Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Commentaires de livres faits par LeMondeDeMarie

Extraits de livres par LeMondeDeMarie

Commentaires de livres appréciés par LeMondeDeMarie

Extraits de livres appréciés par LeMondeDeMarie

Les plus récents d'abord | Les mieux notés d'abord
C'est d'une plume très agréable et grâce à un récit bien construit, que l'auteur va, à travers l'histoire d'Ariane, opposer les peurs de l'enfance à celles de l'âge adulte. Toutes pouvant avoir de lourdes conséquences mais seulement certaines laissent ensuite place au rire. Les rires de l'innocence. Les peurs qui vous donne des frissons en même temps que du bonheur. Mais lorsqu'on devient adulte, les peurs changent et n'ont plus le même impact, au risque de se transformer en soumission par crainte aussi des conséquences. L'ensemble est ici parfaitement illustré.

On va faire la rencontre d'Ariane alors qu'elle est en fuite. Un départ précipité pour se protéger elle et ses deux enfants. Un retour aux sources, vers les souvenirs heureux de sa jeunesse pour tenter d'oublier son malheur d'aujourd'hui. Mais, après tant d'années, les choses, les lieux et les gens ont changés. On la ressent perdue et on a de la peine pour elle. Au fil de ses réflexions, de ses remises en question, de nombreuses réminiscences sur son enfance, sur ce qu'elle a vécu vont venir étayer le récit. Ariane n'a pas eu une enfance facile mais elle a connu des amis et a vécu de grandes aventures.

Une histoire où on se pose beaucoup de questions. L'auteur maintient l'attention de son lecteur en ne lui donnant les éléments de réponses qu'au compte-gouttes. Une intrigue sur ce qui à amener Ariane à fuir, sur ce qu'elle fuit. Et puis aussi, des intrigues sur son passé. On sait que certaines choses se sont produites, des évènements qui ont eu un impact sur sa vie mais on ne connait pas le pourquoi, ni le comment. On finira par le savoir mais l'auteur maintient le suspense jusqu'au bout. Beaucoup de réflexions aussi sur le "et si.." elle avait agi d'une manière différente, "et si..." elle avait pris d'autres décisions.

Alors que la plus grosse moitié du récit reste assez soft, un peu monotone même, le rythme de la dernière partie devient plus soutenu. Des révélations et des moments de frissons où on prend peur pour elle et ses amis. Aussi bien dans le passé que dans le présent, des passages qui apportent un côté palpitant. Plusieurs fois et jusqu'au final on doute de l'ultime décision d'Ariane. On a cette fois nous-même, en tant que lecteur, peur qu'elle prenne la mauvaise décision.

Certains passages du texte m'ont semblé manquer de réalisme. Ils apportent certes de la beauté et de la bonté humaine mais c'est pour moi trop beau. Je pense que dans la vie, et surtout à l'heure actuelle, les gens, surtout des inconnus, ne réagiraient jamais de la sorte. C'est malheureux à dire mais un tel altruisme n'existe pas. Etant maman, j'ai également trouvé que, par rapport à l'âge des enfants, les choses étaient trop simples. Rien que, par exemple, les envies présentes et totalement soudaines qu'un enfant peut avoir et est encore incapable de retenir trop longtemps sont ici inexistantes. Et même si ce n'est pas le plus important, c'est un détail qui m'a chiffonné car je pensais en tant que maman.

Un récit contemporain qui est une belle illustration de ce qu'est la peur et des différentes formes qu'elle peut prendre pour nous atteindre.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 19-07
Une histoire qui, dès les premières pages, nous plonge dans une ambiance pesante, angoissante. Tous les éléments sont réunions pour nous offrir une histoire de fantômes efficace. Un décor cliché que même Alan, le chasseur de fantôme, qualifie comme tel. Un homme qui y croit mais qui, et c'est ce qui fait une des forces du récit, tient d'abord à rationaliser les faits avant de parler de fantômes. Il n'est pas le genre de chasseur à être obnubilé par les spectres, à en voir partout. Il sait que l'imaginaire, le subconscient de chacun, peut faire imaginer des choses. Du coup, lorsque même lui ne peut plus nier l'évidence, nous, en tant que lecteur, ne le pouvons plus non plus. On se retrouve happé par un récit dont l'intrigue et le décor sont terriblement efficaces pour vous donner bien des frissons.

Le récit est très bien construit et laisse toujours planer le mystère. Totalement prise par l'histoire, je n'ai pas vu venir les divers rebondissements. Surtout le final qui m'a totalement prise au dépourvu. Pourtant, tout au long de la lecture, on sent que tout n'est pas dit, que les choses ne sont pas aussi simples qu'il n'y parait. Et même si l'auteur laisse des indices, de petites indications, je n'aurai jamais pu deviner une telle chose.

Au-delà du côté paranormal, l'histoire m'a beaucoup touchée. Beaucoup d'émotions, de sentiments, font que même les fantômes deviennent attachants. Ils ont une histoire à raconter, ils ne sont pas là par hasard. Un petit côté historique sur la première guerre mondiale. Une vision de ce qu'était la vie au front, la souffrance des proches et ici, l'injustice d'un homme qui souhaite prendre du galon. L'auteur nous relate les faits avec beaucoup de justesse et nous donne l'impression d'y être.

Une fin qui m'aura mis les larmes aux yeux, une histoire qui m'aura donné bien des frissons mais que j'ai également trouvée très belle. Un gros coup de cœur.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
L'auteur nous plonge dans un monde où la magie n'est plus très bien acceptée, où les mages sont tués et où les dragons ont disparus. Olgray est un mage centenaire qui a pour quête de faire revenir les dragons et pour cela il doit retrouver un œuf. Tâche qui s'avère d'autant plus compliquée qu'il va devoir s'infiltrer dans le Royaume de Kitoln pour le retrouver. Un village où seul un mage, le mage royal est autorisé à vivre parce qu'il met son art au service du souverain. Les autres sont tués.

Olgray est accompagné de son apprentie, Sildra, une jeune femme qui ne peut utiliser la magie mais qui est une guérisseuse hors pair. Deux personnages avec un coeur énorme mais également un côté bourru que j'ai adoré. Ensemble, ils vont affronter les préjugés pour se faire accepter, pour montrer qu'ils ne sont pas un danger mais au contraire, une aide précieuse. De nombreux obstacles se mettront en travers de leur route, certains n'ayant aucun rapport avec l'objectif principal mais juste là parce qu'ils dérangent. Ce qui donne un côté palpitant au récit. Il s'y passe toujours un fait qui captive et vous empêche de refermer l'ouvrage avant de l'avoir fini.

Une aventure très humaine aussi. Ils vont créer de nouvelles relations. De la romance avec Olgray et Méloria. J'avoue m'être un peu méfié d'elle au départ mais je les ai très vitre trouvé très touchants dans leur manière de se tourner autour. Comme deux ados qui ne savent pas comment faire. C'était adorable. Sildra va, elle, aider Cléofus à faire vivre son plus grand rêve, son rêve d'enfant. Un moment magique, magnifique. Cette dernière va très vite devenir bien plus qu'une simple apprentie. On va lui découvrir une destinée totalement inattendue. Elle aura peur mais va se révéler exceptionnelle. J'ai beaucoup aimé que l'auteur casse l'image habituelle que l'on a des mages. Ils sont modernisés, plus humains.

Je suis tombée sous le charme de la plume de l'auteur. Très agréable et originale, elle nous offre un récit qui bouge, addictif, avec de beaux rebondissements. Elle m'a surprise dans les langages qu'elle donne aux différents protagonistes. Une manière de parler à laquelle on ne s'attend pas une seconde. Un texte dont l'humour fait amplement partie. Des personnages avec des caractères bien trempés qui vont donner lieu à de belles réparties.

Un récit qui m'aura fait vivre une aventure magique, palpitante, drôle et pleine de surprises. Vivement la suite.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 11-07
Au départ, j'ai été séduite par la couverture et son titre (de saison) et puis le synopsis m'a intrigué. Malheureusement, cette lecture n'aura pas rempli toutes ses promesses.

Je n'ai rien à redire sur la forme du récit. La plume de l'auteur est fluide, agréable. Le texte bien présenté. J'ai juste ressenti quelques difficultés lorsque les protagonistes partaient dans des explications financières ou scientifiques. Ayant peu de connaissance sur le sujet, je me suis sentie perdue!

Pour ce qui est du contenu, alors que le début de l'histoire me plaisait bien, je me suis peu à peu lassé de la suite de malheurs et problèmes auxquels les personnages doivent faire face. Alors oui, ce sont des problèmes qui peuvent arriver à n'importe qui et l'auteur les illustre très bien. Mais, au lieu de prendre plaisir à ma lecture, je me suis peu à peu sentie déprimée. A aucun moment on peut dire que tout va bien, il y a toujours un petit quelque chose qui cloche. De belles choses sont dites, évoquées, mais elles restent trop en retrait par rapport au négatif. Maintenant, pour ce qui est de présenter une amitié qui survit à tout, là c'est très réussi.

Je ressors donc déçue par cette lecture qui n'était pas pour moi. Le livre en soit n'est pas mauvais et je pense qu'il plaira très certainement à beaucoup.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 07-07
Un récit qui nous emmène en pleine seconde guerre mondiale, dans la ville d'Amsterdam occupée par les nazis. De nombreux livres ont déjà été écrits sur cette période mais peu de romans ont été principalement centrés sur la résistance. A travers ce récit, l'auteur va nous montrer plusieurs formes de résistance, de la plus anodine à la plus dangereuse.

Henneke en est la principale protagoniste. Une jeune fille qui a pris en charge sa famille, qui n'a pas hésité à se mettre en danger pour lui apporter de quoi vivre. Elle fait du marché noir. De fil en aiguille, suite à certaines rencontres mais surtout à une demande particulière, elle va découvrir une autre facette bien plus dangereuse de la résistance. Celui de cacher des personnes juives au cœur même de son foyer, celui de donner des bébés juifs à des familles qui ne le sont pas pour que ces derniers aient une chance de survie, celui de fabriquer de faux papiers,.... Pour de telles activités, c'est la mort qui attend celui qui se fait prendre. Tout au long du récit, j'ai trouvé Henneke très forte. Je l'ai admirée pour son courage et toute la détermination dont elle est capable. On lui a demandé de retrouver une jeune fille au manteau bleu et elle sera prête à se mettre elle-même en danger pour y arriver.

Une foule d'autres protagonistes sont également acteurs de ce récit. Des personnes du même âge que Henneke mais également des plus jeunes ou plus âgés. C'est tout un réseau de personnes juives et non juives qui vont l'aider à mener sa quête à bien. Un peu comme une enquête policière, un aspect du récit qui m'a totalement captivée. Un côté palpitant et haletant lorsqu'ils se mettent en danger, lorsqu'ils se retrouvent face aux soldats et qu'ils doivent trouver de bons mensonges pour ne pas se faire prendre.

L'intrigue principale est très bien construite, les évènements s'enchainent parfaitement. Une fois qu'on est pris dans l'histoire, on s'attache aux personnages et on est tenu par le déroulement. Aucune place à l'ennui, les pages défilent sur les diverses investigations et rebondissements. J'ai trouvé qu'ils étaient tous très vrais dans leurs réactions et leurs sentiments. A en avoir les larmes aux yeux sur certains passages plus intenses.

Un récit poignant et une intrigue efficace. A la limite du coup de cœur.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 05-07
Un vrai roman philosophique qui va nous donner une belle leçon. Une histoire avec des protagonistes qui nous racontent leur histoire. Une situation que l'on pourrait mal juger mais qui va devenir belle grâce aux explications que Charles va nous donner. Il va nous relater des passages importants de sa vie, sa rencontre avec des êtres exceptionnels, une épouse et puis une amie qui deviendra bien plus, une âme soeur.

Charles qui est en fin de vie et qui va lui-même vivre la perte d'êtres aimés. Un passage que tout à chacun sera un jour amené à vivre. Un moment dans la vie où on est amené à faire le point. Mais ici, Charles va aussi devoir se justifier sur ses actes auprès de sa fille. Il est une personne pour qui la méditation est très importante, il a suivi des enseignements qui lui ont donné les clefs pour être mieux préparé et être capable de transmettre son savoir.

Une leçon sur l'amour, sur l'importance d'aimer sans se poser de questions. Apprendre à ne pas avoir trop d'attentes pour pouvoir apprécier pleinement ce qui nous ait donné, ne pas avoir de regrets. Que l'amour peut avoir plusieurs degrés, que l'on n'aime pas chaque personne de la même manière. Qu'il n'est pas toujours simple de faire la distinction entre amour et amitié, que l'âme soeur n'est pas forcément l'épouse. Mais surtout, qu'il n'est pas bon de vivre sans amour.

J'ai beaucoup aimé la manière dont le texte est présenté. On ressent un réel attachement pour ces personnages qui vont nous faire vivre de belles émotions. Des passages plus difficiles aussi parce qu'au bout du chemin, il y a la mort. Mais la fin n'est pas triste, loin de là. L'auteur nous réserve une belle surprise, totalement inattendue et très surprenante. Une fin qui nous fera refermer l'ouvrage le sourire aux lèvres.

Les explications philosophiques pures m'ont donné quelques difficultés. J'ai parfois dû reprendre la lecture de certains passages pour bien les comprendre. On ressent la passion de l'auteur et toutes les recherches qu'il a dû faire pour nous transmettre les belles choses auxquelles il croit.

Un récit porteur d'une belle morale avec des personnages profonds.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 04-07
Je me suis directement senti happé par l'univers de l'auteur. Dès les premières lignes, il nous plonge au coeur même de l'intrigue. On est de suite amené, comme Matthew, à se poser mille et une questions. D'une plume fluide et addictive, il nous entraine dans un récit palpitant avec une intrigue efficace.

Très vite, de nouveaux protagonistes vont faire leur apparition, tous dans la même galère mais tous n'ayant pas la manière de voir les choses et d'appréhender les évènements. Certaines personnes seront comme Matthew alors que d'autres seront synonyme de grande menace. Les protagonistes principaux feront leur apparition sur la continuité du récit. Après Matthew, une petite fille de huit ans, puis une jeune femme de son âge, et encore bien d'autres ensuite. Ils s'allieront et chercheront ensemble comment sortir vivant de cet enfer.

Un univers que l'auteur a très bien construit. J'aurais envie de le comparer à une sorte d'huis-clos car ils sont bel et bien coincés dans un monde inconnu. Un monde en constante évolution, où les changements sont quotidiens. Une sorte de patchwork composé de divers quartiers qui sont eux-mêmes issus de pays différents. Une belle manière de découvrir le monde me direz-vous!? Et bien pas du tout. Même s'ils ne sont plus seuls, ils restent loin de leurs amis, de leurs familles. Ils doivent sans cesse fuir et se cacher face au danger que représentent certains individus.

Un récit prenant et haletant où il se passe sans cesse des rebondissements ou retournements de situations. Cette peur constante de succomber à la volonté de leur dominant. Ces derniers agissant chacun de manières bien différentes et pouvant être à même de leur apporter les réponses tant attendues. J'ai adoré les raisons qu'a imaginées l'auteur à leur situation. Elles sont horribles et tout ce qui en découle laisse peu d'espoir à une fin heureuse.

Fin qui j'ai beaucoup aimé. Pleine d'émotions avec également un brin de nostalgie. Je suis néanmoins resté un peu sur ma faim. Je m'attendais à ce qu'il y ait un ultime rebondissement. Un petit quelque chose qui nous laisse penser qu'il puisse y avoir une suite.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 30-06
Cette histoire est un témoignage merveilleux, magique. Celui de Simon atteint du syndrome de Williams&Beuren. C'est grâce à la lecture de petits carnets, sortes de journaux intimes, mais également au travers de ses échanges avec sa meilleure amie, Juliette, que l'on va découvrir qui est Simon et ce qui fait de lui un être différent.

Simon qui ne se voit pas comme un handicapé mais comme quelqu'un de particulier. On va voir le monde à travers ses petits yeux étoilés, un des symptômes de sa maladie. Des yeux pleins de vie. Il aurait dû mourir mais a survécu. Un texte très bien écrit, avec beaucoup d'intensité et d'émotions. Mais un texte qui n'a rien de dramatique parce que tout y est relaté avec beaucoup d'humour et d'autodérision. Il a une manière de s'exprimer qui m'a très souvent fait rire tout en me touchant. Jamais je n'ai ressenti la moindre pitié pour cet adolescent très expansif qui vit sa vie pleinement. Malgré son handicap, il est doté d'une belle faculté de raisonnement. Il comprend les choses et s'adapte.

Outre son syndrome il a aussi comme particularité de ne jamais manger par voie orale. Je ne savais pas que cela existait mais Simon est nourri par sonde, un orifice placé sur son ventre. On va vivre avec lui son combat contre son dégoût de la nourriture, contre son inaptitude à manger. Des passages plus durs mais également de magnifiques exemples d'entre-aide et de solidarité entre ces parents et enfants liés par le même mal.

D'un bout à l'autre, j'ai été captivé par la plume de l'auteur et l'histoire qu'elle relate. Avec une fin qui a fini de conquérir de mon coeur de grande romantique. Un récit qui est synonyme d'espoir, une bouffée de bonheur.

Un garçon aux petits yeux étoilés auxquels je vais encore souvent penser. Je ne regarderais plus jamais les personnes handicapées de la même manière car ce récit m'a ouvert les yeux. Un coup de coeur.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Un récit dans lequel j'ai pris énormément de plaisir à me plonger. La plume de l'auteur est très agréable, fluide, addictive et surtout originale dans sa manière de présenter les choses. Même si Agnès est le personnage principal, le texte n'est pas uniquement concentré sur elle. On va apprendre à connaitre une bande d'amis de toujours. Ils ont grandi, suivent chacun leur chemin mais continuent à se voir et se soutenir. Au fil des chapitres, on va suivre l'intrigue principale de différents points de vue, à différents niveaux. J'ai adoré qu'il y ait des flash-back (en italique dans le texte) qui nous relatent des évènements importants d'un passé plus ou moins lointain.

Agnès est une jeune femme tout aussi attachante qu'énervante. Très butée également car lorsqu'elle a une idée derrière la tête, elle n'en démord pas. Même si tous ses amis lui disent qu'elle se trompe, elle continue sur le même chemin. L'adage "Qui sème le vent, récolte la tempête" prend ici tout son sens. Elle m'a d'ailleurs souvent fait de la peine dans son obstination et ce qu'elle en récolte.

De la romance on en a beaucoup mais pas forcément où on l'attend au départ. L'auteur va s'atteler à nous dépeindre le couple que forme Phoebus et Esméralda, leurs débuts et leur force tout autant qu'il nous relatera les fondements de l'amitié entre Phoebus et Agnès. On comprendra bien vite qu'Agnès n'a véritablement aucune chance dans sa quête. J'ai tout autant admiré Esmé dans sa manière de gérer la situation que j'en ai voulu à Phoebus de ne pas toujours avoir été assez clair avec Agnès.

J'ai adoré voir comment toute la bande d'amis va devenir partie prenante à l'intrigue. Voir qu'ils n'auront pas peur de dire à Agnès qu'elle se trompe, le fond de leur pensé. Eux aussi auront à subir des conséquences des actes de leur amie. J'ai adoré Agnès dans son obstination, son côté franchement déluré dans tous les films qu'elle va s'imaginer. Et lorsque la cousine Julie s'en mêle, ça fait des étincelles.

Une histoire intense, addictive et palpitante qui m'aura tout autant faire rire que touché. Je n'ai qu'une envie, découvrir la suite et voir comment les choses vont évoluer pour Agnès. Elle en a bien bavé dans ce premier tome, j'ai hâte de voir ce que l'auteur lui réserve dans la suite. Après une si lourde tempête, j'ai envie de la voir retrouver le soleil.

Une aventure haute en couleurs et péripéties. J'ai passé un moment divin, un coup de coeur.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Un récit qui trouve son intensité et qui captive dès les premières pages. Alors qu'on fait à peine connaissance avec les protagonistes, nombre de questions sont déjà introduites. Stella va apprendre la disparition de sa sœur jumelle et en même temps se découvrir des facultés étranges. Elle aura beaucoup de mal à y croire et il va falloir attendre un peu avant que les réponses arrivent. Elle fera tout pour trouver des explications et mettra à jour un gros secret familial.

La plume de l'auteur est agréable, fluide et entrainante. Les rebondissements s'enchainent et donnent beaucoup de rythme. Néanmoins, j'ai trouvé que certains (surtout le final) étaient trop prévisibles, sans véritable surprise. J'ai également relevé de petites incohérences qui n'ont heureusement pas eu d'impact sur le bon déroulement de l'intrigue.

Un côté fantastique de par les nouveaux dons de Stella. J'ai beaucoup aimé tout ce qui tourne autour du clan familial, les secrets qui vont être dévoilés, les fondements et la prophétie. Un côté policier aussi sur l'enquête pour retrouver sa soeur. Un point souvent mis en retrait dans le texte. Je n'ai pas toujours trouvé très réaliste que Stella fasse passer l'explication de ses nouvelles aptitudes avant la recherche de sa soeur. C'est du moins le sentiment que j'ai eu. Et ce, même si tout est lié. Un petit côté romance aussi qui nous fera sourire sans pour autant empiéter sur le principal.

Un premier tome qui n'est pas parfait tout en étant une belle introduction pour la suite. Une fin que j'ai vu venir mais qui reste frustrante car, alors que toutes les questions n'ont pas trouvé de réponses, de nouvelles sont posées. J'aurais voulu avoir le T2 entre les mains pour directement m'y plonger.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Un récit qui nous emmène en Australie, dans les plaines de l'Ouest, pendant la seconde guerre mondiale, où on va faire la connaissance de trois protagonistes principaux. Des personnes très différentes qui, par le fruit du destin, vont être amenées à se rencontrer soit pour évoluer ensembles, soit pour apporter une aide précieuse, vitale. Ghan, un mineur boiteux, un homme très droit. C'est lui qui va sauver la vie de Léonora alors qu'elle est toute jeune et mourante dans les plaines arides. Léonora petite fille abandonnée qui va d'abord se retrouver à l'orphelinat, adoptée par une famille riche et puissante puis mariée à Alex. Et enfin, James qui a grandi à l'orphelinat où il a connu Léo. Il sera récupéré par de la famille mais ne vivra pas la vie dont il rêvait petit.

Des personnages forts, des personnes entières que l'on va voir évoluer sur de nombreuses années. Alors qu'ils seront souvent séparés, le destin n'aura de cesse de les faire se recroiser. Ils ont en commun de vouloir toujours aider des autres, d'être prêts à mettre leurs propres besoins entre parenthèses pour le bien, la survie d'autrui. De nombreux exemples de cet altruisme peuplent le récit. Une histoire où on va les voir grandir et affronter bon nombreux d'épreuves. Ils n'auront pas une vie de rêve mais cela ne les empêchera pas de toujours tirer le meilleur d'eux-mêmes, de rester fidèle à leurs principes et à leurs idéaux. Survivre dans des milieux, des environnements très différents avec chacun leur forme d'hostilité.

Autour d'eux gravitent d'autres personnes qui auront également une grande importance dans leurs vies. Elles sont nombreuses et je ne vais pas toutes les citer ici mais je vous parlerais tout de même des Shelby, une fratrie qui a vécu ses peines mais qui ne va pas hésiter à aider James. Comme une seconde famille pour lui. Des personnes d'une grande bonté auxquelles je me suis très vite attaché. Et puis il y a Alex, le mari de Léonora, un être abject qui va lui mener la vie dure. Un jeune homme beau parleur, plein de vices, cruel et souvent au bord de la folie.

J'ai trouvé l'ensemble très réaliste. On y voit la dure réalité de la vie dans des milieux très différents. Le labeur de la mine et ses conséquences, la guerre pendant laquelle on voit ses proches être appelés au combat ou s'y engager volontairement pour le salaire qui aidera leur famille, la vie difficile au sein de fermes, la volonté de vouloir plaire tout en ayant un sentiment constant de mal faire, de rejet, la perte de proches, l'entraide fraternelle,... Un récit qui procure des émotions fortes d'amour et de haine. Il m'a mise les larmes aux yeux à plusieurs reprises.

Un récit dans lequel je n'ai rencontré aucune difficulté à me plonger. Grâce à une plume agréable, fluide mais également à une belle description des décors j'ai eu l'impression d'y être. Une fois le livre fermé, c'est un peu comme si j'avais vu un film. Une histoire qui m'a emporté et captivé. Il fallait à tout prix que je sache comment ça allait finir et j'avoue avoir eu un pincement au coeur lorsque j'ai tourné la dernière page. Un pavé qui m'a paru bien trop court lorsqu'il a fallu que je quitte ces personnages auxquels je m'étais tant attaché.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 23-06
Ce livre est pour moi une grande première dans la littérature mythologique. J'avais déjà entendu parlé et vu quelques films sur ces grands personnages mais mes connaissances restaient très sommaires. Lorsque j'ai eu l'occasion de découvrir cet ouvrage, je n'ai pas hésité un seul instant et je ne le regrette absolument pas.

Grâce à une plume très agréable et un rythme prenant, j'ai très vite était captivée. J'ai adoré toutes les notes d'humour qui rendent les textes plus légers. Des dieux très imbus de leur personne dont les prouesses sont souvent remises en question. Un ouvrage qui englobe toute une série de petites histoires qui se suivent dans le temps, qui nous amènent à bien connaitre les protagonistes dont il est question et nous conduisent au final. Une période dont l'auteur va nous apprendre les fondements et la destruction.

Je pense que cet ouvrage est idéal pour les néophytes qui, comme moi, ont envie d'en apprendre plus sur ces personnages mythiques tout en plongeant dans un récit tout aussi fascinant que drôle. On y découvre les dieux d'une tout autre manière et c'est un régal. On va les voir montrer toute leur puissance mais également perdre leurs moyens. On les découvrira sournois, bien souvent capables de tourner les choses à leur avantage en décelant la petite faille dans l'accord conclu. Sans oublier une touche de romance car les dieux aussi ont besoin d'amour. Des affrontements, des batailles viennent également donner du palpitant au récit. Mon petit coup de cœur va à Thor, un beau mâle qui m'aura bien fait rire.

Une très belle surprise, à la limite du coup de cœur, qui m'a donné envie de découvrir d'autres ouvrages sur la mythologie.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 22-06
Un récit dont la trame principale est un sujet fort et très peu abordé. Où toute la difficulté, outre le fait que l'histoire soit prenante, est qu'elle colle à la réalité. C'est du moins ce que, moi, je recherche dans ce genre d'ouvrage. Encore plus lorsqu'il est destiné à la jeunesse! Un point que l'auteur a, selon moi, bien travaillé et bien présenté mais qui n'est pas à 100% parfait.

Au niveau du protagoniste principal, Grayson, je l'ai trouvé excessivement touchant et vrai dans ses sentiments, sa souffrance, son mal-être et son repli sur lui-même. Il aurait préféré être une fille et aime à s'imaginer en tant que telle. Il va jusqu'à choisir ses vêtements en fonction de ceux qui, dans son imagination, se transformeront le mieux en jupe ou robe. Il a toujours été très renfermé. Jusqu'au jour où il va passer une audition pour un rôle féminin. Et surtout, un 1er rôle pour lequel il va être choisi. Une décision qui va changer sa vie et le regard des autres à son égard.

Il va se faire des amis au sein de la troupe, il va enfin se sentir excepté et prendre de plus en plus confiance en lui. Par petites touches pas forcément visibles, il va faire comme s'il était une fille. C'est très beau mais un chouia trop simple à mon sens.

Tous de l'accepteront pas. Il sera sujet aux brimades de certains camarades. Ce qui va apporter une touche de tension dans le récit. On a sans cesse le sentiment que les choses vont s'aggraver et que la persécution dont il est victime va prendre un tournant dramatique. Jusqu'à la dernière partie, j'ai trouvé que l'ensemble resté assez soft. L'auteur aurait pu aller plus loin car, dans la réalité, la méchanceté humaine aurait commis bien plus d'injustices à l'égard d'un garçon comme Grayson.

Enfin, il y a l'aspect familial. En plus d'être une personne à part, il vit avec le chagrin d'avoir perdu ses parents lorsqu'il était petit. On va vivre avec lui la découverte de qui il était lorsqu'il vivait encore avec eux, de tout l'amour que ses parents lui portaient. Au point de pleinement accepter cette différence déjà présente chez leur fils. Un point magnifique. Mais il vit chez sa tante et son oncle qui ont eux-mêmes des enfants et là, les choses ne sont pas aussi simples. Son cousin du même âge à peur de ce que lui va subir comme répercussion. Un sentiment que l'on comprend aisément. Et puis sa tante qui, alors qu'elle pense bien faire, va produire un sentiment de rejet. Elle ne parvient pas à accepter et, quand bien même elle pensera faire au mieux pour le protéger, va compliquer plus encore la situation. Ici aussi, tout reste parfaitement crédible.

Une histoire touchante, prenante et bien écrite mais dans laquelle il manque un peu de réalisme. J'ai passé un très bon moment.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 21-06
Une histoire avec une intensité et une profondeur à laquelle je ne m'attendais pas du tout. L'histoire d'une jeune femme qui a vécu l'enfer et dont les souvenirs l'empêchent d'avancer, de s'imaginer l'avenir. Jusqu'à cette nuit où tout va changer. Une fête à laquelle elle ne voulait pas se rendre parce qu'elle a peur des hommes, peur de tout ce qui pourrait s'y passer. Mais cette fameuse nuit, elle fera deux rencontres. La principale étant celle d'un animal blessé, elle va se reconnaître en lui et cette fois, elle sera celle capable d'aider, de protéger, de secourir. Une rencontre insolite qui va faire office pour elle de thérapie, va l'obliger à sortir d'elle-même pour aider.

Elle fera également la rencontre de Jean. Alors qu'elle était pleine de méfiance envers lui, il va comprendre l'attachement envers la chienne, sa volonté de vouloir l'aider et va tout mettre en œuvre pour qu'elle aboutisse. Un soutien inattendu et inespéré. Un garçon qui va essayer de la comprendre, sans la juger. Il n'aura également pas peur de lui dire le fond de sa pensée. En même temps qu'elle va vouloir apprivoiser la chienne, ce chien de combat blessé mais pourtant très dangereux, Rage va elle-même se faire apprivoiser par Jean. Une nuit dans la vie d'une jeune femme, une nuit qui sera synonyme pour elle de renaissance. Une nuit qui va lui redonner l'espoir, la croyance en l'avenir.

Une histoire courte mais très prenante. Au fil des pages on va aussi en apprendre plus sur ce qui a fait de Rage celle qu'elle est. Une profonde blessure dont elle garde les causes en elle. Qu'elle a beaucoup de mal à raconter, jusqu'à ne plus être capable de dire son propre prénom. L'auteur réussi à créer chez son lecteur une profonde empathie pour cette jeune femme réfugiée. Et ce, alors même qu'il ne nous raconte pas tout en détails. Ce qui n'est d'ailleurs pas nécessaire car on se l'imagine très bien. Ça donne une certaine pudeur au texte.

Un récit poignant et émouvant, un coup de cœur.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 20-06
L'auteur prend son temps pour poser les bases de son récit, pour nous plonger dans une ambiance qui devient de plus en plus étrange, oppressante au fil des pages. On fait la connaissance d'un couple, Julia et Edouard, au moment où cette dernière donne naissance à leur 1er enfant. On va également apprendre la manière dont ils se sont rencontrés, le début de leur relation. Une belle histoire d'amour me direz-vous? Pas du tout, on sent très vite que les choses ne sont pas normales, qu'il y a quelque chose qui cloche. On ressent de l’inquiétude mais aussi de la peur.

Puis vient le gros rebondissement. Encore pire que tout ce à quoi on aurait pu s'attendre! Le rythme du récit change et devient plus intense. De par les éléments que l'auteur nous donne, on navigue entre doutes et certitudes. Une intrigue très bien construite, qui captive et fait palpiter le cœur de son lecteur. Même si on apprécie Julia, on en vient aussi à s'interroger sur son état mental. Un récit qui nous amène à nous poser sans cesse des questions, à toujours analyser les faits, à revenir sur certains évènements, à remettre les choses en perspective pour tenter de démêler le vrai du faux. L'auteur manipule habilement son lecteur pour l'amener au final, à une nouvelle révélation fracassante.

Un thriller psychologique comme je les aime avec une intrigue très forte. Le genre d'histoire où, même lorsque le livre est fermé, on y pense encore. Très prenant, il est difficile de le lâcher.

Un dernier mot pour la couverture que je trouve sublime et, tout comme le titre lui-même, parfaite pour le récit.

Une nouvelle pépite de l'auto-édition, un auteur qui gagne à être connu. Que du bon pour cette lecture coup de cœur.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Une histoire fantastique qui nous relate une étrange rencontre que chacun de nos 3 amis vont faire le même jour mais chacun de leur côté. Celle d'un garçon de leur âge, Abel. Immédiatement, il va les intriguer. Une personne qui se croit un peu tout permis et qui entre chez eux uniquement par les fenêtres. La perte d'un médaillon très ancien va d'autant plus attiser leur curiosité. Ils vont faire des recherches et, peu à peu, comprendre ce qu'est Abel sans pour autant connaître son histoire personnelle.

Depuis son arrivé, les amis vont faire des rêves étranges sur des personnes qui ont beaucoup comptées et qui sont décédées. Abel semble avoir un lien avec la mort et détenir des informations. Un côté surnaturel qui a fait remonter des souvenirs en moi, qui m'a touché. Le côté fantastique sera d'autant plus accentué lorsqu'une perte matérielle aura des conséquences physiques sur le corps d'Abel. Ils auront peur mais mettront alors tout en oeuvre pour l'aider et puis, enfin, connaître son histoire.

Je ne connaissais pas les "reliques" et j'ai adoré en apprendre plus grâce à ce récit. Une ancienne coutume à la fois étrange et en même temps très belle. Elle est preuve d'un profond attachement, d'un amour immense. Mon côté romantique m'a fait tomber sous le charme de cette pratique qui permet de rester proche de l'autre après la mort. J'ai également beaucoup aimé l'idée que nos proches décédés nous parlent à leur manière.

Le texte en lui-même est très facile à suivre. On se laisse facilement emporté par l'histoire. Avec des chapitres cours, où on change à chaque fois de protagoniste, ce qui donne un bon rythme. On apprend à tous les connaître tandis qu'Abel, même si certains lui sont aussi consacrés, reste très mystérieux. Une intrigue qui se tient, de la peur et du danger, mais également un soupçon de romance.

J'ai beaucoup aimé la fin. Elle pourrait se suffire à elle-même mais, en même temps, relance l'intrigue. On sent que tout n'est pas dit et donne l'envie d'en savoir plus.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
L'auteur nous offre un récit fantasy dans lequel on se plonge immédiatement, avec une belle description des décors, et des explications juste comme il faut sur le passé, les coutumes. Sur ce qui a fait de Chimeterre ce qu'elle est et sur la manière dont elle est dirigée. Une histoire avec beaucoup de personnages principaux. Chaque chapitre étant consacré à l'un ou à l'autre. On suit l'évolution du récit de divers points de vue. Ce qui m'a aidé à d'autant plus m'immerger au cœur de l'histoire et son intrigue. Des protagonistes auxquels je me suis très facilement attaché.

Une intrigue bien construite, une période d'attente où tous soupçonnent et craignent un grand chamboulement, une nouvelle horde! Alors que les Gueules étaient facilement maîtrisés par le passé, ils sont de mieux en mieux préparés aux batailles, semblent avoir acquis de meilleures connaissances sur l'art de la guerre et, surtout, être de plus en plus nombreux. La menace d'une personne, l'Aurochs Rouge, dont le but est de constituer une véritable armée. Beaucoup de rumeurs qui vont peu à peu être vérifiées.

Un univers empli de magie où des Templiers sont capables de produire du feu avec leur corps, où ils peuvent faire parler les morts, où des hommes et des femmes sont capables d'avoir des prédictions, et bien d'autres prouesses. Un monde où la guerre menace et où les batailles sont de plus en plus fréquentes et terribles en pertes. Des moments durs où j'ai été jusqu'à verser des larmes tant j'étais captivé et touché par les évènements et leur déroulement.

Un texte sans temps mort. Même si certaines parties sont plus explicatives que d'autres, l'ennui ne s'est jamais présenté. J'ai adoré suivre le déroulement de l'intrigue à travers plusieurs regards. De beaux rebondissements et toujours une grande part de mystère. En tant que fille, j'ai adoré qu'il y ait également de l'amour, des passages pleins de sentiments, de romance. Ils m'ont donné le sourire.

Un premier tome qui pause de belles fondations et qui annonce une suite encore plus intense. Une fin frustrante parce qu'elle lance de nouvelles interrogations. Je regrettais que ce soit déjà fini. J'aurais voulu avoir directement le T2 entre les mains pour poursuivre l'aventure.

J'ai adoré.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 14-06
Dès les premières pages, l'auteur captive et accroche son lecteur par l'évocation d'un passage dur, un supplice intenable, une torture. Puis, retour en arrière, on va pouvoir comprendre comment Cody en est arrivé là et le monde dans lequel elle vit. Un roman qui fait ressortir le défaut de l'être humain, des politiques, des gouvernements, à vouloir créer un homme parfait. Ici, la manipulation des gènes pour choisir comment sera un enfant, les qualités qu'il aura. Seulement une poignée d'élus y ont eu droit et maintenant qu'ils sont là, ils dérangent.... Une sorte de jalousie malsaine.

La narration va suivre deux protagonistes principaux. Cody, jeune fille qui, par la force des choses, va apprendre qu'on lui a menti toute sa vie sur qui elle est mais qui, suite à cela, ne va pas changer ses convictions et va continuer à se battre contre ce qu'elle trouve injuste. Un caractère très fort mais aussi quelque peu naïve. Même si je n'ai pas toujours adhéré à ses actes, je l'ai bien apprécié. De l'autre, on a James, un The Ones, il vient d'un milieu bien plus aisé que celui de Cody mais ils sont en couple. Ce qui les a rapproché au départ n'est plus mais l'amour et toujours là. Un garçon qui a toujours eu la vie facile mais qui va devoir apprendre à s'opposer, à se battre pour aider celle qu'il aime à se sortir des mauvaises situations dans lesquelles elle a l'art de se fourrer. Même s'il est plein de bonnes volontés, je ne suis pas parvenue à l'apprécier. J'avoue également ne pas avoir compris leur relation, le couple qu'ils forment. Ils sont pour moi bien trop différents!

Le style de l'auteur est très agréable et facile. J'ai beaucoup aimé que l'histoire soit vue de deux points de vue. Ce qui permet de mieux appréhender les évènements. L'intrigue est efficace et bien menée. On suit les évènements, les rebondissements sans pour autant parvenir à deviner, ni même avoir le temps de réfléchir à ce qui se passera ensuite. La persécution qui devient une véritable chasse à l'homme, vouloir à tout prix empêcher la minorité que sont les The Ones à encore interagir avec le quotidien. Le gouvernement est prêt à aller très loin, des soi-disant moyens de protection qui n'en sont rien. Et lorsqu'il peut agir dans l'ombre, il va jusqu'à pratiquer la torture pour obtenir des informations. Des passages assez durs. Forcément, il y a des opposants et parmi eux, des personnes dont les idées sont extrêmes. Ils sont prêts à commettre des attentats pour faire valoir leurs droits.

Un récit avec un bon rythme, addictif avec de l'action, du danger mais également quelques moments de tendresse. Une fois qu'on y plonge, il devient difficile d'en sortir. Les choses n'ont de cesse de s'empirer et il devient improbable de croire à une fin heureuse. Cette dernière est d'ailleurs perturbante car elle n'en est pas une. J'ai hâte que la suite sorte!
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Je tiens d'abord à préciser que je n'ai pas lu les précédents volets de cette série et que cela ne m'a en aucun cas empêché de me plonger de d'apprécier cette lecture. Il est régulièrement fait référence à des évènements passés où on nous indique quel autre tome lire pour en savoir plus mais on sent que l'auteur a voulu que cette lecture puisse se faire sans.

J'ai adoré la narration. C'est l'acteur principal du récit qui nous raconte son aventure avec de beaux mots mais aussi de l’argot, la manière de parler de jeunes de son âge tout en restant toujours très correct. Beaucoup d'humour dans les dialogues, j'ai beaucoup aimé lorsque qu'il s'adresse directement au lecteur et en vient même à le charrier. C'est drôle, rafraichissant et nous aide d'autant plus à nous immerger dans l'histoire.

Maxime va nous raconter sa première tournée musicale. Pour la première fois, il part avec son groupe pour jouer sur une vraie scène lors d'un festival. Ça l'enchante mais lui fait également peur et lorsque Maxime stresse, il le fait à fond. Un chouette groupe composé de personnes venant d'univers différents mais unis par leur amour pour la musique. Ils seront également accompagnés par les amis de toujours de Maxime et sa petite soeur. Une belle bande, une belle cohésion entre eux.

Une aventure qui nous offre beaucoup de moments de franche rigolade avec des situations incongrues, rocambolesques. Ils adorent rigoler, s'amuser dans n'importe quel type de situation, faire des blagues, mais sans dépasser les bornes en devenant moqueur ou méchant. Et puis, avec un flic dans la bande, il faut tout de même se tenir un minimum à carreaux. Ils font souvent preuve de maturité et assument lorsqu'ils ont agi comme des enfants. Nous allons également vivre quelques moments d'angoisse lorsque la petite soeur va partir à l'aventure. Et puis de la romance, des amourettes de vacances.

La manière dont s'enchainent et sont présentés les évènements m'a beaucoup plu. Un récit qui nous emporte dans l'aventure de personnes entières. On va vivre le bon et le mauvais mais surtout du bon. J'ai adoré voir comment évolue le couple Christian et Julius, la manière dont ils se montrent qu'ils s'aiment même lors de petites disputes.

Un récit dans lequel aussi bien les garçons que les filles peuvent s'y retrouver. Il peut convenir à un public assez large à qui il fera forcément passer un bon moment. Idéal à prendre en vacances pour dévorer sur la place et à la piscine du camping. Un régal...
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 09-06
Ce livre est un vrai roman feel good, le genre de livre pendant la lecture duquel on a toujours un petit sourire aux lèvres. Même lorsque Capucine nous relate des passages plus compliqués, le sourire ne s'évapore qu'un bref instant. Un récit très vrai dans les sentiments qu'il évoque. Raconté comme une sorte de journal intime, un blog sur lequel Puce se confie, ouvre tout grand son coeur. On va vivre avec elle sa dernière année de Lycée, une année capitale car elle marque un grand tournant.

Je ne peux pas dire si toutes les activités évoquées sont vraies mais j'ai adoré m'imaginer à sa place. Un établissement qui ne se contente pas de fournir un apprentissage scolaire. Grâce à une foule d'activités, de journées spéciales, il instaure une sorte de cohésion entre les élèves. Il y a toujours les groupes types, les intellos, les populaires,... Capucine et ses meilleurs amis n'ont pas vraiment d'étiquette. Ils aiment faire des activités à 4 mais également se mélanger aux autres.

Une histoire dans laquelle il est très agréable de se plonger. On accompagne Puce et tout ce qui se passe autour de nous s'évapore. Un bon rythme, les jours qui défilent en même temps que les relations qu'elle entretient avec les autres. Ici, on ne traite pas de problèmes autres que ceux que connaissent les jeunes de cet âge.

Après une rupture difficile, elle va se trouver attirée par une fille, Aiden. Plus qu'une amitié très forte, Puce tombe amoureuse. Elle se découvre peu à peu bisexuelle car elle a encore des fantasmes sur les hommes. Un nouvel aspect de sa vie qu'elle voudra vivre pleinement mais aura pourtant beaucoup de mal à accepter et dévoiler à ses proches. Une romance qui sort des sentiers battus et qui est magnifique à voir s'épanouir car emplie de sentiments très forts.

Des amitiés très fortes dans lesquelles il n'est pourtant pas évident de tout se dire. Des sentiments cachés par peur de rejet. Et puis la crainte de se perdre parce que le futur va les conduire chacun vers des horizons différents. Des protagonistes qui m'ont touché et qui m'ont également fait rire. J'ai adoré lorsque Puce tente d'expliquer en français des expressions américaines. Le jeu de l'assassin qui a également donné lieu à des situations cocasses.

Un livre plein de couleurs qui vous fera voir la vie en couleurs.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Un livre qui se compose de deux parties mais qui, tout du long, va nous faire voyager et découvrir un pays dont, personnellement, je ne connaissais rien, l'Inde. Dans la première, c'est à travers la correspondance de Ana, la fille de sa voisine, que Caméliope va vivre par procuration la découverte de ce pays. Pas simplement comme un touriste mais comme une personne qui y vit au coeur du peuple, qui n'a pas peur d'ouvrir ses yeux pour tout voir et de faire des recherches pour en apprendre toujours plus. Ana arrive à rendre chaque chose intéressante. Outre cette découverte épistolaire, on va faire la connaissance de Caméliope et ses voisins. Une petite troupe très proche qui ont chacun leur côté déluré, hors norme. C'est à travers les yeux de Caméliope que nous allons vivre avec eux des moments de vie. Certains plus simples que d'autres, des situations rocambolesques. Et puis, fraichement divorcée, on va aussi voir comment elle va décider de retrouver l'amour, une rencontre insolite et un début de relation.

La seconde commence par une terrible nouvelle, la disparition de Ana. Immédiatement la petite bande va prendre ses dispositions et ensemble, ils prendront l'avion pour aller la retrouver. Là, le récit prend un tout autre rythme. Une tension qui est toujours présente, la peur de ne pas la retrouver et la crainte de comment elle sera. On va voir un nouvel aspect de ce pays, le danger. Mais entre les instants de recherche, il y a aussi l'attente. Et, pendant ce temps-là, Caméliope va pouvoir s’imprégner de toute la beauté dont ce pays recèle. Elle va pouvoir constater, avec ses yeux, tout ce dont lui a parlé Ana. Un voyage qui fera découvrir au lecteur les petits villages ainsi que leurs us et coutumes. J'ai beaucoup aimé, que, tout au long du texte, il y ait des notes de bas de page qui nous apportent des explications supplémentaires.

L'humour fait partie intégrante du récit. On y découvre des personnes hautes en couleurs avec des noms originaux. On y relate des situations rocambolesques. Et même lorsque les choses deviennent plus sérieuses, le ton de l'humour y est toujours présent par petites notes. De quoi empêcher le lecteur de s'enfoncer trop dans l'aspect dramatique. De l'absurde aussi parfois.

La narration en elle-même m'a posé quelques soucis. On est souvent plongé dans les pensées et réflexions de Caméliope et ses dernières sont parfois fort abstraites, imagées, rédigées de façon assez poétique. Une manière de raconter à laquelle je ne suis pas habitué et qui m'a parfois demandé plus de concentration pour tout bien décrypter. L'autre point qui m'a posé quelques soucis sont les dialogues en anglais. Je n'ai jamais (à mon grand désespoir), appris cette langue et j'ai donc eu beaucoup de mal à comprendre. Je n'ai d'ailleurs pas tout compris. L'auteur aurait sans doute pu rajouter une traduction en note de bas de page.

Un dernier mot pour la couverture que je trouve belle et parfaite. On y retrouve quantité de petites images qui ont chacune trait à des moments du récit.

Un récit qui m'a bien fait voyager, toujours sur le ton de l'humour et avec quelques frissons. J'ai beaucoup aimé.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 07-06
L'auteur a imaginé notre société dans une soixantaine d'années. Lorsque nos habitudes de consommation auront eu pour conséquence une perte de la fertilité et donc une crise de la natalité. D'où une nouvelle avancée scientifique, une solution pour palier au problème, le clonage. Chaque couple choisit s'il veut une fille ou un garçon et, en fonction, c'est le mari ou la femme qui va se faire cloner. Un double de soi au niveau du physique mais des êtres ayants leur personnalité propre. Mais voilà que cette belle solution à un effet secondaire on ne peut plus indésirable, l'effet ricochet. De part une anomalie, le corps du clone a enregistré les différents sévices dont a été victime la personne souche et va les reproduire sur les descendants. Ce qui peut entrainer la mort s'il n'est pas traité de la bonne manière.

J'ai adoré l'idée principale de ce récit. Elle accroche le lecteur et en même temps fait peur car c'est le genre d'avenir qui est tout à fait envisageable. Au cours de ma lecture, je me suis surprise à me remettre en question sur mes propres habitudes lorsque les divers protagonistes évoquaient les causes du problème de fertilité. Une histoire qui a du rythme avec un soupçon de danger parce que Malou et sa soeur veulent changer les choses en dévoilant cet effet ricochet. Ce qui déplait fortement. On va les voir s'allier à un groupe d'individus dont certains sont un peu extrêmes sur les bords.

Une histoire jeunesse ne serait pas complète sans son soupçon de romance. Un point que l'on voit venir dès le départ mais que j'ai pris beaucoup de plaisir à voir évoluer. Dans leur quête, j'ai aimé que les choses ne soient pas simples et qu'ils aient des obstacles à franchir, ressentir leur désarroi lorsqu'ils ne parviennent pas à ouvrir les yeux de leur soeur ainée. Avec des personnages touchants, aussi bien par ce qu'ils sont que par le passé qu'ils ont. Victimes du ricochet, on ressent leur frayeur et leur besoin d'endiguer le phénomène.

Pour ce qui est de la fin du récit, je regrette son côté trop simple. Beaucoup de barrages durant le récit et puis tout se conclu on ne peut plus facilement. J'aurais voulu qu'à ce moment-là l'auteur apporte encore un peu de piment.

Un récit futuriste qui m'a beaucoup plu mais qui m'a également fait peur quant à l'avenir.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 06-06
Un récit qui m'a plu parce que j'ai beaucoup aimé la manière dont l'auteur revisite le mythe de la sirène. La manière dont il fait passer son histoire pour vrai en parlant des autres récits, tableaux, fictions qui y font référence. Un récit fantastique qui nous fait voir les sirènes comme des sortes de monstres, victimes eux aussi, qui vivent dans une prison dorée. Totalement maîtresse de leurs mouvements, de leurs voyages, elles ont pour contrainte de rester proche de l'océan pour répondre aux appels de la Mer. Celle qui a fait d'eux ce qu'elles sont pour 100 ans. Elle leur offre une nouvelle vie dans laquelle elles ne pourront plus parler à quiconque sous peine de tuer la personne à laquelle elles s'adressent. Parce que leur voix est l'instrument de mort de la Mer afin qu'elles la nourrissent.

Une manière de voir le mythe qui, même si elles ont un bon fond, ne me donne pas envie d'aimer les sirènes. Je suis restée en totalement incompréhension face à la facilité avec laquelle elles acceptent cette nouvelle vie. Et surtout qu'elles puissent dire "aimer" cette Mer qu'elles en viennent à même considérer comme une mère de substitution. C'est vrai que leur vie d'avant n'était pas forcément belle, c'est vrai qu'elles risquent la mort en n'accomplissant pas leurs obligations, mais de là à être aussi dociles. Ce n'est pas vraiment crédible à mes yeux. J'aurais voulu plus de rébellion.

Kahlen est la protagoniste sur laquelle le récit sera principalement concentré. Elle qui avait une belle vie avant, va être la plus docile, la plus proche de la Mer. Jusqu'au jour où elle rencontre Akinli pour qui elle va très vite développer des sentiments forts, un véritable coup de foudre. Une très belle romance, une sorte de contes de fées, qui aurait, à mes yeux, dû prendre plus d'importance par rapport au reste du récit. Le final est totalement prévisible et même si j'ai aimé les obstacles rencontrés, j'ai trouvé qu'à un moment on tournait un peu en rond. J'ai également trouvé que certains passages concernant les autres sirènes n'étaient pas vitales au récit, je n'ai pas compris le pourquoi de leur présence dans le texte si ce n'est montrer que les sirènes se rebellent enfin!

Une lecture avec du bon et du moins bon mais qui m'a néanmoins fait passé un bon moment.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Une histoire de fantômes qui vient tourmenter la famille recomposée de Molly et prendre possession du corps de sa nouvelle petite soeur Heather. Un récit avec un bon rythme qui entraîne et où la tension, la peur et l'angoisse montent crescendo au fil des pages. Une intrigue palpitante et un décor qui pourront donner des frissons aux jeunes lecteurs. Un être surnaturel profondément tourmenté et très puissant, bien décidé à réaliser son sombre dessein. Une petite fille facilement manipulable qui voit en Helen, cette entité, une nouvelle amie, la seule à même de comprendre ses tourments et l'aimer.

Un récit également très touchant de par les sentiments évoqués par les différents protagonistes. On ressent toute la difficulté d'adaptation des enfants mais également des parents. Ces derniers se font manipuler par la plus jeune et les plus grands sont en plein désarroi. Il n'est pas évident de croire un enfant qui n'est pas le sien et également difficile de se retrouver entre ses enfants et son nouveau conjoint. Et cela est encore pire lorsqu'un membre cherche à tout gâcher, à tout détruire.

Une fin qui redonne le sourire, montre toute la profondeur de Heather et offre une belle morale sur l'amour indéfectible que portent les parents à leurs enfants. On y voit un petit être rongé par la culpabilité. Que même à un jeune âge, il est possible de porter un poids énorme sur ses épaules, de se gâcher la vie et la possibilité d'un bonheur retrouvé. Une fin qui permettra également aux jeunes lecteurs d'éviter les cauchemars parce que tout fini bien.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
L'auteur nous offre un récit qui se passe dans un autre temps, une période où la guerre et l'esclavage font loi. Au coeur de ce décor, deux personnages principaux avec des personnalités fortes, qui entrainent le lecteur dans leur épopée. Une narration à deux voix. Nous allons vivre leur rencontre, leur rapprochement et leurs discordes. Kestrel, jeune femme moderne avec un petit côté féministe, qui va bientôt devoir choisir entre mariage et engagement au sein de l'armée. Fille de général, on attend beaucoup d'elle mais cette dernière n'entre pas parfaitement dans le moule. Bientôt, de nombreuses rumeurs vont courir. Arin, devenu esclave suite à la guerre. Il a tout perdu mais est bien décidé à reconquérir sa ville.

Un côté romance entre Kestrel et Arin. J'ai pris du plaisir à voir leurs sentiments grandir, la difficulté qu'ils ont à les accepter parce qu'ils n'ont pas le droit d'être ensembles. Outre les principes de la bonne société, ils ont des objectifs bien différents et vont être contraints d'agir contre l'autre. Tiraillés entre l'envie d'aboutir à leur but et la volonté de protéger l'être aimé. Ils feront tout deux de lourds sacrifices, au péril de leur vie et de leur avenir. Ils sont et resteront de fins stratèges au coeur tendre.

Une foule de protagonistes secondaires viennent également peupler le récit. Certains ayant plus d'importance que d'autres. Il y a ceux pour lesquels j'ai ressenti une grande haine et d'autres auxquels je me suis facilement attaché. Qui m'ont touché par ce qu'ils vivent.

Au début, j'ai eu un peu de mal à bien entré dans le récit. Puis on apprend à connaitre les personnages, on voit leur dessein et le rythme s'accélère. On s'immerge dans leur vie et on veut voir comment les choses vont évoluer. J'ai adoré la manière dont les évènements et les rebondissements s'enchainent. Des moments de tension, de tendresse, de confusion. Des passages emplis d'émotions qui m'ont touché. Certaines choses restent pourtant un peu trop prévisibles.

Une fin qui marque un nouveau tournant. De nouveaux dés sont jetés et je n'ai qu'une hâte, que la suite sorte pour voir comment Kestrel et Arin vont jouer les nouvelles cartes qui leurs ont été données. Après le début un peu plus compliqué, j'ai finalement été captivée et maintenant j'en redemande.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
L'auteur nous plonge dans un décor apocalyptique. Le monde tel qu'on le connaît n'est plus depuis une grosse irruption solaire. La seule priorité est désormais de trouver de quoi se nourrir et survivre. L'interdiction absolue est le contact physique. C'est grâce à trois narrateurs que l'on va vivre ce récit. 3 adolescents très différents qui vont devenir très proches, inséparables, prêt à tout l'un pour l'autre. 2 filles et un garçon. De quoi facilité l'immersion des garçons et des filles au sein du récit. La plume de l'auteur est agréable, grâce à un rythme soutenu, elle ne laisse pas de répit au lecteur. Il se passe sans cesse une nouvelle épreuve, un nouvel obstacle qu'il faut passer pour aller toujours plus loin, pour survivre.

J'ai beaucoup aimé la manière dont se déroule le récit, les différentes péripéties, toutes différentes selon l'attitude adoptée par l'homme en de pareilles circonstances. Alors que certains parviennent à garder leur humanité, à continuer à vivre dans un semblant de normalité, d'autres sont devenus abjects, prêt à tous les sacrifices pour survivre, trouver un remède ou se nourrir. Mais au final, plus personne n'est vraiment innocent. Même nos 3 acolytes vont être contraints au pire. Un récit qui comprend aussi de bons moments, la redécouvertes de bonheurs simples, l'envie de réaliser des choses, le besoin d'en voir d'autres. Parce que la fin peut subvenir n'importe quand, les priorités changent mais ils ne se laisseront pas abattre. Parce qu'ils sont ensembles, ils se soutiennent.

On peut comparer les errants à une sorte de zombie. Ici une maladie inconnue qui détruit l'humanité d'une personne avant de faire mourir son corps. La pire crainte des 3 jeunes et de l'humanité tout entière. Ils peuvent être partout et veulent à tout prix vous toucher pour vous transmettre le virus. Un récit qui reste néanmoins assez soft. On a droit à des scènes d'actions, de beaux moments de danger sans que le récit devienne gore. Il reste parfaitement accessible à un jeune public. Une sacrée aventure dans un monde de science-fiction. Un récit prenant et palpitant.

A certains moments, les 3 protagonistes principaux vont avoir des réminiscences de leur passé et du moment où tout a basculé. Des passages avec beaucoup de sentiments, émouvants. On a également droit à une petite touche de romance entre les jeunes. Ils ne peuvent vivre comme un couple normal mais son pourtant terriblement touchants dans leur attachement l'un à l'autre. Au fil des pages, on va les voir changer. Ils vont perdre de leur innocence, conséquence inévitable en de pareilles circonstances. Les épreuves vécues vont les endurcir.

J'ai adoré la fin et la manière dont elle est amenée. L'ensemble du récit est bien construit et crédible. Peuplé de moments plus intenses pour toujours garder l'attention du lecteur. Une très belle découverte. J'ai adoré.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0