Livres
638 700
Membres
756 060

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

L'Empire Brisé, Tome 1 : Le prince écorché



Description ajoutée par Gkone 2012-02-02T13:09:38+01:00

Résumé

À neuf ans, il aidait des bandits à s’échapper du château familial. À treize ans, il est à la tête d’une bande de hors-la-loi assoiffés de sang. Ce qu’il a prévu pour ses quinze ans ? Être roi, tout simplement. Mais de retour à la cour paternelle, c’est la traîtrise qui attend l’immoral et charmant Jorg Ancrath, celui qui ne craint ni les morts ni les vivants. Dans ce monde de cauchemar où règnent chaos et violence, un jeune homme, même animé d’une volonté aussi farouche, peut-il venir à bout d’ennemis dotés d’incommensurables pouvoirs ?

Afficher en entier

Classement en biblio - 634 lecteurs

extrait

Ce sont elles qui m'ont enseigné le jeu. Elles m'ont permis de comprendre ce que tous ces messieurs sinistres et sérieux qui ont combattu pendant la Guerre des Cent n'ont pas encore assimilé. Vous ne pouvez remporter le jeu que si vous comprenez que c'en est un. Prenez un joueur d'échec, dites-lui que chaque pion est un de ses amis. Incitez-le à penser que les deux fous sont sacrés. A se souvenir des jours heureux passés à l'ombre de ses tours. A aimer sa reine.

Voyez comme il les perdra tous.

Afficher en entier

Commentaires les plus appréciés

Argent

Avis à tous ceux qui cherchent un bon antihéros : vous êtes ici chez vous ! Dès les premières pages (dès le résumé, en fait), on est absolument sûrs d'une chose : Jorg est un connard de première. C'est un menteur, arrogant, ambitieux, meurtrier, violeur et mangeur de cœur (oui oui)... Et pourtant, comme il nous le dit si bien : "Il y a du sang sur ces mains, mais je n’ai pas l’impression d’avoir péché". Parce qu'il a malgré tout une intelligence incroyable, un passé ignoble, et une philosophie qui se tient. Alors non, ça n'excuse pas ses erreurs, et ça ne devrait pas nous faire l'apprécier mais... le style de l'auteur est tellement particulier, tellement entraînant, qu'on ne peut pas détester Jorg et que sa colère devient la nôtre, tout comme son refus de ressentir la peur, d'être manipulé ou encore de courber l'échine. Ne pas être du bon côté de la barrière, pour une fois, incarner la folie et la cruauté plutôt que les valeurs des héros traditionnels... ça change, c'est sûr. Et malgré tout, on a envie que Jorg s'en sorte, même si on compatit totalement avec la haine que les autres personnages lui vouent.

Ce roman est plein de colère, de sang, de boue, d'horreurs, mais il est étrangement addictif et fascinant. Le héros prend la vie avec une telle simplicité qu'on ressent, nous lecteurs, encore plus le poids de nos principes et de nos valeurs... dont Jorg est totalement dépourvu. Au final, le Prince Fou parvient à nous entraîner avec lui dans sa crasse, et on n'a qu'une seule envie... en redemander !

Afficher en entier
Or

Le ton est donné dès les premières phrases, et l'on comprend clairement que l'on a affaire ici à un univers sombre. Pas de doute.

Les 100 premières pages se sont révélées difficiles. J'avais du mal à m'immerger dans l'histoire et à accrocher pleinement pour plusieurs raisons : la 1 ère concerne le style d'écriture. Je me suis demandée si c'était un problème de traduction ou si cela venait de l'auteur et il s'avère que cela proviendrait de la traduction. L'écriture m'a donc un peu échappée au départ, avec en outre des répétitions produisant un effet bizarre sur la lecture. Bref, ça clochait. Mais passé ces 100 premières pages, l'univers s'est enfin dévoilé et je peux dire que j'ai adhéré à l'ensemble. On fait également davantage connaissance avec le personnage principal, Jorg. (Un petit détail qui a déjà été souligné : je n'ai pas saisi l'intérêt d'avoir représenté sur la couverture un jeune homme plutôt mûr, alors que Jorg n'a que 13 ans. Mais bon... )

Jorg présente un penchant indéniable pour le meurtre. Il a des espèces de "pulsions" meurtrières, toutefois, elles sont en réalité bien plus complexes et ont une origine riche de sens : un traumatisme de son enfance et Spoiler(cliquez pour révéler)une manipulation mentale par autrui. Il ressort de ce traumatisme, une part de culpabilité ainsi qu'un lien étroit de Jorg avec la peur.

Je ne chercherai pas à l'excuser mais l'on peut observer qu'il a des actions ou un comportement qui sont le fruit d'un passé violent. Son père a vendu sa femme en guise de meurtre. J'imagine par là qu'il a dû mal avec la notion "d'amour" entre un homme et une femme. Ses attitudes avec les filles ne sont pas toujours honorables, il renvoie l'impression de ne pas savoir ce que c'est que d'aimer, de ne pas bien savoir comment fonctionne une relation, si bien qu'il peut tout à la fois se montrer joliment attiré par le sexe opposé et en même temps, se montrer odieux.

Jorg est ferme pour un individu de 13 ans. Il a du charisme, il sait guider des hommes et les mener. C'est un garçon intelligent. Il est capable d'avoir des réflexions et des pensées profondes, et parfois des dialogues teintées d'humour noir.

J'ai trouvé la fin de ce tome plutôt bonne. En ce sens, qu'elle cloue le bec : Jorg, après recul, s'assume, lui et ses actes. Il montre alors une aptitude à l'introspection dans le dernier chapitre.

C'est un personnage que j'ai finalement apprécié. Il est ambigu intérieurement parlant, emprunt d'une noirceur qui est loin d'être superficielle. Non, ce n'est pas un gentil, mais comme il l'a dit :

"Je suis ainsi fait, et si vous voulez des excuses, venez les chercher. "

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Lu aussi

On est vraiment sur de la Dark Fantasy. Donc, très très vite dans le sang, les viols, les pillages.

Il n'y a clairement aucune ambiguïté sur Jorg : il est sanguinaire et sans pitié.

J'ai (et j'ai vu que je n'étais pas la seule) eu de mal avec les alternances présent/ passé. Même si on converge.

Bref, c'est bien écrit mais le personnage principal n'est pas particulièrement attachant.

Afficher en entier
Lu aussi

J'ai eu un peu de mal à accrocher, mais finalement je l'ai lu sans trop de difficultés, l'histoire est bien écrite même si passer du présent aux évènement ayant eu lieux 4 ans plus tôt est un peu perturbant au départ, mais cela permet de comprendre comment et pourquoi un adolescent de 14 ans se retrouve à la tête d'un groupe de mercenaire. On dit que la vengeance est un plat qui se mange froid, le personnage principal semble mettre le proverbe en pratique. Je lirai probablement les tomes suivants, je n'aime pas laisser une série en suspend et qui sait les suivants seront peut-être plus accrocheur.

Afficher en entier
Pas apprécié

J'ai abandonné ce livre il y a quelques jours à cause du style de l'auteur, mais j'ai décidé de lui donner une nouvelle chance... et l'ai à nouveau abandonné.

À dire vrai, je n'en ai lu que le quart tant le style m'a déplu. Il est à la fois haché et peu clair, de sorte qu'on peine à se représenter la scène et à comprendre l'intrigue — qui m'a paru inexistante ou peu digne d'intérêt, mais il faut dire que je ne lui ai sans doute pas laissé assez de temps pour s'établir, mea culpa.

De plus, l'écriture est très orale, tant dans la structure des phrases que dans le vocabulaire employé. Je me doute que l'idée était ainsi de nous donner un accès le plus fidèle possible à l'intériorité du personnage, mais ç'a surtout eu pour effet de compliquer ma compréhension. À un moment, un peu désespérée, j'ai lu un chapitre rapidement, sans trop m'attarder sur le sens car, comme le dit l'adage, en marchant vite ça s'voit pas trop, et j'ai perçu une certaine musicalité inattendue. Celle-ci était le fait de nombreux homéotéleutes (à vos souhaits) et s'est avérée plutôt appréciable. Malheureusement, je n'ai rien retenu de ce chapitre, donc j'ai repris mon déchiffrage lent qui a évacué cette nouvelle dimension.

En ce qui concerne les personnages, je n'ai pas vraiment accroché. Malgré la première personne du singulier qui aurait dû m'aider à mieux comprendre notre héros (fort peu héros), je l'ai trouvé sans consistance. Cynique à souhait, certes. Mais il m'a manqué la sous-couche, c'est-à-dire la raison de cette ironie mordante : une émotion plus fragile, peut-être, qui aurait rendu cet être d'encre et de papier plus humain.

Toutefois, n'ayant pas lu tout le livre, critiquer un personnage qui a peut-être connu une incroyable évolution me paraît plutôt limite, je l'avoue volontiers.

La seule raison valable à mon abandon se trouve donc être le style de l'auteur, qui était pourtant un choix plutôt original et bien pensé de sa part. La réalisation laisse malheureusement à désirer, mais la traduction n'a sans doute pas aidé. Je ne rejette pas la possibilité de lire d'autres livres de cet écrivain, d'autant plus que je pense qu'il s'agit d'un parti pris de sa part. Mais pour ce qui est de L'Empire brisé, je crains de devoir passer mon chemin. Comme quoi, une plume peut véritablement être rédhibitoire pour moi ou, au contraire, emporter ma plus complète adhésion.

Afficher en entier
Pas apprécié

J'ai voulu participer pour la première fois aux fameuses lectures communes. Le résumé de L'Empire Brisé m'a tentée alors je me suis lancée... et me suis arrêtée au bout de trois chapitres.

La raison en est simple : j'ai détesté la plume de Mark Lawrence, et pour moi, c'est un élément véritablement rédhibitoire. Je n'ai rien contre l'originalité, mais j'avoue que là son style est plus déstabilisant qu'autre chose : il est haché et peu clair, et si j'ai bien compris que l'idée avec ce langage oral est de nous rendre avec fidélité les pensées du personnage, je n'ai pas du tout été convaincue.

Peut-être essaierai-je de reprendre ma lecture d'ici la fin du mois pour donner une chance à l'intrigue. Peut-être même m'habituerai-je à ce style et apprendrai-je à l'apprécier. Mais pour l'instant, j'avoue que l'envie manque cruellement.

Afficher en entier
Lu aussi

Tout d'abord, il s'agit d'un très bon livre, le style est vraiment original. S'il peut surprendre, voire choquer un peu comme une amie me l'a fait remarquer, je trouve qu'il est employé de manière à ressembler au fil de pensées d'une personne. Il passe donc parfois d'un fait à un autre sans grande transition ou emploie un registre un peu plus familier assez brusquement.

Le protagoniste est très intéressant et nous éloigne des héros loyaux, bons, aux destinées épiques. C'est, je crois, la première fois où je tombe sur un personnage principal orgueilleux, sadique et cruel. C'est frais, c'est fin... J'aime beaucoup ! Les autres personnages sont, quant à eux, très attachants aussi. Ils semblent avoir chacun leur personnalité propre.

Subsiste toutefois quelques faits dérangeants. Par exemple, le flou de certains passages, et une certaine rapidité pour clore des situations. Spoiler(cliquez pour révéler)Je n'ai pas trouvé particulièrement accrocheur le passage sous Castle Rouge, il était un peu long comparé au reste du roman.

La fon est également un peu trop rapide, surtout en ce qui concerne Corion. Spoiler(cliquez pour révéler)Il apparaît aussi vite qu'il disparaît, ce qui est fort dommage car il s'agissait d'un personnage vraiment très intéressant qu'il aurait été bien d'exploiter un peu plus dans les tomes suivants.

Pour finir, j'en viens à l'âge du protagoniste qui est ridiculement JEUNE ! C'est ce qui fait défaut à l'histoire et à sa crédibilité. Le gars, il a treize ans, il a tout vu, tout fait... Mouais. Cette intelligence de stratège est un peu expliquée à la fin de l'histoire mais il n'en reste pas moins que c'est un point qui m'a vraiment gêné à certains moments de ma lecture.

Il s'agit donc d'un bon livre, intéressant, avec de bons passages comme d'autres plus ennuyeux. Mais il reste à lire ne serait-ce que pour les personnages, l'atmosphère, la trame principale et le style que je n'ai pas trouvé désagréable.

