Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Lena06 : Liste d'Or

retour à l'index de la bibliothèque
Sanguis Noctis, Tome 1 : Lune de Sang Sanguis Noctis, Tome 1 : Lune de Sang
Alex Kidwell    Robin Saxon   
Je me suis régalée avec cette romance MM qui démarre comme un polar, et tourne au surnaturel. Soyons clairs, ce n'est pas la profondeur de l'intrigue qui va vous chavirer, elle est vraiment très simple. Jed Walker, ancien des forces spéciales, avec un inquiétant penchant pour les explosions, est embauché par le mystérieux Fil pour récupérer un « truc » mystérieux dans une vieille baraque. Truc qui se révèle être un jeune homme un peu perdu et très innocent aux beaux yeux couleur d'océan, qui s'appelle Redford. Les beaux yeux font chavirer Jed, qui décide de ramener le paquet chez lui le temps d'éclaircir la situation, tout en le protégeant de Monsieur Fil, lequel, évidemment, ne va pas tarder à réagir. Simple donc dans l'intrigue, mais plutôt efficace, avec ce qu'il faut d'action et d'explosions pour satisfaire ce sexy bad boy de Jed. Et une touche de surnaturel, puisque Redford est un loup garou, pas tout à fait assez développée à mon goût, mais déjà un peu trop pour Jed, alors laissons lui le temps de digérer tout ça, avant ses prochaines aventures dans le tome 2.

Ce qui m'a séduit, c'est surtout la romance entre Jed et Redford, deux personnages que j'ai adoré. Jed est un homme acéré et dangereux, il aime ses flingues, adore faire exploser des choses. S'il vit en solitaire, se méfiant de tout et de tous, il est pourtant assuré, charmeur, plein de gouaille. Il assume totalement sa sexualité, et l'affiche même avec insolence, après le silence du « dont ask , dont tell » supporté à l'armée. Il aime les coups d'un soir, le sexe facile et sans complication. Et les grands costauds qui le dominent, dont il réclame l'attention.
Redford lui est un jeune homme de 28 ans, qui vit en reclus. Élevé par une grand mère qui haïssait sa nature de loup garou, il se considère comme un monstre. Puceau, timide, effrayé par le monde extérieur, il ne connaît rien aux rapports humains et amoureux. Autant dire qu'il n'est pas du tout le type de Jed. Et pourtant.

Jed se retrouve totalement fasciné par ce jeune homme pur. Il le fait rire, il suscite son désir, éveille son instinct de protection. Mais également, il le rassure et le sécurise. Car Jed a lui aussi ses cauchemars bien cachés, et avec la chaleur de Red, dans ses bras, c'est « comme s'il n'avait plus besoin de fuir ni de se protéger de chaque chose en ce monde ». Redford le voit comme il est, lui accorde toute son attention, le regarde comme s'il valait quelque chose. Et cela panique totalement Jed. Redford est tout autant fasciné par Jed, son sourire canaille, son aura de danger, que touché par ce qu'il discerne de sa fragilité et de sa douleur. Sans défense ni barrière, il tombe amoureux, et au contact de Jed, protégé par lui, rassuré par lui, il laisse épanouir son sens de l'humour, et une force qu'il ignorait avoir.

En résumé, c'est une histoire simple mais sympathique, avec une bonne dose d'action, une très jolie romance, des scènes de sexe torrides, du rire, quelques larmes, servie par une écriture légère, alerte, pleine d'humour mais aussi d'émotion. Un excellent moment de lecture.



par Lena06
Confiance Aveugle, Tome 2 : A travers ces yeux Confiance Aveugle, Tome 2 : A travers ces yeux
N. R. Walker   
Ce deuxième opus est plus fort en émotions que le tome 1. Il y a dans la première partie plus d'humour, de légèreté entre les protagonistes que dans le premier opus où ils apprenaient à se connaître avec une certaine retenue. Sans compter les facéties de Mark, le meilleur ami de Carter. On sent également mieux l'amour et la passion. Et la détresse quand tout vole en éclat, que ce soit celle de Carter ou ensuite celle d'Isaac. Cette partie là est vraiment très émouvante (traduction: j'ai pleuré comme une Madeleine Lol )
Bref, j'ai beaucoup aimé.
4,5

par Lena06
Confiance Aveugle, Tome 1 Confiance Aveugle, Tome 1
N. R. Walker   
Dans ce premier tome de la série, Carter, jeune vétérinaire qui vient de s'installer à Boston et reprend la clientèle du vieux Dr Fields rencontre le sexy Isaac, un aveugle dont le chien guide Brady ne manque de rien sauf de câlins. Carter, jeune homme ouvert, sympathique et sérieux, tombe sous le charme de l'animal et de son singulier maître, qui fait souffler le froid et le chaud et le déstabilise. Aisé financièrement, fier, voir même arrogant, Isaac est aussi très seul et malheureux. Traumatisé par l'accident qui l'a privé de sa mère et de ses yeux, par la disparition de son père et de ses précédents chiens, il craint de s'attacher de nouveau, que ce soit à son chien, ou à cet homme charmant qui s'intéresse à lui. Pourtant, il se laisse peu à peu séduire par la gentillesse de Carter et sa douceur.
Avec beaucoup de délicatesse, l'auteur nous raconte la lente découverte de l'amour par ces deux hommes pudiques et réservés. La patience de Carter pour apprivoiser le farouche Isaac et lui permettre de s'ouvrir à lui. La bravoure d'Isaac pour faire tomber ses murs de défense. Ne vous attendez pas à beaucoup d'action, mais il y en a suffisamment pour suivre avec plaisir cette belle histoire de deux hommes (et un chien) qui apprennent à s'aimer. Les personnages secondaires sont également adorables. Cela manque parfois un peu d'épices ou de poivre, mais surement pas de charme.

4/5

par Lena06
Confiance aveugle, tome 3.5 : À jamais Confiance aveugle, tome 3.5 : À jamais
N. R. Walker   
Je viens de la terminer, et elle est merveilleuse cette petite nouvelle !
Mark est toujours aussi attendrissant et maladroit dans sa façon de faire les choses, je l'adore ! J'ai aimé retrouver chacun des personnages, toujours aussi complices ! Ce petit passage dans la tête de Will était très bien mené, et se termine superbement.
Une vraie gourmandise de noël à consommer sans modération et qui suis bien l'ambiance générale de la série :D

par mounsch
Confiance Aveugle, Tome 3 : Aveuglé Confiance Aveugle, Tome 3 : Aveuglé
N. R. Walker   
Quelle joie de retrouver Mark dans un tome qui lui est entièrement consacré, et je suis d’autant plus ravie, qu’il est exactement comme je l’espérais.

Mark est bi et s’assume complètement. Il butine à droite et à gauche, sans état d’âme et refuse catégoriquement de se poser. Il ne croit pas en l’amour et ne se sent pas comme Isaac et Carter pour une vie bien rangée à deux.

Suite au départ de Carter, il s’est lié d’amitié avec Will. On sent leur complicité extrême dans la vie de tous les jours, dans tous les domaines, sauf le sexe. Mark a bien défini les règles, pas de sexe avec son meilleur ami. Car bien qu’ils agissent quasiment comme un petit couple ce n’en est pas un (au grand désespoir de Will).

A coup d’humour, de situations cocasses, Mark ne fait que se voiler la face, et refuse de voir ce qu’il se trame sous ses yeux ( Il n’y a pas plus aveugle que celui qui refuse de voir !), jusqu’à l’événement de trop, qui fera tout voler en éclat, la situation ambigüe ou Will prendra une décision qui remettra tout en question. C’est à cet instant que Mark ouvrira enfin les yeux, et arrivera à mettre des mots sur les émotions intenses qu’il ressentait depuis pas mal de temps. Mais ne sera-t-il pas trop tard … C’est tendre, romantique, et encore bourré d’humour, car même dans une situation émouvante, mark arrive à nous faire sourire.

Ce livre est plein d’humour, de bonne humeur, dégoulinant de bons sentiments, débordant d’amour. Il clôture juste en beauté cette trilogie.

L'Amour brut L'Amour brut
Eric Jourdan   
Alors là, gros gros coup de coeur ! Ce petit Tom si aimant et si mal aimé m'a bouleversé, d'un bout à l'autre du bouquin, son sourire m'a tordu le coeur, et mis les larmes aux yeux. Bon, avouons le, j'ai même carrément pleuré à la fin. C'est trés bien écrit, d'une plume vive et magistrale, l"histoire pourrait être banale à première vue, le lycée, les copains, la fin de l'enfance, l'entrée dans l'âge adulte, la recherche de l'amour, mais dès le départ on hésite entre sourire et émotion, entre joie et peine, c'est doux amer comme la vie, on ne sait pas bien où l'auteur veut nous emmener, mais on se laisse totalement guider, emporter par le héros. Extraordinaire Tom , si entier, spontanné, sincère, des êtres comme lui si lumineux, on sait qu'ils ne quittent jamais l'enfance sans en mourir, les compromissions et les mesquineries du monde des adultes leur sont étrangers. Ce roman a réussi à me rendre lyrique !. Je ne l'oublierai pas de sitôt.




par Lena06
Georgina Kincaid, Tome 2 : Succubus Nights Georgina Kincaid, Tome 2 : Succubus Nights
Richelle Mead   
Le 1er tome m'avait moyennement plû, mais j'ai trouvé le tome 2 meilleur.
J'ai vraiment accroché avec le personnage de Georgina. Dans ce tome elle est beaucoup plus optimiste, joyeuse et dynamique.
Sa relation avec Seth est, pour moi, magnifique.
Leurs sentiments sont profonds et bien exprimés.
Georgina doit mener 2 enquêtes en même temps.
Elle doit découvrir pourquoi Doug a un comportement aussi bizarre et elle doit également aider son ami et incube Bastien à corrompre une femme.
J'ai tout de même des regrets, les personnages secondaires sont toujours aussi peu exploités. Du coup les apparitions de Carter l'ange, Jérôme l'archidémon ou encore Cody et Peter les vampires, se font rares. Dommage.
Bref, cette saga ne fait pas partie de mes "chouchou" mais elle reste plaisante à lire.

par Adèle
Georgina Kincaid, Tome 5 : Succubus Shadows Georgina Kincaid, Tome 5 : Succubus Shadows
Richelle Mead   
Georgina ne coule pas vraiment des jours heureux. Si a la fin du tome 4, elle avait préféré quitter Seth pour à peu prêt les mêmes raison que ce dernier l'avait quitter dans le tome 3, elle n'avait certes pas prévu que ce dernier, prit de culpabilité envers Maddie qu'il a tromper lui fasse une demande en mariage. Et comme Maddie ce sent très proche de Georgina, elle insiste pour que Georgina l'aide à préparer le mariage.
Quand aux problèmes surnaturels, Georgina ce sent attirée par une lumière spectrale chaque fois qu'elle a le blues et qui lui fait prendre des risques inconsidérés. Elle doit donc garder le morale mais pas facile quand elle doit préparer le mariage d'une amie qui épouse l'homme qu'elle aime.

Ce tome 5 diffère pas mal des autres tomes. Notamment car l'intrigue avance assez rapidement pour nous offrir quelque chose d'assez inattendu au tiers du tome : Georgina se fait séquestrer! Mais pas par n'importe qui mais par des créatures des rêves et qui la pousse à revivre son passé tout en lui créant son propre enfer personnel. C'est l'occasion pour Richelle Mead de revenir sur certains moments forts du passé de Letha et notamment quelques romances tragiques comme celle de Kyriakos ainsi qu'une histoire en Italie et une autre en France.

Mettre l'intrigue entre parenthèse pour revivre le passé de Letha a de quoi surprendre puisque cela coupe tout avancé de l'intrigue. Ce ne sera toutefois pas le cas car régulièrement, Georgina entrevoit le présent en rêve ou ses amis immortelles font tout pour la retrouver. Un tome 5 ou Georgina restera donc en grande partie passif et ou on la découvrira toujours un peu plus. L'inconvénient d'un tel procédé, c'est que cela coupe tout avancé des relations entre Georgina et les autres. Un peu dommage car c'est aussi l'un des points fort de cette série ou on prend toujours plaisir à voir Georgina interagir avec les autres (j'adore les passages ou Georgina passe du temps avec la famille Mortensen).
Mais avec une héroïne en coulisse, ce sera aux autres immortelles de prendre le devant de la scène avec notamment Roman que l'on retrouve depuis le tome 4. Ce dernier nous apparait bien plus humain et fragile que dans le premier tome et il perd beaucoup de l'antipathie que j'avais ressenti alors pour un monsieur trop parfait. La surprise venant aussi de Jerome qui se montre presque prévenant (je dit presque) envers notre Succube. Cela sera aussi l'occasion pour Georgina et Seth de remettre en question leurs relations l'un envers l'autre. A ce sujet d'ailleurs, la fin est assez amère pour certains personnages secondaires qui ne méritaient pas un tel sort.

Un tome 5 un peu différent des autres donc mais qui n'entache en rien le plaisir de lecture. J'aurais sans doute préféré des Flash Backs un peu mieux répartis sur les 6 tomes plutôt qu'un gros bloc qui prend une grosse partie de ce roman mais cela ne nuit en rien la qualité du récit. Il ne me reste plus qu'a entreprendre la lecture de l'ultime tome de la saga en espérant que Georgina aura finalement droit au bonheur qu'elle mérite.

par Caly
Georgina Kincaid, Tome 1 : Succubus Blues Georgina Kincaid, Tome 1 : Succubus Blues
Richelle Mead   
Premier constat après la lecture de ce premier tome, c'est que l'action ne prédomine vraiment pas. Une succube n'est vraiment pas au dessus de la chaine alimentaire des immortelles et Richelle Mead ne nous détrompera à aucun moment. Pour quelqu'un comme moi qui aime les histoires mouvementées, j'avoue que ce n'était pas gagné d'avance et pourtant, j'ai véritablement savouré ce livre. Il faut dire que je suis littéralement tombé sous le charme de Georgina. Rarement une héroïne n'a été aussi touchante que cette succube millénaire. Sacrifiant son âme délibérément pour une seule erreur, arpentant les siècles en volant l'énergie vitale des hommes "bon" (plus ils sont corrompus et moins ils ont d'énergie vitale à transmettre), elle ne trouve le bonheur qu'avec des relations éphémères avec d'autres immortels. On comprend donc parfaitement le blues qui l'anime et son choix à ne plus vouloir voler l'avenir d'hommes honnêtes.

Richelle Mead décrit parfaitement bien des sentiments purement humain d'une personne qui n'était pas préparée à traverser les siècles et à semer le mal. Comment ne pas être touché face à un amour impossible? Non car elle est une Capulet et lui un Montaigu mais tout simplement car la moindre affection causerait la perte de celui qu'elle aime. On a vraiment envi de pleurer avec elle quand elle pose son regard sur des enfants qu'elle ne pourra jamais avoir ou quand elle éconduit celui-qu'elle aime sans que celui-ci n'en comprenne la raison.

Quand aux autres personnages qui arpente le livre, nous avons ses amis immortels ne m'auront guère laissé une grosse impression. Ce ne sera toutefois pas le cas de l'ange Carter qui, malgré son apparence froide, me touchera à plusieurs reprise (j'ai littéralement fondu en larme à la fin du livre ou il est en compagnie de Georgina). Quand aux amants "potentiel" (car bien sur, nous en avons), Roman ne m'a guère laissé une grande impression. Il m'a tellement fait penser au petit ami parfait "typique" que je n'ai à aucun moment senti mon cœur se serrer dans leurs relations. Je ne peux pas en dire autant de l'écrivain Seth qui, sous des couverts maladroits et timides cache une profondeur et des sentiments qui ne peuvent que toucher le lecteur.

Et l'intrigue dans tout ça? Et bien, si elle est présente, elle ne sera pas vraiment la prédominance du récit. Quelques événements ci et là qui permettra de la relancer et une Georgina qui fera fi des ordres de son supérieur pour trouver la nature de l'être qui tue les immortels. Dommage que l'identité du mystérieux meurtrier devient assez vite évidente et manque un peu d'originalité.

Certaines personnes qui ont lu la série m'ont certifié que la série perdait un peu de charme et finissait par tourner en rond par la suite. Il m'est encore impossible de dire si c'est vrai mais dans tout les cas, ce tome 1 m'a profondément ému de par son personnage principal. Rarement une héroïne de Bit-Lit n'a su m'atteindre à ce point et à me mettre la larme à l'œil chaque fois qu'elle même partait en sanglot. Pour ça, un grand bravo à Richelle Mead.

Et dernière chose, un grand merci à Milady qui au final est revenu sur son choix premier de couverture (peu attrayante) au profit de la magnifique couverture du Grand Format.

par Caly
Georgina Kincaid, Tome 3 : Succubus Dreams Georgina Kincaid, Tome 3 : Succubus Dreams
Richelle Mead   
Triste,tellement triste.On voudrait la consoler,la prendre dans nos bras et lui dire que tout va s'arranger.Mais nous ne sommes que de simples lecteurs.J'avais la gorge nouer et de légers sanglots m'ont prit,un beau livre,qui ce lit en un rien de temps.Nos émotions sont à fleurs de peau tout le long et les rêves de Georgina,nous font espérer!Mais il est le plus triste que j'ai lu!Bonne lecture!

par zith22