Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de lelecteur52 : Ma PAL(pile à lire)

retour à l'index de la bibliothèque
Le Livre du temps, Tome 2 : Les Sept Pièces Le Livre du temps, Tome 2 : Les Sept Pièces
Guillaume Prévost   
La suite aussi géniale que le premier tome, peut-être même mieux.

par Hogwarts
La Guerre des Clans, Cycle 5 : L'Aube des Clans, Tome 3 : La Première bataille La Guerre des Clans, Cycle 5 : L'Aube des Clans, Tome 3 : La Première bataille
Erin Hunter   
C'est le souffle coupé que je referme ce troisième tome du cinquième cycle. Les évènements, plus déchirants et brutaux les uns que les autres, se succèdent tandis que Ciel Bleu s'enfonce sur sa sombre voie, et que Tonnerre essaye de trouver sa place dans la lande.

[spoiler]Peu à peu, les contours des futurs chefs de clan se dessinent: Tonnerre, Ombre Noire, Ciel Bleu, Rivière Ondoyante et Vent Vif. Et au milieu d'eux tous, Gris Poil, plus marqué que jamais par la vie.[/spoiler]

Terrible et triste, ce tome marque l'apogée des tensions entre les deux camps rivaux et, qui sait, l'avènement d'une ère nouvelle...

par Raphy96
La Passe-miroir, Livre 3 : La Mémoire de Babel La Passe-miroir, Livre 3 : La Mémoire de Babel
Christelle Dabos   
Que d’émotions en refermant ce troisième tome.

Quand je claironne que La Passe-Miroir est mon nouveau Harry Potter, je n’exagère pas. C’est une histoire doudou, dans laquelle je me plongerai au même titre que dans HP en cas de coup de blues.

Le principal défaut de ce tome ? Le même que les autres : PAS ASSEZ ! Comment fait Christelle Dabos pour pondre des pavés de 500 pages trépidantes d’action dont on sort avec une impression de trop peu ?!
Ici, c’est particulièrement accentué par le fait qu’Ophélie est loin d’autres personnages importants : [spoiler]Bérénilde, Victoire, Archibald, Renard, Gaëlle et bien entendu la superbe Victoire qui m’a totalement charmée. Personnages qu’on ne voit que le temps de quelques chapitres beaucoup trop courts à mon goût…[/spoiler] De ce côté-là, c’est une petite déception.
Le personnage de Victoire est très prometteur ! C’était intéressant de voir le monde par ses yeux, j’ai hâte de la revoir !
Ca aurait pu être sympa également que le grand-oncle joue un rôle plus large, un peu comme Roseline.

Concernant l’intrigue, j’ai été ravie de constater quelques précisions bienvenues, accompagnées d’éclaircissements qui épaississent encore un peu plus le mystère comme Madame Dabos sait si bien les distiller. [spoiler]Un monde bien réel imaginé par une romancière, Eulalie Dilleux… une jolie mise en abîme ![/spoiler]
J’ai été un peu déçue de la méthode employée par Ophélie pour en savoir plus : adopter une nouvelle identité (procédé déjà utilisé avec Mime) et attendre de gravir les échelons. Pour un troisième tome, je trouve ça dommage de devoir recourir à de tels artifices.
Les nouveaux personnages rencontrés sur Babel ne m’ont pas plus charmée que cela, excepté Ambroise, Blasius et le Sans-Peur. Au passage, bravo à Christelle d’avoir intégré à l’histoire une personne handicapée et une personne homosexuelle, c’est assez rare (notamment en littérature jeunesse !) pour le souligner.

On pourrait croire que je trouve plus de défauts que de qualités à ce tome. Ce n’est pas le cas ! C’est simplement plus facile de mettre le doigt sur quelques défauts objectifs que sur les raisons qui font de ce roman un véritable page-turner avec une intrigue qui gagne en profondeur de tome en tome.

Le couple Ophélie/Thorn fonctionne sur les mêmes rouages qui en font un duo hors clichés ; ils évoluent peu à peu au plus grand plaisir de la fleur bleue qui sommeille au fond du lecteur. Une question demeure : quel est le problème de Thorn dans ce tome avec le désinfectant ?? Je suis tout ouïe si quelqu’un a compris ^^’

C’est une saga intelligente qui n’a de cesse de surprendre son lecteur et de lui faire se poser des questions à chaque nouvel indice, chaque révélation.

Dans ce tome précisément, Christelle Dabos dépeint sans équivoque une société dystopique où la censure et le contrôle de soi pour la cité est la règle. Pour une fois, on voit clairement comment une telle société se met en place et on sait que nos héros vont tout faire pour empêcher que ce modèle s’étende à d’autres arches. C’est un aspect que j’apprécie énormément dans cette série.

Maintenant il n’y a plus qu’à attendre le dernier tome. Je l’attendrai patiemment, mais avec de grandes expectatives !!
Dan et Célia - Les Jumeaux d'Autremonde, Tome 1 : L'Impossible Mission Dan et Célia - Les Jumeaux d'Autremonde, Tome 1 : L'Impossible Mission
Sophie Audouin-Mamikonian   
J'ai aimé lire ce livre, comme tout les autres Tara Duncan avant lui ! Mais je trouve qu'il y a quand même beaucoup de coquilles... Sinon j'ai eu du mal à retrouver Tara et Cal dans leur nouveau rôle et, d'après moi, la personnalité de Célia ressemble trop à celle de Tara. J'ai trouvé le système des notes de l' Élémentaire super bien trouvé surtout que c'est plein d'humour ! Sinon j'ai été choquée quand j'ai lu le résumé : "Dan fait preuve d'un caractère fort et téméraire, Célia, elle, est une adolescente plutôt timide est fragile." J'ai trouvé ça super sexiste ! Et la première de couverture n'aide pas les choses...Danviou regarde droit devant lui le visage résigné en conquérant alors que Célia baisse la tête, soumise.
Bon mise à part ces "détails" j'ai pris énormément de plaisir a lire ce livre et j'en garde un bon souvenir !

par Ginnerva
Cœur d'encre, Tome 1 : Cœur d'encre Cœur d'encre, Tome 1 : Cœur d'encre
Cornelia Funke   
J'ai découvert cette histoire il y a cinq ans, grâce à la fabuleuse couverture d'Hachette, qui m'a donné envie de plonger dans l'univers. Et malgré un gros morceau (plus de 600 pages), je n'ai jamais regretté... Il y a une telle poésie et une telle tendresse dans ce texte, qui pourtant comporte beaucoup d'action... J'ai voyagé vraiment pour la première fois avec ce livre, sentant la brise italienne sur ma peau et l'odeur des olives dans le vent...
Une très très belle expérience, même pour les jeunes qui n'aiment pas trop lire, très facile d'accès !
Arf j'suis quand même teeellement déçue de cette couverture pourrie que Gallimard nous a fichu... -_-"

par flo0wer
Strom, Tome 1 : Le Collectionneur Strom, Tome 1 : Le Collectionneur
Emmanuelle De Saint Chamas    Benoît De Saint Chamas   
Emprunté à la bibliothèque après avoir mit quinze minutes à me décider : "Je le prend, je ne le prend pas ?" je n'ai pas de regrets.
Dés le prologue nous sommes happé dans cette histoire de Confrérie et de créatures en tout genre. Une fois commencé, impossible de décoller ses yeux du romans.
J'ai également eu cette sensation de petite ressemblance avec Harry Potter, malgré un contexte bien différent et c'est sans doute pour ça que j'ai autant accroché !

Pour conclure, un très bon premier tome qui mérite le détour.

Sur ce, je vais lire le deuxième ! :D

par Philla
Terre Dragon, Tome 3  : Les sortilèges du vent Terre Dragon, Tome 3 : Les sortilèges du vent
Erik L'Homme   
Extraordinaire ! C'est le meilleur des trois à mon goût !
Une fin digne de cette série fantastique. Chaque personnage a sa place, chacun a son rôle, tous sont importants, si bien qu'on ne peut pas dire qui est le héros principal (si tant est qu'il y en a un). J'ai beaucoup apprécié ce point, ainsi il n'y a aucun personnage superflu.
Il y a certaines choses que j'avais deviné depuis le début de la série [spoiler](que Gaan, Rosk le Borgne et le Chevaucheur soient une seule et même personne par exemple... Il est facile de faire le rapprochement entre un aveugle et un borgne)[/spoiler], mais d'autres auxquelles je ne m'attendais ab-so-lu-ment pas [spoiler](Aegir le Roi-dragon ? 0x0 j'en suis restée pantoise !)[/spoiler]
Encore une fois, l'auteur a su mêler action, émotions et poésie, puisque le roman suit le fil, non seulement du Fleuve de métal, mais surtout du "Voyage de Rosk le Borgne" (sans compter les poésies de Doom). Et en plus, bonus : on a droit à l'intégralité du chant à la fin du roman.

[spoiler]AEgir capturé par Ishkar est forcé de le suivre vers Kesh-la Grande. Pendant ce temps, Gaan, laissé pour mort, obtient l'aide des Brûlés pour repartir sur le Fleuve à la recherche de son protégé. De leur côté, après avoir assommé le sorcier noir Chakor, Sheylis et Doom voyagent à dos de serpent vers la capitale. Le jeune scalde se voit destabilisé par un fait étrange : il entend quelqu'un lui parler dans sa tête !
Chakor, après avoir repris connaissance, se déguise en prêtre du Crâne pour accompagner leurs troupes qui convergent aussi vers la capitale. Il apprend que ceux-ci, aidés des Kaafris qui pensent qu'une ancienne prophétie est en train de se réaliser, vont s'emparer du trône du Roi-Dragon. Or, c'est Naabin qui a été désignée comme future reine, puisqu'on pense qu'elle est la jeune fille dont parle la prophétie. Elle fait preuve de plus en plus de courage et de clairvoyance pour essayer de raisonner les Kaafris et leur donner des preuves de la malveillance des prêtres... j'ai beaucoup aimé l'évolution de ce personnage, qui ne paraissait guère avoir d'importance au début de la série !

Gaan parvient à rattraper Ishkar et le convainc de relâcher le garçon en lui expliquant les noirs-dessein des membres du Crâne. Arrivés à Kesh-la-Grande, ils retrouvent Chakor, et Sheylis. Quant à Doom, la mystérieuse voix lui a ordonné de sauter dans l'eau du Fleuve... il entreprend son propre voyage vers le Royaume des Dieux...
Ainsi réunis, tandis que les Kaafris et le Crâne attaque la capitale, nos amis pénètrent dans la tour du Roi-Dragon. Et là surprise ! Gaan leur apprend que le Roi est mort il y a bien longtemps, et que son héritier est AEgir, seul Dakan capable de contrôler le fleuve !
Il doit se rendre, accompagner d'Ishkar, à la source du Fleuve pour réveiller le dragon qui y sommeille. Ishkar se sacrifie pour lui donner accès à la source. Quant à Sheylis, elle découvrira que l'esprit de sa grand-mère était logé en elle, ce qui la rendait si compétente en matière de magie !
Grâce au Dragon du Fleuve, la défaite est pour le Crâne. Quant aux Kaafris, ils avaient été raisonnés par Naabin et s'étaient retirés du combat.
A la fin, la paix revenue, AEgir est couronné Roi-Dragon (on se croirait dans une légende arthurienne ! =) ). Seul Doom manque à l'appel... jusqu'à ce qu'il revienne avec un nouveau titre : celui de Chevaucheur de Vent (si je m'y attendais !) ! [/spoiler]

Bref, je suis ressortie émerveillée de cette lecture. j'ai affronté les sortilèges du vent, j'ai rencontré le Roi-Dragon, j'ai découvert la source du Fleuve... et j'ai même aperçu le Dragon ! Je n'ai plus qu'une envie maintenant : recommencer à le lire !

Je ne trouve qu'un seul bémol : la trilogie est finie... Déjà !

par Zelina
Bravelands, Tome 1 : Nouvelle alliance Bravelands, Tome 1 : Nouvelle alliance
Erin Hunter   
Un coup de coeur !
Ce livre fut, avec Le Monde de Nedarra, une des traduction que j'attendais le plus en cette année 2019 ( et que j'attendais tout court, depuis que j'en avais entendu parler il y a quelques années en flânant sur le net ^^).
Eh bien ça y est, nous l'avons mes amis, la quatrième saga animalière d'Erin Hunter !
Je n'ai eu que rarement l'occasion de croiser des livres traitant de la savane africaine, du moins raconté du point de vue des animaux qui la peuplent (comprenez donc ma joie en fan de fantasy animalière que je suis !).
En tout cas, c'est avec un réel plaisir que j'ai parcouru la Terre des Braves en compagnie de nos trois nouveaux protagonistes animaliers.
Le point de vue ici est alternatif, nous suivons tour à tour Grand Coeur le lionceau, Épine le babouin et Céleste la jeune éléphante, même si c'est particulièrement sur Grand Coeur que le récit est centré dans ce tome. Ce dernier se voit exclu de sa tribu quand un lion fourbe nommé Titan tue son père Vaillant, s'octroyant le pouvoir et le séparant de tout ce qu'il a connu. Heureusement, il est recueilli par la Troupe de la Forêt Claire, une famille de babouin, et se lie d'amitié avec le jeune Épine. Mais il ne rêve que de vaincre Titan et retrouver sa famille, d'autant que certains babouins voient d'un mauvais oeil la présence d'un lion à leurs côtés... Pendant ce temps, Céleste, petite éléphante, est assaillie par d'effrayantes visions, qu'elle interprète comme l'avenir de la Terre des Braves. Seulement, personne n'as jamais prédit l'avenir en ces lieu, pas même la Mère Vénérable, chef des éléphants et conseillère de tous les animaux (et grand - mère de Céleste, en passant).
Un bien palpitant programme, n'est - ce pas?
Le seul défaut que j'ai à relever est cette "alliance" dont nous parle le titre et le résumé: en effet, Grand Coeur et Épine se connaissent, mais Céleste leur adresse à peine la parole durant toute l'intrigue... Devons nous en conclure que cette "nouvelle alliance" se développera plus tard? Hum...
Mais, malgré cet infime détail, j'espère de tout coeur que ce premier tome va plaire et captiver ses lecteurs comme il m'a captivée moi, et qu'il marchera mieux que Nedarra (dont j'ai été fort attristée de lire certaine critiques négatives d'ailleurs, il m'a tout autant plu, ce livre... :'( ).
Bonne lecture à tous !

par Topcat
Treize raisons Treize raisons
Jay Asher   
malgré une couverture atroce, ce livre est un petit bijou...
Une histoire de suicide pas comme les autres, sans morale à la fin, sans point de vue sur la question.
Une seule chose résulte : quand quelqu'un se suicide, on a tous eu un rôle à jouer, même celui qui l'a fait. On a le droit de lui en vouloir, de s'en vouloir aussi, mais c'est juste comme ça... De toute façon, il est trop tard...
Bref, ce livre, écrit par un homme à la sensibilité frappante, c'est une belle histoire d'amour, une histoire de vie aussi... ça fout des frissons et ça fait pleurer mais on prend sa revanche sur les salauds qui ont ponctué nos études. Hannah n'a presque rien vécu d'extraordinaire ; elle a juste vécu. Et malgré le fait qu'elle ait abandonné, elle a vécu. Avec courage et ténacité.

par flo0wer
Gone, Tome 1 : Gone Gone, Tome 1 : Gone
Michael Grant   
Un premier tome à l'écriture fluide, facile à lire. L'histoire est originale, dans le sens où elle raconte un peu le rêve de chaque enfant : un monde sans adulte. Mais contrairement à Peter Pan, elle montre aussi l'envers du décor, la réalité de la chose : les problèmes de survie, de tensions entre groupes, etc.

par Selenna
  • aller en page :
  • 1
  • 2