Afficher en entier
Pas apprécié

Un livre lu en lecture commune dans un bookclub. Je suis fan de fantasy, et m'étais que ce livre me permettrait de sortir de mes habituelles lectures fantasy... Mais je n'ai pas du tout apprécier.

Attention aux violences, la guerre, le gore, torture.

Je ne suis pas spécialement sensible ou rebutée par les lectures en contenant mais les personnes l'étant : je ne vous conseille pas ce livre.

Le rythme est lent, le style d'écriture très particulier et je n'ai pas accroché.

Le scénario est prévisible, trop pour moi.

Je ne me suis pas attaché aux personnages, aucun et j'ai eu bien du mal à me finir ce livre.

La fin m'a déçue et je n'ai pas envie de lire la suite.

Je ne conseillerai pas ce livre.

Afficher en entier
Diamant

On suit l'histoire de Jorg ( a peine 14 ans) qui dirige une dangereuse et brutal troupe de bandits, ses " Frères de route", avec eux il a déjà commis les pires atrocités comme Spoiler(cliquez pour révéler)débouler dans un village "Melbourg", massacrer tous ses habitants et violer les quelques femmes ayant échappées à la tuerie.

Je ne vous cache pas que je ne m'attendais pas du tout a ça, mais alors pas du tout; toute la brutalité et la violence de cet univers m'a surpris mais on s'y habitue. Sinon l'univers est plutôt pas mal mais pas assez creusé à mon goût, on aurait aimé en savoir plus sur ce fameux empire brisé. Malgré tout le livre est prenant et les personnages attachants ( dans le sens où veut absolument savoir ce qui va leurs arriver) mais ce n'est pas à mettre dans les mains de n'importe qui !

Afficher en entier
Argent

Je m’attendais à quelque chose de sombre, mais aussi sombre que ça, bien que ça ne m’ai pas dérangé. L’auteur va nous parler de batailles, de mort, de viol, de torture,… ce n’est pas à mettre entre toutes les mains.

Nous allons suivre Jorg, qui fête ses quatorze ans au début du livre. Autant le dire toute de suite, celui-ci est fou, cruel, ambitieux et se moque totalement de ce qu’il peut sacrifier pour obtenir ce qu’il veut. A vrai dire, entre son caractère, sa façon de parler et les quelques éléments de description physique que nous possédons, je lui aurais davantage donné dix-sept ou dix-huit ans. Pour comprendre comment Jorg en est arrivé là, on fait des allers-retours entre l’histoire au présent et ce qui s’est passé il y a quatre ans.

L’univers est assez intéressant également, mais j’aurais aimé qu’il soit plus creusé.

Une des critiques que j’ai à faire à ce livre. Je trouve que Jorg réussi tout beaucoup trop facilement. Je n’ai pas eut l’impression qu’il ait rencontré de réelle difficulté.

Malgré tout, l’écriture était fluide, les évènements s’enchainent très bien et j’ai très envie de découvrir comment Jorg va devenir l’empereur de l’Empire Brisé

Afficher en entier
Bronze

[Lu en anglais] J'ai de la misère à noter ce livre. Je n'ai pas détesté ni adoré. Et pourtant le personnage principal est tout sauf ordinaire. Il est un anti-héros extrèmement violent et sans compassion. Donc je m'attendais à le détester ou apprécier lire le point de vue d'un anti-héros, mais il m'a pourtant laissé avec une impression de nonchalance. Je m'attendais à être plus investie dans l'histoire... Je ne sais pas si je lirai le prochain tome ou non... Bref, je vous souhaite tout de même une bonne lecture!

Afficher en entier
Bronze

Bel introduction...brute.

J'attends la suite pour me prononcer.

L'écriture m'a perdu durant certain passage.

Mais j'ai adoré

Afficher en entier

Dates de sortie

L'Empire Brisé, Tome 1 : Le prince écorché

  • France : 2012-06-22 (Français)
  • France : 2015-06-19 - Poche (Français)
  • USA : 2011-08-02 (English)

Activité récente

Titres alternatifs

  • Prince of Thorns (The Broken Empire #1) - Anglais

Évaluations

Quizz terminés récemment

Les chiffres

lecteurs 634
Commentaires 99
extraits 32
Evaluations 175
Note globale 7.46 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode