Livres
639 915
Membres
758 746

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

L'Enfant aux cailloux



Description ajoutée par Punchina 2015-02-08T17:42:00+01:00

Résumé

Ancienne directrice d'école maternelle, Elsa Préau est une retraitée bien ordinaire qui, par ennui, a pris l'habitude d'observer tout se qui se passe chez ses voisins. Une nouvelle famille vient justement de s'installer dans la maison d'à côté. Deux enfants en parfaite santé, et de temps en temps un troisième, triste,maigre, visiblement maltraité...

Un enfant qui semble l'appeler à l'aide. Un enfant qui lui en rappelle un autre...

La curiosité se fait obsession, et Elsa n'a plus qu'une idée en tête: sauver ce petit garçon. Mais pour l'école et la police, celui-ci n'existe pas...

Elsa Préau est-elle la seule à avoir compris ce qui se tramait? Ou bien est-ce simplement pour combler sa solitude que la vieille dame a fantasmé ce terrible scénario?

Afficher en entier

Classement en biblio - 262 lecteurs

extrait

Extrait ajouté par dadotiste 2014-09-16T15:01:04+02:00

Pocket, p. 85

« Mme Préau avait grande satisfaction à revoir ces dessins où les parents sont souvent figurés d'une façon grotesques, hérissés de poils ou filiformes.

Les princesses que dessinaient les petites filles nées dans les années soixante étaient parées de colliers de perles bigarrées, de robes en forme de chapiteau agrémentées de manches ballon figurant de gros biceps.

Quant aux chevaliers apparus sous les pinceaux des garçons, ils ployaient sous le poids d'épées fabuleuses, combattant aux portes de châteaux forts ou chutant de leurs murailles dentelées.

Des voitures rikiki menaçaient de tomber dans des ravins et l'on n'oubliait jamais l'antenne sur le toit des maisons ni la fumée sortant de la cheminée.

Puis les enfants s'étaient mis à dessiner les paraboles sur ces balcons et des poissons carrés dans les assiettes.»

Afficher en entier

Commentaire le plus apprécié

Diamant

C'est bizarre comme les romans que me recommandent Dadotiste provoquent une fois sur deux chez moi soit un rejet dubitatif, soit un livre de diamant. Puisque le dernier, Reflex de Maud Mayeras, ne m'avait pas plus convaincue que ça, je vous laisse deviner la place de L'Enfant aux cailloux, maintenant.

Je dis ça, mais le fait que j'ai passé une quasi nuit blanche pour finir de le dévorer parle de lui-même: ça ne m'était pas arrivée depuis Harry Potter et l'ordre du phœnix, c'est dire !

Pour résumé, on suit le quotidien d'Elsa Préau, une retraitée vieille école et un peu parano, qui entre son médecin, son kiné, ses courses bio et ses problèmes de chats borgnes dans le jardin, s'ennuie et doit bien trouver de quoi s'occuper dans sa grande maison où elle vit seule. Ni une ni deux, elle s'achète une paire de jumelles pour espionner ses voisins, chez lesquels elle soupçonne que quelque chose ne tourne pas rond. Ce petit garçon qu'elle voit jouer seul dans le jardin et dont personne ne semble se soucier, existe-t-il vraiment ? C'est là toute la question, parce que mamie Elsa, avouons le, n'a plus toute sa tête.

J'ai véritablement bu l'encre des pages pour le finir plus vite, tant l'histoire était prenante. Au début, on commence avec l'enfance d'Elsa, en sautant de plusieurs années entre chaque chapitre, pour avancer jusqu'au présent. Et si on ne comprend pas tout de suite l'intérêt de la chose, ce n'en est pas pour autant ennuyeux, le style de Sophie Loubière filant sous nos yeux fluidement, sans accros, et avec un soupçon d'humour noir qui m'a ravie.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par Mamyfran 2023-01-04T16:38:42+01:00
Or

Elsa Préau n’a rien d’ordinaire : toute petite déjà, juste après la guerre, elle « discutait » avec sa maman disparue à Auschwitz.

Plus tard, Elsa s’est mariée, est devenue institutrice puis directrice d’école. Elle a eu un fils Martin qui est devenu médecin comme son père qui, lui, est parti et a refait sa vie au Canada. Les liens sont très tendus entre Elsa et Martin. Est-ce dû à l’éducation très stricte et hors normes qu’elle lui a prodigués ?

Nous la retrouvons aux portes de la vieillesse et à la sortie d’un séjour en maison médicalisée. Martin et Elsa pensent qu’elle est apte à pouvoir revivre seule dans sa maison, pour autant qu’elle suive bien les traitements recommandés : médicaments et visite hebdomadaire à son médecin.

Mais Mamie Elsa pense souvent à Bastien, son petit-fils qu’elle ne voit plus. Et elle reproche à Martin d’avoir renoué avec son ex-femme, celle qu’elle tient pour responsable de la disparition de Bastien.

Ces dissensions font que Mamie Elsa est souvent seule… Alors, elle s’occupe comme elle peut : elle lit beaucoup et se documente ; elle entretient une correspondance aussi riche que variée (aux autorités, à Martin, à elle-même) ; et puis elle observe ses nouveaux voisins. D’ailleurs, pourquoi ce couple en apparence normal, et dont les deux enfants turbulents ne cessent de se chamailler, ne laisse sortir un troisième enfant que le dimanche ? Et pourquoi cet enfant à l’allure négligée parait si frêle, si apathique ? D’ailleurs, sa seule occupation consiste à agencer les cailloux de la cour.

Tout se mélange dans la tête d’Elsa Préau : l’enfant aux cailloux, Bastien, les chats porteurs de puces, les souris qui ne cessent d’envahir l’étage… Mamie Elsa prend-elle bien ses médicaments ? Ou est-ce ceux-ci qui altèrent sa perception ? Mamie Elsa n’a plus qu’une idée en tête : sauver Bastien, heu non, sauver « L’enfant aux cailloux » !

Dans ce roman, Sophie Loubière nous entraine dans un suspense où dès le début, l’on doute de la santé mentale d’Elsa. L’auteure nous tient en haleine et la cohérence du récit ne se dévoile qu’avec le dénouement.

Ce livre traite habilement de plusieurs thèmes dont le principal est bien sûr la maltraitance infantile mais il aborde aussi celui de la démence sénile. Pour ma part, ce qui m’a interpellée, c’est le fait qu’il pose question sur le courage, la responsabilité d’assumer certains de ses actes.

https://memoiredeliseuse.odoo.com/blog/news-2/l-enfant-aux-cailloux-12

Afficher en entier
Commentaire ajouté par WENDYDYDY27 2022-10-19T13:45:45+02:00
Bronze

J'ai voulu essayer cette autrice. J'ai préféré l'enfant aux cailloux.

J'ai pas trop croché sur le second. Je l'ai trouvé un peu long et je m'attendais à avoir des frissons.

Malgré tout S Loubière arrive à faire planer le doute jusqu'au bout. On est malgré tout tenu en haleine jusqu'à la fin.

Elle a un style bien a elle.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par NicolaK 2022-08-10T14:23:23+02:00
Diamant

Toujours dans mon exploration d'auteurs de thrillers psychologiques qui s'entassent désespérément dans ma PAL gigantesque, j'ai opté cette fois pour Sophie Loubière et son Enfant aux cailloux.

Après un début qui m'a laissée perplexe sur les intentions de l'auteure, ne sachant pas très bien où elle voulait en venir, je me suis immergée dans ce roman addictif.

Nous sommes tout d'abord en juillet 1946, Gérard assiste à un repas familial pénible où se trouve également sa cousine Elsa. J'adore ce prénom, il me rappelle Aragon. Gérard déteste Elsa. On la dit folle, pensez donc... Il faut dire qu'elle voit des choses, en particulier sa maman.

Sans transition, arrivée en août 1959, où Gérard et Elsa "s'amusent" à de drôles de jeux, initiés par la jeune fille, que son cousin déteste beaucoup moins. S'ensuivent un mariage, une naissance, le départ d'un père...Et notre Elsa se retrouve seule avec son petit Martin.

Quelques pages après, la voilà vieille, isolée dans la grande maison familiale. Ses seules visites, la femme de ménage, l'infirmière et son fils Martin, médecin.

On pourrait dire que tout ce qui précède est un long incipit qui semble décousu, mais nous amène ensuite à vivre en détail tout ce qui se passe dans la vie d'Elsa une fois qu'elle est retraitée. Ancienne institutrice, puis directrice d'école, tout l'interpelle, tout l'intéresse. Les travaux dans sa rue, les règles de stationnement, la 5G, les ondes diverses et variées, les chats (pas sa tasse de thé), les souris (invisibles mais apparemment bruyantes)... alors elle écrit. Aux responsables, aux élus, à tout le monde. Ces missives émaillent agréablement le récit, du reste.

Mais ce qui attire tout particulièrement l'attention d'Elsa, c'est ce qui se passe dans la maison d'en face, chez les voisins. Et surtout, L'enfant aux cailloux comme elle l'a baptisé.

C'est un roman passionnant qui m'a embarquée (j'ai de la chance en ce moment) et que je n'ai lâché qu'une fois le dernier mot lu. On s'attache aux les personnages principaux, et l'auteure analyse parfaitement les protagonistes secondaires. La plume est vive et fluide, j'ai beaucoup aimé le style, qui se démarque de la plupart des livres de genre qu'on nous sert trop souvent. J'ai aussi eu ma dose de suspense et d'interrogations. Mais je ne peux vous en dire plus sans spoiler.

Un peu médium, un peu imaginative, un peu folle peut-être... ou pas, paranoïaque sans aucun doute, mais aussi très lucide, acharnée, persévérante... Tous ces qualificatifs et bien d'autres encore correspondent à l'héroïne de ce récit.

J'ai vu dans les retours que d'autres ont moins accroché que moi, donc je vous invite à vous faire votre propre avis. Personnellement, des romans comme ça, j'en veux encore.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par arnophie29 2022-07-17T11:42:53+02:00
Bronze

Un bon livre. On s'attache à Elsa Préau et à sa folie et la fin est inattendue et bluffante.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Sylvie-560 2022-03-29T17:27:35+02:00
Or

J'ai trouvé qu'il y avait quelques longueurs mais... quelle finalité !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Anne-276 2022-02-11T19:25:07+01:00
Or

Mon deuxième de cet auteur et je suis toujours sous le charme de sa plume. Les chapitres défilent à une allure folle sans savoir lâcher cette pépite. L'auteur nous emmène dans son récit qui m'a bien tenu en haleine. Je suis encore une fois surprise car le dénouement de ce bouquin, je ne m'y attendais pas du tout. Agréablement surprise par cette lecture étonnante.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Manon30 2021-08-07T23:29:51+02:00
Or

Ce roman est vraiment un bon thriller et différent de tout ce que j'ai pu lire dans le genre jusque là. Le personnage d'Elsa nous met dans une position qui change au fil des chapitres: on passe par la tendresse, l'horreur et même le sourire parfois pour au final être perdue comme tous ceux qui vivent autour de cette drôle de vieille dame. Nous trouvons même de la poésie dans c(s)es mots et tout même le pire à une explication. Beaucoup beaucoup d'émotions pour ma part.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Jenna95 2021-04-04T11:32:00+02:00
Argent

On est dans le genre de récit que j'affectionne particulièrement. Un narrateur un peu dément, donc on ne peut s'empêcher de nous demander si ce qu'il dit est vrai ou s'il est juste fou.

Ici une vieille dame connue pour ses crises psychiatriques. Le genre de narrateur à qui on ne peut pas faire confiance...mais et si...?

C'est toute la question qui se pose.

Au fond, peu de gros retournements de situation, c'est toujours la même chose. Ce gamin soit disant maltraité que cette vieille dame voit et essaie de sauver, existe-t-il vraiment ou n'est-ce que le reflet des angoisses et traumatismes passés de cette dame ?

Et l'histoire est bien maîtrisée. L'histoire passée de sa propre vie familiale, et ce qui est arrivé à son petit-fils... Tout se recoupe, et tout semble avoir un lien.

Alors...folie ou réalité ?

L'auteur nous balade, et le fait bien.

Mais évidemment, quelques petites longueurs se font ressentir. Parce que passé un moment, forcément, ça devient redondant, l'intrigue n'avance vraiment pas et c'est toujours un peu la même chose.

La résolution n'est donc pas très étonnante, mais plutôt efficace. Un bon thriller qui fait son job, pas plus pas moins. On est loin du chef d'œuvre, mais ça reste sympathique à lire, et au fond, on n'en demande pas plus.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Lalouu 2021-01-04T16:51:20+01:00
Lu aussi

Livre facile et plaisant à lire. L'histoire est bien construite et le personnage d'Elsa est très attachant.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Idgie 2021-01-03T21:41:31+01:00
Argent

Thriller psychologique haletant, faisant osciller le lecteur entre illusion et vérité, L'enfant aux cailloux se révèle être aussi passionnant qu'effrayant.

Quand une vieille dame aux antécédents psychiatriques flous pense être le témoin de maltraitances sur mineur chez ses voisins, alors qu'elle en est le seul témoin, la frontière entre réalité et imaginaire, entre clairvoyance et folie ne semble plus aussi nette, aussi bien pour les proches de Mme Préau que pour nous, pauvres lecteurs, qui nous laissons emporter par l'écriture de Sophie Loubière, qui se révèle maître dans l'art de tisser dans nos têtes des fils inextricables, nous laissant confus, n'ayant d'autres choix que de nous laisser aller à la narration, en attendant que se démènent les nœuds de cette intrigue qui nous balance d'un côté, puis de l'autre, sans répit : l'enfant existe-t-il réellement, ou n'est-ce qu'une vue de l'esprit un peu dérangé d'une vieille dame vivant seule depuis trop longtemps ? Et pourquoi ce garçon aux cailloux ressemble-t-il tant à Bastien, le petit-fils de Mme Préau ?

Tant de questions auxquelles Sophie Loubière se fera une joie de ne pas répondre, ou en tout cas pas avant les dernières pages de ce roman, vous promettant des nuits d'insomnie, avant de découvrir la vérité sur cet enfant, dont personne ne semble connaître l'existence.

Afficher en entier

Date de sortie

L'Enfant aux cailloux

  • France : 2011-04-14 (Français)

Activité récente

Évaluations

Les chiffres

lecteurs 262
Commentaires 75
extraits 15
Evaluations 106
Note globale 8.11 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode