longue nuit. Cette merveilleuse lecture m'a permis une évasion totale, rare et vraiment, vraiment, addictive. Impossible de ne lire que des bribes du livre. Dès qu'on plonge dans l'intrigue, les pages sont comme animées d'une vie propre, et elles se mettent à défiler avec frénésie entre nos doigts.
Évidemment, cette histoire d'amour que j'ai vécu avec le roman a pu voir le jour grâce, avant tout, aux personnages que renferme l'histoire. Anaïa m'a totalement fait craquer. Pour commencer, j'adore son prénom ! Sincèrement, je le trouve magnifique ! Puis c'est juste un protagoniste fabuleux. Mature, déterminée, sûre d'elle, aimante, passionnée et toujours pleine de surprises, elle m'a complètement fait fondre. Ses petites manies m'ont permis de complètement m'identifier à elle. Sa timidité maladive en public, le fait qu'elle pince sa paille avec ses dents ou encore sa façon de s'exprimer m'ont vraiment fait penser à moi. Oui bon ok, elle boit du Coca-Cola et non pas de l'Ice-Tea, mais on ne va pas lui en vouloir ( ni à Carina qui, elle non plus, ne supporte pas cette boisson ! Si si, je vous assure, c'est elle-même qui me l'a dit ! ). Anaïa est douce, tendre, innocente. Elle m'a profondément touché. Je crois que l'auteure a su décrire à merveille mon style de fille. Merci madame Rozenfeld. Voilà que je tombe à mon tour amoureux d'un être chimérique. Mais quel être ! Haaaaaaaaa, Anaïa, je t'aime !
Le gros plus de ce roman réside aussi dans les protagonistes masculins qui s'y cachent. Nous avons Enry, le garçon touchant, drôle, et qui ne prend rien au sérieux. Puis nous avons Eidan ( j'adore ce prénom aussi ), personne à la fois torturée, mélancolique et mystérieuse. Ces deux caractères apportent une réelle richesse au roman. On confronte toujours leurs dualités, en passant par une multitude de sensations. De plus, Eidan et Enry vont véritablement en faire voir de toutes les couleurs à Anaïa qui va, elle, mener sa propre route. Hors de question de se laisser poser des bâtons dans les roues par des jeunes hommes. Ce triangle amoureux ( qui, au fond, n'en est pas vraiment un ) m'a conquis et subjugué ! Les moments durant lesquels Anaïa se retrouvait seule avec l'un ou l'autre de ces héros étaient exceptionnels ! Quel bonheur !
L'élément qui m'a rendu complètement accro à Phænix ( parce que, oui, j'en suis véritablement devenu drogué et dépendant ) est le fait que Carina Rozenfeld ait inséré des dizaines de musiques dans son chef-d'œuvre. En effet, ce roman est ultra moderne ! Facebook, Apple et chansons récentes y sont monnaie courante ! Et grâce à chaque chanson que l'auteure a choisi d'intégrer à son histoire, ma fascination pour cette dernière n'en a été que plus forte. Seigneur !!! Je n'avais pas vibré pour un roman de cette façon depuis des siècles ! Les scènes musicales sont énormément tactiles, charnelles, et font parti des moments les plus intenses que j'ai jamais vécu. J'étais véritablement en transe, absorbé entièrement par chaque page, chaque ligne, chaque mot. Franchement, j'attendais d'éprouver cela depuis tellement longtemps ! C'était... C'était si unique ! Ajouter à cela un climat troublant, noir, inquiétant et terriblement tentant à la fois, grisant et exaltant, et vous caressez à peine mes impressions. Il faut lire Phænix pour éprouver autant de plaisir. Quelle lecture !
Nous rencontrons également d'autres personnages, tels que Garance, Yvan et Vincent, qui apportent un vrai plus à l'intrigue. Garance m'a énormément plu ! Drôle, pragmatique et indépendante, son rôle dans l'histoire est très important, puisqu'elle va servir de point de repère à sa meilleure amie, Anaïa. De plus, le contexte dans lequel nous sommes plongés est dévastateur. Le sud de la France, sa beauté, l'été qui perdure, les fleurs, les oiseaux, le soleil... Tout cela était vraiment magique à découvrir. Surtout qu'arrivée à la moitié du livre, l'atmosphère n'est plus du tout aussi charmante. Elle devient épaisse, ténébreuse, sibylline, obscure, et pourtant tellement, tellement passionnante et addictive.
Les rebondissements sont juste à couper le souffle ! Les découvertes que va faire Anaïa à son sujet et à celui de ses amis m'ont juste laissé bouché bée. Les surprises sont saisissantes, et elles nous poussent à lâcher le roman et à souffler quelques instants avant de pouvoir replonger dans cet univers extraordinaire. Et, surtout, je connais désormais la vraie signification de cet étrange "æ" ! La clé du roman ! Je comprends maintenant pourquoi l'auteure tenait tant à l'écrire "æ" et non pas "ae". Les lettres doivent être unies. Tout est lié. Littéralement.
On erre donc au beau milieu d'un récit émouvant, transcendant et véritablement enivrant. Enivrant... Voilà le mot qui colle parfaitement au roman. Il nous possède. Nous enivre. La conclusion du livre m'a complètement achevé, et je suis terriblement impatience d'avoir la suite des aventures d'Anaïa entre les mains. En refermant Phænix, on se trouve dans un état inquiétant et étrangement agréable, comme perdus sur une plage de cendres. Tout est froid et insipide. On en redemande. On en veut encore. Plus, plus, plus.
Phænix est donc un magnifique roman et un coup de coeur. C'est un ouvrage ardent, qui nous consume et nous brûle de passion. L'ambiance est captivante, les protagonistes touchants au possible et gorgés de magnificence, et l'intrigue est juste époustouflante. Tout, à mes yeux, est parfait. J'ai été saisi par tous les éléments de l'intrigue. Une lecture dévastatrice, marquante et incandescente, tel un brasier enivrant, que je vous conseille fortement de découvrir.

par Jordan
Phaenix, tome 0 : Âmes soeurs Phaenix, tome 0 : Âmes soeurs
Carina Rozenfeld   
Juste une petite mise en bouche pour compléter le premier tome.
Cette nouvelle est trop courte selon moi pour être notée ou commentée.

par ccmars
Envoûtement, Tome 2 : L'Élixir Magique Envoûtement, Tome 2 : L'Élixir Magique
Cara Lynn Shultz   
Une excellente suite je me suis régaler avec se livre !
A lire vraiment les personnages sont géniaux que du bonheur !
Marquis66
Envoûtement, Tome 1 : Envoûtement Envoûtement, Tome 1 : Envoûtement
Cara Lynn Shultz   
Âmes sœurs, une touche de magie, de vies antérieures, des personnages hyper attachants et le tout à New York, voilà ce que vous avez dans Spellbound, et j'ai simplement adoré ce mélange. D'accord, le livre n'est pas parfait, il est un peu légeouille, un ou deux passages m'ont laissé un sentiment d'irréalisme, et les répétitions du verbe 'to wheedle' m'ont un peu ennuyée mais peu importe !
Emma est très drôle, elle est crédible et forte. Et Brendan est sexy en diable, d'une humanité bienvenue dans ce monde de romances paranormales et rougit par moments...
Les personnages secondaires ne sont pas en reste, on a une sorcière de copine de lycée et un bout de chou de cousine d'une quinzaine d'années bien sympathiques.
L'intrigue n'est pas la plus extraordinaire au monde, je crois que tout le monde a déjà lu une histoire d'âmes soeurs où on nous parle de vies antérieures et de malédiction maintenant mais Cara Lynn Shultz y a mis son grain de sel, ce qui la renouvelle et m'a fait beaucoup apprécier le livre. (hum, Brendan est peut-être aussi en cause sur ce point là)
En tous cas, vivement le prochain tome, Spellcaster !

Et la bonne nouvelle de la fin : le livre est pour mars 2012 chez Darkiss.

par Lothfleur
Blue : la couleur de mes secrets Blue : la couleur de mes secrets
Camille Pujol   
Blue est au départ une histoire publiée sur Wattpad par une jeune adolescente et malheureusement cela se ressent tout au long de la lecture ! Au contraire de Timide, PhonePlay ou de la célèbre saga D.I.M.I.L.Y qui sont trois autres excellentes romances tirées de la plate-forme Wattpad par d'autres jeunes auteurs, Blue reste un roman très moyen et décevant.
L'histoire avait pourtant du potentiel mais rien n'est vraiment développé. Les révélations s'enchaînent sur trois pauvres pages et la fin est bouclée en deux-trois mouvements. Tout va trop vite et c'est assez désagréable notamment les relations entre les différents personnages qui s'enchaînent sans réelles logiques ni profondeurs.
Par exemple, je trouve ce problème avec l'amitié entre Minho et Blue. Ils deviennent meilleurs amis dès leur première rencontre (cliché !) ou l'histoire d'Hugo et Cameron expliquée en une page (ridicule !). Seule la relation centrale de l'histoire entre Blue et Nathan est plutôt plaisante et amusante à suivre mais l'auteur gâche tout en ne prenant pas le temps d'intensifier cette relation donc on ne ressent pas grand chose en fin de compte. Pas d'étincelles ! La romance ne m'a donc pas vraiment marqué l'esprit.

J'ai trouvé un autre défaut qui me semble de taille concernant les révélations. En effet, certaines auraient méritées d'être plus approfondies sur plusieurs pages et non quelques lignes. Elles s'enchaînent sans vraiment de cohérences et, avouons le, elles sont plutôt ridicules.

D'autres éléments sont aussi inexploités comme le personnage de Annabella (ancienne meilleure amie de l'héroïne) qui est présente dans seulement deux scènes et qui joue pourtant un rôle dans le passe de Blue. Le travail des personnages est vraiment bâclé. Ils n'ont pas de profondeur et aucune attache est possible entre le lecteur et ces personnages. Ils sont beaucoup trop lisses et clichés.

L'auteur introduit aussi un point de vue alterné, celui de Nathan mais à seulement un moment de l'histoire. Ce qui est dommage ! Il y avait plus de potentiel et les lecteurs auraient eu plus de contenu avec plus de points de vue de Nathan dans différents moments clé de l'histoire.

Pour résumer, l'histoire en elle-même est plutôt addictive et le tout reste fluide mais tout ça manque de travail notamment sur la romance, le style d'écriture (trop simple) et sur les révélations qui sont parfois ridicules.

Ma note : 2/5

http://annecharlotteinbookworld.blogspot.fr
Night School, Tome 5 : Fin de partie Night School, Tome 5 : Fin de partie
C.J. Daugherty   
Et bien me voilà en mode nostalgique et oui je suis triste de dire au revoir à Allie, Carter, Sylvain et Cimmeria.
C.J Daugherty a su nous offrir un univers envoûtant, angoissant, oppressant, captivant et attendrissant, et ce pendant toute la durée de cette saga qui aura réussi à me faire vibrer sur la totalité des cinq tomes. Je suis tout simplement fan de cette auteure, de son univers, de sa plume, de sa saga et de Carter ... en bref, je suis totale addict de Night School !!!
Avec Fin de partie je m'attendais à de l'action, beaucoup. Je vous rassure tout de même, nous en avons et d'ailleurs ça démarre sur les chapeaux de roues !! Mais ici nous sommes plus dans la stratégie, la patience, la réflexion et l'attente. Nathaniel, Allie et Isabelle se livre à une véritable partie d'échec, et c'est celui qui placera au mieux ses pions sans se précipiter qui gagnera la partie !
Et autant dire que Nathaniel est très fort à ce jeu ! Mais c'est sans compter sur la motivation et la détermination d'Allie. En tout cas ce tome a surtout joué avec mes nerfs et ma patience. Rien ne se fait dans la précipitation, tout est calculé et réfléchi pour nous amener là où tout doit se terminer.
En résumé, même s'il m'a manqué un épilogue (juste pour voir ce que deviennent nos chouchous et parce que j'aime ça) ça reste un final qui clôture parfaitement cette saga qui aura su jouer avec nos nerfs et nos cœurs pendant trois ans.
Vous aimez le suspense, l'action, la stratégie, les trahisons, les doutes et les révélations, et bien avec Night School vous serez servis !

par coco69